rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Search Memberlist Usergroups Profile 

<font color=red><b><blink>Vous avez de nouveaux messages</blink></b></font>
Log in  Register
 
 

 
A la recherche d'un don
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Post new topicReply to topic rochelle redfield Forum Index Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Cross-over Johanna + autre personnage ou série Fictions terminées
Previous topic :: Next topic  
Author Message
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,996
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Wed 6 May - 16:52 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

J'ai beaucoup aime la discussion entre Laly et Johanna, moi aussi. Elles n'ont jamais vraiment parle de ce qui s'est passe dans la serie et je ne trouve pas ca normal. Leur discussion est honnete et elles sont sinceres l'un avec l'autre. Johanna comprend comment Laly se sent, comme elle a ete trahie par Linda et Benedicte et la situation fait Laly se rappeler de l'histoire avec Jeanne et Jimmy. 

Helene a raison, Jo ne ferme pas la porte a Johanna. Elles doivent se rencontrer et voir s'il y a de l'espoir d'avoir une vraie relation des soeurs un jour. Sinon, peut-etre elle peuvent etre amies, ce serait pas mal non plus. 


Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 6 May - 16:52 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Offline

Joined: 04 Mar 2011
Posts: 6,012
Localisation: Bordeaux Métropole
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

PostPosted: Wed 6 May - 20:10 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Chapitre 9


Johanna est à Paris pour se ressourcer auprès de ses amis. Toutefois les choses ont dérapés quand Johanna et John se sont laissés aller à flirter ensemble. Les choses se sont finalement arrangées, l'amitié étant plus forte que tout. Johanna a tiré définitivement un trait sur son histoire avec Christian.


Le lendemain de la soirée la bande prend le petit-déjeuner dans la joie et la bonne humeur, Christian arrive.


Christian : Salut la compagnie !
Hélène : Tiens Salut ! Qu'est-ce-qui t'amène de bon matin ? Tu t'es disputé avec Fanny ? Tu viens prendre le petit-déjeuner avec nous ?
Christian : Je voudrais vous enlever Johanna pour un moment.
Johanna : Pourquoi ?
Christian : Pour parler.
Johanna : Bon ben allons y ! J'ai fini de toute façon !


Johanna et Christian s'installent dans un coin isolé du jardin.


Christian : Notre conversation a été finalement brève hier et j'ai réfléchie une bonne partie de la nuit.
Johanna : Je ne reviendrais pas sur ma décision.
Christian : Johanna ! J'aime Fanny, mais la femme de ma vie c'est toi ! Je l'ai toujours dit d'ailleurs.
Johanna : Christian ! (agacée)
Christian : Fanny est jeune, elle pourra refaire sa vie. Moi c'est probablement la dernière chance que j'ai avec toi.
Johanna : Je ne t'ai jamais dit que tu avais encore une chance !
Christian : Johanna ! C'était bien à Love Island ! Si on allait s'installer là-bas tout les deux.
Johanna : Oui, c'était sympa ! Mais ça s'arrête là Christian !
Christian : Johanna ! Si je quitte Fanny c'est pour de bon !
Johanna : Christian ! Je ne peux pas te demander de quitter une femme que tu aimes encore et je ne me vois pas avec un homme qui aime encore son ex. Tu penseras à elle et ça n'ira pas entre nous.
Christian : ça vaut le coup d'essayer non ?
Johanna : Christian tu ne m'as pas comprise hier soir ! Toute notre vie on a essayé ! Le maximum de temps où on est resté ensemble, c'est trois ans à Love Island et c'était vraiment les meilleures années de ma vie, mais à la fin, j'ai senti que ça devenait fragile.
Christian : Comment ça ?
Johanna : Je vais être sincère avec toi. Je me suis mise avec toi alors que j'aimais encore José et le voir heureux avec Bénédicte m'agaçait. Je t'aimais, mais je crois que j'aimais encore José et c'est pour ça que je ne peux pas t'imposer ça. C'est bien trop compliqué d'être en couple et de voir souvent la personne que tu aimes encore en parallèle. Si tu quittes Fanny à mon profit, c'est exactement ce qui se passera.
Christian : Tu renonces à tout ce que nous avons partagé ?
Johanna : On s'aime Christian et ça ne fait aucun doute, mais pas assez pour une relation stable. La stabilité je l'ai connu avec un seul homme et malheureusement une relation trop courte.
Christian : José ?
Johanna : Ouais ! On avait des projets lui et moi et toi en trois ans, aucun projet à l'horizon.
Christian : Ouais, je sais ! La trouille de m'engager sûrement.
Johanna : Peut importe. Christian on va arrêté là et plus de dérapage. Ce qui s'est passé à Love Island ne se reproduira pas.
Christian : Même pas une dernière fois pour boucler la boucle ?
Johanna : Non, à quoi ça servirais !?
Christian : Alors laisse-moi juste t'embrasser une dernière fois.
Johanna : Ah ! Les baisers j'ai assez donné ! On a bien vu hier.
Christian : Johanna ! Il y a personne qui peux nous voir ici. S'il te plais ! La dernière fois et je te laisse faire ta vie.
Johanna : Bon d'accord ! Un dernier baiser. Le dernier des derniers !
Christian : Promis !


Christian s'approche et embrasse Johanna passionnément jusqu'à perte de souffle. Il la regarde et lui sourit.


Christian : Je te souhaite d'être heureuse !
Johanna : Merci ! Je te le souhaite aussi !
Christian : Merci !


Johanna se lève pour retrouver les autres. Le soir, toute la bande se retrouve pour partager un dîner de la paix et oublier les frictions de la veille. Ils se remémorent leurs souvenirs de la fac et à Love Island. Certaines anecdotes font beaucoup rire John et les nouveaux de la bande.


Deux jours plus tard, Jo et Lindsay sont au bureau et rigolent sur un détail d'une enquête atypique sur un meurtre dans un sexe shop. Certaines pièces à conviction provoquent un moment de rigolade.


Jo : Oh le vilain petit canard !


Lindsay et Jo rigolent encore.


Jo : Si Mac nous voyais !
Lindsay : Tu crois qu'il te remonterait les bretelles ?
Jo : Absolument ! Le bureau c'est le bureau, notre vie privée est autre chose. On sépare les deux, même si on s'abandonne des fois à des petits moments de tendresse au bureau.
Lindsay : Oui, un peu comme Danny et moi.
Jo : Oui voilà !


Une femme les observes depuis l'extérieur du bureau et se demande vers qui elle doit se tourner pour l'affaire la concernant. Elle se demande si c'est la femme brune élégante ou la femme châtain un peu plus réservé. La femme aux cheveux châtain lui paraissait fort sympathique mais elle se tourne vers la femme brune.


Jo reprend son sérieux et complète le dossier. Elle reste concentrée sur son ordinateur. Elle tourne légèrement la tête pour redire une chose à Lindsay, quand elle voit une femme l'observer à travers la vitre. Jo la regarde dans les yeux en tapotant son crayon sur son bureau, cette femme se décide à franchir la porte. Jo reste silencieuse anéanti par les yeux de cette femme qui la dévisageait.


La femme : Bonjour !
Lindsay  : Bonjour ! Vous êtes Mandy Ruch ?
La femme : Euh non !
Lindsay : Ah désolé ! J'avais rendez-vous avec cette dame. Mais qu'est-ce-qu'on peut faire pour vous ?
Johanna : Vous êtes Jo Danville ?
Jo : Non, c'est moi que vous cherchez je crois.
Johanna : Ah euh ! Désolé ! Bonjour ! Je.... je !


Johanna commence à paniquer.


Jo : Calmez-vous !
Lindsay : J'appelle la sécurité ?
Jo : Non surtout pas ! Je pense vous reconnaître. Vous êtes Johanna ! N'est-ce-pas ?
Johanna : Je n'aurais peut-être pas dû venir ! Excusez-moi de vous déranger ! Comment vous avez su que c'était moi ? Vous ne m'avez jamais vu.
Jo : Oh que si ! A travers une vitre à l'hôpital de Houston city. J'ai eu un doute parce que maintenant vous avez des cheveux, mais c'est bien vous. Je n'oublierais jamais ce visage. Puis j'avoue que j'ai fais des recherches pour voir une photo.
Lindsay : Je crois que mon rendez-vous arrive ! Je vais la recevoir en salle de réunion !
Jo : Merci Lindsay !


Une fois Lindsay partie.


Jo : Asseyez-vous ? Vous voulez un café ?
Johanna : Ah oui ! J'en veux bien une tasse. Pour moi c'est une addiction le café.


Jo sourit. Elle prend son téléphone.


Jo : Sheldon !
Sheldon : Oui !
Jo : Excuse-moi de te demander ça, d'habitude je le fais moi même, mais j'ai de la compagnie. Tu pourrais me rapporter deux cafés s'il te plais ?
Sheldon : Mais bien sûr ! J'arrive dans cinq minutes.
Jo : Merci Sheldon ! C'est adorable !


Jo raccroche


Jo : Mais tout d'abord il y a une chose que je ne comprends pas ! Comment avez-vous réussi à monter au bureau sans qu'on me prévienne ?
Johanna : Ben en fait, les gardiens m'ont demandé mes papiers d'identités et un homme s'est approché pour saluer le gardien et il a vu ma pièce d'identité et il a ordonné au gardien de me laisser monter en disant qu'il savait qui j'étais.
Jo : Bizarre. Je sais pas qui c'est.
Johanna : Peut-être qu'il a confondu !
Jo : Sûrement ! Mais c'est si le cas, c'est inquiétant.
Johanna : Je suis quand même passé au détecteur, je vous rassure.
Jo : Oui, ça c'est obligatoire. Même nous on y passe !


Jo regarde autour d'elle qui elle voit.


Jo : Enfin, bref, ce n'est pas important finalement !


Jo regarde son stylo et s'amuse avec, un peu intimidé, ce qui n'est habituellement pas son genre.


Jo : Comment avez-vous devinez que j'étais le donneur ? Vous me l'avez dit vaguement dans votre lettre, mais j'aimerais des explications orales.
Johanna : Mon médecin m'a dit trois choses seulement que le donneur était une femme, qu'elle avait quarante-cinq ans et qu'elle venait de New-York. Après j'ai trouvé le comportement de mes parents douteux alors je leur ai tiré les vers du nez et ils m'ont parlé du détective et ce qu'ils savaient. Quand ils m'ont dit que vous viviez à New-york et que vous aviez quarante-cinq ans, j'ai immédiatement fait le rapprochement. Il y a une chance sur un million d'avoir un donneur anonyme compatible. Ça ne pouvait pas être un hasard. Je ne sais pas pourquoi vous avez voulu garder l'anonymat, mais je voulais vous connaître. Alors c'est peut être déplacé de débarquer comme ça, mais j'avais besoin de vous rencontrer.
Jo : J'ai gardé l'anonymat parce que vos parents n'ont jamais chercher à me revoir. Ils ne m'ont jamais laissé une lettre ou autre chose. Ce qu'il voulait c'était un don. Moi ils s'en fiche. J'ai fait ce don pour vous. Je ne voulais pas laisser mourir quelqu'un si je pouvais l'aider.
Johanna : C'est très généreux. Merci à vous ! Merci !
Jo : Ne me remerciez pas.
Johanna : On ne se ressemble pas beaucoup !
Jo : Non ! C'est vrai !
Johanna : Par contre, j'ai l'impression de revoir mamie quand j'avais 10 ans.
Jo : Et elle avait quel âge à cette époque ?
Johanna : Cinquante-cinq ans. Mais elle paraissait très jeune, je vous rassure.
Jo : Bon ben c'est rassurant au moins.
Johanna : J'ai toujours trouvé que personne de la famille ne lui ressemblais, mais vous avez son regard et ses yeux. Et le contour du visage est le même. Vous avez de la chance de lui rensembler. Mamie est une belle personne.


Sheldon arrive avec les cafés.


Sheldon : Eh voilà !
Jo : Merci !
Sheldon : Bonjour Madame !
Jo : Voici Sheldon un membre de l'équipe. Sheldon voici Johanna !


Sheldon la regarde avec insistance en lui serrant la main.


Sheldon : Enchanté !
Johanna : Oui moi aussi ! (troublée)
Sheldon : Je me trompe peut-être, mais un petit air de famille on dirait ? Une cousine peut-être ?
Johanna : Ben !
Jo : C'est ma sœur !


Ce n'était pas grand chose, mais Johanna était émue d'entendre de la bouche de Jo « C'est ma soeur ».


Sheldon : Ah ben vraiment enchanté alors ! Si la sœur est aussi sympathique que la patronne on est fait pour s'entendre !
Jo : Aller au travail Sheldon ! Tu as du nouveau ?
Sheldon : J'avance en tout cas.
Jo : Merci pour les cafés !


Johanna se retourne et le regarde partir.


Johanna : Patronne ! Mais vous avez quel grade ?
Jo : Je suis la subordonné du détective en chef. La chef adjointe si vous préférez !
Johanna : Ouah ! Ben chapeau ! On m'avait dit Lieutenant, mais pas si haut placé ! Belle réussite !
Jo : Merci !
Johanna : Il est sympathique en tout cas.
Jo : Oui, puis beaucoup d'humour. On rigole bien tout les deux. J'apprécie beaucoup de travailler avec lui. On fait souvent des recherches ensemble au labo et je l'apprécie beaucoup.


Johanna boit une gorgée de son café.


Jo : Pourquoi êtes-vous venue Johanna ? Vous n'avez pas fait autant de kilomètres juste pour voir mon visage ? N'est-ce-pas ?
Johanna : Je vais être franche, j'aimerais vous connaître moi. Je pense beaucoup à vous et je n'ai rien à voir avec ce que vous on fait les parents. Mais vous êtes ma sœur et si je vis c'est grâce à vous.
Jo : Je ne veux pas de reconnaissance. Jamais ! Alors si vous êtes venu juste par reconnaissance.....
Johanna : Non, je voulais vous rencontrer parce que j'ai une sœur et même si dans votre cœur ce n'est pas la même chose, j'accorde beaucoup d'importance à ce lien.
Jo : Vous pensez qu'après quarante ans d'absence dans votre vie, un lien est possible ?
Johanna : Et pourquoi pas ! Moi je crois qu'il est jamais trop tard.
Jo : Vos parents, je ne veux pas les rencontrer. Jamais !
Johanna : Je ne vous imposerais jamais ça !
Jo : Très bien et je vous en remercie. Si ils sont dans le coin, ils peuvent rentrer !
Johanna : Non, ils ne sont pas là ! Ecoutez, j'avoue que le « vous » entre nous me dérange un peu. On est sœur et j'ai bien compris votre lettre mais un tutoiement est possible au moins ?
Jo : Bien sûr que oui ! (souriant) Tu as traversé le pays pour me voir je ne peux pas te refuser ça ! C'est pas possible !
Johanna : On t'appelle Jo apparemment !
Jo : Oui, depuis gamine ! J'ai toujours préféré « Jo »
Johanna : On m'appelle comme ça aussi ! C'est marrant !
Jo : Oui ! Pourquoi tu ne m'as pas appelé au lieu de faire ce long chemin ?
Johanna : Tu ne m'aurais pas prise au téléphone.
Jo : Mais bien sur que si ! Je ne mords pas !
Johanna : Je sais, c'était stupide comme réaction. Mais en réalité je pense que j'avais besoin de voir à quoi tu ressemblais. Je ne t'imaginais pas comme ça ! Tu es une belle femme. Tu as de la chance.
Jo : Merci ! Toi aussi tu es une belle femme !
Johanna : Je ressemble à un zombie depuis quelques temps mais bon ! C'est la vie.
Jo : Dit pas n'importe quoi.
Johanna : Je suis venu en avion en réalité et j'ai passé quelques jours à Paris avant de venir te voir.
Jo : Paris ?
Johanna : J'ai des amis de longue date là-bas.
Jo : Ah ! Ok !


Mac arrive.


Mac : Jo ! Tu as le rapport.
Jo : Oui, je te l'envoie à l'impression.
Mac : Merci ! (souriant)


Jo sourit à son tour.


Mac : Je suis pressé, mais on se voit après ?
Jo : Y a intérêt oui !


Mac sort du bureau.


Johanna : Mais ! C'est cet homme qui m'a laissé passer tout à l'heure.
Jo : Et il a vu ton nom ! Tout s'explique.
Johanna : Je me trompe peut-être mais je parierais facilement que cet homme n'est pas uniquement ton collègue. Je m'avance peut-être mais c'est ton mari non ?
Jo : C'est pas mon mari, mais tout comme. Comment tu sais ça ? (impressionnée)
Johanna : J'ai du flair. Croit-moi, c'est horrible mais je flair ses choses là !
Jo : Explique-moi ce qui t'a orienté vers cette conclusion !
Johanna : Un regard droit dans les yeux avec un regard brillant des deux côtés. Un sourire qui en dit long aussi et une pointe d'humour de ta part. C'est évident, c'est ton homme.
Jo : On n'est pas ensemble depuis très longtemps mais on s'entend bien et on est bien ensemble.
Johanna : Super ! Tu as des enfants ?
Jo : Oui, deux. Un grand de 21 ans et une ado de presque 16 ans.
Johanna : Ouah ! Ben dit donc !
Jo : Et toi alors ?
Johanna : Moi c'est le calme plat à ce niveau là. Célibataire endurcie.
Jo : Les hommes sont bêtes ! Ils ne voient pas les jolies femmes.
Johanna : Merci ! (souriant)
Jo : Johanna ! J'ai encore du travail que je dois absolument finir, mais je suppose que tu restes quelques jours.
Johanna : Oui, je vais visiter Manhattan et me trouver un petit hôtel sympa.
Jo : Si tu veux, repasse ce soir à dix-neuf heures. On ira manger quelque chose et on discutera.
Johanna : D'accord.
Jo : Je peux venir avec Mac, je te le présenterais !
Johanna : Mac ! L'homme qu'on vient de voir ?
Jo : Oui, c'est lui !
Johanna : D'accord ! Pas de soucis !


Jo écrit quelque chose sur un morceau de papier. Elle se lève et le donne a Johanna.


Jo : Mon numéro de portable.
Johanna : Merci ! Jo merci pour tout. Tu m'as sauvé la vie. Merci.


Johanna serre Jo dans ses bras. Jo se laisse aller et ressent un moment de plénitude dans les bras de Johanna.


Jo la regarde.


Johanna : Excuse-moi, je suis trop émotive. Je n'aurais pas du te prendre dans mes bras comme ça.
Jo : Ne me remercie plus et ne t'excuse plus. Ça ne m'a pas gêné.
Johanna : D'accord ! Je suis heureuse d'avoir fait ta connaissance.


Johanna s'apprête à partir. Jo ressent encore le bien-être qu'elle a ressenti lorsque Johanna la serré dans ses bras.


Jo : Johanna !
Johanna : Oui (se retournant)
Jo : Tu es une personne en qui je peux avoir confiance je suppose ? N'est-ce-pas ?
Johanna : Bien sûr que oui ! Pourquoi cette question ?
Jo : Tu peux me redonner le morceau de papier ? Je voudrais mettre une autre indication.


Johanna lui redonne et Jo écrit autre chose dessus. Elle sort un trousseau de clé de sa poche.


Jo : Tu prends un taxi et tu te rends à cette adresse. C'est dommage d'aller à l'hôtel alors que j'ai une chambre d'ami.
Johanna : Tu veux m'héberger.
Jo : C'est le meilleur moyen de faire connaissance non ?
Johanna : Je sais pas si je dois accepter.
Jo : J'ai une chambre d'ami, c'est celle qui est tout au fond. Je crois que j'ai très envie de te connaître moi aussi. (souriant)
Johanna : Ben je suis touchée Jo ! Merci !
Jo : Arrête de me remercier Johanna ! Si je te découvre pas, j'ai peur de passé à côté de quelque chose. Tu sais, je suis perspicace pour beaucoup de chose et j'ai l'impression qu'on va s'entendre.
Johanna : C'est déjà un bon début !
Jo : Absolument.


Jo prend la main de Johanna, l'ouvre et lui met les clés à l'intérieur.


Jo : Je t'en pris, accepte mon invitation Johanna. Tu sais, je ne confie pas mes clés à n'importe qui !
Johanna : Alors c'est d'accord !
Jo : Surtout tu fais comme chez toi. Si tu as faim ou soif, tu te serres.
Johanna : D'accord.
Jo : J'ai mis le code le l'alarme en dessous de l'adresse.
Johanna : D'accord ! Merci


Johanna sourit, prend les clés et quitte le bureau.


Elle arrive chez Jo et découvre petit à petit l'univers de sa grande sœur. Elle pose sa valise dans la chambre d'ami. Elle voit dans les étagères des albums photos. Elle en ouvre un et découvre Jo enfant, puis adolescente jusqu'à aujourd'hui.


A suivre
_________________


Merci ZEL


RST un jour...RST toujours


Back to top
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Offline

Joined: 05 Mar 2011
Posts: 5,080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

PostPosted: Wed 6 May - 22:33 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Waouh ! Comme il est beau ce chapitre, j'avais hâte que les deux sœurs se rencontrent mais je ne pensais pas être aussi émue. En parallèle de ma lecture, j'ai eu l'impression d'observer deux enfants. Johanna me fait penser à une petite fille, haute comme trois pommes, adressant un regard plein d'admiration à son aînée tout au long de leur entrevue. Tandis que Jo joue à la grande, celle qui veut montrer l'exemple. Elle se préserve en commençant par maintenir une certaine distance avec Johanna. Puis elle ne tarde pas à se retrouver désarmée face à la personnalité attachante de sa cadette, son instinct de grande sœur protectrice finit même par prendre le dessus. 

 
En réalité, les deux femmes sont en train de s'apprivoiser petit à petit et on ressent clairement une Jo plus détendue dès l'instant où Johanna lui assure que ses parents ne l'ont pas accompagnée. J'ai été particulièrement touchée par de petits détails tels que leur addiction commune au café ou encore le fait que Jo présente Johanna comme sa sœur sans chercher à tourner autour du pot. Et plus fort que de partager le même surnom, c'est la perspicacité qui les caractérise toutes les deux. Elles sont aussi impressionnantes l'une que l'autre sur ce point. 

 
Ce moment chargé d'émotion où Johanna serre sa sœur dans ses bras représente sans aucun doute le point culminant de cette rencontre. Elle s'excuse pour son émotivité mais il est évident que la spontanéité de son geste bouleverse profondément Jo. Elle aussi fait un beau pas vers Johanna en lui proposant de séjourner chez elle et en lui remettant son trousseau en toute confiance. Hâte qu'elles fassent plus ample connaissance, c'est le début d'une très belle relation. 

 
En parlant de relation... De regards brillants... Sheldon... Johanna... Johanna... Sheldon...   

_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Back to top
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Offline

Joined: 06 Mar 2011
Posts: 7,658
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

PostPosted: Thu 7 May - 08:39 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Jolie et émouvante rencontre entre les deux soeurs, même si on sent Jo un peu sur la réserve au début. Mais quelle belle preuve de confiance de donner ses clés à Johanna.
Touchant aussi quand Jo présente Johanna comme sa soeur  Okay


La conversation avec Christian me chagrine un peu (je sais, je suis incorrigible  Rolling Eyes )
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Back to top
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,996
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Thu 7 May - 16:45 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

J'ai beaucoup aime la rencontre entre les deux soeurs, je m'attendais tellement a ca, et je ne suis pas du tout decue. C'etait vraiment tres emouvant et j'ai ete particulierement emue quand Jo reconnait comme elle se sent bien dans les bras de Johanna. Elles partagent deja un lien fort, je sais pas si c'est le lien du sang, comme on dit, mais c'est touchant. Jo a bien fait de demander a Johanna de rester chez elle, elles vont pouvoir se rapprocher comme ca. 


Comme Barbara, je vois aussi qu'il y a peut-etre une attirance entre Sheldon et Johanna (ben, pourquoi pas, si elle n'est pas avec Christian, je prefere largement quelqu'un qui ne fait pas partie de la bande). 


Kimmy wrote:
La conversation avec Christian me chagrine un peu (je sais, je suis incorrigible  Rolling Eyes )



Moi, aussi je suis incorrigible, car la conversation Johanna-Christian me rend tres triste  Crying or Very sad , mais je m'y attendais un peu, comme je sais qu'Aurore n'est plus une pro de ce couple. Mais ca n'enleve rien de ce si beau chapitre. (D'ailleurs, on a eu le droit a un baiser entre nos amoureux terribles, c'est pas mal ca, merci Aurore  Very Happy )


Back to top
Cricri54
L'oeil du tigre

Offline

Joined: 03 Apr 2011
Posts: 3,143
Localisation: Nancy
Féminin Verseau (20jan-19fev) 狗 Chien
Perso(s) préférée(s): Johanna. Gin. Lauren. Mary
Ship: Joh/cricri. Jojo's. Gin/Jean.

PostPosted: Thu 7 May - 17:13 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Deux excellents chapitres.
JLA aurait dû suivre ton exemple pour ce qui s'est passé ce jour là! Quel plaisir de lire les excuses de Laly envers Johanna. Tu as brillamment remis les choses à leur place dans ta fic, bravo Aurore. Okay Very Happy

La rencontre entre Jo et Johanna est très touchante. Elles se ressemblent sur certains points, même si effectivement Jo est un peu plus réservée. Elles ont beaucoup de choses à se dire, j'ai donc hâte de lire la suite.
_________________


RST un jour..RST toujours!


Back to top
oceana
Newbie RST

Offline

Joined: 25 Nov 2012
Posts: 98
Féminin

PostPosted: Thu 7 May - 17:43 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Aurelle-sims wrote:
Barbara wrote:
Une version remaniée du retour de Johanna durant cette période qui me plait beaucoup, c'est très malin de l'avoir inséré dans ton histoire. J'apprécie beaucoup que tu rendes sa dignité à l'amitié entre Johanna et Laly, les dérapages sont humains et elles ont su s'expliquer intelligemment. Laly prend conscience que ce baiser est bien peu de chose face à la santé de sa meilleure amie. C'est touchant ! Johanna a trouvé un certain réconfort auprès de John et cette soirée lui a tout simplement permis de se sentir vivante pour la première fois en trois mois et demi. 
 
 
 
 
 




La version original est tellement frustrante que j'ai voulu vraiment refaire cette parti de l'histoire à ma sauce. J'ai voulu faire une Laly un peu plus intelligente et humaine que celle qu'on nous présente dans la série. 


         BRAVO Tu as eu raison de faire cette version,elle est mille fois mieux que la version originale.


Back to top
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Offline

Joined: 04 Mar 2011
Posts: 6,012
Localisation: Bordeaux Métropole
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

PostPosted: Thu 7 May - 22:10 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Chapitre 10


Johanna et Jo se sont enfin rencontrés. Cette rencontre s'est plutôt bien passé à un point t'elle que Jo propose à Johanna de l'héberger. Johanna s'installe et voit l'heure tourner. Elle décide de regarder si elle peut faire quelque chose à manger. Pendant qu'elle prépare à dîner, la porte s'ouvre.


Elie : Eh ! Mais qu'est-ce-que vous faites chez moi vous ?
Johanna : Ben ! C'est Jo qui ma prêté ses clés.
Elie : Ma mère ne donnerais jamais ses clés à une inconnue. Elle ne donnerait même pas ses clés aux voisins !


Au moment où Elie dit ça, Johanna sourit. Ce qu'elle venait d'entendre lui fait très plaisir. Elle se dit que finalement elle compte peut être un peu pour sa grande sœur.


Elie : Vous êtes qui ?
Johanna : Je pense que c'est à ta maman de te l'expliquer.
Elie : Je vais l'appeler quand même !
Johanna : Tu as raison !


Elie appelle Jo pour lui signaler la présence de Johanna.


Elie : Bon ben maman me dit que c'est normale et qu'elle me parlera de toi ce soir. Tu n'es pas ma nounou quand même.


Johanna éclate de rire.


Johanna : Ah ça non ! Ce n'est pas mon truc !


Plus tard, Jo rentre. Elle pose sa veste sur le porte manteau, son arme à sa ceinture reste apparente ce qui impressionne beaucoup Johanna.


Elie : Bonsoir maman !
Jo : Salut Elie !
Elie : Mac n'est pas là ce soir ?
Jo : Si, il est resté au bureau pour finir ce qu'il était en train de faire. Il devrait arriver dans une demi-heure.
Johanna : ça va ? Pas trop fatigué ?
Jo : ça va bien.


Jo retire son arme de son holster, Johanna recule.


Jo : Oh ! Je t'ai fais peur ?
Johanna : Non, ne t'en fais pas ! J'ai peur que ça parte tout seul ses trucs là !
Jo : Aucun risque, il y a une sécurité là ! Tu vois !


Jo lui montre. Elle vise le mur et presse la détente.


Jo : Tu vois ! Impossible. Puis là, je retire la cartouche et je vais la ranger.
Johanna : Ok !
Jo : Les armes te font peur on dirait ! Pourtant tout le monde en a au Texas !
Johanna : Oui, mais moi j'ai vécue une mauvaise expérience à cause de ça !
Jo : Ah ! Mince !
Johanna : On m'a tirer dessus. La balle à touché l'abdomen.
Jo : Mince ! C'était il y a longtemps ?
Johanna : Il y a neuf ans. J'attendais un bébé. Je l'ai malheureusement perdu à cause d'un malade.
Jo : Johanna je suis vraiment désolé pour toi !
Johanna : C'est la vie ! Mais depuis, les armes me font peur et c'est pas parce que je suis texane que je vais en porter une.
Jo : Je vais ranger ça.
Johanna : ok !


Jo revient.


Jo : Je connais un truc qui va battre tes phobies des armes. Si tu veux on essaiera.
Johanna : C'est quoi ?
Jo : Je ne te dis pas en avance sinon tu vas pas le faire.
Johanna : Ok.
Elie : Alors maman ! Johanna n'a pas voulu me dire comment vous vous êtes connu !
Jo : Tu as fait la connaissance de Johanna on dirait ?
Elie : Oui, elle a l'air sympa ? Mais c'est qui ? Une amie d'enfance ?
Jo : Non, mais on aurait peut être pu vivre ensemble durant notre enfance.
Elie : Comment ça ?
Jo : J'ai appris récemment que j'avais été adopté. Johanna est ma petite sœur.
Elie : Quoi ? Tu as été adopté maman !
Jo : Oui !
Elie : Mais tu es sûr ?
Jo : Ben oui ! J'ai fait les tests ADN avec Johanna et ils sont positifs.
Elie : Mais maman ça n'a pas de sens ! Tu apprends ça à ton âge !
Jo : Oui, c'est triste, mais c'est comme ça !
Elie : Tu m'aurais adopté si tu aurais su avant ?
Jo : Je pense pas que ça aurait changé quoi que ce soit !
Johanna : Tu as adopté Elie ?
Jo : Oui, quand elle avait deux ans.
Elie : Eh non ! Maman ne m'a pas eu avec un beau black !


Elles rigolent .


Johanna : Ouah ! Eh ben !
Elie : Oui, j'ai de la chance ! Enfin ce qu'elle ne dit pas aussi c'est qu'elle a coffré ma mère biologiques !
Jo : Elie ! Dit comme ça, ça fait pas classe.
Elie : Non, mais en réalité, quand elle à arrêté ma vraie mère, maman n'a pas voulu me laisser toute seule parce que je me suis réfugié dans ses bras et je ne voulais pas en partir.
Jo : C'est vrai.
Johanna : C'est une belle histoire.
Jo : Oui !
Elie : Donc tu es ma tante !
Johanna : Ben !
Jo : Oui, si on veut !
Elie : Tu as des enfants Johanna ?
Johanna : Non, j'ai pas eu cette chance !
Elie : Bon ben sinon Johanna a préparé le dîner !
Jo : Ah bon ! Ben fallait pas !
Johanna : ça me fait plaisir ! J'ai regardé un peu ce que j'ai trouvé dans le placard et le frigo. J'ai fait du poulet au curry avec du riz.


Jo regarde Johanna fixement et éclate de rire.


Johanna : Qu'est ce qui se passe ?
Jo : Oui, enfin j'avais que du poulet au frigo donc logique et du curry en apparence.


Jo pose sa main sur l'épaule de Johanna.


Jo : C'est le repas que j'avais fait à Mac la première fois qu'on a dîné ensemble.
Johanna : Non !
Jo : Je te jure que c'est la vérité. Il adore ça en plus.
Johanna : J'ai pas fait exprès. J'ai juste vu la recette dans le tiroir en apparence alors ça m'a donné l'idée.
Jo : Non mais bravo ! (riant encore)


Elles entendent un bruit de clés dans la serrure.


Jo : En parlant du loup !
Johanna : Remarque on parlait du poulet là !


Jo regarde Johanna


Jo : Dois-je comprendre que tu te moque des flics là !
Johanna : Ben euh !!


Jo rigole


Jo : Non mais ne t'en fais pas, tu peux faire toute les blagues que tu veux sur les flics. On est les premiers à en rire.
Johanna : Ouf ! À un moment je me suis senti seule au monde.


Mac rentre.


Mac : Bonsoir !
Elie : Salut Mac ! Oh regardez Mac à un joli carton de chez Susan's Pastry !


Elie s'approche de Mac pour regarder.


Mac : Curieuse !
Elie : Allez donne ! Je vais mettre au frigo.
Mac : Merci !


Mac arrive et tend la main à Johanna.


Mac : Bonsoir !
Johanna : On peut se faire la bise non ?
Mac : Oui, bien sûr !


Mac fait la bise à Johanna.


Johanna : Je comprends mieux votre intervention cet après-midi auprès du gardien.
Mac : Jo m'a énormément parlé de vous et quand j'ai vu votre carte par inadvertance, j'ai compris que c'est elle que vous veniez voir.
Johanna : Merci en tout cas. On va peut être se tutoyer non ! Ça sera plus sympa !
Mac : Oui, bien sûr ! Tu as raison !
Jo : Johanna va rester quelques jours à la maison ! Tu restes jusqu'à quand au fait ?
Johanna : Je ne sais pas trop en fait !
Jo : Tu n'as pas ton billet de retour encore ?
Johanna : Non, vu que j'ai été à Paris avant, je pensais rester plus longtemps à Paris. Donc je ne sais pas vraiment.
Jo : Ok ! En tout cas tu es là bienvenue et Johanna nous a préparé un bon repas. Elle est tombé sur une de mes recettes dans mon tiroir, tu vas rire, c'est obligé.


Ils se mettent à table et Johanna soulève le couvercle.


Johanna : Voilà un poulet au curry
Mac : Hum ! Ça me rappelle un bon souvenir.
Jo : Moi aussi !
Johanna : ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ?
Jo : trois mois.
Johanna : Trois mois ! Mais c'est tout frais !
Jo : Oui, c'est tout récent. Mac est même venu me voir à Houston quand ils m'ont fait le prélèvement.
Johanna : ça c'est mignon ! Et vous travaillez ensemble alors !
Jo : Oui !
Elie : Mac c'est le patron de maman, mais à la maison, c'est maman la patronne.


Ils rigolent tous.


Johanna : C'est vrai ça !?
Jo : Que Mac est mon patron, oui, mais le reste relève de l'imagination de ma chère fille.
Mac : Puis c'est chez elle ici ! C'est normale qu'elle soit la patronne.
Elie : Enfin tu es presque chez toi, tu es ici tout les soirs. Mais ça ne m'ennuie pas ! Au contraire ! On rigole bien avec Mac.
Mac : En tout cas c'est très bon.
Jo : Oui, c'est super bon Johanna ! Tu cuisines bien ?
Johanna : Je me débrouille ! Pour mon mari imaginaire ! (rigolant)
Jo : ça fait longtemps que tu es seule ?
Johanna : Il y a trois ans, que j'ai décidé d'arrêté de compter les années. (riant). Non sérieusement ma dernière histoire sérieuse date de 2008. Après j'ai eu quelques amourette, mais rien de sérieux. Puis en 2008 c'est là où on n'a diagnostiqué ma première leucémie. Donc après je ne pensais plus trop à me caser.
Mac : ça se comprends.
Jo : La leucémie et une rupture dans la même année ça n'a pas dû être facile pour toi.
Johanna : J'ai quitté mon homme quand j'ai su que j'avais la leucémie. A l'époque je vivais à Love Island et là-bas les soins médicaux sont pas très important. Je suis partie à Houston pour me soigner. J'ai rien dit à mon homme pour pas qu'il s'inquiète.
Jo : Ah quand ! Même !
Elie : C'est où Love Island ? C'est dans quel état ?
Jo : Oui, c'est où tient !
Johanna : C'est pas aux States, c'est une petite île des Antilles française à côté de Saint-Martin.
Jo : Ouah ! Tu as vécue là-bas ?
Johanna : Oui, pendant 12 ans.
Mac : Ouah ! Douze ans aux Antilles ! Ça fait rêver.
Johanna : Oui, on était bien là-bas. J'avais une petite agence immobilière avec mon amie Laly. Ça tournait bien ! On vivait tous là-bas avec une bande d'amis. On se connaissait depuis la Fac.
Jo : Et tu es retourné les voir ?
Johanna : Ben oui, mais maintenant ils vivent à Paris ! L'île à été dévasté par un tsunami en 2009 alors ils sont tous rentré à Paris n'ayant pas la force de tout reconstruire.
Jo : Ok ! Donc si je comprends bien le déroulement de ton histoire, tu as fait tes études en France ?
Johanna : Oui, pendant trois ans.
Elie : Ouah ! Tu as vécue à Paris ! Il paraît que c'est la plus belle ville du monde.
Johanna : Franchement c'est une belle ville mais New-York à côté c'est de la bombe.
Jo : De la bombe !
Johanna : Vous vivez dans une ville magnifique. J'adore New-York !
Jo : Quand j'ai appris que j'étais muté à New-York j'étais folle de joie. J'étais à Washington avant ! J'étais agent du FBI.
Johanna : Eh ben ! Belle carrière ! Très impressionnant je dirais !
Mac : Moi qui déteste les fédéraux, voilà que je tombe amoureux d'une ancienne. C'est bien ma veine ça !
Jo : Je suis sûre que tu peux trouvé mieux que moi Mac.
Mac : Je ne trouverais jamais mieux que toi Jo ! Tu es un modèle unique. La femme que tout les hommes rêverais d'avoir.
Johanna : Vous êtes mignon ! (souriant)


Le portable de Johanna sonne. Sur l'écran il y a écrit « maman ».


Jo : Tu ne réponds pas ?
Johanna : Non, j'ai pas envie.
Jo : Ne te gène pas pour moi. C'est peut-être important.
Johanna : Bon !


Johanna répond.


Johanna : Oui !
Betty : Johanna ! Tu vas bien !
Johanna : Oui ! Qu'est ce que tu veux ?
Betty : Savoir si pour une dernière fois tu ne voudrais pas nous donner un peu d'argent.
Johanna : De l'argent naturellement. Dit à papa de vendre sa berline. Vous n'aurez plus rien de moi. A présent je vous laisse car ici il est quatre heure du matin je vous signale !


Jo et Mac se regardent intrigués, Johanna raccroche.


Johanna : Désolé ! En fait ils croient que je suis retourné vivre à Paris.
Jo : Pourquoi tu leur dis ça ?
Johanna : On en parlera plus tard Jo !
Jo : D'accord.
Johanna : J'arrive ! (se levant)


Johanna revient avec une bouteille.


Johanna : Je suis passé chercher une bouteille de champagne. Je sais, je ne dois pas boire, mais une coupe, c'est tolérable.
Jo : Super !
Mac : Génial !
Johanna : Mac ! Tu ouvres la bouteille ?
Mac : Mais volontiers.


Jo sort les flûtes à champagne et Mac sert les verres.


Johanna : Bon ben on trinque à quoi ?
Jo : A notre rencontre.
Johanna : Je n'osais pas le dire, mais oui, « à notre rencontre Jo ».


Ils trinquent tous dans la joie et la bonne humeur.


Mac va chercher la boîte de pâtisserie et l'ouvre et Jo et Johanna réagissent en même temps quand elles voient les tartelettes aux fraises.


Johanna et Jo : Mon dessert préféré !


Elles se regardent et éclatent de rire.


Johanna : Trop fort !
Jo : C'est clair !


Une fois le dessert terminé, Elie va dans sa chambre.


Mac : Bon ben je vais y aller moi.
Jo : Tu ne restes pas cette nuit Mac ?
Mac : Je suis un peu fatigué !
Jo : Ben reste !
Mac : Bon d'accord, mais je vais me coucher.
Jo : Oui ! Pas de soucis.


Mac s'approche et fait un bisou rapide sur les lèvres de Jo.


Mac : A tout à l'heure ma chérie. Bonne nuit Johanna !
Johanna : Bonne nuit !


Jo débarrasse, aidé par Johanna.


Jo : Tu veux un café ?
Johanna : Ah oui ! Volontiers !
Jo : Tu sais, cet après-midi tu me parlais de ton addiction au café. J'en bois énormément moi aussi.
Johanna : Ah ! C'est marrant ça !
Jo : Oui !
Johanna : J'ai vu qu'il y avait des albums photos dans la chambre d'ami et je me suis permises de les feuilleter.
Jo : Tu as bien fait.
Johanna : Tu veux que je te montre une photo de Mike ?
Jo : Oui, je veux bien.
Johanna : Je vais chercher ma tablette, il y a toute mes photos dedans. Enfin, si tu veux découvrir un peu ma vie.
Jo : J'en serais ravie.


Johanna revient avec sa tablette et s'assoit à côté d'elle.


Johanna : Alors voilà c'est lui Mike.
Jo : Il est bel homme.
Johanna : Il a deux enfant. Mike Junior et Kelly.
Jo : Oh ils sont mignon !
Johanna : J'ai des photos de mamie aussi.
Jo : Celle qui d'après toi me ressemble ?
Johanna : Oui, c'est mamie Elizabeth.


Johanna lui montre les photos.


Johanna : Mamie aujourd'hui, elle a quatre-vingt cinq ans.
Jo : Elle est encore du monde ?
Johanna : Oui, elle est dans une maison de repos à Austin.
Jo : Ok !
Johanna : Regarde, j'ai une photo de moi et Mamie ! J'avais cinq ans sur cette photo et mamie avait cinquante ans.
Jo : Oh mon dieu, c'est pas vrai !
Johanna : Tu as vu c'est troublant hein !
Jo : Ben oui, j'avoue ! Même moi je le reconnais ! Donc !
Johanna : Tu vois, tu as de la chance de lui ressembler. Mamie à un cœur en or.
Jo : Tu as pas de photo de tes parents ?
Johanna : Si !
Jo : Je les ai croisé à l'hôpital, mais ils ne se sont pas douté que c'était moi.
Johanna : Comment tu as su que c'était eux ?
Jo : Il parlait de toi avec le médecin et moi je t'observais.
Johanna : Tu m'observais.
Jo : J'avais besoin de te voir.
Johanna : ça me touche.


Johanna montre la photo de ses parents.


Jo : Tu ressembles à ta maman.
Johanna : Je sais, mais c'est physique, c'est tout.
Jo : Je ne te juge pas Johanna !
Johanna : Tu veux voir une photo de moi avec les cheveux longs ?
Jo : Ah oui !


Johanna lui montre.


Johanna : C'était quand je vivais à Love Island. Cette photo date de 2004.


Johanna fait tourner les photos.


Jo : C'était ton petit ami de l'époque ?
Johanna : Oui, José ! Une histoire qui a durée qu'une année, mais une belle histoire. C'est avec lui que j'aurais pu avoir un bébé !
Jo : C'est triste ça par contre.
Johanna : C'est la vie !


Johanna lui parle de ses amis en lui montrant les photos. Elle lui parle également de sa belle histoire avec son cricri d'amour.


Jo : Tu as une belle bande de potes !
Johanna : Oui, c'est vrai !
Jo : Tu ne regrettes pas de ne plus vivre près d'eux !
Johanna : Je crois que les voir une fois de temps en temps me suffit maintenant. Ils ont vraiment changé et pour certains sont devenu même immature.
Jo : Ah bon !
Johanna : Oui !
Jo : Mais tu fais quoi dans la vie ?
Johanna : J'étais PDG d'une entreprise de business pétrolier.
Jo : Ouah ! Tu es une big boss ? Et tu oses me complimenter pour ma carrière !
Johanna : J'ai vendu ma société il y a quelques jours. J'ai plus la force de la diriger.
Jo : Je comprends.
Johanna : J'ai vendu cette entreprise plusieurs millions de dollars et mes parents me sautent déjà dessus pour avoir de l'argent.
Jo : Je me trompe ou il y a une certaine amertume entre toi et tes parents ?
Johanna : Jo ! Je suis peut-être égoïste de dire ça mais tu as eu beaucoup de chance. Tu m'as dit dans ta lettre que tes parents t'aimaient. Les miens n'ont jamais su nous aimer.
Jo : Il avait pourtant l'air déterminée de te sauver !
Johanna : Parce que j'ai toujours servi leur intérêt. Je leur donnait trois cent dollars chaque mois et je réglais même leurs factures. J'ai appris il y a quelques jours qu'ils demandaient de l'argent à Mike aussi. Tu sais Jo ! Si j'ai fais mes études universitaire en France, ce n'est pas pour rien. J'ai pas eu une enfance facile. Mes parents avaient la main leste, surtout ma mère. En fait ils nous aimaient que quand c'était dans leur intérêt.
Jo : Je suis désolé ! (Les larmes aux yeux)
Johanna : J'ai décidé de quitté le Texas car je ne veux plus les avoir sur le dos. Si je reste près d'eux, je n'aurais pas la force de me battre pour éviter la rechute.
Jo : Si la greffe marche, les risques de rechutes sont faible.
Johanna : Je sais !
Jo : Tu vas aller vivre où du coup ?
Johanna : J'aime beaucoup cette ville. Je crois que ça me plairais bien de vivre à New-York.
Jo : C'est une ville superbe.
Johanna : ça te dérangerais si je m'installais dans cette ville ?
Jo : Bien sûr que non !
Johanna : Super ! Il faut que je me cherche un appartement.
Jo : Ce n'est pas ce qui manque.
Johanna : Une fois que je serais parti, que j'aurais mon appartement tu crois qu'on pourrait se revoir ?
Jo : Ben tu vois, autant dans la lettre j'ai pu me montré un peu distante, que là je vais te répondre que j'adorerais qu'on se revoit.
Johanna : Et tu crois qu'on peut devenir amies avec le temps ?
Jo : Le temps nous le dira, mais je t'apprécie beaucoup. Je pense que c'est possible.
Johanna : Super. Je suis heureuse d'être venue te voir.
Jo : Je suis heureuse de t'accueillir chez moi.


Johanna et Jo passent une partie de la nuit à parler de leur vie et se raconte leurs anecdotes et rigolent sur des choses et d'autres.


A suivre 
_________________


Merci ZEL


RST un jour...RST toujours


Back to top
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Offline

Joined: 05 Mar 2011
Posts: 5,080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

PostPosted: Thu 7 May - 23:14 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Le déroulement de cette première soirée "en famille" est super agréable. Sympa ces différents clins d'œil à la vie de Johanna astucieusement placés au cours de la conversation : sa blessure par balle, sa vie à Love Island, ses histoires d'amour et ses amis... Des amis qui n'ont pas évolué à la même vitesse qu'elle, c'est certain. Sa maladie n'aura pas eu que des conséquences négatives finalement, ça lui aura permis d'aborder la vie sous un autre angle et de rencontrer ce qui pourrait bien s'avérer être sa vraie famille. Son enfance n'a pas été rose tous les jours en tout cas, ça tranche tellement avec sa personnalité joyeuse et optimiste du temps où elle était étudiante. Mais je ne suis pas si surprise de l'apprendre, c'est souvent ce que cachent des personnes boute-en-train comme Johanna. 

 
Je suis décidément fan, ultra fan de cette association Jo/Johanna. C'est d'une évidence à te lire, après c'est sûr que ça aide quand il s'agit de deux personnages qu'on adore mais on a du mal à imaginer qu'elles aient pu passer plus de quarante ans de leur vie en ignorant l'existence l'une de l'autre. Elles ont encore tant de choses à partager et déjà une foule de points communs, me voilà plus que ravie que Johanna décide de s'installer à New-York. 

_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Back to top
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,996
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Fri 8 May - 16:49 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Je vais pas tres originale, mais j'ai adore ce chapitre. Les scenes entre Johanna et Elie, Johanna, Jo et Mac et pour finir le meilleur, Johanna et Jo, sont magnifiques. Une tres belle scene quand Johanna parle de sa vie a Jo et lui montre des photos. Ca permet a Jo de connaitre un peu Johanna. La reaction de Johanna au coup de fil de sa mere est tout a fait normale. Elle n'a rien a faire avec des parents comme ca. Et si elle ne reste pas a Paris (ou comme elle dit quelques de ses amis sont devenus immatures - je crois qu'elle parle de Nicolas et Christian), pourquoi pas s'installer a New York ou les deux soeurs peuvent se connaitre mieux? 

Back to top
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Offline

Joined: 04 Mar 2011
Posts: 6,012
Localisation: Bordeaux Métropole
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

PostPosted: Fri 8 May - 22:37 (2015)    Post subject: A la recherche d'un don Reply with quote

Chapitre 11


Jo et Johanna ont passés leur première soirée à se découvrir. Petit à petit, Jo s'ouvre de plus en plus à Johanna et se réjouis même à l'idée d'une futur amitié.


Le lendemain, Mac et Jo se lèvent et prépare le petit-déjeuner.


Jo : Je suis désolé de t'avoir abandonné hier soir.
Mac : Tu avais d'autres choses plus importante à faire et je le comprends. Puis je suis sûr que tu te rattrapera !


Jo passe ses bras autour du cou de son homme.


Jo : Je te promets que je vais me rattraper. Tu sais que je t'aime toi !
Mac : Mais bien sûr que je le sais. Vous avez passé une bonne partie de la nuit à papoter !
Jo : Oui ! Elle a fait plein de truc bien dans sa vie.
Mac : J'en doute pas ! Elle a l'air d'avoir du vécue en tout cas !
Jo : Oui ! Elle m'impressionne beaucoup.


Johanna sort de sa chambre au même moment et les entend depuis le couloir. Elle écoute par curiosité.


Mac : Elle est sympa ! Je l'aime bien !
Jo : Je l'aime bien aussi. Je crois qu'on va bien s'entendre.


Johanna sourit et arrive dans la cuisine.


Johanna : Bonjour les amoureux !
Jo : Bonjour Johanna tu as bien dormi ?
Johanna : Oui, super bien !
Jo : Bon ben tant mieux !
Johanna : Désolé Mac ! Hier on a un peu veillée !
Mac : C'est pas grave ! Moi j'étais fatigué, ça tombe bien !


Elie se lève.


Elie : Bonjour tout le monde !
Johanna : Bonjour !


Ils prennent le petit-déjeuner ensemble et le téléphone de Johanna sonne.


Johanna : Mais c'est pas vrai ! Ils veulent pas me laisser tranquille. Je vais aller m'acheter un autre téléphone si ça continue !
Jo : Tu devrais leur dire quand même que tu es à New-York. C'est pas bon qu'ils te croient dans un autre pays.
Johanna : Je leur écrirait.
Jo : Ok ! Je travaille aujourd'hui Johanna mais viens me rejoindre au bureau à dix heures ce matin si tu peux.
Johanna : Pourquoi ?
Jo : Tu verras bien !
Johanna : Ah !
Jo : On va régler ta phobie des armes à feux.
Johanna : Je pense pas que tu réussiras !
Jo : Je te parie que j'y arrive.
Johanna : Ok ! On verra !
Jo : Puis on ira déjeuner quelques part !
Johanna : D'accord ! Il faut que je consulte les petites annonces pour les appartements à New-York.
Elie : Tu t'installes à New-York ?
Johanna : Je l'envisage en tout cas ! C'est sympa ici !
Elie : Cool ! Tu as l'air sympa !
Johanna : Merci ! Vous l'êtes aussi !
Elie : Puis au moins maman aura quelqu'un de sa famille auprès d'elle.


Ce que venait de dire Elie provoquait une certaine gêne entre les deux sœurs qui se fait vite ressentir.


Johanna : Ben tu sais, c'est un peu compliqué notre histoire. On n'est pas vraiment de la même famille. C'est juste des liens de sang. Mais je vous apprécie beaucoup.
Mac : Tu cherches quoi comme appartement.
Johanna : Ben je dirais pas trop petit, mais pas trop grand non plus. Tu vois entre 90 et 120 mètre carré, ça me conviendrais ! Un trois ou quatre pièces avec une belle vue de préférence et en ville. J'aime quand ça bouge.
Mac : Ok ! En achat ou location ?
Johanna : Je préfère acheter.
Mac : D'accord. Je crois que je connais quelqu'un qui aurait ce genre de logement vacant mais faut que je vois si c'est possible. Je me renseigne dans la journée et je te redis ce soir.
Johanna : Ben d'accord ! Merci !
Jo : C'est dingue, il a toujours des solutions lui !


Un peu plus tard, Jo et Mac sont sur le point de partir.


Jo : Johanna à dix heures au bureau.
Johanna : D'accord.


Mac et Jo sont sur le chemin du bureau.


Mac : Pour l'appartement j'ai une idée, mais avant de lui en parler, je voulais t'en parler avant.
Jo : Je t'écoute.
Mac : Les descriptions du logement qu'elle souhaiterait correspondent à peu près au miens.
Jo : Oui et alors ?
Mac : Je pourrais peut être lui vendre mon appartement.
Jo : Ton logement ne te plais plus ? (souriant)
Mac : Je me disais que peut-être ! Peut-être, si tu es d'accord bien sûr ! Je pourrais poser mes valises de manière définitive chez toi.
Jo : Quoi ? Tu es sérieux ?


Mac trouve un coin et se gare sur le côté.


Mac : Je t'aime Jo ! Je suis bien avec toi et j'aimerais qu'on vive ensemble. Tu me manques trop quand tu n'es pas là.
Jo : Et toi tu me manques trop aussi.
Mac : C'est d'accord ? Tu veux bien qu'on vive ensemble. Je sais que c'est peut-être tôt, mais on est tellement bien qu'il y a aucune raison pour que ça ne dure pas.
Jo : Je suis trop heureuse. Je veux vivre avec toi moi aussi.
Mac : Alors je lui propose mon logement ?
Jo : Si tu veux !
Mac : Super ! Je suis content. Viens que je t'embrasse mon amour.


Mac embrasse Jo passionnément quand quelqu'un frappe à la vitre. Mac baisse la vitre.


L'homme : Bonjour monsieur dame ! Police ! (l'homme montre sa plaque) Vous ne pouvez pas rester là, c'est interdit !
Mac : Oui, on s'en va !
L'homme : Je vais devoir procédé à une contravention.
Mac : Vous plaisantez j'espère !
L'homme : Absolument pas !
Mac : Je me suis arrêté deux minutes ! Et mon stationnement ne gêne personne en plus.
L'homme : On ne s'arrête pas là, c'est tout.


Jo commence à être agacée par le comportement du jeune policier. Elle finit par sortir son insigne.


Jo : Eh ! On est d