rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Search Memberlist Usergroups Profile 

<font color=red><b><blink>Vous avez de nouveaux messages</blink></b></font>
Log in  Register
 
 

 
Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY)
Goto page: <  1, 2, 314, 15, 16, 17  >
 
Post new topicReply to topic rochelle redfield Forum Index Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions multi-chapitres Fictions Terminées Aurelle-sims Triologies
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Offline

Joined: 06 Mar 2011
Posts: 7,658
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

PostPosted: Fri 17 Apr - 06:29 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Même si la révélation a été douloureuse, Jo va pouvoir se soigner maintenant que Mac est au courant de son addiction.
Elle me fait de la peine quand elle est persuadée que Mac va la quitter à cause des amphets ou si elle ne peut plus exercer son boulot. Heureusement qu'il sait toujours s'y prendre pour la rassurer.
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 17 Apr - 06:29 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Offline

Joined: 04 Mar 2011
Posts: 6,012
Localisation: Bordeaux Métropole
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

PostPosted: Fri 17 Apr - 15:14 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Chapitre 35


Jo est rentrée à l'hôpital pour se faire opérer suite à une lésion cérébrale. Elle est encore au bloc opératoire, Mac attend depuis six longues heures. Le médecin arrive enfin.


Le médecin : Monsieur Taylor !
Mac : Oui !
Le médecin : L'opération s'est bien passée.
Mac : Ouf ! Merci ! Ça a donc marché ?
Le médecin : Malheureusement, ça on ne peut pas encore le savoir, on saura quand votre femme sera réveillée et au peut-être seulement au bout de plusieurs heures, voir plusieurs jours. Mais la lésion est résorbée, il n'y a plus de risque d'AVC. C'était le plus important.
Mac : Oui, tout à fait ! Elle dort encore ! Elle va se réveiller quand ?
Le médecin : Je ne sais pas ! Ça, ça varie en fonction des patients.
Mac : Excusez-moi, c'est bête mais j'avoue que j'angoisse qu'elle ne se réveille pas.
Le médecin : Votre réaction est normale, mais ne vous inquiétez pas. Votre femme est endormie sous le coup d'une anesthésie. Cette fois-ci elle n'est pas dans le coma. Elle se réveilleras dans quelques heures au pire.
Mac : Il est déjà dix-huit heures. Je sais que ce n'est pas très accepté, mais j'aimerais rester auprès de ma femme cette nuit.
Le médecin : ça ne devrait pas poser problème. C'est toléré pour les conjoints. Puis c'est toujours plus rassurant pour le patient quand un de ses proches est présent à son réveil. Vous pourrez dormir sur le fauteuil. Je vais le signaler aux infirmières et au docteur Roserman qui est de garde cette nuit.
Mac : Merci !
Le médecin : On la ramène dans sa chambre dans quelques minutes.
Mac : Merci !


Mac était loin d'être rassuré. Il savait très bien que lorsqu'un médecin dit un truc du genre « C'était le plus important », on doit s'attendre à un problème derrière. Toutefois, il appelle immédiatement Elie pour la rassurer.


Mac : Lily-rose va bien ?
Elie : Ryan et moi on s'occupe bien d'elle.
Mac : Merci à vous. Tu peux t'occuper de ta sœur cette nuit ? Je voudrais rester auprès de ta mère. J'aimerais être là quand elle se réveilleras !
Elie : Oui, tu as raison papa ! Il vaut mieux que tu sois là. Je m'occupe de Lily-Rose, ne t'en fait pas.
Mac : Merci ma chérie. Je te promets que je te revaudrais ça.
Elie : Papa ! Je ne veux rien en échange, c'est normal.
Mac : Je suis fier d'avoir une fille comme toi Elie !
Elie : Et moi fière d'avoir un papa comme toi.
Mac : Merci ! Je suis touché. Je vais allez auprès d'elle maintenant.
Elie : D'accord. Embrasse là fort pour moi à son réveil, même si elle ne se rappelle pas.
Mac : D'accord.


Mac arrive dans la chambre, Jo dort toujours. Il lui fait un tendre bisous sur le front. Sa tête était entourée par un bandage et un filet de maintien, mais il la trouvait toujours aussi belle.


Une petite heure plus tard, Jo commence à bouger.


Mac : Eh ! Tu te réveilles on dirait !


Jo est encore dans les vapes et lui répond d'une voix endormie.


Jo : Je suis fatiguée.
Mac : Dort encore un peu, tu as le droit.
Jo : Je suis où ? Vous êtes qui ? Qu'est-ce-que je fais....
Mac : Jo !
Jo : Je suis tellement fatiguée ! Je vais dormir maintenant !


Jo se rendort. Une larme roule sur la joue de Mac, ce qui craignait le plus est arrivé, Jo semble ne pas se souvenir.


Mac appelle le médecin qui débarque.


Mac : Elle s'est réveillée mais s'est rendormi aussitôt. Elle m'a juste demandé où elle était et qui j'étais.
Le médecin : C'est normal qu'elle se soit rendormie. Elle risque de se réveiller encore comme ça quelques fois et se rendormir aussitôt. Ce n'est pas alarmant.
Mac : Et pour le reste ?
Le médecin : Trop tôt pour vous dire monsieur Taylor. (confus)
Mac : Ok ! Bon ben elle est repartit là ! Je vais aller me chercher quelque chose à manger.


Mac descend à la cafétéria pour acheter un sandwich et remonte. Il reste à côté d'elle assis sur le fauteuil et serre fort son alliance dans sa main. Par moment il prend la main de Jo et l'embrasse et lui dit des mots doux.


Au bout de trois heures, Jo se réveille et regarde partout autour d'elle. Elle ouvre les yeux et aperçoit Mac. Il pose l'alliance sur la table de nuit, Jo le regarde sans lui parler.


Mac : Tu te réveilles enfin ! Tu es à l'hôpital, tu te souviens ?


Jo tend sa main lentement en la présentant de côté. Mac comprend à ce moment là que Jo veux lui serrer la main pour lui dire bonjour. Une larme s'échappe quand il se doute que sa femme ne le reconnaît pas et qu'elle le prend pour un inconnu. Que ce geste n'est autre qu'une simple courtoisie. Une fois le bras tendu, Jo tourne délicatement sa main vers le dessus et la présente à Mac.


Jo : Remets-moi mon alliance s'il te plais.


Mac reste stupéfait par cette réaction auquel il ne s'attendait pas. Les larmes roulent le long de ses joues. Il ne savait pas vraiment si elle se souvenait vraiment, mais un espoir renaît.


Jo : Sans elle, j'ai l'impression de ne plus être ta femme et notre lien est rompu.
Mac : Tu seras toujours ma femme. Même si tu es amené à retirer ton alliance.


Mac prend l'alliance qu'il vient de poser sur sa table de nuit.


Mac : A chaque fois que je t'ai remis cet anneau à ton doigt c'est comme si je validais à nouveau mon engagement. (en lui glissant l'anneau autour du doigt)
Jo : Il est tard ?
Mac : vingt deux heures.
Jo : J'ai rien vu de la journée moi !
Mac : Non, ils t'ont emmené à midi et tu t'es réveillée un coup vers dix-neuf heures mais tu es partie aussitôt. J'ai cru que tu ne m'avais pas reconnu. Tu m'a juste demandé qui j'étais et où tu étais ! Ça m'a fait bizarre ! J'ai même pleuré pour tout t'avouer. Là ça à l'air d'aller mieux !
Jo : Je ne sais pas trop, je me dis qu'un si bel homme à mon chevet ne peut être autre que mon tendre mari. (souriant)
Mac : Je vais prévenir le médecin que tu es réveillé.
Jo : J'ai faim.
Mac : Tu as faim ? C'est vrai ?
Jo : Très faim !
Mac : C'est une bonne nouvelle ça ! (souriant)


Mac va chercher le médecin. Il arrive.


Le médecin : Bonsoir madame Taylor, je suis le docteur Roserman. Je fais partie de l'équipe de nuit et je prends le relais pour m'occuper de vous cette nuit.
Jo : D'accord !
Le médecin : Je vais vous ausculter.


Le médecin regarde les yeux de Jo.


Le médecin : Vous voyez correctement ?
Jo : Oui !
Le médecin : Il y a écrit quoi là bas.
Jo : Il y a écrit « Retourner »
Le médecin : Très bien.


Le médecin prend la tension de Jo.


Le médecin : tension à neuf mais c'est normale.


Le médecin : Je vais vous poser quelques questions principales et nous ferons des tests plus approfondit demain.
Jo : D'accord.
Le médecin : Ce sont des questions personnelles, monsieur sera là.
Jo : Pas de soucis.
Le médecin : Alors pouvez vous me donner votre nom 
Jo: Taylor ! Vous l'avez dit « bonsoir madame Taylor ». (moqueuse)
Le médecin : D'accord ! Donnez-moi votre prénom et votre nom de jeune fille.
Jo : Jo Danville.
Le médecin : C'est votre prénom ou un surnom ? Pouvez....
Jo : Attendez docteur ! Juste deux seconde ! J'ai super faim alors on va la faire plus rapide, parce que ça on me l'a déjà fait quand je suis sortie du coma. Donc je vais répondre. Je m'appelle Joséphine Taylor. Mon nom de jeune fille est Danville, je suis née le 28 octobre 1972 à Roll Tide dans l'Alabama. Je suis mariée au charmant monsieur ici présent depuis le 30 mars 2014. Nous avons deux filles, Elie et Lily-rose Taylor. Elie à dix-sept ans et Lily-Rose aura un an dans un peu plus de dix jours. J'ai un fils de 22 ans d'une première union avec Russ Josephson qui est actuellement en couple avec l'ex-femme de mon mari. C'est marrant ça hein !!
Mac est amusé par l'humour de Jo à ce moment là.


Le médecin : Ben....Euh...
Jo : Je suis détective de niveau 1 à la police scientifique de Manhattan-Est sous les ordres de Mac Taylor ici présent. Je pense que nous somme le 18 décembre 2015 et j'ai actuellement 43 ans mais bon, je suis encore pas trop mal pour mon âge ! Voilà ! (souriant)
Le médecin : Eh ben ! Je n'en demandais pas tant, mais c'est parfait.
Jo : Je peux avoir à manger maintenant ! (souriant)


Mac ne peut s'empêcher de rire, amusé par le show de sa femme.


Le médecin : Vous ne devez pas trop manger, mais une infirmière va vous apporter quelques choses !
Jo : Avec un café, s'il vous plais docteur !
Le médecin : D'accord, mais léger.
Jo : D'accord pour un léger.


Le médecin s'en va. Jo rigole.


Jo : Tu as vu, je l'ai scotché lui.
Mac : Et moi aussi, je l'avoue. Si tout à l'heure tu étais vaseuse, là tu as la forme !
Jo : Mais j'ai trop faim ! J'avais bien appris ma leçon !
Mac : Au moins depuis que tu es sorti du coma tu as enregistré ces événements et tu as pu les répéter, même si ils n'ont aucun sens pour toi !
Jo : J'ai dormis combien de temps ?
Mac : Tu as presque fait le tour du cadran ! Tu as dormi plus de dix heures.
Jo : Donc normal que je sois bien réveillée je pense !
Mac : Certain tienne moins le coup, mais toi tu es une battante. Tu m'avais promis de te battre avant de partir au bloc. Je suis fière de toi ma chérie.
Jo : Merci !


Mac regarde Jo fixement.


Jo : C'est si horrible que ça ?
Mac : Quoi ?
Jo : Le pansement sur la tête.
Mac : Tu es toujours aussi belle.
Jo : Je suis réveillée depuis une vingtaine de minute et j'attends toujours le baiser de mon mari. Je pense donc que c'est trop laid !


Mac la regarde et sourit. Il s'approche et l'embrasse passionnément.


Mac : Je t'aime ma Jo.
Jo : Moi aussi !


L'infirmière arrive.


L'infirmière : Voilà madame, un café, un yaourt et un petit cake. Puis un comprimé que vous devez prendre.
Jo : C'est quoi ?
L'infirmière : Sevrage de psychotropes.
Jo : Ah je vois ! (souriant).


Jo prend le comprimé et l'avale.


L'infirmière s'en va et Jo commence à manger.


Jo : Tu vas bientôt partir je suppose !
Mac : Non, je reste avec toi cette nuit.
Jo : Tu n'es pas obligé tu sais !
Mac : Je sais, mais j'ai envie de rester avec toi.
Jo : Super ! Mais je te préviens, je ne vais pas me rendormir maintenant.
Mac : Tant mieux.
Jo : Tu sais, ça fait du bien de manger. Tu n'as pas faim ?
Mac : J'ai mangé tout à l'heure.
Jo : Ok ! Ils sont bon ses petits cakes ! Je m'en rappelle, quand j'ai accouché de Lily-rose, chaque jours je les embêtais pour qu'il me ramène des petits cakes comme ça !


Mac regarde Jo et sourit.


Jo : Ben quoi ?
Mac : J'ai bien entendu là ?
Jo : Qu'est ce que j'ai dit de mal ?
Mac : Rien du tout ! Au contraire. Tu m'as bien dit quand tu as accouché de Lily-rose ? Tu voulais dire Tyler peut-être ?
Jo : Non, Lily-Rose ! Tu parles il y a 22 ans, ils ne faisait pas des trucs comme ça !


Mac la regarde l'air bête.


Jo : Mac ! Enlève-moi voir cette cravate ! Je t'assure que quand tu l'enlèves ça te donne un côté beaucoup plus sexy.


Mac se montre hésitant.


Jo : C'est le mot sexy qui te fait peur ? Parce que nous sommes dans un hôpital, je ne vais pas te sauter dessus ! Puis en plus je n'ai pas trop la forme pour ça, je ne suis pas trop en état. J'ai un peu mal à la tête.
Mac : C'est normal ça !


Mac retire sa cravate.


Jo : Ben voilà ! Tu risques d'être fatigué pour aller au bureau demain.
Mac : Ashley va s'en occuper. Demain matin je me reposerais.
Jo : Je l'avais dit qu'elle prendrait ma place un jour !
Mac : C'est temporaire !
Jo : De toute façon, je suis contente que Ashley soit à mon poste. Au moins on n'aura pas une deuxième Mary.


Mac commence à être impressionné.


Mac : Attend Jo ! Je ne t'ai jamais parlé de Mary ! Qui t'en a parlé ?
Jo : Personne ! Je me rappelle d'elle et bizarrement pleins d'autres choses me reviennent en tête !
Mac : Tu es en train de me dire que tu as retrouvé l'intégralité de ta mémoire ?
Jo : Ben pleins de truc se bousculent dans ma tête. Je sais plein de truc que tu ne m'avais pas dit du coup. Tu as eu un grave accident de voiture parce que tu as cru que je t'avais trompé.
Mac : Oui, sur ce coup là je suis peu fier.
Jo : Notre mariage, notre nuit de noce, ton premier « Je t'aime », mon premier « Je t'aime », notre première nuit, la naissance de notre fille. Le jour ou tu as annulé ton mariage avec Claire pour sauver notre mariage et tant d'autre chose. Mais je me souviens aussi des pires moments avec l'autre ordure. Mais j'ai envie de penser qu'à nous, notre famille.
Mac : C'est super ! L'opération à mieux marché que prévue finalement.
Jo : Je suis désolé Mac ! Je suis désolé de mon comportement. J'ai honte, tellement honte.
Mac : Tu n'étais pas toi même Jo !
Jo : Tu ne m'en veux pas.
Mac : Non, pour rien.
Jo : Tu m'aimes toujours autant alors ? (malicieusement)
Mac : Mais bien sûr que oui !
Jo : J'ai l'impression de t'aimer encore plus fort moi !
Mac : Parce que ton cerveau s'est reconnecté avec la date réelle. Du coup tu te rappelle de ce que nous avons vécu et c'est pour ça que tu as l'impression de m'aimer plus fort encore. Parce que en 2011 tu m'aimais déjà mais en 2015 encore plus fort parce que notre amour a grandit.
Jo : Tu te rappelle de notre week-end à Paris ?
Mac : Oh que oui !
Jo : Nos alliances viennent de cette fameuse bijouterie !


Mac prend la main de Jo.


Mac : Je suis fou de joie ma Jo ! J'avais tellement peur que tu ne te rappelle plus.
Jo : Par contre tu m'avais jamais parlé du moment agréable que nous avons passé dans l'ascenseur.


Mac se racle la gorge.


Mac : Valait mieux pas !
Jo : Oui, tu avais peur de ma nymphomanie, ça peut se comprendre.
Mac : C'est pas ce que j'ai voulu dire !
Jo : Tu verrais ta tête mon pauvre.


Durant toute la nuit, ils évoquent leurs souvenirs et Jo n'a eu aucune absence ou moment d'inattention.


Le lendemain matin très tôt.


Mac : Je dois y aller mon amour. Je repasse dans la journée.
Jo : D'accord. Je t'aime fort.
Mac : Moi aussi.
Jo : Eh Mac !
Mac : Quoi !
Jo : Tu ne voudrais pas me rapporter des pâtisseries ?
Mac : Avec plaisir (souriant). A tout à l'heure.
Jo : A tout à l'heure.

Mac sort de la chambre et Jo sourie. Elle regarde son alliance et fini par s'endormir.


Dans la matinée, le médecin revient pour une batterie d'examens auxquelles Jo coopère, même si ça l'agace.


Mac arrive à son bureau vers midi. Tout le monde arrive vers lui.


Ashley : Comment elle va ?
Mac : Elle va bien.
Danny : Comment s'est passé l'opération ?
Mac : Très bien. Mieux que bien même !
Lindsay : Comment ça !
Mac : J'ai eu un live de Jo Taylor, le retour !
Adam : C'est à dire !
Mac : Que Jo est redevenu Jo ! Enfin en tout cas on a papoté toute la nuit et de hier à aujourd'hui, plus du tout la même personne. J'avais ma femme en face de moi et ça m'a fait du bien. (souriant)


Tout le monde est heureux.


Mac : Et le plus impressionnant dans l'histoire, Jo a retrouvé la mémoire. Les quatre années qu'elle avait balayé de sa vie sont revenu dans son esprit.
Danny : C'est une sacrée bonne nouvelle.
Mac : Aujourd'hui, rien ne peut m'atteindre, je suis heureux !


Mac revient à l'hôpital et croise le médecin.


Mac : Bonjour docteur.
Le médecin : Bonjour !
Mac : Ma femme semble allez mieux ! Merci !
Le médecin : C'est le résultat que j'espérais.
Mac : C'est définitif ?
Le médecin : Normalement oui ! Mais pour son addiction, malheureusement ça sera une bataille contre elle même. On lui donne des médicaments de sevrage, mais on ne peut pas faire mieux. Par contre si elle n'est pas totalement motivée, il vaut mieux qu'elle n'arrête pas d'un seul coup. Les psychotropes sont très puissant et un arrêt brutale pourrait causer d'autres dégât dans le cerveau de votre femme.
Mac : Donc si elle veut prendre un comprimé par jour, il vaut mieux la laisser faire ?
Le médecin : Absolument. Elle va finir par s'arrêter. Elle a l'air motivé.
Mac : D'accord. Autre chose ! Vous nous aviez pas informé de la possibilité que ma femme retrouve la mémoire !
Le médecin : Parce que les chances n'allaient pas au delà de cinq pour cent. Je ne voulais pas vous donner de faux espoirs.
Mac : Merci en tout cas.


Mac arrive dans la chambre avec les pâtisseries.


Jo : Tient te voilà ! Salut toi !
Mac : Salut mon cœur.


Mac embrasse tendrement Jo.


Jo : C'est timide ça !


Jo passe sa main derrière sa nuque et l'embrasse passionnément.


Jo : Excuse-moi.
Mac : Oh non, ne t'excuse surtout pas !


Mac s'assoit et prend la main de Jo.


Mac : On va pouvoir reprendre notre vie comme avant ma Jo !
Jo : J'y compte bien.
Mac : Jo ! Tu es la femme de ma vie. Celle que j'aime et que j'ai aimé le plus dans ma vie.
Jo : C'est mignon Mac ! Tu sais, c'est tellement réciproque !
Mac : Je sais ! Je ne doute pas de ton amour. Surtout que maintenant je sais que tu es amoureuse depuis le premier jour. (souriant)
Jo : J'ai envie de venir dans tes bras. Je veux que te me serre dans tes bras.


Mac s'assoit à côté d'elle et la prend dans ses bras. Jo commence à pleurer.


Jo : Pardon Mac ! Pardon ! Je t'ai fais vivre un enfer.
Mac : Mais non, arrête. Ne pleure pas Jo !


Jo embrasse Mac passionnément.


Jo : Je suis heureuse de me souvenir, heureuse d'être dans les bras de mon mari.


Jo reste un moment dans les bras de Mac et finit par s'endormir épuisée.


A suivre  
_________________


Merci ZEL


RST un jour...RST toujours


Back to top
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Offline

Joined: 05 Mar 2011
Posts: 5,080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

PostPosted: Fri 17 Apr - 17:02 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

BRAVO BRAVO BRAVO


Quel chapitre réconfortant ! C'est trop génial ce qui arrive, l'opération est un succès à tous les niveaux. Enfin le retour de notre véritable Jo avec sa gourmandise, son humour et tous ses souvenirs. Moi aussi, elle m'a scotchée ! Et j'imagine à peine l'émotion de Mac, ce n'était pas lui sur la table d'intervention mais il doit carrément revivre. Un bien joli petit miracle à l'approche du premier anniversaire de leur fille, ça donne le big smile. 

_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Back to top
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Offline

Joined: 05 Dec 2014
Posts: 601
Féminin

PostPosted: Fri 17 Apr - 17:03 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Bonne nouvelle, l'opération à marché. En espérant maintenant qu'ils oublient tout ça et qu'ils recommencent à être heureux avec leur petite famille...
_________________


Back to top
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,996
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Fri 17 Apr - 20:42 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Je suis trop contente! J'ai eu des larmes aux yeux quand j'ai lu les phrases qui indiquaient que Jo avait retrouve la totalite de sa memoire.  BRAVO  C'est un tres beau chapitre. 

Back to top
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Offline

Joined: 06 Mar 2011
Posts: 7,658
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

PostPosted: Fri 17 Apr - 22:32 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

L'opération a marché au delà de leurs espérances Okay
J'adore quand elle parle des cakes à la naissance de Lily-Rose et que Mac comprend qu'elle a retrouvé l'entièreté de sa mémoire.
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Back to top
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Offline

Joined: 04 Mar 2011
Posts: 6,012
Localisation: Bordeaux Métropole
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

PostPosted: Sat 18 Apr - 15:43 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Chapitre 36


L'opération de Jo s'est bien passée. Jo semble avoir retrouvé la mémoire et ses absences et manques d'attentions ne se sont pas manifesté durant les premières heures qui ont suivi l'opération.


Deux jours après l'opération, Jo fait toujours des tests d'attention qui donne des résultats plutôt encourageants.


Le matin Mac arrive.


Mac : Bonjour !
Jo : Mac ! Les visites ne sont pas interdites le matin ?
Mac : J'ai fais du zèle à la belle infirmière. Mais si tu n'es pas contente de me voir, je peux aller directement au bureau ! (souriant)
Jo : Tu n'es même pas sérieux ! Je suis très contente de te voir ! Tu essaies de me rendre jalouse ?
Mac : Mea culpa !
Jo : J'ai bien trop de mal à me contrôler là dessus, n'en rajoute pas ! (souriant)
Mac : Il y a quelques jours tu m'aurais dit ça sur un ton tellement agressif que je me serais caché sous la table. Ça fait du bien de te retrouver.


Mac s'approche et embrasse Jo.


Mac : Ça va bien ce matin ?
Jo : Oui, ça peut aller. J'ai encore mal à la tête par moment mais c'est normal. Puis j'ai eu froid cette nuit. Ils m'ont rapporté trois couvertures supplémentaires. Pour finir ils m'ont donné un médicament mais ils n'ont pas voulu me dire c'était quoi. Bizarrement ça m'a fait le même effet que les amphètes.
Mac : C'est un médicament de sevrage je pense !
Jo : Non, le médicament de sevrage est jaune.
Mac : Ok !


L'infirmière arrive.


L'infirmière : Bonjour ! Je viens refaire votre pansement. Vous pouvez sortir monsieur ?
Jo : Pourquoi il ne peut pas rester ?
L'infirmière : Parce que ce n'est pas beau à voir !
Mac : Croyez-moi que j'ai peut-être vu des tableaux beaucoup plus glauque.
Jo : Mon mari est de la police scientifique. C'est le détective en chef !
L'infirmière : Ah oui ! Alors là, je m'incline ! J'aime autant pour vous que pour moi. (riant)


L'infirmière retire le pansement.


L'infirmière : La cicatrice est belle. Pas d'infection.
Jo : Ils ont beaucoup rasé là ?
L'infirmière : Non, je dirais deux centimètres de diamètre à peu près.
Jo : Ah oui ! Quand même !
Mac : Tu pourras le cacher sans soucis.
L'infirmière : Oui, vous avez les cheveux long, ça ne devrait pas être difficile.
Jo : Ouais !
L'infirmière : Vous avez des douleurs externes à la tête ?
Jo : Un peu, mais c'est supportable.
L'infirmière : Et interne ?
Jo : Oui, un peu !
L'infirmière : Vous voulez un cachet pour la douleur ?
Jo : Oui, s'il vous plais !


Mac profite que l'infirmière est occupée pour regarder discrètement le dossier de Jo sur la tablette. Il fait une grimace en voyant un détail qui l'inquiète.


Mac : Jo, je vais passer un coup de téléphone, je reviens !
Jo : D'accord !


Mac va voir les infirmières et demande à voir le médecin. Le médecin arrive quelques minutes plus tard.


Mac : Bonjour docteur !
Le médecin : Bonjour Monsieur Taylor !
Mac : J'ai cru comprendre que vous avez donné un comprimé d'amphétamine à ma femme cette nuit.
Le médecin : Oui, nous n'avons malheureusement pas eu le choix. Votre femme est dépendante et le protocole de sevrage que nous avons mis en place ne suffit pas. Votre femme a commencé à avoir très froid cette nuit. La température de son corps baissait dangereusement, elle commençait à angoisser. Elle s'accrochait pour lutter, mais ça ne marchait pas. Votre femme refuse d'admettre son addiction. Elle croit qu'elle peut se débarrasser du soucis comme ça. Il faut qu'elle continue les amphétamines à un comprimé par jours pendant un mois. Ensuite un demi pendant quinze jours et un quart les quinze derniers jours. A la fin des deux mois, votre femme devrait être sevré.
Mac : D'accord ! Merci pour ces précisions ! Mais elle va continué à avoir des effets secondaires du coup !
Le médecin : C'est peu probable ! Les effets secondaires commencent à partir d'une certaine quantité. A partir de trois comprimés par jours, ça devient dangereux. Un comprimé ne provoquera pas d'effets secondaires !
Mac : Merci docteur !
Le médecin : Je vais passer voir votre femme dans un instant. Il y a un autre soucis dont il faut qu'on parle.
Mac : C'est grave ?
Le médecin : Préoccupant disons ! Mais à la longue, ça pourrait être grave. Je vais voir un autre patient et j'arrive.
Mac : D'accord.


Mac revient dans la chambre.


Mac : Elle est partie !
Jo : Oui ! Il me tarde de rentrer à la maison.
Mac : Il me tarde que tu rentres. C'est horrible quand tu ne dors pas avec moi.
Jo : Je n'ai pas toujours été là !
Mac : Les quatre mois où tu as été dans le coma ont été horribles Jo !
Jo : Et la période où l'ont s'est séparé à pas été drôle non plus !
Mac : Cette période m'a brisée le cœur, mais au moins tu n'étais pas loin. Quand la personne que tu aimes est dans le coma, elle est tellement loin finalement.
Jo : Pourquoi tu me dis ça !


Mac prend les mains de Jo.


Mac : Pour te dire que même si tu aurais perdu la mémoire, j'aurais tout fait pour te retrouver. Avant toi, je ne savais pas qu'on pouvait aimer comme ça.
Jo : C'est à dire (souriant)
Mac : Que ma vie est lié à la tienne et si tu ne vas pas bien, je ne peux pas aller bien et si tu meurs, je meurs aussi.


Jo laisse s'échapper une larme.


Jo : Mac ! Je t'aime ! Je ne sais pas quoi te dire d'autre.
Mac : Je suis très fier de toi. Maintenant, tu vas te battre contre ton addiction.
Jo : Je ne suis pas dépendante Mac ! Ça va bien se passer !
Mac : D'accord, mais si ça ne va pas bien, promets-moi de me demander de t'aider. Promets-moi Jo !
Jo : C'est promis.
Mac : Tu sais, si l'opération aurait mal tournée, je ne t'aurais jamais laisser tomber. Je t'aime tellement, que j'aurais été prêt à t'accepter comme tu étais.
Jo : Je le sais Mac ! Quand je suis aller fumer l'autre jour, j'ai entendu votre conversation avec Elie.
Mac : Oh non ! Je suis désolé ma Jo !
Jo : Ce n'est pas grave. Puis je vous comprends ! Elie m'a trouvé insupportable et je sais que toi aussi. Tu lui as dit que tu ne pouvais pas confirmer ses dires, mais j'ai senti dans ta voix que tu approuvais ce qu'elle disait. Je ne t'en veux pas Mac !
Mac : Je suis désolé !
Jo : Ce n'est pas grave ! Ça va aller maintenant !
Mac : A propos de Elie......


Le médecin arrive.


Le médecin : Bonjour Madame Taylor.
Jo : Bonjour docteur.
Le médecin : Tout va bien aujourd'hui ?
Jo : Faut aller !
Le médecin : L'infirmière a noté que votre cicatrice était belle. Pas d'infection, c'est une bonne chose. Il y a un autre soucis important dont je voudrais vous faire part madame !
Jo : Quoi donc ?
Le médecin : Lorsque vous êtes arrivée, on vous a demandé votre poids. Vous nous avez dit que vous pesiez 63 kg. Vous vous étiez pesé quand pour la dernière fois ?
Jo : Je sais pas moi ! Quand je suis sortie de l'hôpital il y a deux mois.
Le médecin : Vous ne vous êtes pas pesé depuis ?
Jo : Non ! A vrai dire je me préoccupe peu de mon poids.
Le médecin : Vous auriez peut-être dû !
Jo : Il y a un souci ?
Le médecin : Nous vous avons pesé à votre arrivée et votre poids est de 52 kg. C'est très insuffisant pour une personne qui mesure un mètre soixante et onze. Votre indice de masse corporelle est à 17,8. Vous rentrez dans le stade de la maigreur.
Mac : Mon dieu ! C'est pas possible.
Jo : Comment j'ai pu perdre onze kilos comme ça ?
Le médecin : Deux mois sous amphétamines suffisent madame Taylor !
Taylor : Ben mince alors ! Je me suis détruite si je comprends bien !
Le médecin : Oui, mais ce n'est pas encore trop alarmant. Juste préoccupant. Nous allons vous donner des repas consistant, des vitamines, du fer. Vous aurez un encas le matin et l'après-midi.
Jo : D'accord.
Le médecin : Votre sortie est prévue dans cinq jours. Il faut que vous fassiez 55 kg. Vous aurez ainsi atteint un poids raisonnable, même si c'est encore insuffisant. L'idéal serait que vous remontiez à 61 kg pour avoir un poids normal.
Jo : En fait vous me demandez de manger ! C'est ça le traitement ?
Le médecin : Absolument !
Jo : Alors là ! Pas de soucis !


Mac le regarde.


Mac : Ma femme est très gourmande. Ça fait partie de ses petits défauts !
Jo : Oui, mais le soucis c'est que je mange beaucoup mais je ne grossis pas. Donc ça ne va pas être facile de prendre trois kilos en cinq jours !
Le médecin : Sauf que vous n'êtes plus à 4 ou 5 comprimés d'amphétamines par jour. Vous pourriez bien avoir des surprises ! Mangez madame Taylor ! Ne vous privez surtout pas, vous pouvez manger tout ce que vous voulez. Profitez, en général les femmes sont soumises aux régimes ! Attention, cela dit, je ne vous demande pas de vous gavez non plus !
Jo : Oui, ça va de sois !


Jo rigole.


Jo : Oui, c'est vrai !
Le médecin : Si tout va bien, je vous laisse. Je repasserais en fin de journée.
Jo : D'accord ! Merci docteur.


Le médecin quitte la pièce.


Mac : Je disais avant qu'il arrive, que Elie va venir te voir en sortant du lycée.
Jo : On fait toujours le réveillon du nouvel-an à la maison ?
Mac : Si tu te sens d'attaque, pas de soucis !
Jo : On pourrait invité Russ et Claire ! Qu'en penses-tu ?
Mac : Excellente idée. Claire m'a dit qu'ils n'avaient rien de prévu en plus.
Jo : Bon ben tu t'en occupe.
Mac : Oui, bien sûr !
Jo : Tu contactes le traiteur ?
Mac : Pas de soucis !
Jo : C'est super, ça va être une belle fête. Je vais être contente de revoir tout nos amis.
Mac : Ils vont être heureux de te revoir en forme.
Jo : En forme c'est vite dit, mais en tout cas, j'ai retrouvé la raison, c'est déjà ça ! (riant)
Mac : C'est une bonne chose en effet. Je dois y aller Jo ! Je passais juste en coup de vent avant d'aller au travail.
Jo : Et c'est une adorable attention. De toute façon, c'est tout toi. Toujours attentionné, toujours attentif. J'ai de la chance d'être ta femme. Depuis trois ans, je suis heureuse que tu sois tombé amoureux de moi.
Mac : Et moi alors ! J'ai cru que je n'arriverais jamais à te séduire. Tu crois que je suis dans quel état d'esprit depuis trois ans !
Jo : Mac ! Je veux juste une promesse maintenant !
Mac : Je t'écoute !
Jo : Je ne veux plus que tu ais des idées suicidaires à cause de moi. Je pense que des déboires dans notre couple nous en aurons sûrement encore, mais je reviendrais toujours et tu seras toujours le seul dans mon cœur.
Mac : Je te le promets !
Jo : Allez va-y vite ! Tu vas être en retard !
Mac : Je t'aime. Je reviens ce soir. Tu as besoin de quelque chose ?
Jo : J'en ai encore pour quelques jours ici ! Tu pourrais me rapporter des gâteaux s'il te plais ! Tu sais ceux que j'aime !
Mac : Bien sûr !
Jo : Puis apporte moi une couverture bien chaude aussi. Il fait trop froid la nuit !
Mac : Mouais !


Mac savait très bien pourquoi Jo avait si froid la nuit, mais il ne voulait pas revenir là dessus pour lui éviter toutes formes de contrariétés.


Mac : Allez à ce soir ma chérie. Je t'aime fort.
Jo : Moi aussi.


Mac embrasse Jo et s'en va. Jo lui sourit. Une fois Mac parti, Jo se replonge dans ses pensées et verse une petite larme. Elle s'en voulait pour quelque chose et souhaitait absolument se libérer de cette culpabilité. Elle prend son portable et fouille dans son répertoire et passe un appel.


La personne répond.


Jo : Salut !
La personne : Jo ! Comment vas-tu ?
Jo : Je dirais bien !
La personne : Ben tant mieux !
Jo : Tu pourrais venir me voir à l'hôpital, le plus rapidement possible.
La personne : Oui, si tu veux !
Jo : Je crois qu'on a un contentieux qu'il faut qu'on règle assez vite.
La personne : Je ne vois pas de quoi tu parles.
Jo : Arrête ! Ne joue pas à ce jeu là avec moi. Ne fait pas comme si rien n'était.
La personne : Je vais essayer de me trouver un créneaux ! Je vais voir avec mon boss si c'est possible.
Jo : Tu fais comme tu peux, mais on doit se voir. Cette affaire ne doit pas traîner.
La personne : D'accord ! Je fais de mon mieux.
Jo : Je suis dans la chambre 458 service neurologie. A tout à l'heure.


La personne raccroche.


Jo réfléchit à la manière dont elle va pouvoir régler ce problème. Elle sait très bien que si Mac venait à savoir ce qui s'est passé, il serait noir de colère et ça pourrait provoquer de grave conflits.


A suivre.  
_________________


Merci ZEL


RST un jour...RST toujours


Back to top
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Offline

Joined: 05 Dec 2014
Posts: 601
Féminin

PostPosted: Sat 18 Apr - 18:33 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Encore un mystère... qui Jo vient d'appeler ? Je ne vois pas du tout là.
_________________


Back to top
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,996
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Sat 18 Apr - 19:57 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Je me demande aussi a qui Jo a telephone a la fin de ce chapitre. Tres belle scene entre Jo et Mac encore une fois. Ca fait plaisir de revoir Jo comme elle etait avant. 

Back to top
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Offline

Joined: 05 Mar 2011
Posts: 5,080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

PostPosted: Sun 19 Apr - 00:06 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

maria wrote:
Je me demande aussi a qui Jo a telephone a la fin de ce chapitre. Tres belle scene entre Jo et Mac encore une fois. Ca fait plaisir de revoir Jo comme elle était avant. 


C'est clair qu'on ne s'en lasse pas de leurs déclarations, trois saisons et toujours un plaisir à lire des scènes comme ça.  Okay


Bon ben sinon même question que les copines, ce coup de fil me laisse dans le flou.
_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Back to top
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Offline

Joined: 04 Mar 2011
Posts: 6,012
Localisation: Bordeaux Métropole
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

PostPosted: Sun 19 Apr - 15:23 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Chapitre 37


Jo doit sortir de l'hôpital dans cinq jours, sous réserve qu'elle ait pris du poids. Sa perte agressive de poids inquiète beaucoup le médecin. Jo passe un appel et demande à une de ses connaissances de lui rendre une petite visite.


Dans l'après-midi, ça frappe à la porte. La personne entre.


Jo : Eh ! Tu as pu venir !
Ashley : Bien sûr que oui ! J'en n'ai parlé à Mac et il m'a dit qu'il me laissait deux petite heures pour venir te voir.
Jo : Merci d'être venue Ashley ! Assied-toi.


Ashley s'assoit et tend une boîte en carton à Jo venant de l'une des meilleures boulangerie-pâtisserie de Manhattan.


Jo : C'est quoi ?
Ashley : Des tartelettes au citron. Tu adores ça !
Jo : Ouah ! Merci ! C'est adorable ! J'adore ça en effet.
Ashley : De rien ! Ton appel m'avait l'air sérieux. De quoi veux-tu qu'on parle Jo !


Jo soupire.


Jo : J'ai été odieuse avec toi Ashley. Je voudrais m'excuser sincèrement.
Ashley : C'est déjà oublié !
Jo : Non, je n'avais pas à te parler comme ça et en plus tu avais raison. A ta place j'aurais agit de la même manière.
Ashley : Je le sais bien !
Jo : Je ne veux pas perdre ton amitié Ashley. Je tiens à toi.


Ashley sourit


Ashley : C'est vrai ?
Jo : Tu es comme ma petite sœur.
Ashley : Il est hors de question que tu perdes mon amitié ! De toute façon ce n'était pas toi ! La Jo qu'on connaît n'aurait pas fait des choses si absurde.
Jo : Mac ne doit pas savoir que tu étais au courant pour les amphétamines.
Ashley : Pourquoi ?
Jo : Parce que je t'ai menti Ashley ! Je suis désolé, mais je t'ai menti. Mac n'était pas au courant. Je faisait ça derrière son dos.
Ashley : Ben à vrai dire je m'en doutais un peu !
Jo : Si Mac sait que tu es au courant et que tu ne l'as pas averti, tu risques de perdre sa confiance et je ne veux pas ça. Tu dois rien lui dire. Tu comprends ?
Ashley : Ne t'en fais pas ! Je ne lui ferais pas comprendre que je savais. En tout cas tu t'es bien moqué de moi ! Mais je m'en doutais !
Jo : Tu m'en veux toi ! Remarque c'est normale ! Toi qui m'admirais tant ! Tu vois qu'au final je peux être une véritable peste.
Ashley : Non Jo ! Arrête ! Ce n'était pas toi ! Tu étais malade Jo ! Je ne peux pas en vouloir à une personne malade.
Jo : Puis j'ai été en dessous de tout en insinuant que tu couchais avec Mac ! J'ai vraiment honte de moi Ashley !
Ashley : Tu t'es déjà excusé pour ça !
Jo : J'ai voulu que tu viennes me voir car je ne veux pas de malaise entre nous et même si ça sera peut-être dur pour toi, j'aimerais que notre belle amitié n'en subisse pas les conséquences.


Ashley laisse échapper une larme.


Ashley : Notre belle amitié !
Jo : Dès que tu es arrivée dans mon bureau, quand tu as commencée à me parler de Mac et que tu m'as fait comprendre qu'il te plaisait, c'est bizarre mais j'aurais dû te détester et me méfier de toi, mais à ce moment là j'ai senti qu'on s'entendrait bien. J'ai adoré ta franchise, ton audace. Puis je sais pas, mais je savais que je pouvais te faire confiance que tu ne tenterais jamais rien.
Ashley : Ce n'est pas dans mes convictions.
Jo : Au fil du temps, je t'ai formé, même si je n'ai pas eu grand chose à t'apprendre et nous sommes devenu amies. J'ai trouvé en toi, une femme qui me ressemble et tu m'as sauvé la vie, ça c'est fort quand même !
Ashley : Alors c'est vrai, tu as retrouvé la mémoire !?
Jo : Oui, je me rappel de tout ! Enfin je crois ! Tu sais, ce qui m'a le plus marqué, c'est quand je suis rentrée dans le café et que tes copines critiquaient leurs instructeurs. Toi pour les suivre, tu aurais pu dire n'importe quelle saloperie sur moi et non, tu ne t'ai pas démonté et je m'en rappellerais toujours, tu as dit « j'adore mon instructrice ». Tu sais, ça m'a émue au larme ça ! Mon instructrice à moi était une véritable emmerdeuse (riant). Alors que tu dises ça de moi et haut et fort en plus m'a fait plaisir. Tu sais, ça fait du bien de se sentir appréciée !
Ashley : Jo ! Je n'ai pas changé d'avis sur toi si c'est ce que tu veux entendre. Je t'adore toujours autant et j'ai beaucoup pleuré quand tu as eu l'accident, quand j'ai su que avais perdu la mémoire et quand j'ai compris que tu te droguais ça a été pire que tout. Mac nous a expliqué dans les détails pourquoi tu avais fait ça et à demandé fermement à l'équipe de fermé sa bouche, mais il ne me serait même pas venue à l'idée de te dénoncer. Mais je t'avoue que si tu ne m'aurais pas raconté des histoires, je l'aurais dit à Mac pour te sauver parce qu'on ne laisse pas ses amis dans la galère.


Jo sourit


Jo : J'aurais fait pareil. On pourra retrouver notre complicité d'avant ?
Ashley : On sera encore plus complice qu'avant Jo !
Jo : C'est vrai ?
Ashley : Jo ! C'est vrai que tu as douze ans de plus que moi et que tu es mon mentor, mais tu es ma meilleure amie aussi. Je te l'ai jamais dit, je t'ai juste demandé si on pouvait être amies, mais en réalité, tu es ma meilleure amie, celle à qui j'ai envie de tout confier. D'habitude, un supérieur reste un supérieur mais là, je me suis attaché à toi et l'amitié à prit le dessus.


Jo la regarde très émue par ses propos.


Jo : Le fait que je sois ton mentor ou je ne sais quoi, ta supérieur hiérarchique n'a rien à voir ! Qu'est-ce-que je devrais dire moi ! J'ai rien fait de mieux qu'avoir le coup de foudre pour mon patron et je suis tombé amoureuse de lui et le pire c'est que je l'ai épousé et j'ai fondé une famille ! Alors tu vois, les grades on s'en fou !
Ashley : Oui ben on en est pas là hein !


Elles éclatent de rire.


Jo : N'en pêche que je suis très touchée par ce que tu viens de me dire. Je ne le dirais pas aux autres parce que ça ne serait pas correct, mais tu es ma meilleure amie toi aussi et j'aimerais que tu oublies que j'ai été ton instructrice ou ton mentor comme tu dis. On est collègues et amis.
Ashley : D'accord.
Jo : Puis pour l'instant, c'est toi la sous-chef, moi je ne suis plus rien ! Juste une femme qui vient de se faire trouer la tête parce qu'elle commençait à devenir complètement folle. (riant)
Ashley : Je garde ta place au chaud pour quand tu reviendras.
Jo : Dans six mois je pense. Pas avant ! Je t'avais prévenu de toute façon ! J'ai besoin de me reposer, de faire un bon break, pour revenir prête.
Ashley : Oui, je sais ! Mais j'avoue que j'ai un peu peur que tu ne reviennes pas.
Jo : Je ne suis pas en forme, mais j'ai retrouvé mes facultés. Je reviendrais Ashley ! Je suis flic et je ne vais pas abandonné mon job si je suis encore capable de le faire.
Ashley : Ok !
Jo : Aller viens que je te serre dans mes bras !


Ashley serre Jo dans ses bras.


Jo : Merci Ashley ! Je suis heureuse que tout soit réglé !
Ashley : Tu m'as parlé d'un contentieux au téléphone, il n'y en avait pas. Je ne t'en ai jamais voulu. On est bien clair !?
Jo : Oui !


Jo se détache des bras de son amie.


Ashley et Jo finissent par parler de banalités et Ashley part un petit moment plus tard.


Jo reçoit régulièrement des visites et suis les instructions du médecin en mangeant.


Quatre jours plus tard, Jo est avec Mac et le médecin.


Le médecin : Vos tests sont très positifs. Le scanner que vous avez passé hier est impeccable et votre mémoire est revenu, ce qui était presque inespéré. C'est d'ailleurs pour ça que je ne vous en avait pas parlé.
Jo : Oui, c'est super !
Le médecin : Vous avez mangé comme je vous l'avais demandé.
Jo : Oui, bien sûr !
Le médecin : Bon alors je vous avais dit 55 kilos pour pouvoir sortir. Si vous avez atteint ce poids, je vous laisse sortir demain.
Jo : Mais si je n'ai pas atteint ce poids, je ne pourrais pas sortir deux jours et revenir après ? C'est noël dans deux jours docteur !
Le médecin : Cet argument ce tient. Si vous n'avez pas atteint ce poids, je vous signerez une autorisation de sortie exceptionnelle de deux jours.
Jo : Donc en liberté provisoire !


Ils rigolent tous.


Le médecin : Si vous voulez lieutenant ! (riant)


Jo rigole


Le médecin : Bon reprenons notre sérieux madame Taylor ! Montez sur la balance.


Jo se pèse et le chiffre s'affiche.


Jo : Oh non ! La poisse !
Le médecin : Cinquante quatre kilos et huit cent grammes.
Jo : Mince, c'est bête.
Le médecin : Allez ! Vous sortirez quand même demain ! Ces deux cents grammes manquant vous allez les prendre rapidement.
Jo : Merci docteur.
Le médecin : Je vous rappelle que vous êtes en convalescence. Donc, vous êtes en congés maladie pendant huit semaines à compter d'aujourd'hui. Vous devez éviter toute sorte d'activités inadaptés.
Jo : C'est quoi les activités inadaptés.
Le médecin : Pas de sensation forte.
Jo : Sensation forte ! Vous me dites à demi-mot que je dois éviter les activités sexuelles !
Le médecin : Euh ! C'est vrai que ça porte à confusion ce que j'ai dit ! Mais je parlais pas de ça, je parlais plutôt de la conduite rapide, des manèges à sensation forte, tout ce qui fait monter l'adrénaline en fait.
Jo : Ah je vois ! Je viens de me taper la honte du coup ! (riant)
Le médecin : Non, puis c'était une question pertinente, vous n'êtes pas la seule à me poser cette question ! Bon sous cette forme si, mais pas la seule ! Donc, pour répondre à votre question, vous pourrez reprendre vos activités sexuelles quand vous vous sentirez prête. Mais surtout, arrêtez vous si vous sentez que votre tête tourne.
Jo : D'accord.
Mac : Je vous ferez une ordonnance et une infirmière viendra tout les jours pendant un mois chez vous pour vos soins.
Jo : D'accord.
Le médecin : Protégez votre plaie avec un bandana ou un chapeau quand vous sortez.
Jo : D'accord.
Le médecin : Voilà ! Demain vous pouvez rentrez et passer vos fêtes de fin d'année en famille.
Jo : Merci !
Mac : Merci pour tout docteur.


Le médecin sourit et sort.


Jo regarde Mac, elle lui tend les bras et le serre contre elle, puis l'embrasse.


Jo : Je vais pouvoir rentrer, profiter de ma famille et mon charmant mari.
Mac : Ton charmant mari qui te procure des sensations fortes visiblement. (souriant)
Jo : C'est bon ! Pas de commentaire ! (riant)
Mac : Je suis très heureux.
Jo : Tu n'as pas annulé pour noël ?
Mac : Non, tu avais dit que quoi qu'il arrive, rien ne devait être annulé.
Jo : Ok ! Tout le monde sera là.
Mac : Oui, toute la famille.
Jo : Super ! Vous avez fait le sapin ?
Mac : Non, on t'attendait ! C'est toi la meilleure pour faire un beau sapin.
Jo : Tu mettras les décorations en hauteur !
Mac : Oui, ça va de sois !


Le lendemain, Jo rentre à la maison


Jo : ça fait du bien de retrouver son chez sois !
Mac : J'imagine.


Jo pose ses affaires dans sa chambre. Elle mange avec sa famille le midi et sent un coup de fatigue.


Jo : Je suis crevé hein !
Mac : C'est normal ! Va te reposer ma chérie !
Jo : J'ai quelque chose d'important à faire avant !


Jo va dans sa chambre, Mac la suit. Elle ouvre le tiroir de sa table de nuit et prend son paquet de cigarettes.


Mac : Jo tu sors à peine de l'hôpital. Tu ne vas pas déjà fumer ! Je ne sais même pas si c'est recommandé !
Jo : Tu as jeté les amphétamines ?
Mac : Non !
Jo : Donne moi les Mac !
Mac : Jo !
Jo : Fait moi confiance ! Tu veux !
Mac : Bon !


Mac va chercher les flacons et les donne à Jo.


Elle prend ses cigarettes et les amphétes, elle ouvre la vitre de la cheminé et jette les cigarettes et les flacons dans le feux.


Mac : Ouah ! C'est radical !
Jo : Je ne veux plus entendre parler de ses merdes qui ont bien failli me pourrir le cerveau.
Mac : Et la cigarette tu n'as plus envie ?
Jo : Bizarrement, rien que d'en parler ça m'écoeur ! Comment j'ai pu descendre si bas !
Mac : Ma femme a retrouvé sa vraie personnalité. J'ai retrouvé la Jo dont je suis tombé amoureux.
Jo : Tu sais Mac ! Ça fait du bien de redevenir soit même. J'ai été odieuse et ce que j'ai fait au bureau, à la réunion et ici ! Je t'ai pris pour un jouet sexuelle. Comment as-tu pu accepter ça ?
Mac : Tu montes dans les extrêmes quand même. J'étais consentant quand même ! Enfin pour la réunion j'étais en colère, c'est vrai ! Tu m'as fais peur à ce moment là, je l'avoue.
Jo : Oui, mais je t'ai manqué de respect. Je me demande comment j'ai pu agir comme ça. Beaucoup de mari se serait débarrassé de leur femme pour moins.
Mac : Sauf que tu es redevenu toi même. Tu es réparé Jo !
Jo : Réparé !
Mac : Oui, c'est une image. Quand son ordinateur bug, on le répare, on ne s'en débarrasse pas sans se préoccuper du soucis. Pour l'humain c'est pareil ! On ne peut pas se séparer de lui parce qu'il est malade ! C'est inhumain de faire ça !
Jo : Je te taquine !
Mac : Pour le réveillon de nouvel-an, j'ai pris un gâteau d'anniversaire pour Lily-Rose pour le dessert.
Jo : Excellente idée. Notre Lily-Rose à un an. Je suis nostalgique.
Mac : Oui, moi aussi.
Jo : C'est les un an de notre fille Mac ! Tu te rends compte un peu.
Mac : Ok que oui !
Jo : Il faudrait que j'aille acheter des bandana pour cacher la partie rasée de mon crâne.
Mac : ça va vite repousser.
Jo : Oui, c'est qu'un petit trou !
Mac : Oui !


Durant la nuit, jo commence à trembler.


Mac : Eh Jo ! Qu'est-ce-qui se passe ?
Jo : J'ai froid ! J'ai froid c'est horrible ! Il y a un iceberg dans la chambre ! Regarde en face, il monte.
Mac : Viens dans mes bras.


Jo tremble de partout.


Jo : Je suis en manque Mac !
Mac : Je sais ! Je suis là !
Jo : J'arrive pas à dormir, c'est à cause du sevrage !
Mac : J'arrive ma Jo ! Reste là !


Mac revient avec des comprimés.


Jo : C'est quoi ?
Mac : De l'homéopathie ! C'est pour t'aider à dormir.
Jo : Tu as eu ça où ?
Mac : J'ai parlé de ton sevrage avec ton médecin. Je sais exactement ce qu'il faut faire. Jo regarde-moi. Regarde-moi ma chérie.


Jo le regarde en sueur.


Mac : Tu as eu beaucoup de courage de mettre tes amphètes au feu et je suis très fier de toi. Extrêmement fier. Maintenant tu dois faire le sevrage. Alors prends ça.


Jo prend les comprimés et boit un verre d'eau.


Jo : Merci !
Mac : De rien !


Jo reste dans les bras de Mac et finie par s'endormir.


Le lendemain matin, Jo se réveille dans les bras de Mac. Il l'a sent bouger et se réveille.


Jo : Bonjour !
Mac : Bonjour mon amour ! Ça va mieux ?
Jo : Oui ! Très bien ! Merci d'avoir été là !
Mac : C'est normal. Ecoute Jo ! Je vais être franc avec toi. Tu dois continuer les amphétamines un moment.
Jo : Quoi ! Mais tu es fou ou quoi ?
Mac : Le médecin m'en a parlé, tu en as besoin pour ton sevrage. Sinon tu vas connaître à nouveau des épisodes comme cette nuit, mais la journée. Tu vas avoir des hallucinations et tu vas trembler. Cette nuit tu as vu un iceberg ! Tu vas prendre un comprimé par jour pendant un mois et ensuite un demi pendant quinze jour et ensuite un quart pendant quinze jours. En deux mois, le sevrage sera fait et tu retrouveras une vie normale. Il faut juste être patient Jo !
Jo : Mais j'étais insupportable. Je vais vous faire vivre l'enfer si je reprends ses merdes !
Mac : Le médecin m'a affirmé qu'à un comprimé par jour les risques d'effets secondaires sont plutôt rares.
Jo : Bon d'accord.
Mac : C'est l'infirmière qui te donnera ce comprimé chaque matin.
Jo : D'accord.
Mac : Tu as faim ?
Jo : Oui, j'ai très très faim.
Mac : Je vais aller faire le petit-déjeuner.
Jo : Merci !


Jo se lève et le petit-déjeuner lui est servie comme à une reine.


A suivre  
_________________


Merci ZEL


RST un jour...RST toujours


Back to top
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,996
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Sun 19 Apr - 16:29 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Ouf, c'etait Ashley! Tu nous a fait peur Aurore! Tres belle conversation entre les deux femmes. J'ai ete tres emue. C'est une belle amitie, effectivement. 

Jo sort de l'hopital et rentre chez elle, c'est une tres bonne nouvelle. Elle a encore du chemin a faire, mais avec sa famille pour la soutenir elle va y arriver, j'en suis sure. 


Back to top
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Offline

Joined: 06 Mar 2011
Posts: 7,658
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

PostPosted: Mon 20 Apr - 09:55 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Jo est sur la bonne voie. Elle a encore un peu de chemin à faire avant d'être complètement guérie mais avec l'aide de Mac, ses enfants et amis, elle va y arriver.


Belle amitié avec Ashley  Okay
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Back to top
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Offline

Joined: 05 Mar 2011
Posts: 5,080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

PostPosted: Mon 20 Apr - 11:51 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Je m'attendais bien à ce que Jo ressente le besoin de parler à Ashley à un moment donné mais je n'aurais pas pensé qu'elle faisait référence à elle en parlant de contentieux. Néanmoins, c'est en lisant les explications de Jo que j'ai saisi où elle voulait en venir et combien l'amitié d'Ashley comptait pour elle. Mais c'est une jeune femme brillante et intelligente, ce n'est pas un hasard si Jo la considère comme son égal et sa meilleure amie, elle a parfaitement compris la situation et ne lui en veut pas le moins du monde. Au contraire, comme elle l'a fait remarquer à Jo, elles vont devenir encore plus complices et leur amitié encore plus forte qu'avant. Elles sont vraiment très touchantes toutes les deux. 

 
Jo est enfin rentrée à la maison et elle surmontera cette période de sevrage, j'en suis persuadée. Parce que c'est une battante et qu'elle a vécu bien pire, mais surtout parce qu'elle va recevoir le meilleur soutien qui soit de la part de son entourage, à commencer par celui de son mari. 

_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Back to top
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Offline

Joined: 04 Mar 2011
Posts: 6,012
Localisation: Bordeaux Métropole
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

PostPosted: Mon 20 Apr - 17:42 (2015)    Post subject: Pour le meilleur et pour le pire (CSI : NY) Reply with quote

Chapitre 38


Jo est sortie de l'hôpital mais doit maintenant faire face à son addiction aux amphétamines et les aléas du sevrage. Durant la nuit, elle a des hallucinations et a très froid. Mac est là pour la soutenir.


Ceci dur encore pendant quelques nuits, mais Jo peut compter sur l'attention de Mac pour la soutenir et l'aider dans cette épreuve difficile.


L'infirmière vient tout les jours pour s'occuper de Jo et lui donner son comprimé.


Jo est heureuse de pouvoir passer noël en famille. La semaine suivante, une fête est organisée chez Mac et Jo pour le réveillon du nouvel an et pour les un an de Lily-Rose.


Ashley et Adam arrivent les premiers.


Ashley : Salut ! Ouah qu'est ce que tu es belle comme ça !
Jo : Merci !
Adam : Salut Jo ! Je suis content de te revoir !
Jo : Moi aussi, je suis heureuse !
Ashley : Tu es radieuse en tout cas.
Jo : Je fais de mon mieux !
Ashley : Elie n'est pas là ?
Jo : Non, elle fait nouvel-an avec des amis !
Adam : Sans alcool au moins ?
Jo : Fait pas ton flic Adam ! (riant) ! Non, j'ai confiance en elle.
Ashley : Tiens Jo ! C'est des amuses-gueules !
Jo : Super ! Ben pose les sur la table.
Ashley : Jo ! Je voudrais te demander quelque chose de concret !
Jo : Je t'écoute !
Ashley : Est-ce-que tu reviendras bien au labo dans six mois ? Est-ce-que tu reprendras bien ton poste ?
Jo : Oui ! Normalement c'est sûr ! L'opération à bien marché, même mieux que prévu ! Donc il n'y a aucune raison.
Ashley : Et ce qui t'es arrivée ne te fiche pas la trouille ? Tu n'appréhendes pas de reprendre ?
Jo : Par contre, c'est la seule chose qui ne m'est pas revenue en mémoire. J'ai complètement oublié. Le médecin dit que c'est normal !
Ashley : Finalement, c'est aussi bien que tu ne te souvienne pas de ça !
Jo : Tu as vraiment la trouille que je ne revienne pas ou c'est pour savoir si tu peux postuler pour mon poste ?
Ashley : Non, je n'envisage pas de te prendre ton poste. Moi je garde la place au chaud, c'est tout. Le soucis, c'est que je vais devoir m'arrêter.
Jo : Tu as trouver un poste définitif en détective de niveau 1 ?
Ashley : Non, j'attends un bébé. (souriant)
Jo : Oh mais super ! C'est génial ça !


Jo regarde Adam.


Jo : Félicitation heureux veinard !
Adam : Je suis content !
Ashley : Par contre je suis qu'à cinq semaines donc tu es la première au courant. J'en parlerais aux autres plus tard.
Jo : Je tiendrais ma langue, promis.
Ashley : Si je te le dis, c'est parce que je voulais que tu sois au courant la première et puis avec le boulot faudra s'organiser.
Jo : Je reviendrais pile au moment de ton congés.
Ashley : Après ! Je ne reviendrais sûrement pas Jo !
Jo : Je sais ma belle ! Maintenant que tu es titulaire d'un niveau 1 , ça serait dommage que tu restes au niveau 3.
Ashley : Je vais essayer de trouver un poste à New-York.
Jo : Tu devrais trouver, tout au moins pour faire les remplacements dans les premiers temps.
Ashley : Oui !
Jo : Puis si il y a un soucis, tu me contacts, je te recommande, il y a aucun soucis.
Ashley : On va rester en contact au moins ?
Jo : Mais bien sûr ! Puis si tu es sur un autre département on sera amené à se recroiser dans le travail. Mais on est amie et on se reverra à l'extérieur, c'est obligé !
Ashley : Oui c'est clair !


Les autres arrivent petit à petit.


Don : Bon alors ! Que nous réserve 2016 ?
Jo : Si je pouvais éviter le bitume cette fois, ça serait bien !


Tout le monde la regarde.


Jo : Eh ! C'est de l'humour les amis ! On dirait que vous avez vu un fantôme !


Tout le monde rigole.


Danny : Tu reprends le boulot quand Jo ?
Jo : Normalement courant Juin !
Lindsay : Pas avant ?
Russ : Voilà qui est étonnant !
Jo : Non ! J'ai besoin de me reposer, d'être vraiment d'attaque. Mon médecin m'a mis en arrêt pour deux mois, mais je vais prendre mes repos compensatoires derrière comme je vous l'avais dit !
Sheldon : Ah ! On pensait que c'était uniquement si l'opération se passait mal !
Jo : Non, cette opération à été dure et les derniers mois aussi. Je veux faire un vrai break.
Mac : Et tu as raison ma chérie !
Danny : Enfin de toute façon ça va ! Au bureau l'ambiance n'est pas trop mauvaise, même si tu nous manques et il nous tarde que tu reviennes !
Jo : Comme c'est mignon ça !
Lindsay : On a surtout tous eu peur pour toi ! Le succès de cette opération personne n'y croyais vraiment !
Ashley : Oui, mais Jo est une battante !
Mac : Je suis fier d'elle !
Jo : J'ai pas fait grand chose, j'ai eu de la chance, c'est tout !


La fête continue dans la joie et la bonne humeur.


Plus tard, Mac apporte le gâteau de Lily-rose et Jo ouvre ses cadeaux et lui montre. La petite déjà bien éveillée rigole en voyant les pitreries que sa mère peut faire. Ashley et Adam sont attendri par la joie de vivre de Lily-Rose. Ils se voient déjà tout deux avec leur bébé dans les bras.


Claire : Elle est trop mignonne ! Mac elle te ressemble !
Jo : Oui, de plus en plus. Elle a les yeux de son père en tout cas et ça, c'est un magnifique cadeau.
Mac : Ah oui !
Jo : Mac ! Tu as des yeux magnifique !
Mac : Merci !


Mac embrasse Jo.


Trois semaines plus tard, Jo passe à un demi comprimé et durant la nuit, elle tremble à nouveau.


Mac : Aller calme toi ma chérie.


Mac se serre contre elle et lui caresse les cheveux.


Mac : Je t'aime ! Je suis là ! Je suis là.
Jo : C'est bon, ça va aller ! Je crois juste que le radiateur déconne à nouveau.


Mac se relève et vérifie.


Mac : Oui, tu as raison ! Je m'en occupe demain. Tu veux qu'on aille dormir dans la chambre d'amis ?
Jo : Non, mais si mon mari me prend dans ses bras, ça devrait aller.
Mac : Tout ce que tu veux ! Mais tes tremblements ne sont pas une crise de manque ? Tu en es sûre ?
Jo : Oui, j'en suis sûre ! Ça ne fait pas comme d'habitude. Les autres fois, je vois des trucs bizarre en même temps. Là je vois que mon séduisant mari ! (souriant malicieusement)


Mac sourit la serre dans ses bras.


Jo : Mac !
Mac : Oui !
Jo : ça ne te manque pas ?
Mac : Quoi ?
Jo : Ben ! Tu sais, les sensations fortes !


Mac rigole.


Mac : Fallait qu'elle ressorte celle-là !
Jo : Oui, ça m'a bien fait rire ! Même si je me suis tapée la honte !


Mac soupire.


Mac : Pour répondre à ta question, si ça me manque un peu ! Mais tu n'es pas en forme et je respecte ça !
Jo : Tu sais, je vais beaucoup mieux ! Tu me manques.
Mac : Qu'est-ce-que tu essaies de me dire ?
Jo : Tu n'as pas deviné ! (souriant)


Mac l'embrasse tendrement.


Mac : Tu es sûre ?
Jo : Certaine.
Mac : Tu veux que ton mari te provoque des sensations fortes ?
Jo : Oui, j'adorerais ! Surtout qu'il y a que toi qui en est capable.
Mac : Il y a surtout que moi qui a le droit ! (affirmatif)
Jo : Exactement. Il y a que toi qui a le droit.


Mac commence à caresser Jo.


Mac : Tu me manques énormément en vérité.
Jo : Alors reprenons notre vie de couple.


Mac exécute le souhait de Jo et lui offre un moment très passionné et très romantique.


Jo : Tu vois, tous s'est bien passé !
Mac : C'était comme avant ! Tu sais, avant l'accident !
Jo : Oui, c'était comme avant ! Ecoute Mac ! On n'en a jamais parlé parce que j'ai honte, mais ce que je t'ai proposé il y a quelque temps, ce n'était pas moi.
Mac : Je sais Jo ! Je le sais bien. Je suis ton mari et je te connais mieux que moi même !
Jo : Tu as été un mari exemplaire en refusant.
Mac : Je ne pouvais pas te laisser faire des choses que en temps réel tu n'envisagerais même pas de faire.
Jo : Je t'aime tellement !
Mac : Moi aussi !


Jo finit sa nuit dans les bras de son mari.


Début mars, le sevrage de Jo est terminé depuis plus de quinze jours et elle ne montre plus de signe de manque. Jo occupe ses journée avec sa fille, en faisant du shopping ou en regardant des films qu'elle n'a pas encore eu l'occasion de voir par faute de temps. Elle cuisine beaucoup également pour le plus grand plaisir de la famille. Une fois par semaine, elle voit Ashley pour faire du shopping ou aller boire un café.


Jo revoit le médecin à ce moment là.


Le médecin : Le sevrage s'est bien passé ?
Jo : Quelques difficultés, mais dans l'ensemble ça a été.
Le médecin : Par contre vous êtes pâle. Vous mangez à votre faim ?
Jo : Oui !
Le médecin : Vous aller monter sur la balance.


Jo monte sur la balance.


Le médecin : Cinquante neuf kilos. Bravo ! Alors là ! C'est vraiment pas mal. Quatre kilos en deux mois, vous êtes sur la bonne voix. Vous avez récupéré un poids normal. L'idéal serait un ou deux kilos en plus, mais c'est vraiment bien. Bravo !
Jo : Merci !
Le médecin : Vous allez faire des analyses sanguines pour voir où en est votre niveau de Méthyl dans le sang.
Jo : D'accord.
Le médecin : On va en profiter pour vérifier si vous n'avez pas de carence.
Jo : D'accord !
Le médecin : Le dernier scanner est normal donc, pas d'inquiétude. C'est une réussite totale cette opération.
Jo : Je suis contente.
Le médecin : Vu que vous êtes un peu pâle, je vais vous mettre quinze jours d'arrêts supplémentaires.
Jo : C'est inutile, j'ai pris un congé de quatre mois.
Le médecin : Très bien !


Jo sort de chez le médecin et va faire ses analyses comme le médecin lui a conseillé.


Deux jours plus tard Mac et Jo rentrent des courses, Jo relève le courrier et ouvre une lettre qui lui paraît importante et fait de gros yeux en la lisant.


Mac : Ben tu en fais une tête ! Qu'est-ce-qui se passe ?
Jo : Oh non ! C'est pas vrai  ! (Retourné)


Jo s'assoie sur le canapé et demande un verre d'eau à Mac. Il s'inquiète de voir Jo si bouleversée.


A suivre.
_________________


Merci ZEL


RST un jour...RST toujours


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topicReply to topic rochelle redfield Forum Index Triologies
Page 15 of 17 Goto page: <  1, 2, 314, 15, 16, 17  >
Jump to:  
 
All times are GMT + 1 Hour

Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group