rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Un cadeau après sa mort.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées Paulinebris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 00:47 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Une fois tous réunis dans la cuisine, Esther décida qu’il était temps de leur expliquer pourquoi ils n’étaient pas au courant de l’existence d’Hélèna, elle se faisait du soucis pour José mais elle devait le faire.

Esther : Bon, je sais ce que contient cette lettre et je voudrais vous dire avant de l’ouvrir que tout ça c’est du passé et qu’il ne faut pas perdre son temps avec de la rancœur.

José : Esther, vous nous faites vraiment peur là, qu’est-ce qui a bien pu arriver à Johanna.

Hélèna : Je vais vous laisser, moi aussi je sais ce qu’elle contient et je ne veux pas l’entendre encore une fois.

Christian : Mais Hélèna, pourquoi ça a l’air de te faire mal ?

Hélèna : Parce que maman était trop gentille et elle a pardonné et oublié trop de choses, mais moi je ne peux pas.

Esther : Bon je vous la lit cette lettre ?

Tous : Oui

Esther ouvrit l’enveloppe et commença la lecture :

Mes très chers amis,

Si cette lettre est ouverte, c’est que je ne suis plus là mais que vous êtes tous réunis chez moi, je su fière de vous accueillir dans mon beau pays Texan. Il n’y a pas les plages de Love Island mais on s’y sent bien quand même.


Hélène : Ah celle-là, on ne la changera jamais, toujours le mot pour nous redonner le sourire.

Christian : Et oui c’est ma Johanna, elle est comme ça, poursuivez Esther.

Vous devez tous vous demander pourquoi j’ai attendu ma mort pour vous parler d’Hélèna, alors je vais vous répondre, mais avant ça je voudrais vous demander de bien réfléchir sur la vie, je vais d’abord vous parler un peu de mon histoire pour vous faire comprendre où je veux en venir.

Quand Christian est parti suite à la grossesse de Linda, j’ai été furieuse contre lui et à cause de ça j’ai perdu 10 ans de ma vie avec lui, s’est pas juste, regardez ce qu’on aurait pu faire pendant ces 10 années, au lieu de ça, la vie ne m’en a laissé que 3 auprès de l’homme que j’aime.

Tout ça pour vous dire que la rancune et la colère ne servent à rien à par nous faire perdre de précieuses années auprès des gens qu’on aime.

Mon José, c’est surtout pour toi que je m’inquiète mais je sais que les autres seront là pour toi et que pour moi tu feras l’effort de passer au-dessus de ça, ne lui en veut pas, je sais qu’elle n’est pas là aujourd’hui, je m’en doute, mais c’est une fille bien, elle a fait quelques erreurs mais moi je ne le lui en veut plus du tout depuis longtemps déjà.

José : C’est de Béné qu’elle parle n’est-ce pas ?

Esther : Je préfère continuer de lire, vous comprendrez.

Alors voilà, quand je suis revenu au Texas après la fuite de Christian, j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai appelé à la maison pour annoncer la nouvelle à Hélène mais comme elle n’était pas là, j’ai eu Bénédicte, je lui ai annoncé ma grossesse mais elle ne l’a pas bien prit, elle pensait que je me fichais de Linda et elle m’a dit que vous connaissant vous seriez tous de son avis. Alors je n’ai pas insisté. Quelques temps après, j’ai reçu une lettre d’Hélène avec à peu près les mêmes propos, j’en ai déduit que personne ne voulait entendre parler de cet enfant alors j’ai définitivement coupé les ponts.

Hélène pleurait, elle venait de comprendre.

Nicolas : Non, tu n’as pas fait ça Hélène, Johanna pensait que tu la soutiendrais.

Esther : Nicolas, laissez-moi continuer, Hélène n’a rien fait, vous allez comprendre.

Mais je n’ai pas abandonné pour autant, j’ai écrit à Christian mais ma lettre a été interceptée par ces parents qui m’ont répondu la même chose, que Christian n’était pas prêt.

Les années ont passé, on s’est retrouvé sur l’île, j’ai décidé de rester avec vous en confiant Hélèna à ma famille, personne ne me parlait d’elle, j’ai vraiment cru que vous aviez oublié, jusqu’au jour où j’ai eu une discussion à ce propos avec Béné quand on tenait le bar.

J’ai compris à ce moment-là que vous n’étiez pas au courant et qu’elle avait menti à Hélène en lui racontant que je voulais retrouver Christian pour lui faire un enfant.
Tout devenait clair, j’ai longtemps pensé qu’Hélène m’avait tourné le dos, que nous n’étions plus sur la même longueur d’onde, mais à ce moment j’ai pris conscience que j’avais été bête et que j’aurais dû la rappeler après la lettre au lieu de m’éloigner.

José : La salope.

Hélène : Comment elle a pu faire ça ?

Esther : Non, ne lui en voulez pas, le temps a passé maintenant.

Hélèna était toujours derrière la porte, sa mère avait écrit cette lettre avec elle, elle savait ce qu’elle contenait mais elle ne pouvait pas s’empêcher de pleurer. Elle décida d’entrer.

Hélèna : Je ne comprends pas maman, comment on ne peut pas lui en vouloir de m’avoir fait perdre 14 ans avec mon père ?

Esther : Ma chérie, on a déjà eu cette conversation toutes les 3, tu lui as dit que tu ne lui en voudrais pas, ne reviens pas sur tes paroles, tu l’as promis à ta mère.

Hélèna se jeta en pleures dans les bras de sa grand-mère. Devant cette scène, Christian s’approcha et posa ses mains sur les épaules de sa fille.

Christian : Le plus important maintenant, c’est les années que nous allons passer ensemble, Esther à raison, si tu as donné ta parole à ta mère, ne reviens pas dessus, pour elle, pour son âme et pour l’amour qu’elle te portait.

Hélèna : Mais c’est dur, maman savait que j’avais du mal à lui pardonner, je ne vous ai jamais connus ensemble, je n’ai jamais eu mon père et ma mère réunis, et maintenant c’est trop tard.

Christian : Je te promets ma fille que je te parlerais de nous, je te raconterais tout, tu verras en fermant les yeux tu auras l’impression d’y être.

Hélèna : Promis ?

Christian : Juré.

Nicolas : Mais ça ne nous explique pas pourquoi elle ne nous l’a pas dit plus tard, à Love Island ?

Esther : Si vous me laissiez continuer, on avancerait peut-être.

Quand Hélène est venue nous rejoindre sur l’ile, j’ai essayé de lui dire, j’avais promis à Bénédicte de ne pas parler de ce mensonge aux autres mais elle était ma sœur, je lui devais la vérité, mais je n’ai pas pu.

Hélène se perdit dans ses souvenirs, 6 ans plus tôt :

Elles étaient toutes les 2 sur la plage près de la maison, elles marchaient dans le sable.

Johanna : Hélène, tu n’as jamais regretté de ne pas avoir d’enfant avec Nicolas ?

Hélène : On a failli mais le destin en a décidé autrement. Pourquoi cette question ?

Johanna : Comme ça, on était tellement soudé à la fac, je pensais que ça durerait toute la vie.

Hélène : Oui moi aussi, à propos, je n’ai pas eu de réponse à ma dernière lettre, tu n’as pas retrouvé Christian ?

Johanna : Non, je n’ai plus eu de nouvelles. Pourquoi ?

Hélène : Tu sais quand j’ai appris que tu voulais le retrouver pour lui faire un enfant, j’ai cru que tu perdais complètement les pédales, ça ne te ressemblait pas du tout de faire ça.

Johanna : Je sais, ça ne me ressemble pas. Mais un bébé avec mon cricri, c’est le pur bonheur.

Hélène : Réfléchis enfin, vous êtes séparés, il aurait quel avenir cet enfant ?

Johanna : Parlons d’autre chose.

Esther la ramena à la réalité.

Esther : Hélène, Johanna m’a raconté, je sais que vous n’étiez pas au courant, je ne vous en veux pas et Hélèna non plus, vous ne pouviez pas deviner.

Hélène : Je m’en veux tellement, ma meilleure amie n’a pas pu me parler de sa fille, je suis horrible, j’aurais dû la laisser parler.

Esther : Elle ne vous en voulait pas du tout, croyez moi. Bon je continue.

Ensuite, il y a eu cette grossesse et l’accident, ma stérilité a été dure à accepter mais j’avais Hélèna alors je n’ai pas trop souffert mais la encore je ne pouvais pas en parler.
Excuses moi José, j’aurais pu partager ce secret avec toi mais je ne voulais pas que tu tournes le dos à Bénédicte et j’ai bien fait, vous êtes heureux ensemble aujourd’hui.

Ensuite j’ai retrouvé l’amour de ma vie, j’ai essayé, pour Hélèna j’ai vraiment essayé mais là encore, je sais que Christian essayé de me protéger en me disant qu’il ne voulait pas d’enfant, j’ai compris que ma stérilité l’empêchait de faire ce genre de projets avec moi et 12 ans s’étaient écoulés, je ne pouvais lui dire comme ça.

Voilà mes frenchies, j’espère que vous me pardonnerez et que vous ferez de même avec Bénédicte, moi je l’ai fait.

Je vous aime tous très fort, et je vous ai laissé une lettre à chacun d’entre vous.

Johanna.

Nicolas : Je ne sais pas quoi dire, elle était comme ma sœur, et de savoir qu’elle a dû porter ce merveilleux secret seule me fait vraiment beaucoup de peine.

Hélèna : Non, tonton, n’es pas de peine, maman a toujours été formidable avec moi et elle m’a souvent parlé de toi, tu étais très importante pour elle, elle t’aimait beaucoup tu sais.

Nicolas : Oui je sais, moi aussi.

Esther : Je vais vous donner à chacun la lettre qui vous est destinée, qui prend celle de Bénédicte ?

Laly qui n’avait rien dit jusqu’à présent se leva.

Laly : Personne, elle doit des excuses à Johanna et si elle veut la lettre, elle viendra pour s’excuser elle-même.

Hélène : Laly s’il te plait, ne réagit pas comme ça, Johanna lui avait pardonné, tu, on doit en faire autant.

Esther parti dans son bureau et revint avec 7 lettres.

Esther : J’en ai une pour un certain Stéphane aussi, Johanna n’a pas souvent parlé de lui mais je suppose qu’il est très important pour vous.

Laly s’écroula en larmes, combien de fois Johanna et elles s’étaient engueulées à cause de lui, elle l’aimait mais elle ne s’en rendait pas compte, son amie avait essayé plus d’une fois de lui ouvrir les yeux.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Mar - 00:47 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 08:41 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

C'est bien que tout est explique! J'ai beaucoup aime cette lettre, c'etait tres touchant. Je comprends Helena, je ne pourrais pas pardonner a Benedicte, moi non plus, et je sais que ca sera dur pour les autres. Mais Laly a raison, elle doit venir prendre la lettre elle-meme et aller sur le tombe de Johanna pour lui demander pardon encore une fois. Laly doit donner une chance a Stephane. Encore une belle chose que Johanna aurait fait avant sa mort.
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 15:53 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

J'adore ton histoire Pauline. Tu écris vraiment bien. On s'y croirait !  Okay
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 16:54 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Elle prit sa lettre et celle de Stéphane et sortie de la maison. Après avoir marché longtemps, elle trouva un banc en face des écuries, elle s’assit et ouvrit sa lettre.

Ma Laly,

Je sais que ma disparition a été un choc pour toi, les dernières années nous ont énormément rapprochées, je tiens beaucoup à toi ma grande.

On n’a pas toujours été en osmose toutes les 2, tu as ta vision de la vie bien à toi mais je sais que dans le fond, tu as toujours écouté mes conseils et je t’en remercie.

C’est 2 années loin de toi ont été bien triste, tes petits grains de folie m’ont manqué, ne change pas ma Laly, reste la femme pleine de vie que tu as toujours été mais reste quand même conscience que les gens qui t’aime seront toujours là pour toi.

Ne leur tourne pas le dos, je sais que tu en veux beaucoup à Bénédicte, mais cherche au fond de toi le pardon, je suis sûre que tu pourras le trouver.

On a beaucoup de souvenir toutes les 2, le plus beau qui me revient la tout de suite, c’est quand tu m’as appris que j’allais être la marraine du petit Diégo, j’ai ressenti tellement de bonheur à ce moment-là que je ne sais pas comment le décrire.

Il y a une chose que tu dois savoir, Hélèna a pour deuxième prénom Laly, tu n’as pas pu être sa marraine mais je tenais quand même à faire en sorte qu’elle sache toujours que tu es là près d’elle. Et que si un jour il m’arrivait quelque chose qu’elle pourra toujours compter sur toi.

Je t’aime ma Laly, prends soin de toi et ta famille, c’est la chose la plus importante et quoique les autres en pense, tu sais que je serais toujours là pour te surveiller et t’empêcher de faire n’importe quoi.

Johanna.

Laly remis la lettre dans l’enveloppe, des larmes coulaient sur ses joues mais elle avait quand même un petit sourire sur les lèvres. Elle leva la tête et regarda le ciel.

Laly : Oui, je sais que tu veilleras toujours sur moi ma grande, merci pour tout, je t’aime aussi.

Christian qui était parti à sa recherche arriva à ce moment-là.

Christian : Laly, tout va bien ?

Laly : Tout va mieux oui, je l’aime tellement, elle me manque beaucoup mais je sais qu’elle est en paix et que tout ira bien pour elle.

Christian : J’espère.

Ils partirent tous les 2 en direction de la maison, Christian la tenait par les épaules et elle avait posé sa tête sur son épaule, elle semblait plus sereine et apaisé, il n’aurait pas su dire pourquoi et ne voulait pas le savoir, il savait que sa Johanna était magique et qu’elle avait dû trouver les mots pour la consoler.

Pendant ce temps, dans la chambre d’Hélène et Nicolas :

Ils étaient assis chacun à un bout du lit, ils ne se parlaient pas mais leurs regards en disaient longs, ils avaient peur, peur d’ouvrir la lettre, peur de lire les derniers mots de leur amie, peur de ce qu’elle pourrait leur dire.
Nicolas se décida en premier, il lâcha Hélène du regard et ouvrit l’enveloppe.

Mon Nico, mon grand frère,

Et oui c’est la dernière fois que je t’appelle comme ça, ça me fend le cœur, j’ai vraiment hésité avant de vous écrire à tous les 2, je voulais vous vous dire tellement de choses que j’ai pensé les enregistrer et puis après je me suis dit que ça serait vous faire du mal pour rien, le papier c’est déjà compliqué alors ma voix je n’imagine pas.
En plus, je n’ai pas une belle voix quand je pleure.

Mon Nico, je ne veux pas te voir verser de larme, tu es trop beau pour ça, il faut que la vie continue, vous avez votre petite fille maintenant et c’est ça le plus important.

Comme toujours, je sais que les autres vont se reposer sur toi alors encore une fois il va falloir que tu enfile ta casquette de chef, mais rassures toi, elle te va très bien.

J’ai essayé dans chaque lettre de vous rappeler un souvenir, une bonne chose qu’on a partagé ensemble, j’en ai tellement avec toi que ça a été dur de choisir, mais finalement j’ai décidé de ne pas choisir, par contre il y a une chose que tu as fait et qui résume très bien la force de nos liens.

Les jours passent sur la maison d’en face … Je suis sûre que tu t’en souviens mon beau blond, composer cette mélodie pour moi et Christian à été la plus belle chose que tu aurais pu faire pour nous et tu l’as fait, sans hésiter, je ne t’en remercierais jamais assez, c’est cette chanson qui me permet de tenir aujourd’hui.

Je n’ai jamais été très doué pour les adieux mon grand mais là je crois que c’est inévitable. Prends bien soin de toi et d’Hélène aussi, tu as été un pilier dans ma vie, je ne t’oublierais jamais Nico, sans le vouloir, tu m’as souvent aidé à me sentir mieux, juste ta présence suffisait parfois.

Je t’aime mon grand frère

Johanna.

Il posa la lettre à côté de lui et se prit la tête entre les mains, les larmes coulaient sans qu’il ne puisse les retenir. Il resta comme ça un moment sans bouger et d’un seul coup, il redressa la tête, sécha ses larmes et regarda la photo de Johanna qu’Hélène avait posé sur le bureau. Il esquissa un sourire et dit tout bas pour lui-même « tu as raison, je suis trop beau pour pleurer, je t’aime ma grande ».

Il se retourna aussi vers Hélène qui était en pleine lecture et il décida de sortir de la chambre pour la laisser lire.

Ma sœur,

Tu as toujours été là pour moi et j’ai essayé dans la mesure du possible de te rendre la pareil, après Christian, tu celle qui m’as la plus manqué ces 2 dernières années, on a toujours dit qu’on était comme 2 sœurs, mais je peux t’avouer aujourd’hui que pour moi tu as toujours été beaucoup plus que ça, tu es plus comme mon âme sœur, tu es une partie de moi.

Je ne veux pas que tu pleures ma belle, j’ai toujours été ta tornade et ça me plaisait beaucoup alors en hommage à toutes ces années partagées, je veux que tu sèches tes larmes et que tu croques la vie à pleines dents.

On s’est toujours tout dit, enfin presque si on met Hélèna de côté, alors je me dois aujourd’hui de te demander pardon pour ça et aussi pour être partie et être sortie de ta vie sans explication, je n’ai pas eu le courage de t’affronter.

Je me souviens encore de la conversation qu’on a eu la veille de mon départ, je savais que c’était la dernière fois que je te serrais dans mes bras alors que toi non, pardon pour ça aussi. Mais je t’avoue que t’entendre me dire que quoique la vie nous réserve, je serais toujours dans ton cœur m’a fait beaucoup de bien parce que je sais aujourd’hui que je peux compter sur toi pour Hélèna, elle va avoir besoin d’un model féminin et quel honneur de penser que ça sera toi.

Je voudrais te demander aussi de bien veiller sur mon cricri, ne le laisse pas faire n’importe quoi, il doit refaire sa vie.

J’ai eu envie de te dire que je t’aimais mais finalement, je me suis ravisé, c’est beaucoup plus fort que ça, j’ai emmené une partie de toi avec moi mais je me console en me disant qu’une partie de moi vie encore en toi.

Vis toi bonheur au jour le jour ma belle, on ne sait jamais ce qui nous attend.

Johanna.

Hélène releva la tête, ses joues étaient mouillées de larmes mais ses yeux ne pleuraient plus, elle repensa à elle, son amie, son âme sœur, c’est vrai qu’elle avait emporté une partie de son cœur dans la tombe mais elle vivait aussi dans le sien et pour lui faire honneur, elle ne pleurerait pas.

Hélène : Je te promets de vivre de de bien m’occuper d’eux. Tu me manque, je t’aime aussi ma grande tornade.

Elle sorti de la chambre soulagé, comme si le poids qu’elle avait dans la poitrine depuis qu’elle avait appris sa mort venait de s’envoler. Elle souriait presque.
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 17:45 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Quel chapitre! Tu m'as tellement emue avec ces trois lettres que j'ai pleure tout en les lisant. Tu as si bien choisi les mots de Johanna pour chacun de ses amis que je croyais que j'etais la et je lisais leur lettre avec eux. La relation entre Johanna et chacun de ses amis se reflete tres bien dans chaque lettre. Les souvenirs que Johanna decide de rappeler a chacun d'eux, c'est tres emouvant aussi.  BRAVO   Tu ecris tres bien Pauline! J'ai hate de lire les autres lettres aussi. 
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 19:25 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Elle descendit dans la cuisine où tout le monde l’attendait, Christian venait de revenir avec Laly.

Esther : Eh bien, je suis ravie de voir que certains ont retrouvé le sourire.

Laly : Vous avez vraiment une fille formidable, je ne l’oublierais jamais.

José : Excusez-moi, je sors prendre un peu d’air.

José était dehors, il marchait en tenant toujours l’enveloppe dans les mains.

José : Les autres ont l’air apaisés, mais je ne suis pas sûre de le pouvoir, j’ai tellement envie de te prendre dans mes bras, comme si tout ça n’était qu’un mauvais rêve.

Une bourrasque de vent fit envoler l’enveloppe, il courut après pour la rattraper.

José : Ok c’est bon, je l’ouvre.

Il s’assit à même le sol, il était au milieu d’un champ, sous un arbre.

Mon José,

On a vécu tellement de belles choses tous les 2 et des très dures aussi, mais notre amitié n’en a jamais souffert, je t’ai vraiment beaucoup aimé, et tu as toujours aujourd’hui un place bien particulière dans mon cœur, je n’oublierais jamais cet amour.

Tu dois surement te dire que tu ne pourras pas oublier la peine que tu ressens aujourd’hui en pensant à moi mais je t’assure que tu vas y arriver, tu vas pardonner à ta femme et tu vas retrouver ton beau sourire qui m’a toujours fait craquer.

J’ai un merveilleux souvenir qui me reviens en tête, celui de notre première nuit ensemble, on était tellement maladroit et gênés le lendemain matin, je te vois encore bondir du lit pour voir si Nico nous avait vu, tu aurais vu ta tête, j’en ris encore.

Mais mon plus beau souvenir avec toi, c’est quand tu m’as demandé de t’épouser, la vie avait d’autres projets pour nous mais ce moment prouve quand même la force de l’amour qui nous liait.

En l’honneur de cet amour mon grand, tu ne vas pas pleurer, tu vas repenser à moi, à nous et tu vas profiter de la vie, comme je l’aurais fait, tu vas vivre chaque instants comme si c’était le dernier parce que je suis la preuve que tout peut arriver sans qu’on ne s’y attende.

Je t’aime mon José.

Johanna.


José pleurait, seul sous son arbre, il ferma les yeux et revécu tous ces beaux moments partagé avec Johanna, l’amour qu’ils avaient éprouvé l’un pour l’autre et cette complicité qu’ils n’avaient jamais perdu après.

José : Tu as raison, la vie c’était toi, on est encore là nous, ils faut qu’on en profite. Je t’aime Johanna, tu auras toujours une place dans mon cœur.

Il se releva et rejoignit ses amis dans la cuisine.

Nicolas : Et un de plus apparemment.

Ils se mirent tous à discuter et à se rappeler de bons moments avec Johanna, Esther était heureuse de pouvoir partager ça avec eux, elle savait qu’ils représentaient beaucoup pour sa fille.

Bobby arriva, il les entendait tous rigoler en se rappelant d’elle, il traversa l’entrée mais ne vit pas Christian qui était assis dans le fauteuil.

Bobby : Bravo ma grande, tu as réussis ton pari, ils sont heureux en pensant à toi. Je t’aime ma sœurette.
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 20:03 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Tres belle la lettre a Jose, aussi. Elle savait bien comprendre les gens, Johanna et leur rendre le sourire, meme apres sa mort. 
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 20:34 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Christian n’avait toujours pas réussi à ouvert la lettre, il était toujours dans l’entrée, perdu dans ses pensées, il repensait aux mots que Bobby avait adressé à sa sœur, son pari, est-ce possible que Johanna est voulu tous les voir heureux malgré sa mort. Il savait que lui ne pourrait pas être heureux, il était content de voir ses amis reprendre le dessus et sourire en parlant d’elle mais il sait que lui n’y arrivera pas.

Il sorti de la maison en silence et monta dans la voiture de Bobby, les clés étaient sur le contact. Il démarra et roula jusqu’au cimetière.

Une fois devant la tombe de Johanna, il fixa l’enveloppe avec intensité.

Christian : Mon bébé d’amour, merci d’avoir trouvé les mots pour leur redonner le sourire, ils ont l’air apaisés, je suis fière de toi mais tu sais très bien que moi aucun mot ne pourra m’apaiser, je ne peux pas vivre sans toi, tu es partie avec mon cœur, rien ne pourra te remplacer, reviens, j’ai besoin de toi.

Il tomba à genoux devant la tombe et pleura toutes les larmes de son corps.

Pendant ce temps au ranch, Bobby avait remarqué la disparition de sa voiture et tout le monde s’inquiétait.

Hélèna : Quelqu’un veut bien m’accompagner au cimetière, je suis sûre qu’il y est et il est grand temps qu’on se réunisse tous les 3.

Elle avait dit cette phrase avec les larmes aux yeux, ils étaient tous peiné pour elle, Bobby prit les clés de la voiture d’Esther et accompagna sa nièce jusqu’aux portes du cimetière.

Hélèna : Je préfère y aller seule, attends ici tonton.

Bobby : Ok, mais fait attention à toi ma chérie, il ne va pas bien.

Hélèna : Tu oublies qui était ma mère, et comme le disait si souvent, il ne me fait pas peur ce petit crétin.

En entrant, elle le vit à genoux devant la tombe de sa mère, il pleurait, elle voyait son corps remué par les sanglots.
Elle s’approcha doucement et posa une main sur son épaule. Et fixa la photo de sa mère sur la pierre.

Hélèna : Bonjour maman.

En l’entend, Christian releva la tête, il fixa cette jeune fille qui se trouvait si près de lui et réalisa à cet instant qu’il ne devait pas être le seul à souffrir, ça aurait dû être une évidence, mais il était tellement focalisé sur sa douleur qu’il n’avait pas réalisé jusqu’à présent que cette petite avait perdu sa mère.

Hélèna : Papa, relèves toi, elle n’aimerait pas te voir rabaissé comme ça, si vraiment tu veux lui faire honneur, relèves toi et tiens-toi droit.

Comme si ses mots avaient réussi à commander une partie de son cerveau, Christian trouva la force de se relever, il ne la lâchait pas du regard, elle lui ressemblait tellement, il venait juste de remarquer que beaucoup de ses traits et de ses mimiques étaient les siennes aussi. Certes elle ressemblait beaucoup à sa mère, mais à lui aussi.

Christian : Qu’est-ce que tu fais là ?

Hélèna : J’ai pensé qu’il était temps qu’on soit réuni tous les 3, tu ne penses pas ?

Christian : Oui, mais les choses seraient tellement plus belles si elle était avec nous.

Hélèna : Elle y est, je la porterais toujours dans mon cœur et toi aussi alors d’une certaine façon, elle est avec nous.

Christian : C’est une façon positive de voir les choses, tu es vraiment une petite fille impressionnante.

Hélèna : J’ai de qui tenir non ?

Christian ne put s’empêcher de sourire

Christian : Oui c’est sûre

Hélèna : mais ne te réjouis pas trop vite, maman n’arrêtait pas de me dire que j’avais ton caractère, alors je te promets de sales moments aussi

Christian : Oula, ça promet, parce que je n’étais pas facile tous les jours surtout à l’adolescence.

Hélèna : Il paraît, tu sais papa, je sais que ça doit être dur pour toi, j’ai eu la chance de passer les derniers instants de sa vie avec elle et je lui ai promis de ne pas pleurer, de penser à elle avec le sourire et je suis sûre qu’elle aurait voulu la même chose pour toi.

Christian : Certainement, mais tu sais avec ta mère on a longtemps été séparé mais chaque matin en me levant c’est à elle que je pensais et chaque soir avant de fermer les yeux c’est à elle que je pensais. Elle n’a jamais quitté mon cœur.

Hélèna : Rien n’est différent aujourd’hui, elle est toujours là.

Hélèna avait posé une main sur le torse de son père, au niveau du cœur te une autre sur le sien.

Hélèna : Quoique l’avenir nous réserve, il faut toujours qu’on le fasse en son honneur, je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui aimait autant la vie que maman, si vraiment on veut lui rendre hommage, il faut faire la même chose, il faut savourer la vie et ne jamais se laisser abattre par les épreuves mais plutôt se relever plus fort qu’avant.

Christian : Comment peux-tu être aussi sage à ton âge ?

Hélèna : J’ai eu une bonne éducation, maman me disait souvent, quoiqu’il arrive, la vie doit continuer.

Christian : Oui je sais mais je ne sais pas encore comment avancer sans elle, j’ai survécu ces 2 dernières années dans l’espoir de la revoir un jour, de la serrer à nouveaux dans mes bras et la tous mes espoirs se sont envolés, je ne sais pas pourquoi continuer, je n’ai plus de but.

Hélèna : Je suis là papa, j’ai besoin de toi maintenant, maman m’a apporté tout son amour ces 14 premières années et elle m’a dit que maintenant elle comptait sur toi pour le reste, elle m’a dit que le jour de mon mariage, elle serait là et elle serait très fière de me voir avancer vers l’autel à ton bras. Quand la vie nous fera un cadeau ou quand elle sera trop dure, il me suffira de penser à elle et elle sera là près de moi.

Christian regardait la photo de Johanna et les larmes se remirent à tomber.

Hélèna : C’est pareil pour toi, maman était vraiment une femme extraordinaire, elle a apporté beaucoup à beaucoup de monde et on ne peut pas tout oublier parce qu’elle n’est plus là, il faut garder en mémoire tout ce qu’elle était.

Christian : Tu as raison ma fille, ta mère était une femme extraordinaire. J’ai tellement de souvenirs avec elle, des bons et des moins bons mais elle est toujours restée fidèle à elle-même.

Hélèna : Tonton m’attend à l’entrée du cimetière, je vais aller le retrouver, il est temps que tu ouvres cette lettre n’est-ce pas.

Christian : Oui, il est temps, je vous rejoints après.

Hélèna et Bobby étaient partis, laissant Christian un peu seul.
_________________


Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 20:36 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Les lettres de Johanna à ses amis sont toutes plus émouvantes les unes que les autres. Comme dit Bobby, elle a réussi le pari de leur redonner le sourire et de s'assurer qu'ils se rappellent toujours leurs bons souvenirs.
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 21:04 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Encore un chapitre tres emouvant. Helena est une jeune fille tres mature qui sait trouver les mots justes pour faire reagir son pere. Allez, Christian! Trouve le courage d'ouvrir cette lettre! 
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 22:46 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Christian : C’est un sacré bout de femme, tu as fait des merveilles avec cette petite. En même temps c’est ma fille, ça n’a pas dû être compliqué.

Il se surprit à sourire, sa discussion avec sa fille lui avait été bénéfique, il se sentait un peu mieux maintenant.

Il s’assit à côté de la tombe et ouvrit enfin la lettre.

Mon cricri d’amour,

J’ai eu beaucoup de mal à écrire les autres lettres mais je t’avoue que ça n’était pas comparable à ce que je ressens maintenant, on a jamais réussi à se dire adieu, c’est quelque chose que nos cœurs ont toujours refusé de faire.
Pourtant, il est claire que cette fois-ci on ne se retrouvera pas.

J’ai essayé de trouver les bons mots pour les autres, pour notre famille de cœur, mais je sais que je ne les trouverais pas pour toi, j’ai imaginé ce qui aurait pu m’apaiser si la situation était inversé et malgré moi, j’en suis arrivée à la conclusion que quoi je te dise aujourd’hui rien n’apaisera ta peine, pourtant je vais essayer.

On a eu une histoire merveilleuse tous les 2, on a traversé plein de tempêtes mais on s’en ai toujours relevé, c’est notre force mon amour, on se relève toujours et cette fois-ci ne fera pas exception, tu vas te relever et profiter de notre fille pour nous 2.

Je me rappelle encore de l’émotion que j’ai ressentie quand tu as passé la porte de l’agence 5 ans plus tôt, je pensais avoir enfin trouvé le bonheur et en 2 secondes, tout était envolé, mon amour pour toi que j’avais décidé de ranger au fond de mon cœur est remonté et m’a envahie des pieds à la tête, tout mon être respirait grâce à toi.

Je ne vais pas m’étendre sur nos retrouvailles, et je ne vais pas te faire un roman pour te remonter le moral, je confie cette mission à notre fille, je lui fais confiance et je suis sûre qu’elle arrivera à te redonner le sourire.

On a toujours dit qu’un bout de toi vivait en moi et inversement mais je n’ai jamais pu te dire qu’un bout de nous avait réussi à se retrouver en elle. Et oui un petit mélange de nous 2, waouh, j’ai été tellement fière quand elle est née, elle serait toujours là comme preuve de notre amour, parce que même si le destin c’est mis en travers de notre route, c’est une fille de l’amour et elle mérite aujourd’hui que tu te battes pour elle.

Je te fais confiance mon cricri, je te confie mon bien le plus précieux et si un jour tu doutes, penses à moi, je ne serais jamais loin de vous. Ce que je m’apprête à te dire est très dur et tu vas certainement me prendre pour une folle et tu ne vas pas vouloir en entendre parler mais range cette idée dans un coin de ton cœur et un jour quand la douleur de mort sera moins forte, pense y sérieusement. Refais ta vie mon amour, tu as tellement d’amour à donner, ne le laisse pas se gâcher et aime à nouveau.
Ca ne sera jamais aussi fort que toi et moi mais ça en vaut la peine.

Je t’aime pour toujours

Johanna

Il l’avait relu 5 fois déjà et n’arrivait pas à la refermer, ses derniers mots pour lui étaient donc ça, refaire sa vie, mais comment elle avait pu imaginer qu’il referait un jour sa vie sans elle, son grand amour, sa moitié.

Christian : Je te promets mon bébé que je prendrais soin d’Hélèna comme tu l’aurais fait, mais je ne referais pas ma vie sans toi, c’est impossible. Je t’aime mon ange et je vais me relever pour toi, pour nous et pour Hélèna.

Il sorti du cimetière après avoir déposé un baiser sur sa photo et retrouva les autres au ranch.
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 15:34 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Les lettres de Johanna sont toutes aussi touchantes les unes que les autres. 
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 18:19 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

C'est tres beau et en meme temps tres triste la lettre de Johanna a Christian, mais je crois que ca va lui donner la force de continuer, avec l'aide de sa fille. 
_________________


Revenir en haut
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2014
Messages: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 15:14 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

En rentrant, il alla dans la cuisine où ils étaient tous en train de parler de Johanna, en le voyant rentrer, ils arrêtèrent de parler et fixèrent Christian qui affichait un grand sourire.

Hélène : Ca va Christian ?

Pour seule réponse, il se dirigea vers sa fille, et la serra très fort contre lui. Puis il s’écarta et la regarda droit dans les yeux.

Christian : Je t’aime ma fille et je prendrais soin de toi à partir de maintenant.

Hélèna : Oh moi aussi mon p’tit papa.

Ils s’enlacèrent encore sous le regard larmoyant des autres.

Esther ferma les yeux et joignit ses mains sur sa poitrine et elle pensa « comme tu dois être heureuse de voir ça d’où tu es ma chérie ».

Dans l’après-midi, ils se rendirent tous au cimetière pour faire un dernier adieu à leur amie.

Ils étaient tous devant la tombe, la tête baissée et se tenaient par la main pour se donner un peu de courage.

Laly qui pleurait n’arrivait pas à détacher son regard de la photo sur la pierre, elle pensa « C’est vraiment pas juste, tu avais encore tant de choses à découvrir et à partager ». Puis elle se replongea dans ses souvenirs avec Johanna, tellement de bons moments partagés.

José était resté les yeux fermés, il ne pleurait pas mais son cœur était lourd, une boule lui comprimait la poitrine. « Ma belle, j’espère que d’où tu es tu es en paix, je ne sais pas si je vais pardonner à Béné mais je te jure de faire des efforts pour toi ». Et lui aussi revivait toutes les belles choses qu’ils avaient partagées.

Christian et Hélèna s’étaient détachés du groupe, ils étaient repartis à la voiture et attendaient les autres en discutant.

Hélèna : Tu aurais pu rester papa si tu voulais.

Christian : Non, je pense qu’on s’est tout dit tous les 2 et puis je n’ai pas besoin d’être ici pour penser à elle.

Hélèna : C’est pareil pour moi, je ne viens pas souvent ici, penser à elle à la maison fait moi mal qu’ici.

Christian : C’est …

Il fut interrompu par Hélèna qui criait en courant vers une femme qui arrivait.

Hélèna : Marraine !!

Jeune femme : Ma chérie, comment vas-tu ?

Christian regardait la scène de loin, il connaissait cette voix, mais ne se rappelait plus où il l’avait entendu.

Hélèna : Ca va, tous les amis de maman sont là, j’ai enfin rencontré mon père.

Jeune femme : Je suis contente pour toi ma puce, je repasserais plus tard alors.

Hélèna : Non, c’est trop bête, je suis sûre qu’ils seront content de te revoir, viens s’il te plait.

Jeune femme : Ok c’est bon, tu as gagné, je n’ai jamais pu résister à ta petite frimousse.

Hélèna et la jeune femme se rapprochaient de Christian.

Christian : C’est pas vrai, mais qu’est-ce que tu fais là ?

Il ne lui laissa pas le temps de répondre et la serra dans ses bras.

Christian : Comment tu as su pour Johanna et comment se fait-il que tu sois la marraine d’Hélèna, je n’y comprends plus rien.

Hélèna : Laisse la respirer, on va tout t’expliquer.

Jeune femme : Johanna m’a contacté après son retour au Texas, je suis venue la soutenir et on est restée en contact, j’étais là pour la naissance de la petite et aussi pour la soutenir dans la maladie, on a jamais cessé de se voir toutes ces années mais je lui ai fait promettre de ne pas vous le dire.

Christian : Mais pourquoi, on aurait été ravie de te revoir.

Jeune femme : Je sais mais, je ne me sentais pas prête à l’époque et après le temps a passé et vous aviez tous votre vie où je n’avais plus ma place.

Christian : Mais tu plaisantes, tu as toujours ta place. Et qu’est-ce que tu deviens ?

Jeune femme : Depuis le cancer de Johanna, je suis venue m’installer ici avec mon mari et mes enfants, je suis devenue photographe.

Christian : Tes enfants ?

Jeune femme : Et oui mon cricri d’amour, j’ai 4 enfants. Johanna est … enfin était la marraine du premier.

Une larme coula sur sa joue, Christian aussi à l’évocation de ce surnom.

Hélèna : A non marraine, ne pleures pas, on lui a promis tu te souviens ?

Jeune femme : Oui excuses moi ma puce, voilà, je ne pleure plus.

Les autres arrivaient, en silence, ils levèrent la tête vers Christian et Hélèna et restèrent figés en voyant la personne qui l’accompagnait. Seule Laly continuait à avancer vers la voiture.
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 16:16 (2015)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort. Répondre en citant

Qui est cette femme ? Angelina ?
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:59 (2018)    Sujet du message: Un cadeau après sa mort.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Paulinebris
Page 5 sur 7 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com