rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
The point of no return (saison 2)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions en cours Fics Tétralogie H&G
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 18:15 (2018)    Sujet du message: The point of no return (saison 2) Répondre en citant

Tout le monde est effondre et on peut voir leurs pensees et leurs sentiments. J'ai particulierement aime la scene avec les quatre filles et leur discussion. 
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 18:15 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Lun 23 Avr - 08:02 (2018)    Sujet du message: The point of no return (saison 2) Répondre en citant

Chapitre 20: Plus là…

Quarante-huit heures à peine qu’Hélène avait été débranchée. Les médecins les avaient prévenus: ce ne serait plus long. La fin était imminente. Chaque sonnerie de téléphone était devenue une torture, et les moments de sommeil inexistants. Jamais Hélène ne s’était trouvée seule depuis. Pas une minute sans quelqu’un à ces cotés: Au cas ou…A grand peine, les garçons étaient parvenus à trainer Nicolas à bout de force hors de l’hôpital. La vie s’organisait désormais autour de cette échéance. Etre prêt. Que tout soit réglé quand le moment viendrait.


Hôpital:

Aussi souvent qu’il le pouvait, Nicolas s’éclipsait de la maison des filles où tous vivaient désormais dans l’angoisse de l’attente de la fin, pour rejoindre l’hôpital. Là bas, il restait toujours un long moment adossé à la porte de la chambre à observer Hélène, sans un mot, juste essayant de persuader qu’elle dormait simplement. Qu’elle allait bien. Qu’elle ne souffrait pas. Et puis, quand il s’en sentait enfin le courage, s’approchait et s’allongeait près d’elle juste pour la sentir contre lui, pouvoir respirer son odeur, caresser ses cheveux, sa peau. Lui embrasser le front. Lui murmurer des « je t’aime » et l’implorer de ne pas s‘en aller. Il ne pouvait se résoudre à l’autoriser à le quitter. Pas maintenant. Pas comme ça. Pas sans qu’elle sache à quel point il l’aimait. Plus que tout. Plus que n’importe qui. Inconditionnellement. Au-delà des distances, du temps, de la mort…Il l’aimait et l’aimerait toujours.

Nicolas lui caressant la joue, des sanglots dans la voix:-Ma puce, c’est moi…Je suis revenu. T’as vu, je suis pas parti longtemps…J’pouvais pas te laisser. Tu…Tu me manquais alors…

Il inspira profondément, serrant les dents et fermant les yeux le plus fort qu’il pouvait pour ne pas éclater en sanglots, encore. Depuis deux jours, il essayait de lui dire les choses, mais jamais ne parvenait à prononcer les mots…

Nicolas:-Je t’aime ma puce, je t’aime tellement, j’ai besoin de toi. Je sais que…Que je suis égoïste, et toi tu as tellement souffert déjà à cause de moi, mais…Si tu reviens j’te jure je ferai tout pour que tu oublies. J’me ferai pardonner j’te le jure. J’veux qu’on se marie… j’veux…J’veux vivre avec toi. Te serrer dans mes bras…tous les jours. Tout le temps. J’veux vieillir avec toi…J’veux pas…que tu partes. S’il te plaît mon amour. Je sais que tu m’entends, faut qu’tu te battes, que tu leur donne tort. (lui serrant la main)Tu peux pas…tu peux pas partir comme ça…Tu peux pas me laisser tout seul. J’te jure Hélène…Vivre sans toi je peux pas. J’ai trop mal. Tu me manques trop. Si j’te vois plus qu’est-ce que je vais devenir?

La tête reposée sur la poitrine d’Hélène, le jeune homme se mit à pleurer plus fort. Elle ne réagissait pas. Pas le moindre mouvement de cils. Rien. Et sa peau si froide. Son teint si terne…C’était trop tard. Il le sentait. Elle partait. Vraiment.


Location des Girard:

Roger était assis à table, les yeux dans le vide, le téléphone posé devant lui, tremblant. Osant à peine passer les appels nécessaires…Prévenir la famille en métropole, organiser une cérémonie, ici sur l’île, et le rapatriement du corps de son bébé là-bas, chez eux. Préparer l’enterrement, ou plutôt confier cette terrible tâche à son beau frère et à ses nièces. Entendre leurs cris, leurs pleurs, leur déni face à l’horrible réalité. Il les entendait encore et encore dans sa tête. Et Marie…Comment s’en relèverait-elle? Il regarda le cœur lourd en direction du fauteuil d’où sa femme n’avait pas bougée depuis ce matin. Depuis l’instant même où ils étaient rentrés de l’hôpital. Elle restait là, sans un mot, sans un geste. Comme morte, elle aussi.

Framboisier était sorti pour les laisser un peu seuls. Il avait besoin de prendre l’air, d’assimiler tout ça. Roger avait demandé à Justine de parler à Chloé, de lui expliquer. En larmes, la jeune femme avait accepté et avait pris sa petite sœur par la main, accompagnée de Jérôme, prétextant une balade à la plage.

Plage:

Assise sur le sable, Justine fixait la mer. Le reflet des rayons du soleil sur l’eau. Ce spectacle magnifique qui aurait du la ravir, la laissait complètement indifférente désormais. Le cœur n’y était plus. Il n’était plus à rien, noyé par le chagrin.
Jérôme lui prit doucement la main et la serra dans la sienne pour lui rappeler qu’elle n’était pas seule et qu’elle pouvait s’appuyer sur lui, puis demanda à Chloé de s’approcher.

Justine essayant d’être forte pour sa sœur:-Viens ma puce. Je…je dois t’expliquer quelque chose…
Chloé:-Pourquoi maman est comme ça Juju?
Justine:-C’est…c’est de ça dont je veux te parler ma puce…Maman a beaucoup de peine (respirant un grand coup) On…on a tous beaucoup de peine parce que…

Justine avait du mal à trouver ses mots. Comment dire ça à une enfant sans risquer de la détruire? De lui retirer son insouciance? De…

Justine fut sortit de sa torpeur par la petite.

Chloé baissant la tête:-Juju…
Justine:-Quoi ma puce?
Chloé:-Je suis triste moi tu sais…Je veux pas qu’Hélène elle aille au ciel…

Justine et Jérôme échangèrent un regard: rien à expliquer, elle avait déjà compris.

Justine serra sa petite sœur contre elle et ne put retenir ses larmes:-Moi non plus je veux pas ma puce…J’veux pas…
Les deux sœurs pleuraient dans les bras l’une de l’autre sous le regard impuissant de Jérôme.

Maison des filles.

Roger les avait prévenus la veille: Il y aurait une cérémonie en la mémoire d’Hélène. Un petit truc tout simple, juste pour les proches, avant qu’ils ne l’emportent loin d’eux. Ils se réuniraient sur la plage de Nicolas et parleraient d’elle, lui diraient adieu. Roger leur avait demandé d’écrire quelques mots s’ils en avaient envie, de réfléchir à ce qu’ils garderaient d’elle. Ce qu’elle représentait pour eux.

Les filles s’étaient assises sur le sol dans la chambre de Johanna et en silence essayaient de poser des mots sur leurs sentiments, leurs peines, leurs souvenirs. Pour certaines, cela venait difficilement, pour d’autre comme Laly, le regard fixé droit devant elle, pas du tout…
Johanna assise tout prés d’elle lui prit la main et la serra, tremblante…De toutes, c’était peut-être pour elles deux que la situation était la plus dure, la plus intolérable. Hélène était leur meilleure amie depuis toujours. C’était en tout cas ce qu’elles ressentaient au plus profond d’elles.

Nathalie poussa un profond soupir et rejeta sa tête en arrière avant de regarder sa page désespérément vide…

Nathalie:-Vous avez réussi à écrire quelque chose vous?
Cynthia froissant sa feuille raturée:-Rien de bien…Ca ne vient pas.
Bénédicte:-Moi non plus, j’y arrive pas…Je…C’est trop difficile…

Manuela poussa sa main sur le dos de son amie qui pleurait doucement la tête entre les bras…
Manuela:-On va y’arriver Béné tu verras. (posant sa main sur l’arrondi de son ventre) On doit y arriver…(doucement) On a plus le choix…
Cathy:-Non…Il ne nous reste…Que ça.
Linda:-Mais moi je ne me sens pas capable d’écrire ça. Les mots me manquent…Y’a pas de vocabulaire pour dire ce que je ressens!
Laly d’une voix amère:-De toute façon, elle détesterait ça!
Nathalie:-Quoi Laly?
Laly:-Ca. Tout ça! Les discours, cette cérémonie! Elle détestait qu’on parle d’elle. Etre mise en avant. Elle a toujours été discrète…Je crois qu’elle n’aimerait pas...
Linda:-Peut être…Mais elle comprendrait que nous on en a besoin pour lui dire adieu…Elle ne nous en voudrait pas…
Laly se levant soudain furieuse, fixant son amie, puis toutes les autres tour à tour (des sanglots dans la voix):-Mais moi j’ai pas besoin de ça! J’ai pas besoin d’cette cérémonie! J’ai besoin qu’Hélène vive! Vous comprenez ça?
Bénédicte se levant pour la prendre doucement contre elle:-Mais oui ma Laly. Mais…
Tu sais bien que c’est pas possible…
Laly hurlant:-J’m’en fous qu’c’est pas possible! Hélène a une petite étoile non? (Voyant les filles la regarder navrées) Répondez! Elle en a une non?
Nathalie:-Mais oui Laly mais…
Laly la coupant:-Alors qu’elle se démerde pour nous rendre Hélène!
Cynthia:-Calmes toi Laly…J’t’en supplie…
Laly la regardant comme-ci elle venait de prononcer une absurdité:-Que je me calme? Tu veux que je me calme?


Johanna:-S’il te plaît…Penses à Nicolas…Et penses à Hélène.
Laly:-Mais vous comprenez pas…J’peux pas…J’peux pas écrire ça…Parce que si j’écrivais j’devrais dire que j’ai été la pire des amies du monde! Qu’j’ai préféré fermer les yeux que d’m’avouer qu’elle allait si mal et qu’elle…Qu’elle pouvait faire une bêtise. Parce que…Même si on ose pas l’dire, on savait! On savait tous qu’à un moment ou un autre elle craquerait! Moi j’peux pas dire qu’j’ai pas vu qu’elle allait mal! J’ai fait comme-ci! C’est pire!
Johanna:-Tu as raison…Mais malheureusement, c’est trop tard pour les regrets…Je…Ecoutez les filles, j’en ai assez de cette lettre. J’crois que je vais aller parler avec elle, en profiter tant que…(Respirant un grand coup) Laly? Tu viens avec moi?
Laly:-Je…
Johanna:-J’ai besoin de toi…et Hélène a besoin de nous tu sais bien…
Laly d’une voix brisée:-D’accord…
Johanna:-A toute à l’heure les filles…

Sur les falaises:

« Il faut que vous la laissiez un peu maintenant, on doit faire ses soins…Je suis navré…Revenez tout à l’heure » « Tout à l’heure… » Mais y’aurait-il un tout à l’heure. Pourrait-il encore la serrer contre lui? Lui dire « je t’aime » ? Bientôt il ne lui resterait plus que ces souvenirs pour vivre avec elle…

Flash Back
Sydney,

Une fin de journée ensoleillée, du temps devant eux. Hélène et Nicolas se baladaient main dans la main dans un magnifique jardin à proximité de leur petite maison. Le temps aidant, le parc était rempli de couples et de familles en balade.

Hélène:-J’aime cet endroit. Je pourrais y passer des heures.
Nicolas:-Moi aussi. A condition que tu sois là.
Hélène l’embrassant:-T’es bête!
Nicolas la serrant contre lui:-Regardes!
Hélène:-Quoi? (suivant son regard) Le bébé?
Nicolas posant sa tête sur son épaule, les bras autour de sa taille:-Il est adorable non?
Hélène:-Très…
Nicolas plein d’espoir:-Ca te donne pas envie?
Hélène:-D’un bébé? T’as envie d’un bébé?
Nicolas:-J’en crève d’envie…T’imagines….?
Hélène:-Et tu ne vas pas me trouver énorme pendant neuf mois?
Nicolas:-Pour moi tu seras toujours la plus belle. Surtout enceinte.
Hélène riant:-Tu devrais vraiment acheter des lunettes toi!
Nicolas:-J’vois pas pourquoi. J’t’e trouverai toujours magnifique. Tu seras toujours la plus belle femme pour moi. Je t’aime. Je t’aimerai toute ma vie.

Hélène se retourna et passa ses bras autour du cou de Nicolas pour l’embrasser.

Hélène:-Je t’aime Nicolas.
Nicolas:-Et toi? Tu veux un bébé?
Hélène visiblement émue:-De toi? J’en rêve toutes les nuits.
Nicolas sérieux:-Alors épouses-moi.
Hélène surprise:-Quoi?
Nicolas:-Marions nous! Tu veux bien?
Hélène comme figée sur place:-O…Oui…

Fin du flash back



J'reste
avec mes souvenirs
ces morceaux de passé
comme un miroir en éclats de verre


Des souvenirs et rien d’autre. C’est tout ce qui lui restait d’elle. Des instants merveilleux à l’aimer, à vivre avec elle. Mais tous ces souvenirs rendaient l’instant plus douloureux encore si c’était possible. Comment avait-il pu la perdre? Il aurait du se battre plus pour qu’elle lui revienne. Lui répéter encore et toujours qu’il l’aimait même quand elle se refusait à l’écouter…Tout ça c’était trop tard…


Mais à quoi ça sert
Ce que j'voulais te dire
reste sur des pages blanches
sur lesquelles je peux tirer un trait
c'était juste hier



Il n’aurait plus l’occasion de lui dire ces choses…Il avait laissé passer sa chance…

Flash Back

La cabane, Nicolas et José couchés l’un près de l’autre.

Nicolas:-La seule chose que j’regrette c’est d’pas avoir dit à Hélène que je l’aimais. Et que je l’aimais toujours.
José:-Et Jeanne.
Nicolas:-Ben j’l’aime aussi. Pas d’l’a même manière mais j’l’aime… »

Fin du Flash Back.


Il avait eu sa chance. Une vraie. Il avait vraiment réalisé à ce moment là, à quel point elle comptait pour lui…C’était il n’y avait pas si longtemps…Il n’aurait pas de troisième chance. Il regrettait…Combien il regrettait. Il aurait tant voulu savoir comprendre. Lui dire tout ce qu’il ressentait. Il lui restait tellement à lui dire et tellement de choses à partager avec elle.
Pourquoi ne lui avait-elle pas parlé? Pourquoi? Pourquoi? Les interrogations se bousculaient dans sa tête…Il aurait tant eu besoin de plus temps avec elle. Infiniment plus…

Tu ne m'as pas laissé le temps
de te dire tout c'que je t'aime
et tout c'que tu me manques


Il l’aimait. C’était une certitude désormais. Plus que Jeanne et plus qu’il n’aimerait jamais plus. Elle ne le savait même pas. Pourquoi n’avait-il jamais eu le courage de ses sentiments? C’était avant qu’il aurait du savoir. Quand elle était encore là, vivante, près d’eux. C’est à ce moment là qu’il aurait du lui avouer combien il avait été rongé par la jalousie quand Rudy était venu le trouver pour lui demander des conseils vis-à-vis d’elle. Combien il avait eu peur et mal quand elle avait disparu en mer…

On devrait toujours dire avant
l'importance que les gens prennent
tant qu'il est encore temps
mais tu n'm'as pas laissé le temps


Hélène était tellement tout pour lui. C’est auprès d’elle qu’il était devenu l’homme qu’il était aujourd’hui. Parce qu’elle l’aimait inconditionnellement, qu’elle avait toujours sur lui donner confiance en lui. Il s’arrêta un instant dans sa longue marche sans but et fixa le ciel, s’y perdant, avec l’impression d’un vide immense à l’intérieur. Une partie de lui-même partait avec elle. Personne, pas même Jeanne n’avait su poser un jour ce même regard sur lui. Celui là même qui lui permettait d’avancer…Elle lui avait tellement donné alors que lui, s’était contenté de recevoir, égoïstement…

Toi qui m'as tout appris
et m'as tant donné
C'est dans tes yeux que je grandissais
et me sentais fier


Maintenant il serait seul. Sans plus personne pour marcher à ses cotés, lui sourire, lui parler de tout et de rien sans que jamais il ne trouve ça ennuyeux. Comme ça. D’un coup. Après tellement d’années à l’aimer et à l’espérer…Elle partait, ne lui laissant que ce vide immense, et plus envie de rien…Sauf de la rejoindre…

Pourquoi sans prévenir
un jour tout s'arrête
et vous laisse encore plus seul sur terre
sans savoir quoi faire


Qu’est-ce qu’il deviendrait sans elle? L’ombre de lui-même? Qu’est-ce qu’il devait faire? Semblant qu’il allait bien? Reprendre sa vie auprès de Jeanne comme-ci rien n’avait été? Elever son enfant et espérer que ce soit suffisant? Il doutait que ca le soit. Que quoi que ce soit puisse l’être. Si au moins ils avaient pu parler…Si au moins elle avait su…


tu n'm'as pas laissé le temps
de dire tout c'que je t'aime
et tout c'que tu me manques
on devrait toujours dire avant
l'importance que les gens prennent
tant qu'il est encore temps
tu n'm'as pas laissé le temps
Laissé le temps...


Nicolas s’approcha du bord et fixa, perdu, les rochers en contre bas et les remous de la mer. Il avait si mal…


Hôpital:

Johanna et Laly s’étaient assises au plus près de leur amie, et lui parlaient sans discontinuer, avec l’idée qu’elles n’avaient pas une seconde à perdre. Malgré tous les efforts de Johanna, Laly se morfondait en excuses, suppliant leur amie de tout lui pardonner…

Laly la voix chancelante: Si…si tu veux bien te réveiller, j’te promets, je serai là pour toi. Vraiment cette fois. Et tu pourras me parler, j’t’écouterai. Je sais qu’j’ai pas su être là pour toi. J’suis tellement désolée ma belle…Tellement. Et Diego a réclamé après toi ce matin, j’ai pas su quoi lui dire. J’suis partie en pleurant. On t’aime tellement ma belle. J’sais vraiment pas comment…Comment on…
Johanna pleurant:-Laly? Arrêtes…On a dit qu’on la laissait partir en paix…Elle mérite au moins ça tu crois pas.
Laly se pencha sur Hélène pour lui embrasser le front:-Oui…Elle le mérite…(difficilement) Elle est si froide…
Johanna caressant doucement la joue d’Hélène:-C’est parce que c’est la fin…On…On devrait retourner voir les autres maintenant. Ses parents vont arriver, c’est mieux de les laisser seuls…
Laly embrassant à nouveau son amie, dans les cheveux:-Fais pas de bêtise ma belle…S’il te plaît…
Johanna, suppliante:-Laly…
Laly:-Je sais. (A Hélène) Je t’aime ma belle. Attends Nicolas avant de…Il a besoin d’être là…
Johanna:-Bye ma puce…A bientôt…

Alors qu’elles franchissaient la porte, les deux jeunes femmes stoppèrent net, touchées d’effroi…
Dans un râle-Ni…Nicolas…

Les filles échangèrent un regard rapide et d’un même mouvement se retournèrent et se précipitèrent près du lit. Hélène n’avait pas bougé…Elles avaient rêvé. Avaient trop voulu y croire.

Laly prenant sa main pleine d’espoir:-Hélène…Hélène c’est nous, c’est Laly et Johanna…
Johanna lui touchant le bras:-Réveilles toi ma grande, j’t’en supplie…
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Lun 23 Avr - 18:21 (2018)    Sujet du message: The point of no return (saison 2) Répondre en citant

C'est une miracle? Elle se reveille?
_________________


Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Mar 24 Avr - 09:59 (2018)    Sujet du message: The point of no return (saison 2) Répondre en citant

Merci Maria pour ta lecture attentive et tes commentaires  Okay
Ce chapitre clôt la saison 2.
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:42 (2018)    Sujet du message: The point of no return (saison 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Fics Tétralogie H&G
Page 4 sur 4 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com