rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Un amour interdit
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées Paulinebris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Jeu 14 Mai - 22:21 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Le lendemain
 
Hélène avait accouché d’un petit garçon, Julien, Nicolas malgré tous les évènements avait l’impression de flotter sur un petit nuage. Toute la bande était venue souhaiter la bienvenue à ce petit.
Johanna était resté à l’hôpital toute la nuit pour attendre des nouvelles de son mari mais elle avait fait en sorte de ne jamais croiser Christian qui lui aussi attendait de pouvoir voir son fils.
José avait accepté d’aller chercher Linda à l’aéroport, personne n’avait parlé de son arrivée à Johanna, ils craignaient tous sa réaction.
 
Linda venait d’arriver à l’hôpital, elle courut vers Christian qui était toujours dans la salle d’attente avec Sophie.
 
Linda : Comment il va ?
 
Christian : Il va bien, les médecins m’ont dit qu’il était sorti d’affaire mais ils le gardent encore 2 jours en observation
 
Linda : C’est à cause d’elle ?
 
Christian : Ca ne va pas de dire ça, Sophie n’y est pour rien
 
Linda : Non, mais sa mère si, elle aurait dû te dire pour ta fille
 
Christian : On n’est pas là pour trouver des coupables mais pour soutenir Guillaume, si tu es venu pour chercher la merde tu peux repartir d’où tu viens
 
Linda : Fais gaffe Christian, c’est mon fils aussi
 
Christian : Ton fils, mais tu ne le connais même pas ton fils, tu ne t’es jamais occupé de lui
 
Linda : Et alors, tu penses peut-être que je ne l’aime pas ?
 
Christian : Oh si tu l’aime, 2 fois dans l’année, tu penses que l’amour se compte au nombre de billets peut-être
 
Linda : Arrêtes toi maintenant, tu ne connais rien de ma vie
 
Christian : C’est vrai, et toi tu ne connais rien de la vie de ton fils
 
Sophie : ARRÊTEZ, Guillaume a besoin de ses parents ensemble pas de vos querelles
 
Linda : Tu es bien comme ta mère toi, tu ne peux pas t’empêcher de l’ouvrir même quand ça ne te regarde pas. De toute façon je ne te laisserais plus approcher de mon fils
 
Sophie : C’est mon frère quand même
 
Linda : Ouai c’est ça, ton frère
 
Linda était partie avec un air dédaigneux sur le visage. Christian était resté las de sa énième dispute avec Linda, à chaque fois qu’ils se voyaient ça finissait toujours de la même manière. Sophie avait décidé de le laisser seul et était parti rejoindre sa mère pour avoir des nouvelles de son père.
 
Guillaume était encore fatigué mais comparé à la souffrance qu’il ressentait ça n’avait pas d’importance. Il avait déjà eu des petites amies mais rien de comparable à ce qu’il ressentait pour Sophie. Du moment où il avait posé son regard sur elle il avait eu la sensation que c’était elle, celle qui resterait à jamais dans son cœur. Il ne savait pas les sentiments qu’un frère devait avoir pour sa sœur mais il était sûr que ça n’avait rien a voir avec ce qu’il ressentait en la voyant.
 
Linda : Bonjour mon chéri
 
Guillaume : Maman ? Mais qu’est-ce que tu fais là ?
 
Linda : Mais je suis venue pour toi mon cœur, c’est normal
 
Guillaume : Maman, je suis tellement malheureux, je l’aime tellement
 
Linda : Tu vas revenir avec moi en France et tu vas l’oublier, je te promets que ça va passer
 
Guillaume : Non, je ne viendrais pas avec toi, je veux rester avec papa, ma vie a toujours été auprès de lui et maintenant il y a Sophie, même si je sais que rien n’est possible entre nous, j’ai besoin d’elle quand même
 
Linda : Mais enfin mon chéri, tu as vu où ça t’as mené, je ne laisserais pas cette femme nous faire du mal encore
 
Guillaume : mais de quoi tu parles maman ?
 
Linda : Mais de l’américaine, elle est entré dans ta vie et tu fais ça, non, elle m’a déjà gâché la vie je ne la laisserais pas pourrir la tienne, il en est hors de question
 
Guillaume : Johanna ? Mais qu’est-ce qu’elle vient faire là-dedans, je te parle de Sophie
 
Linda : Sa batarde où elle c’est la même chose
 
Guillaume : Maman je t’interdis de parler de Sophie comme ça et quoi que tu en dises je reste ici avec papa
 
Linda : Non, je suis ta mère et c’est encore à moi de savoir ce qui est bon ou pas pour toi et je te dis que de rester près de ces filles ne t’apporteras que du malheur
 
Guillaume : Mais tu ne comprends rien, tu ne t’es jamais intéressé à moi de toute façon, tu ne connais rien de ma vie, j’aime ma sœur et je veux rester près d’elle.
 
Linda : On repart dans 2 jours, a demain mon chéri
 
Il avait voulu protester mais elle était déjà partie
 
 
Johanna était toujours au chevet de son mari et aucun changement n’avait eu lieu, elle avait beau lui parler son activité cérébrale n’était toujours pas bonne. Sophie venait de s’assoir près d’elle.
 
Johanna : Ca va ma chérie ?
 
Sophie : Bof, pas terrible, la mère de Guillaume vient d’arriver et elle pense que tout est de ma faute
 
Johanna : QUOI ? Linda est ici ?
 
Sophie : Oui, mais elle m’en veut, comme si je pouvais savoir moi qu’il était mon frère.
 
Johanna : Non, tu as raison, c’est de ma faute, j’aurais dû te parler de Christian bien plus tôt mais on avait une si belle famille et Richard t’aime tellement
 
Sophie : Mais moi aussi je l’aime maman et il restera toujours mon papa, même si je sais que je suis la fille de Christian, il n’en reste pas moins que c’est Richard qui m’a élevé
 
Johanna : Tu sais, j’ai tellement souffert de mon histoire avec Christian que j’ai voulu rayer ce passage de ma vie et même si je l’ai toujours gardé dans un coin de mon cœur, j’ai réussi grâce à ton père à tourner la page.
 
Sophie : mais tu l’as aimé ?
 
Johanna : Qui ?
 
Sophie : Papa ?
 
Johanna : J’ai beaucoup de tendresse pour lui et il m’a apporté beaucoup de bonheur, je suis heureuse avec lui.
 
Sophie : Et Christian ?
 
Johanna : Je l’ai beaucoup aimé oui, il parait qu’on a qu’un seul vrai amour dans sa vie, je pense que c’est lui mais il m’a fait trop de mal et même s’il restera toujours dans un coin de mon cœur je sais que rien n’était possible entre nous, on a vécu un très bel amour mais très destructeur aussi.
 
 
2 jours plus tard
 
Linda était à l’aéroport avec Guillaume, ce dernier avait refusé de la suivre mais n’avait pas eu le choix, elle avait menacé son père de lui enlever la garde et il savait qu’avec ce qu’il venait de faire son père aurait beaucoup de mal au niveau de la justice. Ils étaient assis tous les 2 en attendant leur avion. Christian arriva en courant.
 
Christian : Linda, tu ne peux pas faire ça, tu n’as pas le droit de m’enlever mon fils, tu sais très bien que ton mari ne peut pas le voir.
 
Linda : Christian ça ne sont pas tes affaires, je rentre avec mon fils, il ne fréquentera pas ta maitresse
 
Christian : Déjà bien sûr que ce sont mes affaires puisqu’il s’agit de mon fils et ensuite je te rappelle que c’est toi qui était ma maitresse puisque je trompais Johanna avec toi
 
Linda : Non, mais tu n’as pas honte, me descendre comme ça devant mon fils
 
Christian : Notre fils
 
Linda : Non, tu as bien entendu, Guillaume est mon fils, il n’a jamais était le tien, on s’est toujours protégé tous les 2, je l’ai eu avec un photographe qui a toujours refusé de le reconnaitre c’est pour ça que je t’ai dit qu’il était de toi pour qu’il puisse grandir avec un père mais tu n’es pas revenu.
 
Guillaume et Christian : QUOI ?
 
Linda : pardon mon chéri, mais tu comprends pourquoi tu ne peux pas rester ici avec cet homme
 
Guillaume : Cet homme c’est mon père, et toi tu n’es qu’une sale pute, je ne veux plus te voir.
 
Guillaume venait de quitter l’aéroport en courant, ses joues étaient mouillées de larmes mais malgré tout, il se sentait plus léger, Sophie n’était pas sa sœur, il allait pouvoir l’aimer au grand jour, sans avoir honte de ses sentiments.
 
Christian était figé dans l’aéroport, il regardait Linda dans les yeux sans vraiment la voir, jamais il ne l’aurait cru capable de lui faire ça, il avait envie de hurler et de la frapper mais rien ne venait, il n’arrivait plus à bouger. Soudain il senti des larmes couler sur ses joues, ça n’était pas dans ses habitudes de pleurer en public mais sa vie venait de partir en éclats et même s’il sentait le regard des gens posé sur lui, il s’en fichait.
 
Linda : Christian mais rattrape le au lieu de rester planté comme ça
 
Christian qui venait de retrouver ses esprits la fixa d’un regard noir
 
Christian : Casses toi, tu m’entends casses toi, montes dans cet avion et ne reviens plus jamais. Quoi que tu en dises, Guillaume est mon fils et rien ne pourra changer ça.
 
Lui aussi venait de quitter l’aéroport sans se retourner, il partit directement en direction de l’hôpital.
 
Nicolas était à la cabane en train de se reposer, il était allongé dans le hamac, les yeux dans le vide en train de pensé au merveilleux cadeau que venait de offrir la vie. Quand il entendit quelqu’un s’approcher de la cabane, il ne savait pas de qui il s’agissait mais il distinguait clairement des pleurs. Il se redressa et se dirigea vers le parking.
 
Guillaume venait d’arriver à la cabane, il avait couru longtemps et s’était le seul endroit qui lui était venu à l’esprit. Il fut étonné de voir Nicolas ici, il pensait qu’il serait avec Hélène puisqu’elle devait sortir aujourd’hui.
 
Nicolas : Eh mon grand, qu’est-ce qui ne va pas ?
 
Guillaume ne répondit pas immédiatement mais se jeta au cou de Nicolas toujours en pleur, il ne savait pas pourquoi mais il pouvait lui faire confiance, dès sa première rencontre avec lui, il avait senti que c’était un homme droit et honnête.
 
Nicolas : Pleure mon grand, ça fait du bien
 
Guillaume : Elle vient de gâcher ma vie en l’espace de quelques secondes
 
Nicolas : Qui a gâché ta vie ? Sophie ?
 
Guillaume : Non, ma mère, elle vient de me dire que Christian n’est pas mon père
 
Nicolas : Ah merde, et il est où Christian ?
 
Guillaume : Je ne sais pas mais de toute façon je ne vais pas pouvoir rester avec lui, il ne voudra plus de moi maintenant
 
Nicolas : Ne dis pas n’importe quoi, Christian t’aime, tu es son fils, même si vous n’avez pas le même sang, tu es et tu resteras son enfant
 
Guillaume : Qu’est-ce que tu en sais toi d’abord
 
Nicolas : Même si on s’est perdu de vue longtemps, Christian et moi avons un lien très particulier, c’est un peu comme mon petit frère, et je le connais par cœur, je sais que si il t’a laissé entrer dans son cœur tu n’en sortiras jamais plus.
 
Guillaume : Et pour Sophie, tu penses que ça peut changer les choses ?
 
Nicolas : Vous n’avez de liens sanguins mais tu restes le fils de Christian et elle sa fille, ça n’est pas possible votre histoire.
 
Guillaume : Mais je l’aime moi
 
Nicolas : Et elle aussi mais je pense que vous devriez en parler tous les 2, vous êtes des gamins responsables et je suis sûr que vous trouverez la meilleure solution pour que personne ne soit malheureux.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Mai - 22:21 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 13:25 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Mais quelle pouffe Linda. Pauvre Guillaume. 


Cela dit, j'espère que la révélation du kangourou ne changera pas la relation entre Guillaume et Christian.
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 17:53 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

J'avais raison, Guillaume n'est pas le fils biologique de Christian. Meme si ca reste difficile entre lui et Sophie, c'est plus interdit leur amour. J'espere que Johanna va accepter Guillaume dans la vie de sa fille. Pauvre Christian, quel choc pour lui d'apprendre que le garcon qu'il a eleve n'est pas son fils! Mais il l'aime et je suis sur que ca va rien changer entre eux. 
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 18:34 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Johanna était toujours au chevet de Richard, les médecins étaient de plus en plus pessimistes, sa fonction cérébrale était en baisse chaque jours. Elle était assise sur une chaise près de lui quand elle entendit la porte s’ouvrir doucement, elle se retourna
 
Christian : C’est moi, je peux te parler ?
 
Johanna : C’est pas le moment désolée
 
Christian : Johanna s’il te plait ?
 
Johanna : 5 minutes alors pas plus
 
Ils marchaient tous les 2 dans le couloir en direction de la cafétéria, aucun n’osait briser le silence. Christian savait qu’il devait dire quelque chose mais ne savait pas quoi dire. De longues années étaient passées et le temps semblait ne pas avoir d’emprise sur elle, elle était toujours aussi belle, il était impressionné devant autant de beauté.
 
Christian : Comment tu vas ?
 
Johanna : Comment veux-tu que j’aille, mon mari est en train de mourir
 
Christian : Oui, excuses moi c’était stupide comme question
 
Johanna : Bon écoutes, on ne va pas perdre notre temps alors tu voulais me parler je t’écoute mais si tu n’as rien à dire je repars.
 
Johanna venait de se retourner pour partir mais il la retint par le bras.
 
Christian : Non, attends, Johanna je voudrais m’excuser pour tout, pour ma fuite il y a 15 ans et pour tout le mal que je t’ai fait, je t’aimais tellement et je t’aime toujours autant d’ailleurs
 
Johanna : Christian, j’ai réussi à construit une vie de rêve loin de toi et le jour où tu réapparais tout part en fumée alors je n’ai qu’une chose à te dire, vas-t-en, pour le bien de tous, vas-t-en
 
Christian : Et Sophie ?
 
Johanna : Sophie a déjà un père, elle n’a pas besoin de toi
 
Christian : Mais moi j’ai besoin d’elle, c’est notre fille, à tous les 2, le plus grand rêve de ma vie, un enfant avec toi
 
Johanna : Tu as perdu tous tes droits sur elle le jour où tu es parti Christian et rien de ce que tu ne feras ne changera ça.
 
Christian : Pourquoi tu ne me l’as pas dit, je serais revenu pour toi ?
 
Johanna : Non, mais c’est une blague là, elle est où la caméra ?
 
Christian : Johanna, je suis sérieux,
 
Johanna : Tu te casses parce que tu as mit une fille enceinte sans même un mot pour moi alors que tu venais de me demander en mariage quand même et moi j’aurais dû t’appeler pour te dire que j’attendais un enfant, tu me prends pour qui exactement ?
 
Christian : Pour la femme de ma vie Johanna, juste la femme de ta vie
 
Johanna : Tu te trompes là, j’ai été une femme dans ta vie oui, mais ça s’arrête là
 
Christian : Et pour Sophie et Guillaume ?
 
Johanna : Maintenant que tu sais que Sophie est ta fille je pense que la question ne se pose même plus, s’ils restent ensemble, c’est purement et simplement de l’inceste
 
Christian : Guillaume n’est pas mon fils biologique
 
Johanna : Quoi ? Euh mais … De toute façon il reste ton fils, alors ton fils et ta fille ne peuvent pas sortir ensemble, c’est impossible entre eux Christian, im-po-ssi-ble
 
 
Sophie était allongée sur son lit, la musique à fond, les mains derrière la tête elle rêvait et revoyait tous les beaux moments partagés avec Guillaume. A cause de leurs parents rien n’était possible entre eux, et cette pensée lui faisait mal, jamais jusqu’à maintenant elle n’avait aimé un garçon comme elle avait aimé Guillaume. Elle sorti de sous son oreiller une photo d’eux deux qu’ils avaient prise lors de la fête à la cabane, elle en trouvait pas de ressemblance entre eux, il était vraiment beau. Elle fut sortie de ses pensées par la sonnette de la porte d’entrée.
 
Guillaume : Je peux entrer ?
 
Sophie : Oui bien sûr, entres je t’en prie
 
Guillaume : Il faut que je te parle
 
Sophie : Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose à dire, tu es mon frère et il ne peut rien se passer entre nous
 
Guillaume : Non, justement, je viens d’apprendre que je ne suis pas ton frère
 
Sophie : Tu n’es pas le fils de Christian ?
 
Guillaume : Non, enfin si, enfin c’est compliqué
 
Sophie : Il n’y a rien de compliqué, ou il est ton père ou il ne l’est pas
 
Guillaume : C’est pas mon père biologique
 
Sophie : Ah bon ? Mais comment tu sais ça ?
 
Guillaume avait remarqué le petit sourire qui venait de se dessiner sur son visage et ça l’encouragea à lui raconter ce qui s’était passé à l’aéroport
 
Sophie : Elle ne manque pas de culot ta mère, pour qui elle se prend pour parler comme ça de la mienne
 
Guillaume : Apparemment nos parents ont un lourd contentieux entre eux
 
Sophie : C’est pas une raison, mais j’y pense, si Christian n’est pas ton père, tu ne vas pas pouvoir rester ici avec lui ?
 
Guillaume : Biologiquement il n’est pas mon père mais légalement si, je porte son nom quand même alors si il veut encore de moi je reste avec lui, c’est lui qui m’a élevé, c’est mon père quoiqu’elle puisse en dire
 
Sophie : Donc on en revient au point de départ, je suis ta sœur
 
Guillaume : Oui, mais c’est plus compliqué que ça et je t’aime Sophie
 
Sophie : Moi aussi mais qu’est-ce qu’on peut y faire
 
Guillaume : J’y ai pensé et je me dis que de toute façon ton père à toi c’est Richard non ?
 
Sophie : Oui
 
Guillaume : Alors comme on n’a aucun lien du sang, on peut continuer à sortir ensemble, mon père c’est Christian et le tien Richard, plus de problème
 
Sophie s’était rapprochée de lui et avec beaucoup de délicatesse avait posé ses lèvres sur celles de Guillaume. Il referma ses bras autour d’elle et malgré l’avis qu’auraient les autres sur leur couple, ils avaient décidé de s’aimer librement.
 
Nicolas entra dans l’hôpital pour venir chercher Hélène et leur fils Julien qui devaient sortir aujourd’hui. Il aperçut Johanna en larme dans un des couloirs
 
Nicolas : Eh Joh, qu’est-ce qui t’arrive, c’est Richard ?
 
Johanna : Non, c’est Christian
 
Nicolas : Christian ? Mais qu’est-ce qu’il a ?
 
Johanna : Il est venu me parler tout à l’heure
 
Nicolas : Et alors, c’est une bonne chose non ?
 
Johanna : Non, un très mauvaise même, il m’a avoué qu’il m’aimait toujours
 
Nicolas : Oh, et c’est réciproque vu ton attitude
 
Johanna : Je ne sais pas, mais je lui en veux tellement, je ne veux pas lui pardonner et puis il y a Richard, il est tellement gentil avec moi et Sophie qu’est-ce qu’elle en penserait ?
 
Nicolas : Johanna, tu as toujours dit que Christian était le grand amour de ta vie, c’est normal que tu te sentes perdu maintenant qu’il t’a avoué que c’était la même chose pour lui mais je suppose qu’il ne t’a pas mis le couteau sous la gorge ?
 
Johanna : Non, il ne m’a rien demandé mais …
 
Nicolas : Mais rien du tout ma grande, prends le temps de réfléchir à tout ça, poses toi les bonnes questions, écoutes ton cœur et tu auras la réponse, mais ne prends pas de décision hâtive, ne fermes pas les portes à Christian.
 
Johanna : Mais je suis mariée
 
Nicolas : Johanna, je te connais très bien maintenant, et laisses moi te dire à ce titre que si vraiment tu étais amoureuse de Richard et heureuse, tu ne serais pas là dans ce couloir en train de pleurer toutes les larmes de ton corps pour un autre homme
 
Sans lui répondre, Johanna se remis à pleurer sur son épaule, il passa ses bras autour de ses épaule et lui caressa le dos pour l’apaiser un peu. Il n’aurait pas su expliquer pourquoi mais même quand Christian n’était pas là et même si elle paraissait heureuse avec Richard, il avait toujours su que son cœur ne battait que pour Christian et qu’il n’en serait jamais autrement.
 
Christian venait de rentrer à l’hôtel, sa discussion avec Johanna l’avait profondément blessé. Il fut surprit de découvrir la porte communicante à la chambre de Guillaume ouverte, il entra et le trouva allongé sur son lit, les yeux dans le vide.
 
Christian : Hum … Ca va mon grand ?
 
Guillaume : Ca va et toi ?
 
Christian : J’ai connu mieux, mais je suis content que tu sois resté avec moi
 
Guillaume : C’est vrai, tu le penses vraiment ?
 
Christian : Bien sûr, même si ce qu’à dit ta mère est vrai, tu seras toujours mon fils, personne ne pourra rien changé à ça
 
Guillaume : Parce que tu penses que maman aurait pu mentir ?
 
Christian : Ca ne serait pas la première fois, mais ça n’a aucune importance
 
Guillaume : Si, pour moi si, avec Sophie on a décidé de se remettre ensemble, mais si maman  menti ça change tout
 
Christian : Oui, je pense que tu devrais mettre un peu d’écart entre toi et Sophie, les choses deviennent trop compliquées pour vous
 
Guillaume : Si demain tu retrouvais Johanna et qu’on te dise que tu dois mettre de la distance, tu le ferais ?
 
Christian : Non, mais c’est différent
 
Guillaume : Non, en amour on pense toujours que c’est différent mais c’est la même chose, Sophie je l’aime, plus que tout, dès que je suis près d’elle, mon cœur se met à battre plus fort, j’ai comme des papillons dans le ventre et tout le reste me parait vraiment sans importance. Je pense à elle le soir en me couchant, je rêve d’elle toute la nuit et ma première pensée va vers elle dès que j’ouvre les yeux le matin
 
Christian : C’est de l’amour ça mon fils. Ok, alors je te propose qu’on fasse un test de paternité si tu veux mais je te promets que quel que soit le résultat, tu seras toujours mon fils.
 
Christian avait regagné sa chambre, Linda lui avait envoyé un message pour lui dire qu’elle était repartie pour rejoindre son mari et que comme Guillaume n’en avait rien à faire d’elle il ne fallait plus qu’il compte sur ses chèques. Il venait de sortir de la douche, il avait juste une serviette autour de la taille quand il entendit frapper à sa porte de chambre.
 
Christian : Johanna, c’est pas vrai, mais qu’est-ce que tu fais là ? Entres je t’en prie
 
Johanna : J’ai besoin de te parler mais avant vas t’habiller s’il te plait sinon je n’y arriverais pas
 
Christian : Ah bon, je te fais toujours autant d’effet
 
Johanna : Christian !
 
Christian : Ok, excuses moi, attends-moi ici, j’en ai pour 2 minutes
 
En l’attendant elle alla s’assoir sur le lit et fut surprise de trouver une photo d’elle sur la table de nuit. Elle prit le cadre dans ses mains et se plongea dans ses souvenirs, cette photo avait été prise pendant leurs vacances il y avait 15 déjà, ils étaient sur une plage au soleil et quelques minutes plus tard il l’avait demandé en mariage. En y pensant, cette journée avait été la plus belle de sa vie après la naissance de leur fille.
 
Christian : Tu te rappelles du jour où je l’ai prise ?
 
Johanna : Bien sûr, ce jour-là tu as fait de moi la plus heureuse des femmes
 
Christian : Et quand tu m’as dit oui, tu as fait de moi le plus heureux des hommes
 
Johanna : Pourquoi tu es parti alors ?
 
Christian : Parce que quand Linda m’a annoncé sa grossesse, j’ai tout perdu, je t’aimais trop Johanna, et je sais que tu serais parti
 
Johanna : Certainement oui
 
Christian : Après les vacances qu’on venait de passer et les projets qu’on avait fait, je ne pouvais pas lire la déception dans tes yeux, je ne pouvais pas
 
Johanna : Et pourquoi tu ne m’as pas laissé au moins une lettre, un mot, quelque chose qui aurait montré que j’étais toujours importante pour toi ?
 
Christian : J’ai essayé, je te jure que j’ai essayé mais je me suis retrouvé devant cette feuille blanche, le cœur en miette et je savais que quoique j’écrive je te ferais du mal alors j’ai écrit quelques mots pour Nico et je suis parti sans me retourner
 
Johanna : Et maintenant ?
 
Christian : maintenant tu es toujours importante pour moi et je t’aime encore plus fort qu’avant mais je sais que tu es mariée et tu as l’air heureuse, j’ai raté ma chance et je dois vivre avec ce poids tous les jours de ma vie
 
Johanna : Christian, les choses ont toujours été si compliquées entre nous, je voulais juste t’aimer moi, mais j’ai fini par comprendre qu’on n’en avait pas le droit
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 19:18 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Pauvre Johanna, elle est perdue, mais elle aime encore Christian, c'est evident. Son mari est entre la vie et la mort, c'est certainement pas un bon moment pour y penser et prendre des decisions, la sante de Richard doit avoir de la priorite maintenant. Mais elle ne peut pas continuer a nier ses sentiments. 
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 21:36 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Johanna est paumée mais une chose est sûre, c'est que Christian ne la laisse pas indifférente. Puis Richard est entre la vie et la mort.
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 15:15 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

2 ans plus tard
 
Richard était toujours plongé dans le coma. Christian s’était définitivement installé sur l’ile avec Guillaume.
 
Sophie et Guillaume après une longue discussion avec leurs parents avaient décidé de rester ensemble, ils formaient un couple très solide et étaient très heureux.
 
Johanna par respect pour Richard avait refusé toute relation avec Christian, même s’ils avaient retrouvé une très grande complicité, Johanna n’avait pas cédé à ses avances.
 
Hélène et Nicolas avaient eu un autre petit garçon, Laly et Stéphane ainsi que José et Jeanne s’étaient mariés l’année précédente. Jimmy et Bénédicte étaient séparés mais avait toujours de très bons rapports.
 
Linda n’avait plus donné de nouvelles à son fils ni à Christian, elle avait juste envoyé un dernier message pour les informer qu’elle les rayait de sa vie.
 
Johanna était à l’agence avec Laly, Sophie était avec elles car elle effectuait un stage pour ses études dans le tourisme, elle avait pour projet d’ouvrir un centre de vacances avec Guillaume.
 
Laly : Alors ma Joh, toujours rien avec le petit cricri ?
 
Johanna : Laly, je te signale que Sophie est là
 
Sophie : Maman, taty à raison, ça fait 2 déjà que papa est dans le coma, et les médecins ne t’ont laissé aucune chance quant à son réveil, je pense moi aussi qu’il est temps que tu passes à autre chose.
 
Johanna : Sophie, tu parles de ton père je te signale
 
Sophie : Je sais maman et ça me fait vraiment très mal mais je me suis rendu à l’évidence, mon père ne sera plus jamais le même si il se réveil
 
Laly : La petite à raison, et je suis sûre que même s’il se réveil un jour il ne t’en voudra pas d’avoir un autre homme dans ta vie
 
Johanna : Je ne peux pas, j’aurais l’impression de le trahir
 
Laly : j’aurais été de ton avis si tu t’étais jeté dans les bras de Christian 2 mois après l’accident mais là ça fait 2 ans, 2 ans Johanna
 
Johanna : Je sais combien de temps ça fait, tu n’as pas besoin de me le rappeler
 
La discussion fut interrompue par la sonnerie du portable de Johanna
 
« Accepterais-tu de diner avec moi ce soir ? Je t’embrasse ton cricri »
 
Laly : Alors, c’est qui ?
 
Sophie : C’est pas vrai taty, tu ne peux pas t’empêcher d’être aussi curieuse
 
Laly : Eh non, et j’ai bien peur que ça soit trop tard pour me changer
 
Johanna : C’est pas grave, on t’aime comme ça ma Laly, et pour te répondre c’est Christian qui m’invite à diner
 
Sophie : Oh maman s’il te plait, dis-moi que tu vas accepter ?
 
Laly : Oh oui ma Joh, s’il te plait accepte
 
Johanna : Ok, ok vous avez gagné, j’accepte, après tout ça n’engage à rien
 
Christian était à la cabane avec Nicolas et Hélène, ils étaient installés à l’ombre sous un palmier avec les garçons.
 
Christian : Ca y est Hélène, l’invitation est envoyé, j’espère que j’ai bien fait de t’écouter
 
Nicolas : Mais tu sais bien qu’Hélène à toujours raison
 
Hélène : C’est pas une question d’avoir toujours raison, c’est juste que je la connais ma sœur, et malgré ses affirmations, je sais qu’elle est toujours amoureuse de toi
 
Christian : Espérons
 
Nicolas : Mais oui, même moi je n’ai aucun doute là-dessus
 
Hélène : C’est juste qu’il faut la comprendre, tromper un homme dans le coma c’est pas très glorieux.
 
Nicolas : Oui, je comprenais mais maintenant ça fait 2 ans, elle a le droit de reprendre sa vie en main sans passer pour une salope quand même
 
Hélène : Oui, je suis d’accord avec toi mais tant qu’elle n’aura pas fait ce chemin dans sa tête, elle n’est pas prête pour autre chose
 
Christian venait de recevoir une réponse
 
« Ok pour ce soir, moi aussi je t’embrasse Joh »
 
Christian se leva, embrassa fort Hélène et Nicolas sur les 2 joues et parti en courant en vers sa voiture. Il devait maintenant réserver le restaurant le plus romantique de l’ile et aller s’acheter des vêtements un peu plus habillés que ce qu’il avait l’habitude de porter.
 
Quand sa mère lui avait dit qu’elle acceptait, Sophie était partie en courant dans la boutique de vêtements pas très loin de l’agence, elle avait trouvé une magnifique petite robe turquoise, dos nu, ainsi qu’une étole assortie. Heureuse de ses achats, elle retourna à l’agence où Bénédicte venait d’arriver
 
Bénédicte : Bonjour ma grande, mais c’est quoi tous ces paquets ?
 
Sophie : Salut tata, c’est des petites surprises pour maman pour son diner de ce soir avec Christian
 
Bénédicte : Tu as enfin accepté, il était temps
 
Johanna : Oh non, tu ne vas pas t’y mettre toi non plus, oui j’ai accepté mais c’est un diner entre ami pas besoin de tenue spéciale
 
Laly : Oh aller, va au moins les essayer pour faire plaisir à ta fille
 
Sophie : Oh oui maman, pour me faire plaisir
 
Johanna avait fini par céder et avait été se changer dans l’arrière-boutique. Quand elle réapparue dans l’agence, ses 2 amies et sa filles en restèrent bouche bée
 
Johanna : Je ne peux pas sortir comme ça avec Christian, c’est beaucoup trop court, il va se faire des mauvaises idées
 
Sophie : Maman tu es sublime, il  va craquer c’est sûr
 
Johanna : Justement, je ne veux pas qu’il craque
 
Bénédicte : C’est vrai que tu es magnifique, un petit chignon et tout sera parfait
 
Laly : En plus si mes souvenirs sont bons, tu as une paire d’escarpins blanc qui iraient très bien avec ?
 
Sophie : Ah non, taty, pas de talon, le pauvre cricri il est déjà plus petit qu’elle que s’il se retrouve face à une montagne il ne va rien oser
 
Johanna : Oh oh les filles, vous ne m’écoutez pas apparemment, il est hors de question que je sorte diner avec Christian dans cette tenue
 
Sophie : Maman ça me ferait tellement plaisir
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 17:05 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Quelque chose me dit qu'elle va porter cette robe finalement.  Rolling Eyes
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 18:55 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Je comprends Johanna. Même si deux ans se sont écoulés, c'est un peu délicat de sortir avec un homme alors que celui qu'on partage sa vie est entre la vie et la mort. 
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Lun 18 Mai - 22:10 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Le soir était venu, Johanna et Sophie étaient rentrées chez elles, Christian devait venir avec Guillaume alors elles étaient toutes les 2 dans la salle de bain en train de se préparer. Johanna avait fini par céder à sa fille et avait mis la robe qu’elle lui avait achetée un peu plus tôt dans la journée.
 
Christian aussi avait fait un effort vestimentaire, il était maintenant devant la porte de chez Johanna, Guillaume était à côté de lui. Il avait le doigt posé sur la sonnette mais n’osait pas appuyer. Il prit une grande respiration, regarda son fils qui lui souriait pour l’encourager et appuya enfin.
 
Sophie : Guillaume, Christian, je vous en prie entrez, maman arrive dans quelques minutes.
 
Guillaume : Tu es très belle ma chérie ce soir
 
Johanna : Eh doucement tous les 2 sinon je vous appelle un chapon pour vous surveiller. Bonsoir vous 2
 
Christian était resté figé sur place, la bouche bée, son cœur s’était emballé, elle était sublime.
 
Christian : Waouh Johanna tu es magnifique
 
Guillaume : Waouh c’est bien vrai ça
 
Sophie : Hum, hum, tu le dis tout de suite si je dérange
 
Chaque couple était parti de son côté, pour Guillaume et Sophie c’était cinéma et bar de la plage et pour Christian et Johanna ça serait restaurant de l’autre côté de l’ile.
 
Ils étaient tous les 2 dans la voiture, le trajet allait durer 45 minutes et aucun n’osait parler, il voyait ces genoux et ses cuisses, l’excitation avait envahie son corps, à chaque vitesse passée, il frôlait sa peau, il ressentait comme une décharge électrique en bas du dos.
 
Johanna : Ca t’ennuie si je mets un peu de musique ?
 
Christian : Non, non, vas-y je t’en prie
 
Johanna : Les radios ne sont pas terribles ici, tu as des cd ?
 
Christian : Oui, regarde dans la boite à gants
 
Johanna : Hélène et les garçons ?
 
Christian : Eh oui, j’ai fait mettre la cassette sur cd pour la conserver plus longtemps
 
Johanna : Hélène serait certainement contente de l’écouter
 
Christian : Oui c’est vrai, je n’y ai pas pensé, tu peux le mettre si tu veux
 
Johanna venait de mettre le cd, il commençait avec « pour l’amour d’un garçon », elle se revoyait avec les filles dans la chambre, en train de chercher des paroles, elle esquissa même un sourire en repensant à son appel à Christian pour tester les paroles. Et ensuite c’était une chanson qu’elle ne connaissait pas « Parce que c’était écrit comme ça »
 
Johanna : Elle est très belle cette chanson, mais ça n’est pas Hélène qui chante ?
 
Christian : Non, c’est ma cousine mais ce sont les garçons qui jouent avec
 
Aux premières notes de la chanson suivante, Johanna senti son cœur se serrer, elle l’aurait reconnu entre mille, cette chanson aurait fait battre son cœur dans n’importe quelle situation « Peut-être qu’en Septembre », elle ferma les yeux et se revit dans le garage avec Christian, la première fois où elle l’avait écouté, toutes les promesses d’amour et de bonheur qu’ils s’étaient fait, mais qui n’avait pas tenu très longtemps au final.
 
Christian : Notre chanson
 
Johanna : Hum
 
Elle se renferma de nouveau sur elle et ne lui parla plus le reste du trajet perdue dans ses souvenirs.
 
Guillaume et Sophie venaient d’arriver au cinéma, ils n’avaient pas choisi de film avant et avaient décidé de choisir sur place, aucun ne leur convenaient
 
Sophie : J’ai une idée, si on prenait le diner à emporter et qu’on louait un film plutôt, on pourrait le regarder chez moi ?
 
Guillaume : Oui, c’est une très bonne idée et comme ça en plus je t’aurais pour moi tout seul
 
Sophie : Guillaume ?
 
Guillaume : Oui mon amour ?
 
Sophie : Je pense que je suis prête
 
Guillaume : C’est vrai ? C’est super, je t’aime tellement
 
Johanna et Christian venaient d’arriver au restaurant, toujours sans un mot, ils s’installèrent à table. Christian cherchait quelque chose à dire, un sujet qui ne la braquerait pas pour le reste de la soirée.
 
Christian : Comment tu es venu habiter sur cette ile ?
 
Johanna : C’est Richard qui avait une maison ici et en découvrant l’ile, je n’ai plus voulu partir, on est tellement bien ici
 
Christian : C’est vrai, je suis heureux de tous vous avoir retrouvé
 
Johanna : Tu ne nous as jamais perdu, tu es partis c’est tout
 
Christian : C’est vrai, mais aujourd’hui je suis là, et Johanna, je ne t’ai jamais oublié
 
Johanna : On passe une bonne soirée, ne la gâchons pas avec tout ça, c’est du passé maintenant
 
Christian : Non, pas pour moi, mes sentiments pour toi sont bien présents
 
Johanna : Christian
 
Christian : Ok, j’arrête, mais j’ai quand même le droit de te dire que tu es resplendissante ce soir
 
Johanna : Merci, c’est le résultat de la virée shopping de ta fille
 
Guillaume et Sophie étaient maintenant dans la chambre de Sophie, ils avaient mangés en regardant un film. Ils étaient l’un en face de l’autre timide et gênés, ils ne savaient pas comment faire, tout ce qu’ils avaient vu ou entendu jusqu’à maintenant ne les aidaient pas à rendre la situation banale. Il s’avança d’elle pour l’embrasser et ils furent étonnés de constater que le reste venait presque naturellement. Ils étaient maintenant allongés sur son lit et ils ont fait l’amour avec beaucoup de tendresse. Pour sa première fois, elle avait été surprise de ne pas ressentir de douleur comme lui avait dit ses amies.
 
Christian et Johanna en étaient au café, ils avaient parlé de souvenirs, d’anecdotes du passé et le repas s’était déroulé dans la bonne humeur, elle était heureuse de pouvoir revivre tous ces moments si précieux avec lui. Ils s’apprêtaient maintenant à reprendre la route pour la maison. Ils étaient tous les 2 devant la voiture, elle voulut lui faire une bise sur la joue pour le remercier mais il venait de tourner la tête. Leurs lèvres étaient maintenant collées, elle hésita, mais suivant juste sa pulsion du moment, elle l’embrassa en un baiser passionné. Leurs corps étaient emplis de désir, ils avaient envie l’un de l’autre. N’écoutant que son instinct, Christian la porta jusqu’à l’arrière de la voiture où ils se laissèrent allé et se retrouvèrent après tellement d’années.
 
Sophie s’était endormie dans les bras de Guillaume, il la regardait en lui caressant les cheveux, il n’avait jamais ressenti autant d’amour pour une autre personne, il avait pourtant entendu la cousine de son père parler de l’amour qui unissait Johanna et son père mais il ne se doutait pas qu’on pouvait tenir aussi fort à une personne. Il savait qu’il ne pourrait pas vivre sans Sophie, elle était son âme sœur.
 
Johanna se releva gênée des bras de Christian, elle enfila rapidement sa robe qui était sur le sol et sans oser le regarder.
 
Johanna : On devrait rentrer maintenant, les enfants doivent nous attendre
 
Christian : Johanna, ne fait pas ça, ne fait pas comme si il ne s’était rien passé, je t’aime
 
Johanna : S’il te plait Christian, ramènes moi à la maison
 
Christian se rhabilla et sans un mot il reprit le chemin de la villa de Johanna, il avait le cœur serré et il sentait les larmes lui venir aux yeux. Sa vue commença à se brouiller, il décida de s’arrêter sur le côté le temps de reprendre ses esprits.
 
Johanna : Qu’est-ce que tu fais ?
 
Christian venait de se retourner vers elle et elle put voir les larmes couler sur ses joues, elle aussi avait envie de pleurer, elle avait oublié un instant qu’elle était mariée et elle venait de tromper son mari, elle avait honte de ce qu’elle venait de faire
 
Christian : Laisses moi 5 minutes tu veux, j’ai besoin d’air, je reviens
 
Johanna : Christian, c’est mal ce qu’on vient de faire, je ne voulais pas te faire de peine, je te le promets
 
Christian : 5 minutes, s’il te plait
 
Une fois Christian sorti de la voiture, elle le regardait marcher dans la lumière des phares, elle le vit s’agenouillé la tête entre les mains sur le bord de la route. Devant ce spectacle, elle ne put retenir ses larmes et éclata en sanglots. Elle sorti de la voiture et se dirigea vers lui. Arrivée à sa hauteur, elle posa une main sur son épaule, se baissa et posa ses lèvres sur les siennes.
 
Johanna : Moi aussi je t’aime.
 
Hélène et Nicolas venaient de se coucher, lorsque le téléphone de ce dernier se mit à sonner.
 
Médecin : Bonsoir monsieur, désolé de vous déranger mais je n’arrive pas à joindre Mme LeRoy
 
Nicolas : Elle n’est pas disponible ce soir, c’est pourquoi ?
 
Médecin : C’est au sujet de son mari, il vient de faire un arrêt cardiaque et nous n’avons pas réussi à le réanimer.
 
Nicolas : Oh, je … Oui, je la préviens
 
Ca faisait maintenant 30 minutes que Christian et Johanna étaient dans les bras l’un de l’autre sur le bord de la route. Elle avait la tête sur son épaule et il lui caressait les cheveux. Aucun n’avait envie de bouger. Christian mit quand même fin à cette étreinte quand son téléphone sonna.
 
Christian : Oui Nico ?
 
Nicolas : Salut Chris, est-ce que Johanna est toujours avec toi ?
 
Christian : Oui bien sûr, je te la passe
 
Nicolas : Johanna, je suis désolée de gâcher ta soirée mais je viens d’avoir un médecin
 
Johanna : C’est Richard c’est ça
 
Nicolas : Je suis désolée ma grande
 
Johanna : Merci de m’avoir prévenu Nico, bonne nuit, à demain
 
Johanna venait de raccrocher et sans avoir à dire quoique ce soit, Christian avait comprit
 
Johanna : On peut rentrer, il faut que je parle à Sophie
 
Christian : Oui bien sûr, allons-y
 
Christian et Johanna furent étonnés de trouver la maison dans le noir, Johanna se dirigea dans la chambre de sa fille et elle les aperçut serrés l’un contre l’autre, dans le lit. Sa fille ne lui avait pas parlé qu’elle était prête à franchir le pas, elle ne lui avait pas dit qu’elle avait l’intention de faire l’amour avec Guillaume. Elle referma la porte doucement et redescendit dans le salon retrouver Christian.
 
Johanna : Je pense que ton fils va dormir ici cette nuit.
 
Christian : Ah … Oh, je vois … Mais … Ils ont ?
 
Johanna : Je pense oui, j’aurais aimé que Sophie m’en parle mais elle est presque adulte maintenant
 
Christian : Oui, c’est sûr, bon bah je vais rentrer seul alors, à demain
 
Johanna : Oui, à demain
 
Christian n’avait pas osé l’embrasser après la nouvelle qu’elle venait d’apprendre, mais une fois à sa voiture, il entendit la porte s’ouvrir et il aperçut Johanna courir vers lui.
 
Johanna : J’ai pas envie de dormir seule cette nuit
 
Christian : Tu es sûre ?
 
Johanna : Oui, reste près de moi, j’ai besoin de toi
 
Johanna et Christian s’étaient endormis dans les bras l’un de l’autre apaisé malgré la terrible nouvelle qu’elle venait d’apprendre.
 
 
6 mois après l’enterrement de Richard
 
Guillaume avait fini par s’installer chez Sophie. Johanna et Christian continuaient à se voir mais en secret, seuls leurs enfants étaient au courant.
 
Un matin à l’agence, Laly continuait toujours à insister pour Johanna donne une nouvelle chance à Christian maintenant qu’elle était libre. Elles étaient encore en train de se disputer à ce sujet quand la porte de l’agence s’ouvrit sur Christian.
 
Christian : Bonjour les filles
 
Laly : Salut cricri, j’étais justement en train de dire à Johanna que vous iriez bien ensemble tous les 2, comme avant
 
Johanna : Laly !!! Tu voulais quelque chose cri… Christian ?
 
Christian : Oui, l’hôtel commence à me revenir cher, j’aimerais bien que vous me trouviez une petite maison.
 
Laly : Je vais m’occuper de toi si tu veux ?
 
Johanna : Non, Laly, ça ne sera pas la peine, j’ai déjà trouvé ce qui conviendrait à Christian
 
Laly : Ah bon, mais tu savais qu’il cherchait ?
 
Johanna : Non, pas du tout mais que dirais tu de venir t’installer à la maison mon cricri d’amour ?
 
Sans lui laisser le temps de répondre, elle s’était dirigé vers lui et l’embrassa à pleine bouche devant le regard surprit mais heureux de Laly.
 
Christian et leurs enfants habitaient maintenant ensemble et avaient organisés une fête pour l’annoncer à toute la bande. Ils étaient heureux et avaient envie de le partager avec leurs amis.
 
FIN
_________________


Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 09:17 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Johanna et Christian sont irrésistiblement attirés l'un vers l'autre mais ce n'est pas évident pour Johanna de l'admettre avec Richard.
Belles retrouvailles entre nos chouchous 
Guillaume et Sophie semblent suivre le même chemin que leurs parents...en peut-être moins explosif  Mr. Green
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 15:10 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Très belle fin et très jolies retrouvailles malgré la mort de Richard.
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 17:42 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Pauvre Richard! C'est triste pour lui! J'ai adore les retrouvailles entre mes chouchous surtout le moment ou Christian craque et pleure et Johanna le rejoint. C'est tres touchant. Guillaume et Sophie ont beaucoup d'amour et de tendresse l'un pour l'autre et ils ont tout pour etre heureux. Ca fait plaisir a lire. 
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 19:57 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

Merci pour vos commentaires les filles !!! Et surtout pour avoir prit le temps de lire
_________________


Revenir en haut
laura2a
Benjamine RST

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2013
Messages: 136
Localisation: corse
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 21 Mai - 22:17 (2015)    Sujet du message: Un amour interdit Répondre en citant

BRAVO BRAVO trop trop belle fiction. çà me fait quand même bizarre que guillaume et Sophie soit frère et sœur. mais cette fiction reste super. je l'adore malgré les haut, les bas et  
la mort de richard,  BRAVO encore pour cette fic de plus a la fin cricri et Johanna se remette ensemble!! Very Happy Very Happy Very Happy

PS: moi je vois bien une suite a cette fiction. c'est juste une idée comme ça.

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:29 (2018)    Sujet du message: Un amour interdit

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Paulinebris
Page 2 sur 3 Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com