rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
J'ai besoin de toi
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Abandonnées ou en suspens
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 00:52 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

C'est ma première fic, je l'a déjà posté sur le forum d'olivia et je veux remercier ma lectrice cléo, qui m'a corrigé toute l'histoire en pleine nuit sans que je l'ais demandé! Merci cléo pour m'avoir trouvé mes fautes et mes mots mal traduits...
J'espère que vous aimez! Bonne lecture!



Texas

Johanna était paralysée, quand elle regarda la maison dans laquelle elle avait grandie, ce Ranch qu'elle adorait. Elle ne comprenait pas vraiment ce que cet homme venait de lui dire. Ca ne pouvait pas être vrai, ce n'était qu'un cauchemar duquel elle se réveillerait dans quelques instants, elle en était sûre! Mais la fumée provoqua des larmes dans ses yeux et la fit tousser.

L'homme: Mlle McCormick, je vous conseille de rester sous la surveillance d'un médecin! Vous avez subi un grand choc et vous avez besoin d'aide psychologique! Ce n'est pas rien de perdre ses parents et deux soeurs dans un incendie!

Non, ce n'était pas rien, comment pouvait-il dire ça comme ça. De manière si froide, si professionnelle. Elle aimerait tellement se jeter dans les bras de cet étranger, elle en a besoin. Mais il en était hors de question, c'était son travail. Les pompiers sont là pour éteindre le feu, mais pas pour consoler la famille, c'était déjà beaucoup d'émotion pour eux d'annoncer des décés...

Le pompier: Mlle, vous m'avez entendu?

Johanna: Oui, monsieur, ne vous inquiètez pas pour moi, je vais bien, enfin, ça va aller. Je sais tenir le coup, et j'ai pas envie de voir un médecin, il ne peut pas me rendre ma famille, et il ne peut pas me serrer dans ses bras comme mes amis le peuvent.

Soudain elle sut, ce qu'elle devrait faire. Aller voir ses amis en France, sans eux elle ne pouvait jamais tenir.

Le pompier: Vous êtes sûre?

Johanna: Oui, j'en suis certaine, mes amis sont extraordinaires, il faut que je les voie! Sans eux, je n'arriverai pas à tenir, même avec une dizaine de médecins! Monsieur, il faut que j'y aille, je dois acheter des billets d'avion! Excusez-moi et merci pour tout!

Le pompier (surpris): Des billets d'avion? Mais Mlle, ce n'est pas du tout raisonnable, je ne suis pas rassuré, j'aimerais quand même que vous alliez voir un médecin - je vous en prie!

Johanna (triste et émue) : Je ne vois pas à quoi ça sert, je suis désolée, je ne peux pas parler de ça avec un médecin, je ne peux faire ça qu'avec ma deuxième famille! Je vous promets que ça va aller, je ne ferai pas la moindre bêtise! Je vous assure! Et si vous voulez, je vous donne de mes nouvelles quand je serai arrivée à Paris!

Le pompier regarda Johanna dans ses yeux si tristes. Il avait peur qu'elle fasse une bêtise, mais quand il la regarda encore une fois, il comprit qu'elle avait vraiment besoin de voir ses amis et qu'elle ne ferait pas de bêtise! ll lui donna alors son numéro de téléphone pour avoir des nouvelles et proposa de l'emmener à l'aéroport. Au début elle hésita, mais finalement elle accepta. Elle rentra chez elle pour chercher ses affaires et ils se rendirent à l'aéroport.

Une fois dans l'avion, elle se perdit dans ses pensés. Elle repensa à tous ces bons moments qu'elle avait passés avec sa famille. Il ne restait que son frère. Son coeur se serra, mais elle ne pouvait toujours pas pleurer.
Maman, papa, Julia et Anne, elle ne pourrait plus jamais les revoir - non ça ne pouvait pas être réel, c'était toujours un cauchemar. Elle regarda l'océan à travers la fenêtre, bientôt elle reverrai ses amis, ils lui ont tellement manquée - Hélène et Laly - ses meilleures amies! Hélène qui était toujours là pour les autres sans s'occuper d'elle-même. Et Laly avec ses caprices, qui était une petite folle, presque comme Johanna avant sont départ, avant la fuite de l'homme qu'elle aimait tant, qu'elle aimait toujours. Christian, son CriCri d'amour, dont elle est tombée amoureuse dés le premier regard. Christian qui n'aimait pas montrer ses sentiments devant les autres, mais qui était si tendre, si amoureux quand ils étaient seul. Christian qui l'a demandée de l'épouser et qui s'est enfuit après. Comme une poule mouillée! Mais elle n'arriverait pas à l'oublier - elle l'aimait, elle lui a déjà pardonné, car aujourd'hui elle a besoin de lui plus que jamais. Et puis, il y avait Nicolas, l'amoureux d'Hélène, et Sébastien. Elle se rappelait des photos de Sébastien qu'elle a mit partout pour que Laly tombe amoureuse de lui - et ça a marché! Elle était toujours fière de ça. Puis il y avait José pour qui elle a trouvé Bénédicte, une amie si merveilleuse, qui aimait José du fond du coeur, même si elle méritait un homme plus fidèle que celui-là. Mais ils allaient bien ensemble. Elle pensa même à Nathalie, l'ennemie de la bande, qui piquait tous les garçons. Elle mettait quand même un peu de piment dans la vie des amis, parfois un peu trop, mais finalement elle était juste une fille malheureuse, qui n'a jamais été assez aimée par sa famille.

L'avion atterrit - elle regarda l'heure - 16h00. Dans une heure elle pourrait être au garage, le lieux de répétions des garçons, là où Christian l'a embrassée pour la première fois, mais aussi trompée plusieurs fois. Là où elle espèrait pouvoir enfin pleurer, oublier cette douleur, commencer une nouvelle vie. Au Texas elle n'arriverait jamais, sans ses amis. Elle n'avait pas d'amis comme la bande au Texas. Ici elle arrivera, elle en était sûre et peut-être qu'un jour elle pourra même aller voir la tombe de sa famille sans craquer, sans tomber dans un noir infini. Elle n'a même pas attendu l'enterrement pour partir en France.

Garage

Laly: Tu sais Sébastien, j'ai un mauvais pressentiment...

José: Elle commence vraiment à ressembler de plus en plus à Johanna...

Béné: José, arrête, tu sais très bien que Johanna avait souvent raison avec ses pressentiments.

José: Oui, Johanna, mais pas Laly...

Laly: T'es vraiment un crétin toi, tu vas voir qui a raison!

José: Sûrement moi!

Hélène: Hé, ça suffit, vous deux! Ce n'est pas la peine de vous disputer...

Laly: Mais toi, au moins, tu me crois, Sébastien!

Séb: Oui, bien-sûr, mon amour, que je te crois.

Hélène (pour changer de sujet): Elle me manque de plus en plus!

Laly: Qui?

Hélène: Johanna, on se rendait pas compte, mais notre petite fofolle, la grande texane, nous a fait toujours rigoler! Avec ses folies et son CriCri d'amour. (Elle sourit tristement, Nico la serra dans ses bras)

José: Et moi, je vous fais pas rigoler?

Béné: Tu t'arrêtes ou quoi?

José: T'as raison, ce n'est pas pareil, et vous savez, elle me manque aussi, notre tornade! Elle manque a nous tous!

Nico: Oui, ça me fait du mal qu'elle ait souffert. Comment a-t-il pu faire ça à Johanna? Ils s'aimaient! Il a vraiment été un con. Fuire en laissant Johanna, après lui avoir promis le mariage et en laissant une femme enceinte de lui. Il était comme un petit frère pour moi, mais là je lui aurais donné une baffe!

Hélène lui carressa la joue: Nico, n'y pense plus. Ca fait trop mal!

Soudain la porte du garage s'ouvrit....

Hélène: Johanna? C'est pas vrai!

Johanna: Si, c'est vrai Hélène! Vous m'avez tellement manquée!

Hélène: Toi aussi, Johanna, tu nous a manqués!

José: Oui, elle a raison! On vient de parler de toi...

Soudain Johanna n'en pouvait plus! Elle craqua et les larmes se sont mises à couler!

Johanna: Hélène! Je tiens plus!

Hélène la serra dans ses bras: Chut Johanna, tout va bien...on est là, on est tous là!

Johanna: Si tu savais...c'est pas juste...pourquoi...Christian...

Laly: On le retrouvera, ton CriCri, même si je ne comprends pas pourquoi tu lui a pardonné...

Séb: Laly, c'est pas le moment!

Laly: T'as raison, excuse-moi, Johanna!

Johanna: Ce n'est pas grave, de toute façon, il faut que je vous parle, sinon je ne tiendrai plus longtemps!

Nico: Viens, assied-toi et prends tout le temps qu'il te faut! On est là!

Johanna: Merci! J'ai vraiment beaucoup de chance d'avoir des amis comme vous, c'est pour ça que je suis revenue! Hier...enfin...hier, ma vie a changé...brutalement changé...sans me prevenir. Ma vie s'écroulait devant moi en quelques instants - et je ne peux plus faire machine arrière.

Laly: Qu'est-ce qu'il s'est passé?

Béné: Laly!

Laly: Oui, oui, je me tais!

Johanna: La maison de mes parents, où j'ai grandi, elle n'existe plus! Un grand incendie me l'a prise sans s'arrêter devant mes parents et mes deux soeurs!

Il n'y avait plus rien à entendre, tout le monde devait digérer cette horrible nouvelle!

Laly se remit en premier: Johanna, je suis tellement désolée, si je savais! Oh, pourquoi est-ce que je ne peux jamais me taire?

Hélène: Ma Johanna! Je n'arrive pas à le croire, c'est terrible!

Elle serra son amie encore une fois dans ses bras et ne pu s'empêcher de pleurer. Tout le monde vint réconforter sa chère amie. Ils étaient si heureux de la revoir quelques minutes plus tôt, et puis ça. Pourquoi la vie était si injuste parfois. D'abord Christian, qui l'a trompée, après abandonnée, et maintenant ça, la perte de sa famille!

Johanna: Merci! Je vous aime tellement, il n'y a pas d'amis mieux que vous! J'ai tellement de chance de vous avoir! C'est la première fois que je peux pleurer et ça va déjà mieux! La vie doit continuer et je sais que ma famille ne veut rien d'autre pour moi! Même si c'est dur, je sais que vous êtes là, à mes côtés! Je ne pouvais pas rester au Texas, je ne connais personne comme vous dans ce pays et je n'aurais jamais tenu! Qu'est-ce que je ferais sans vous!

Avant que quelqu'un y réponde, la porte s'ouvrait de nouveau...
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Mar - 00:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 00:53 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

Grand merci à cléo pour la correction!

Johanna a quitté le Texas à cause de la mort subite de sa famille dans un incendie. A peine son frère était encore vivant. Elle espérait retrouver toute la bande pour pouvoir supporter cette grande perte! Dans un petit coin de son cœur, elle espèrait retrouver aussi Christian, elle lui avait pardonné et elle a besoin de lui. Dans le garage elle racontait tout à ses amis, sa deuxième famille, quand soudain la porte s'ouvrit.


Tout le monde regarda le jeune homme qui venait d'entrer! Personne ne l'attendait! Personne n'avait vraiment envie de le revoir - sauf une!

Johanna: Christian!

Elle se leva et tomba sans hésiter dans les bras de l'homme qu'elle aimait tellement, malgré tout le mal qu'il lui avait fait! C'était oublié, ça ne comptait plus, elle avait tellement besoin de lui! Elle pleurait dans ses bras, elle se sentait en sécurité et Christian la serra très fort dans ses bras! Il lui caressa les cheveux et y déposa des petits baisers. Il était si triste et si soulagé en même temps. Triste pour la tragédie qui était arrivée à la jeune femme, et soulagé qu'elle soit dans ses bras!

Christian: Johanna! Chuuut! Calme-toi, je suis là maintenant, je ne vais plus jamais te laisser! Je t'aime Johanna, je vais plus jamais te quitté, je serai toujours là quand tu auras besoin de moi!

Sans faire de bruit, les autres se sont précipités vers la porte en laissant Johanna et Christian se retrouver. Ils étaient tous un peu inquiets, mais, en même temps, ils savaient qu'elle avait vraiment besoin de lui.

Chez Alfredo's

Ils se rendirent chez Alfredo's, où ils retrouvèrent Adeline et Christophe, en train de s'embrasser.

José: Bonjour les amoureux! Il me semble que vous avez oublié l'heure!

Béné: José, ce n'est vraiment pas le moment de plaisanter!

José: Oui, t'as raison, mais j'aime pas cette ambiance.

Adeline: Mais qu'est-ce qu’il vous arrive?

Hélène: Johanna est rentrée!

Adline: Mais c'est super ça, vous devriez être heureux!

Hélène: Oui, on devrait! Mais on ne l’est pas! Elle a perdu ses parents et ses soeurs dans un incendie hier! Elle est rentrée parce qu'elle a besoin d'être près de nous!

Christophe: Mais c'est horrible, cette histoire!

Adeline: Mon dieu, pauvre Johanna! Elle est où d'ailleurs?

Nico: Dans le garage, avec Christian.

Adeline: Quoi, avec Christian? Mais comment ça?

José: On n’en sait rien, mais ce n'est pas grave! Elle a besoin de lui! Alors vous êtes toujours fous amoureux l'un de l'autre?

Béné: José arrête!

José: Je voulais juste savoir...

Béné: Oui, je sais, mais ça ne te regarde pas!

José: Tiens, tu ne dis rien Laly? Qu'est-ce qu’il t'arrive?

Il avait raison, Laly, d'habitude très bavarde et curieuse, était étrangement muette. Elle était ailleurs et n'avait même pas remarqué que son ami lui parlait.

Sébastien carressa tendrement ses joues: Tout va bien, ma Laly? Je sais que c'est horrible ce qui est arrivé aux parents de Johanna, c'est vraiment triste pour elle. Mais, elle va se remettre, nous serons là et puis il y a Christian, qui est revenu comme par un miracle!

Laly: Justement, c'est ça, qui est étrange...

Hélène: Mais Laly, c'est bien qu'il soit revenu, Johanna se remettrait sûrement avec nous, mais la meilleure médecine c'est toujours son CriCri d'amour. On doit être très contents qu'il soit revenu! Je sais qu'il a fait beaucoup de mal à Johanna et aussi à Linda, mais on doit penser d’abord à Johanna. Elle semble lui avoir pardonné et elle a besoin de lui! Je crois qu'il a changé et ce n'était certainement pas facile pour lui de revenir.

Laly: Oui, mais tu trouves pas ça étrange? Qu'il débarque dans le garage juste après le retour de Johanna? Et en plus, il a l'air de savoir ce qu'il lui est arrivée, mais qui lui a dit ? On le savait à peine 15 minutes avant qu’il arrive.

Béné: Ben, d'accord, Laly, c'est bizarre, t'as raison, mais ne t'inquiète pas, bientôt tu vas savoir la raison...

Laly: Mais vous savez, j'ai une petite idée dans ma tête...

Adeline: Tu sais Laly, si ça se trouve, c'est peut-être elle-même qui l'a appelé.

Laly: Mais elle nous a rien dit!

Adeline: Laly, elle venait d'arriver, tu ne crois, quand même pas, que la première chose qu'elle nous raconte c'est qu'elle a appelé Christian! Elle a perdu sa famille dans un incendie! Elle avait besoin de pleurer, de parler de ça!

Laly: Oui, t'as peut-être raison...mais, vous vous rappelez quand je vous ai dit que j'avais un mauvais pressentiment?

José: Oh, non, pas ça encore! Oui, t'avais raison, c'était parce que Johanna a perdu sa famille!

Laly: C'est pas ça, ce que je voulais dire...

Nico: C'est quoi alors...

Laly: Et si c'était un incendie criminel?

Christophe: Je ne comprends plus rien? Suis-je le seul?

José: Non, non, Christophe. Elle recommence avec ses délires. Laisse-moi te toucher ton front, si ça se trouve t'as de la fièvre!

Laly: Arrête, José, je suis sérieuse! Ecoutez! Il y a déjà quelques mois Christian a abandonné la femme de sa vie et Linda, car cette dernière était enceinte de lui. Johanna, en grande souffrance, a fait ses valises et est rentrée au Texas. Elle était très triste et déçue. En ce qui concerne Christian, on sait rien, on ne sait pas où il était, s'il s'est senti coupable de ce qu'il avait fait, si ça se trouve il voulait vraiment revenir pour s'excuser, mais n'avait pas le courage. Toutefois, je suis sûre que, lui aussi, il a souffert, beaucoup souffert!

Nico: Laly, où est-ce que tu veux en venir? Personne ne comprend!

Laly: Mais vous êtes bêtes? C'est évident! Christian sait plus où il en est, alors il part pour le Texas, il provoque un incendie et, quand il est sûr que Johanna est revenue et qu'elle a besoin de lui, il débarque dans le garage!

José: Mais, ça va pas Laly? T'es complètement folle maintenant?

Laly: Bah, toi, tu comprends jamais rien. Mais tu vas voir qui a encore raison!

Béné: Excuse-moi Laly, mais là je suis complètement d'accord avec José! Christian a fait des bêtises, d'accord, il était un gros con, encore d'accord, mais Christian n'est pas un criminel!

Laly: Ecoute Béne, il a failli vous tuer, toi et Linda!

Hélène: Mais il était sous l’emprise de la drogue! Ce n'était pas lui!

Laly: Si ça se trouve, oui!

José: Bon, moi, je peux pas rester là, je vais prendre un peu l'air!

Béné: Je viens avec toi!

Laly: Je croyais vraiment que tu me comprendrais Béné, mais je me suis trompée!

Béné: Laly, je suis désolée, mais c'est vraiment n'importe quoi, ce que tu viens de nous raconter!

Lay: Et vous, vous aussi, vous croyez que je suis devenue folle? Sébastien, Hélène, Nicolas? Toi, Adeline, tu le connais très bien ton cousin!

Hélène: Ecoute Laly, tu trouves pas que tu exagères un peu?

Laly: Que j'exagère...n'importe quoi...

Séb: Mon amour, tu connais très bien Christian, toi aussi, c'est vrai qu'il était con, mais il n'est quand même pas un criminel!

Laly: Bon, ben, tout le monde est contre moi, mais je vous assure, c'est moi qui ai raison! Le monde qu’il y a dans les livres, ce n'est pas toujours une invention!

Hélène: Qu'est-ce que ça veut dire?

Laly: J'ai lu un livre il n'y a pas longtemps, et, dedans, c'était la même histoire!

Adeline: Laly, c'est un livre, c'est fictif! Mon cousin est peut-être un gros con et il se comporte plus comme un enfant que comme un adulte, mais, je te jure, il ferait jamais un truc pareil!!!

Laly: Je m'en vais! Ce n'est pas possible, vous êtes vraiment aveugles!

Furieuse, elle quitta la cafétéria et laissa ses amis, bouche bée!

Adeline: Sébastien, tu veux pas la suivre? On sait jamais ce qu'elle peut faire, avec cette histoire dans la tête!

Séb: Oui, t'as raison, j'y vais! A tout à l'heure, j'espère qu'elle va se calmer!

Hélène: Je ne l'ai jamais vue comme ça! Elle s'est toujours imaginée des choses dingues, mais là, c'est pire!

Nico à Adeline: Ca va, toi? Il est quand même ton cousin, et ce n'est pas rien ce qu'elle vient de dire!

Adeline: Oui, oui, ça va, merci Nico! En tout cas, je la connais déjà un peu, notre Laly, alors, ça m'étonne pas qu'elle s'imagine des trucs...

Christophe: Mais c'est différent, cette fois...c'est beaucoup plus grave!

Adeline: Oui, je sais, je ne lui en veux pas! C'est elle, c'est son caractère! Elle va se calmer...Tiens, Olivier, comment ça va?

Olivier: Bonjour tout le monde! On répète pas aujourd'hui? Je voulais juste passer ici avant d'aller au garage, mais comme vous êtes là... Alors, on y va, ou pas?

Hélène: Assieds-toi Olivier, il n'y a pas de répèt aujourd'hui, c'est un peu le monde à l'envers...on va t'expliquer...

Au garage

Johanna pleura longtemps dans les bras de Christian. Ca lui faisait du bien de pleurer, puisqu’elle savait que plus rien ne pouvait lui arriver dans les bras de cet homme.

Johanna: Je suis désolée, je pleure trop, je suis sûre que tu as envie de parler...

Christian: Mais non, c'est normal, t'as perdu ta famille! Si tu as envie de pleurer, fais-le.

Johanna: Merci Christian, mais je n'ai plus de larmes.

Christian: Ca va mieux?

Johanna: Oui! Christian?

Christian: Oui, mon bébé...eh désolé...

Johanna: Non, c'est pas grave, j'aime bien quand tu dis ça. On parlera plus tard sur ça, d'accord? En fait, ce que je voulais te demander c’est pourquoi t'es revenu, qui t'as dit que j’étais là et que ma famille est morte?

Christian: C'est ton frère - il m'a appelé ce matin. Il était très inquiet, parce que t'es partie sans rien dire! Il le savait, parce qu'un pompier l’a prévenu! Il avait peur Johanna, tu sais? Peur que tu fasses une bêtise! Et comme mon numéro est le seul qu'il a, il m'a appelé, même s'il ne m'aime plus beaucoup à cause du mal que je t'ai fait!

Johanna: Oh my god, Mike, je dois l'appeler, j'ai complètement oublié que j'ai encore mon frère! J'avais tellement besoin de venir, que je l'ai oublié!

Christian: Oui, je te comprends … Aller, on va rejoindre les autres chez Alfredo's, enfin, je crois qu'ils sont allés là-bas. T'as remarqué quand ils sont partis?

Johanna: Non, pas du tout. Christian?

Christian: Oui?

Johanna: Est-ce qu'on peut dîner ensemble ce soir? Il faut qu'on parle de nous, tu sais.

Christian: T’es sûre que tu veux faire ça tout de suite, je comprendrais si tu veux attendre, il y a quand même ta famille...

Johanna: Non, j'ai besoin de parler, c'est tout, ça me change un peu les idées.

Christian: D'une mauvaise expérience à une autre...si tu veux...

Johanna: Bon, on en parle plus, il faut que j'appelle mon frère! On y va, alors! Et... est-ce que tu voudrais tenir ma main, pendant que je parle avec Mike?

Christian: Oui, ma Johanna, je suis là pour toi, tu sais!

Johanna - avec un regard tendre: Merci Christian - je t'aime, tu sais. Malgré tout, je t'aime toujours!

Christian: Moi aussi, je t'aime Johanna, mais je n'osais pas te le dire...

Ils se regardèrent droit dans les yeux, leurs visages s'approchèrent, puis leurs lèvres se touchèrent d’un doux baiser plein d'amour! Les larmes coulèrent le long des joues de Johanna.
Main dans main ils se mirent en route chez Alfredo's.
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 00:54 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

Et là voilà, la suite
Grand merci à Cléo pour la correction!

Bonne lecture

Dans un parc

Laly était toujours furieuse, contre ses amis, mais aussi contre elle-même! Elle ne savait plus ce qu’il fallait croire. Christian avait été un ami pour elle, pendant très longtemps. C’est vrai, il avait fait des bêtises très graves, mais croyait-elle vraiment qu'il était capable de faire une chose pareille à la femme de sa vie? Laly ne voulait que protéger sa meilleure amie. En effet, Johanna était si fragile derrière ses folies, elle avait tellement souffert et ce n'était pas encore fini!
Les trahisons, les conneries de Christian et, comme ce n'était toujours pas suffisant, il y avait maintenant la mort de ses parents et de ses soeurs dans cet incendie! Elle était revenue parmi ses amis, sa famille de coeur et Laly voulait juste la protéger de tout le mal du monde! Mais est-ce qu'elle devait vraiment l’être de Christian? C'était peut-être l'étoile d'Hélène qui a envoyé ce jeune homme! Mais comment le savait-il?

Laly s'arrêta: Je suis vraiment nulle! C'est mon ami, Christian. Oui, il est mon ami, parce qu'il est revenu pour Johanna! Ce n’est pas important de savoir comment il est au courant, il est venu pour elle, c’est l’essentiel. Je suis si horrible, il faut que je m'excuse devant tout le monde! Comment pouvais-je croire qu'il a fait une chose pareille, comment? C'est tellement stupide! Je suis vraiment nulle comme amie!

Elle commença à pleurer et enterra son visage dans ses mains, quand soudain quelqu'un la serra dans ses bras.

Laly: Sébastien, je suis tellement nulle! Je vous ai fait du mal. J'ai failli aller à la police, tu te rends compte? Je suis un monstre! J'ai tué Ludovic, j'ai failli vous tuer, toi et Linda, et j’ai cru que Christian était un criminel! Sébastien, qu'est-ce que j'ai fait?

Sébastien: Laly, arrête! Ce n'est pas toi qui a tué Ludovic, c'est l'accident! Et puis, Linda et moi, on est toujours en vie et ce n'est pas de ta faute si j'ai eu cet accident et si Linda à essayé de se suicider! Tu es une femme extraordinaire avec beaucoup d'imagination, aujourd'hui peut-être un peu trop! Mais si tu t'excuses, je suis sûr, que ce sera très vite oublié et, en plus, Christian et Johanna n’en savent rien!

Laly: T'es un amour! Oui, il faut que je m'excuse, et il faut...il faut que je parle à Christian et Johanna!

Séb: Tu es sûre que tu veux qu'ils le sachent!

Laly: Oui, ce n'est sûrement pas facile, mais j'ai pas envie qu'ils l'apprennent ça, un jour, par hasard...

Séb: Comme tu veux.

Laly: Sébastien, tu sais, je t'aime, et même si je suis parfois insupportable avec toi, est-ce que tu m'aimes toujours?

Sébastien la regarda et l'embrassa.

Laly: Je crois que j'ai la réponse! Je vais essayer de me taire un peu et de ne plus recommencer avec mes caprices!

Séb: Mais c'est pour ça que je t'aime! Il faut juste que tu n'exagères pas! Viens, on va voir les autres.

Chez Alfredo's

Olivier: C'est terrible cette histoire, pauvre Johanna! J'aurais bien aimé faire la connaissance de la fameuse Texane dans d’autres circonstances! Idem pour Christian! Mais je suis content pour elle qu'il soit revenu! Mais dites-moi, ils sont où les autres? Ils sont au courant?

Nicolas: Oui, ils le savent, mais c'est un peu délicat!

Olivier: Délicat? Pourquoi ça?

Hélène: Laly a sorti un de ses délires. Ce matin elle nous a dit qu'elle avait un mauvais pressentiment.

Olivier: Alors elle avait raison: c'était cette tragédie! José s'est moqué d'elle, c'est ça?

Adeline: Ben non, elle croit que Christian a mis le feu pour que Johanna revienne! José et Béné sont partis, parce que c'était trop stupide. Et comme nous aussi on ne croyait pas du tout cette histoire ridicule, notre Laly est partie furieuse!

Christophe: Et Sébastien s’est mis à sa recherche!

Olivier: Oh là là, quelle histoire, il faut qu'elle arrête ça.

Hélène: Oui, ce n'est pas raisonnable! Il ne faut rien dire à Johanna et à Christian. Ah, tiens, les voilà! Ca va mieux, ma Johanna?

Johanna: Oui, beaucoup mieux. Ecoute, il faut que j'appelle mon frère, il est très inquiet...

Hélène: Bien sûr, vas-y! Tu t'assois, Christian?

Christian: Non, Johanna m'a demandé de rester près d'elle pour cet appel.

Nicolas: Ah, oui, c'est mieux.

Appel

Johanna: Mike, c'est toi? Tu vas bien?...Oui, oui, ne t'inquiète pas, je suis avec mes amis et avec Christian. Ca va beaucoup mieux! Ecoute, je suis désolée d'être partie comme ça, mais je savais plus où j'en étais, j'avais tellement besoin de mes amis. J'ai pas réfléchi! Oui, il est à côté de moi - non Mike, it's... Mike, écoute moi...je sais que tu as peur à cause du mal qu'il m'a fait, mais ça ne compte plus! J'ai besoin de lui plus que jamais, et il est là! Merci de l'avoir appelé, même si ce n'était pas facile, t'as bien fait! ... Non, je...je peux pas...

Elle recommença à pleurer, et serra la main de Christian très fort.

Johanna: Non, C'est trop tôt, non Mike, je sais, c'est l'enterrement de notre famille, mais je...Okay, je vais réfléchir, mais je promets rien! Oui, je te rappellerai, c'est promis! Bien sûr, je te le passe!

Christian: Oui, bonjour Mike! ... Tu peux compter sur moi, elle compte tellement pour moi, alors c'est évident que je m'occupe bien d'elle! Je sais, j'ai fait des bêtises, mais c'est fini maintenant! ... Au revoir!

Il raccrocha.

Christian: Ca va, mon bébé?

Johanna: Oui, oui, c'est dur! Merci Christian!

Christian: Je sais que c'est dur, mais je suis là! Je te quitte plus jamais!

Johanna: Oui, je sais! On rejoint les autres? J'aimerais bien savoir qui est ce garçon!

Christian: Toujours aussi curieuse.

Johanna: Ben oui, il faut un peu oublier la douleur!


Nicolas: Tu as déjà fini ton appel?

Johanna: Oui, je ne savais pas trop quoi dire. Il voulait que je revienne pour les funérailles, mais j'ai pas le courage! Je sais, c'est égoïste, mais je peux pas, c'est trop tôt!

Hélène: Tu es sûre?

Johanna: Non, mais j'y arriverai pas sans vous! Cependant, vous avez vos études, je peux pas vous empêcher de les faire!

Christian: Et, si je viens avec toi?

Johanna: Tu es sûr, que tu veux faire ça pour moi?

Christian: Certain! J'ai promis d'être là, tu te rappelles?

Johanna: Merci, mon CriCri!

Christian: Par contre, est-ce que vous pourriez me prêter de l'argent pour les billets d'avion?

Nicolas: Oui, bien sûr, si on t’en donne tous un peu, ça irait!

Johanna: Mais non, Nicolas, c'est pas la peine - j'ai mon oncle milliardaire, vous vous souvenez? Mike m'a dit, qu'il me donne l'argent pour les billets.

Hélène: Pour tes billets Johanna!

Johanna: Non, je vais en demander pour ceux de Christian! Mais laissons ça maintenant, s’il vous plaît! En regardant Olivier : T'es qui toi, je ne te connais pas encore.

Christian: Moi non plus!

Nicolas: Voilà, je vous présente Olivier, un batteur, il joue des percussions dans le groupe. Olivier, je te présente Johanna, notre grande Texane, et Christian, le fameux CriCri d'amour.

Olivier: Salut, enchanté! Je suis désolé, pour ce qu’il t'est arrivée, Johanna!

Johanna: Merci! Enchantée!

Christian: Salut Olivier! Tu t'entends bien avec la bande? Ils sont supers, non?

Olivier: Effectivement! On a de la chance d'avoir des amis comme eux, ils m'ont beaucoup aidé! En fait, je suppose que je dois me chercher un autre logement, tu veux sûrement récupérer ton lit!

Christian: Non, laisse, je vais trouver une autre solution. C'est normal que quelqu'un ait pris ma place. En plus, avec ce comportement que j'ai eu... En attendant, je vais à l'hôtel.

Adeline: Christophe, ça te va si je viens chez toi, pour quelques jours ? Je dois laisser la place à Johanna!

Johanna: Adeline, je t’ai même pas dit "Bonjour"! Bonjour Adeline, bonjour Christophe! Vous allez bien?

Christophe: Salut, Johanna. Oui, très bien, je peux pas me plaindre.

Adeline: Salut, ma belle, je suis contente que tu viennes récupérer ton lit, même si les circonstances sont pas géniales!

Johanna: Moi aussi, je suis contente de vous retrouver! Vous m'avez tellement manquée! Et pour le lit, garde-le, je vais me chercher autre chose!

Béné: Elle peut venir chez nous, n'est-ce pas, José?

José: Oui, bien sûr!

Hélène: Ah, vous revoilà! Ca va?

Béné: Oui, ca va, j'ai entendu la fin de la conversation, qu'est-ce que t'en dis, Johanna?

Johanna: Béné, c'est vraiment gentil, mais je veux pas vous embêter, je vais à l'hôtel comme Christian, et après je vais me chercher une chambre.

Béné: Mais tu nous embêtes pas, Johanna, tu es notre amie. On ne va quand-même pas te laisser dormir dans un hôtel!

José: Bénédicte a raison, il faut que tu viennes chez nous. On a une chambre de plus et assez de place! Et, Christian, toi aussi, tu peux venir! Ce n'est pas la peine que vous preniez une chambre d'hôtel!

Johanna: Merci beaucoup!

Christian: Oui, merci beaucoup! Vous êtes sûrs que vous voulez de moi dans votre appartement?

Béné: Ecoute Christian, on sait que tu as fait des bêtises, mais tu es revenu pour Johanna, et elle est notre amie, tout comme toi!

Christian: J'ai vraiment de la chance d'avoir des amis comme vous, avec tout ce que j'ai fait!

Johanna: On en parle plus, d'accord? Au fait, ils sont où, Laly et Sébastien?

José, après un regard de Nico: Laly est très triste, à cause de ta famille. Elle et Sébastien sont partis pour une petite ballade! Elle a besoin de parler, je crois, parce que, ce matin, elle a eu un mauvais pressentiment...

Johanna: La pauvre, elle ne doit pas s'inquiéter. Elle aussi, elle a des pressentiments maintenant?

Adeline: Oui, oui, Laly est devenue une petite Johanna: elle a des pressentiments, des rêves prémonitoires et une "agence matrimoniale"!

Johanna: Oh là là, je vois, vous n'avez même pas besoin de moi, pour ces choses là!

Hélène: Mais, qu'est-ce que tu racontes là! Bien-sûr qu’on a besoin de toi. Tu m'as tellement manquée, tu peux pas t'imaginer!

José: Elle nous a manqué à tous!

Johanna: Vous aussi, vous m'avez manquée!

Christian: A moi aussi, vous m’avez manqué, et je n'osais pas rêver de vous retrouver un jour. J'ai joué trop l'imbécile!

Nicolas: On t'en voulait, mais maintenant, on est contents que tu sois de retour! C'est un moment dur pour notre grande texane et on est très ravis que tu t'occupes d'elle. Elle a besoin de toi, mon petit frère!

Christian eût les larmes aux yeux! Il n'arriva pas à croire, qu'ils l'avaient vraiment pardonné!

Johanna: Mais, mon CriCri, tu vas pas pleurer! Maintenant, c'est à moi de te consoler!

Christian: Je suis désolé, mais je suis très touché, car je me suis rendu compte de la chance que j'ai de vous avoir!

Nicolas: Viens dans mes bras, mon petit frère, j'espère que t'as compris dorénavant! Hein, ne fais plus jamais de mal à Johanna! Elle est comme ma soeur!

Christian: Plus jamais Nico, je te le promets, plus jamais. Elle est tout pour moi, je veux plus jamais la perdre et je veux plus qu'elle souffre, ni à cause de moi, ni à cause d'autres!

Johanna: Il a changé, mon CriCri d'amour, vous ne trouvez pas?

Hélène: Oui, il a mûri! Ah tiens, Johanna, il y a Laly avec Sébastien!

Johanna: Laly, tu fais une de ces têtes! Qu'est-ce que t'as? José m'a dit pour ton pressentiment, mais tu n’y es pour rien, ce n'est pas de ta faute si ma famille est morte! Ne t'en fais pas pour moi! Je vais déjà mieux!

Laly: Johanna, Christian? Il faut que je vous parle! C'est important, je comprendrai si vous me détestez, mais je veux que vous le sachiez!

Johanna: D'accord? Vas-y!

Laly: Bon, alors… tu sais, j'aime bien m'imaginer des choses et aujourd'hui j'ai un peu exagéré! Je me suis dit que Christian a beaucoup souffert, parce qu'il t'a abandonnée. Alors, il serait allé au Texas et il aurait mis le feu à ta maison pour que tu reviennes! Voilà, je sais, maintenant, vous me détestez et je le comprends! Donc, il faut que je fasse mes valises!

Johanna: Attends Laly, t'as vraiment cru que Christian avait commis un crime?

Laly baissa la tête: Oui, je sais, c'est débile, je suis nulle comme amie! Je m'excuse, José, Béné d’avoir été méchante. Je m'excuse, également, Hélène, Nico, Adeline et Christophe. Je suis tellement désolée d'avoir pensé ça de toi Christian, pardon!

Johanna: Laly, attends, je sais que t'as exagéré, mais tu es ma meilleure amie avec Hélène! Je te pardonne! Mais, promets-moi de ne plus jamais penser une chose pareille. Christian a été un con, mais pas un criminel! Moi, je te pardonne, parce que je sais que la vie est parfois trop courte pour ne pas pardonner les gens qu'on aime...mais, pour Christian, je ne sais pas s'il te pardonne!

Christian: C'est grave ce que t'as imaginé, Laly, mais, avec toutes les bêtises que j'ai faites, je te comprends! J'ai failli tuer Béné et Linda, quand j'étais drogué. C'est pour ça que tu t’es imaginée cette histoire, non?

Laly: Oui...

Christian: Ecoute, Johanna a raison, la vie nous surprend souvent et je veux pardonner les hommes qui me sont chers!

Laly en pleurant: Merci vous êtes incroyables!

Johanna: Non, j’ai juste pensé à ma famille...Je ne pouvais plus lui pardonner...

Hélène: Comment ça?

Johanna: Non, c'est rien. Tu sais, Laly, l'incendie était, en effet, criminel. C’est un voisin de mes parents...Mais bon, on oublie ça, d'accord? Tu m'as manquée, ma Laly!

Laly: Toi aussi, ma Johanna. T’es un grand coeur, comme toujours!
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 02:02 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

Et voilà la suite! Merci à cléo pour m'avoir corrigée!

Malgré les circonstances, la bande passait une bonne journée... En effet, Johanna était tellement contente de retrouver sa famille de coeur, qu'elle se sentait déjà beaucoup mieux. Tous les mois, pendant lesquels elle avait souffert, semblaient très loin.
Elle appela son oncle milliardaire pour les billets d'avion et tout fut réglé. Dans deux jours, elle retournerait, avec Christian, au Texas, pour l'enterrement. Jusqu’à leur départ, elle voulait se réinscrire à la fac et chercher un logement, tout comme Christian. Ils n'avaient pas encore parlé de leur histoire, mais ce premier dîner était proche...

Encore chez Alfredo's

Johanna: Bon, il faut que je mette mes bagages chez vous, Béné. J'aimerais bien rester encore un peu avec vous, mais Christian et moi on va dîner ensemble et je dois me préparer un peu.

Hélène: Bien-sûr, ma belle, on comprend, ça te fera du bien! Tu sais, c'est bizarre que tu ne restes pas chez nous...

Johanna: Oui, ça me semble bizarre aussi...Ca me manque vraiment nos conversations dans la chambre...J'aimerais bien revivre ça encore une fois... pour me rappeler du bon temps qu'on a passé ensemble!

Adeline: Mais, vas-y Johanna! Si tu veux tu peux avoir mon lit pour cette nuit. Je suis sûre que mon Totophe accepte que je passe la nuit chez lui...

Christophe: Oui, vas-y Johanna!

Johanna: Ca te dérange, Béné, si je mets juste mes valises chez toi? Demain soir, je viens chez vous et, demain, j’essaierai aussi de trouver quelque-chose.

Béné: Mais non, Johanna, il n'y a aucun problème ! Vous nous dérangez pas du tout! On est tellement contents de vous retrouver! N'est-ce pas José?

José: Oui, Béné a raison! Mais, tu sais Christian, j'aimerais bien te donner une baffe...Je suis content que tu sois revenu, mais quand-même! Tu nous as beaucoup déçus!

Christian: Je sais, José, j'étais un gros con et j'ai fait trop de bêtises...Je mérite cette baffe! Vraiment!

Béné: Attend, tu vas quand-même pas lui donner une baffe, José!

José: Je sais pas...

Béné: Bon, de toutes façons, il faut qu'on y aille! Johanna doit déposer ses affaires chez nous et Christian également. En plus, on doit lui préparer le canapé! La chambre d’amis est pour Johanna, ça te dérange pas Christian, j'espère?

Christian: Mais, non , pas du tout, c'est déjà super de ne pas devoir payer l'hôtel!

José: Mais qui t'as dit que tu peux loger gratuitement chez nous?

Hélène: José...

José: Mais c'était pour rigoler...

Olivier: Tu es sûr que tu ne veux pas retrouver ton ancien lit, pour une nuit ? Je peux dormir chez José et Béné, il n'y a pas de soucis!

Christian: Non, non, c'est très gentil. Moi, je ne suis pas aussi sentimental que les filles!

Nicolas: (faisant un clin d'œil vers Christian) On voit que tu le connais pas encore, notre CriCri. C’est un macho et les machos ne montrent pas leurs sentiments!

Olivier: Ah d'accord...beh, comme tu veux!

Johanna: On y va maintenant? Il est déjà tard!

José: T'es pressée pour ton dîner en tête-à-tête...

Johanna: Gnagnagna...

Hélène: Je suis contente de te voir comme ça Johanna, tu sais!

Johanna: Je me sens déjà beaucoup mieux, grâce à vous tous! Mais, parfois je pense que je ne devrais pas réagir comme ça! Ma famille est morte depuis hier et, moi, je m'amuse déjà! Sauf que j'en ai marre d'être triste tout le temps, j'en peux plus...

Hélène: Mais Johanna! Je suis sûre que ta famille ne veut pas que tu sois triste! Ils sont là-haut et il y a, dorénavant, quatre petites étoiles qui veillent sur toi et ton frère! Et s’ils voyaient que tu es avec nous, que tu vas mieux, je suis sûre qu'ils seraient ravis!

Johanna: Vraiment? Parce que là, j'ai un peu l'impression de me moquer d’eux!

Christian: Mais non, ma Johanna, tu sais, quand ils te verront heureuse, ils vont l’être aussi, car ils savent que tout va bien pour toi. Et puis, ils savent que tu les aimes! Ce qu’ils veulent, c’est pas que tu plonges dans une dépression à cause d’eux, non. C’est que tu sois heureuse! Tu comprends ce que j'essaie de dire?

Johanna: Merci Christian! C'est très beau ce que tu viens de dire!

Hélène: Oui, c'est très beau! Vous trouvez pas?

Christophe: Dis donc Christian, pourquoi tu nous montres pas plus souvent que t'es un poète?

Adeline: Parce que mon cousin n'aime pas trop montrer ses sentiments!

Christian: C'est juste quand j'ai très mal! Johanna, je peux te demander quelque-chose? Tu sais, ça me dérange pas si tu dis « CriCri »... En réalité, j'aime bien, parce que, quand tu dis « Christian », j'ai la sensation que tu es fâchée...

Nico: J’y crois pas ! Mais c'est qui celui-là ? C'est pas notre CriCri...

Christian: Beh, si, mais j'ai changé. J'ai fait trop de conneries, je croyais que tout était perdu, sauf que là, le ciel me donne une dernière chance et j'ai pas envie de la rater! Fini les bêtises! Mais bon, on parlera un autre jour sur le nouveau Christian, là il faut vraiment qu'on y aille!

Ainsi, la bande se sépara, puis Christian et Johanna se préparèrent pour leur dîner.


Chez Béné et José

Johanna: Christian, je vais voir les filles dans la chambre. Je veux pas emmener mon pyjama et ma brosse à dents au restaurant, d'accord?

Christian: Oui, mais prends pas trop de temps!

Johanna: Non, non, ne t'inquiète pas. Je dépose les affaires et je reviens!

Christian: D'accord, ma belle, on se retrouve chez Alfredo's, à huit heures?

Johanna: Oui! A tout à l'heure!

Johanna l’embrassa sur la joue.

Johanna: A demain, Béné et José, et merci beaucoup!

Elle les embrassa, également, et partit pour la chambre des filles...


Dans la chambre

Adeline était déjà parti chez Christophe, il n'y a que Hélène et Laly.

Hélène: C'est vraiment horrible cette histoire, mais je suis contente qu'elle aille déjà un peu mieux... Heureusement, son frère a appelé Christian.

Laly: J'ai été vraiment nulle...m'imaginer une chose pareille! C'est une chance incroyable d'avoir des amis comme eux. Moi, à la place de Christian, je sais pas si j'aurais pardonné!

Hélène: Oui, comment on a fait sans notre Texane?

Laly: J'en sais rien! Elle m'a tellement manquée. Je m’étais jamais rendue compte à quel point elle m'avait manquée!

Hélène: Moi non plus...Tu sais, j'ai l'impression que Christian a vraiment changé… Je crois qu'il a compris maintenant!

Laly: Humm...Tu penses qu'ils vont se remettre ensemble?

Hélène: Laly, tu crois pas que Johanna a assez des problèmes, autres que sentimentaux, dans sa tête? Laisse-lui le temps!

Laly: Mais, elle en a besoin de ça, et, en plus, ils dînent en tête-à-tête, ce soir!

Hélène: Et alors? Christian veut s'expliquer, c'est tout! Laly, promets-moi, de ne pas te mêler de leur histoire! Ca les concerne et personne d'autre!

Laly: Mais...

Hélène: Laly! C'est pas le moment! Si elle a vraiment besoin de ça, elle sait se débrouiller toute seule. Je te rappelle, c'est elle qui t'a poussé vers Sébastien, donc elle n'a pas besoin de ton aide! Mais, tu sais, je suis un peu inquiète...

Laly: Pourquoi, qu'est-ce qu'il y a?

Hélène: J'ai l'impression qu'elle nous cache quelque-chose. Parfois, elle a dit des phrases bizarres et quand je lui demande ce qu'elle veut dire, elle change de sujet...

Laly: Ah bon, j'ai pas remarqué...

Hélène: Oui, par exemple, à cause de ton pardon, elle a dit qu'elle ne pouvait plus pardonner ses parents... Et, après, elle a dit qu'elle en a marre de souffrir tout le temps, qu'elle a assez souffert pendant des mois et qu'elle ne peut plus...

Laly: Mais qu'est-ce qu'elle peut nous cacher? J'espère qu’elle n'a pas souffert autant que ça, à cause de Christian !

Hélène: J'en sais rien...

Laly: On peut lui demander, quand elle reviendra du dîner!

Hélène: Non, Laly. Si elle veut nous en parler, elle le fera toute seule. Il faut pas le lui demander!

On frappa à la porte.

Laly: Oui, c'est ouvert! Oh, salut Johanna!

Johanna: Salut, je viens juste déposer mes affaires, j'ai rendez-vous avec Christian à huit heures et je ne veux pas être en retard... Coucou, mon Hélène, ça va?

Hélène: Oui, oui, ça va ma belle! Je suis vraiment contente que tu sois là. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas, on est là, pour toi!

Johanna: Merci! Elles m'ont manquée mes deux meilleures amies, vous savez?

Laly: Toi aussi, tu nous as manquées!

Johanna: Je suis désolée, je dis ça depuis tout à l'heure. Ca doit être énervant!

Hélène: Mais non, c'est mieux d’exprimer ses sentiments, heureux ou tristes... Ce n'est pas bien de garder tout ça, dans son coeur, ça fait trop mal.

Johanna commença à pleurer. Les filles la prirent dans leurs bras!

Hélène: Je suis désolée, ma Johanna, je ne voulais pas te faire pleurer!

Johanna: Je sais, Hélène, je sais… Mais tes mots m'ont rappelée quelque-chose qui me fait toujours très mal! Il est quelle heure?

Laly: Sept heures et demie, pourquoi?

Johanna: Asseyez-vous, je dois vous parler!

Hélène et Laly échangèrent un regard. Toutes deux pensèrent la même chose : Hélène avait raison, Johanna n'avait pas tout dit.

Hélène: Qu'est-ce qu'il y a, ma Johanna? Ce n'est pas que la mort de ta famille qui te fait mal, j'ai raison?

Johanna: Tu changeras jamais, on peut rien te cacher. Vous savez, ces derniers mois, depuis que je vous ai quittées, n’ont pas été faciles...J’étais souvent à la limite d’exploser. On peut dire que la mort de ma famille m'a réveillée!

Hélène: Ma pauvre Johanna, pourquoi tu m'en as jamais parlé? Je n'ai jamais pensé que tu avais autant souffert à cause de Christian!

Johanna: Ce n'est pas que Christian...il y a d’autres de choses...

Et Johanna ouvrit, finalement, son coeur pour raconter ces quatorze mois, depuis son départ! A la fin ses amies eurent les larmes aux yeux et la serrèrent dans leurs bras. Elle pleura, également, un peu, mais elle se sentait beaucoup plus légère. Au final, c'était mieux de parler de ces souvenirs si douloureux.

Johanna: Merci les filles, merci pour m'avoir écoutée. J'ai l'impression qu'une pierre s’est échappée de mon coeur!

Hélène: Mais de rien Johanna, tu sais les amis sont là pour ça!

Soudain, le téléphone sonna. C'était Christian, un peu inquiet, car Johanna n'était pas encore chez Alfredo's.

Laly: ne t'inquiète pas, Christian, elle est chez nous. On est désolées, mais, tu sais, ça fait si longtemps qu'on s'est pas vues... On a parlé et on a totalement oublié l'heure! Elle est avec toi dans cinq minutes! Eh ! Christian, ne sois pas fâché contre elle à cause de son retard, c'est de notre faute! D'accord, à demain et bonne soirée!

Johanna: Désolée, les filles, je dois vous laisser, mais il faut que je parle de ça à Christian! Je sais ça depuis ce matin, mais je suis soulagée de vous en avoir parlé d'abord. Ca me donne du courage! Demain matin, on reparlera!

Laly: Ah, non ! Tu nous réveilles quand tu rentres, ce soir!

Johanna: Laly, je peux pas vous réveiller!

Hélène: Si tu as besoin de parler, il n'y a aucun problème!

Johanna: Je vous adore! Mais, je dois vraiment vous laisser maintenant! Merci les filles, bisous!


Chez les garçons

Olivier: Ils on l'air gentils, Johanna et Christian. Néanmoins, ils ont changé, parce que je vois pas vraiment la Johanna et le Christian dont vous m'avez parlé...

Sébastien: Oui, ils ont beaucoup changé.

Nicolas: Johanna est plus sage et elle a l'air triste...

Sébastien: C'est normal, elle a perdu sa famille!

Nico: Oui, je sais, mais ce n'est pas ça, il y a autre chose...elle a souffert depuis son départ et je suis pas sûr que ce soit juste à cause de Christian...

Olivier: Elle a vraiment un regard triste, ça m'a fait mal au coeur... J'aime pas voir une femme souffrir!

Nicolas: Moi non plus, mais peut-être que Christian peut l'aider! Il n'est plus le même et il ne va plus l'abandonner, j'en suis certain!

Sébastien: Oui, t'as raison Nico! C'est bien qu'il soit de retour... Vous ne trouvez pas ça bizarre, que les filles n'ont pas encore appelé pour nous dire "Bonne nuit"...

Nicolas: Oui, mais bon, elles ne vont pas tarder...

Le téléphone sonna...

Olivier: Et le maître a parlé...


Chez Alfredo's

Johanna: Désolée CriCri, je ne voulais vraiment pas tarder, mais comme on s'est pas vues depuis un bon moment...

Christian: Oui, je comprends, c'est déjà oublié, j'étais juste un peu inquiet...

Il la regarda...

Christian: Tu as pleuré?

Johanna: Oui, Christian, il faut qu'on parle.

Christian: Tu me fais peur...
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 07:49 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

trés bon chapitre ma belle Okay

Revenir en haut
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 14:34 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

merci stell Smile
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 1 Avr - 20:36 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

je vais le redire, mais c'est une belle fic, certes un peu triste mais j'aime la solidarité de cette bande !
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 01:59 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

merci clary Smile
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
laured1510
L'enquêtrice RST

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 1 389
Localisation: Quelque part ou il y a du soleil
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 23:13 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

ah non il ne faut pas que tu t'arretes la je veux la suite Que doit-elle lui annoncer?????????

ENCORE!!!ENCORE!!!!!!!

STP je suis accro
_________________


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
Cricri54
L'oeil du tigre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2011
Messages: 3 143
Localisation: Nancy
Féminin Verseau (20jan-19fev) 狗 Chien
Perso(s) préférée(s): Johanna. Gin. Lauren. Mary
Ship: Joh/cricri. Jojo's. Gin/Jean.

MessagePosté le: Sam 16 Avr - 08:52 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

Trés belle fic. Okay
Hâte aussi de lire la suite.
_________________


RST un jour..RST toujours!


Revenir en haut
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 00:18 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

désolée j'étais en vacances ^^ et merci vous deux pour vos comms Smile

Merci beaucoup cléo pour ton aide!



Pour se rappeler du bon vieux temps, Johanna récupéra son ancien lit, pour une nuit. Grâce à ses amis, elle allait déjà beaucoup mieux. Elle avait un peu mal en pensant à sa famille, mais Hélène et Christian lui firent comprendre que sa famille voudrait sûrement qu'elle soit heureuse.
Dans la chambre, Hélène confirma à Laly qu'elle avait l'impression que Johanna leur cachait quelque-chose qui la faisait souffrir. Nicolas se demanda la même chose, en parlant avec Sébastien et Olivier. Avant de passer sa soirée avec Christian, afin de discuter, Johanna passa chez les filles. Hélène lui fit comprendre qu’il était préférable de parler. Alors, Johanna craqua et se confia à ses amies...


Chez Alfredo's

Christian: Tu me fais peur...

Johanna: On prend quelle table ? Peut-être pas celle du milieu, je veux pas que quelqu'un nous dérange et j'ai pas envie que tout le monde sache pourquoi on est revenus!

Christian: D'accord...

Ils prirent une table du coin et se sont assis. Ils ne se souvenaient plus qu'il y avait une fille qui dérangeait toujours au mauvais moment : Nathalie.

Johanna: Oh no, regarde qui est là-bas ! J'espère qu'elle ne nous a pas vus!

Christian: Trop tard, elle vient...Bonsoir Nathalie!

Nathalie: Tiens, je rêve ou quoi ? Johanna et Christian sont de retour, ensemble, en plus. Qu'est-ce que j'ai raté?

Johanna: Rien d'intéressant, tu peux nous laisser, il faut que je parle à Christian. Seule!

Nathalie: Je vois, t'as pas changé, toujours aussi malpolie. Maintenant, j'ai même plus le droit de vous dire "Bonsoir" c'est ça? Et toi, tu dis rien, petit nain?

Christian: Tu devrais juste changer un peu et tu seras la bienvenue! Mais, maintenant, laisse-nous!

Nathalie: C'est bon, j'ai compris… Johanna, si j'étais toi, je ne lui pardonnerais pas. T'as oublié ce qu'il t'a fait?

Johanna: Ecoute Nathalie, ça ne te regarde pas! Et, non ! Je n'ai pas oublié et c'est pour ça que je dois lui parler! Pourquoi je suis revenue? Pourquoi je lui ai pardonné? Ca tu comprendrais pas, car tu ne connais pas les circonstances et, là, j'ai pas envie de m'expliquer. Alors, s'il te plaît, laisse-nous tranquilles!

Nathalie: Bon d'accord, je me casse. Bonne soirée!

Elle s'en alla en direction des chambres pour porter cette nouvelle aux filles.

Johanna: Pff, elle m'énerve!

Christian: Moi aussi, mais bon, elle est comme ça... Allez, on peut parler, maintenant?

Johanna: Oui, alors, ce n'est pas facile… J'espère que je ne vais pas trop pleurer!

Christian: Je suis là, n'oublie pas!

Johanna: Quand tu m'as quittée, après nos vacances de rêve, j'étais souvent à la limite d'exploser. Tu m'as fait énormément de mal. Tu sais, j'étais si heureuse, car tu m'avais demandée en mariage, j’en rêvais depuis le début. En plus, j'étais contente qu'on emménage dans notre appartement. Jamais je n’avais été aussi heureuse! Et j'ai été si triste quand tout ça s’est fini, du jour au lendemain. Tu m'as abandonnée, ça faisait extrêmement mal, je ne savais plus comment vivre sans toi. T'étais un petit minable : me dire que tu m'aimes et que tu veux m'épouser, puis, quelques heures plus tard, en apprenant que t'as mis une de mes amies enceinte, tout s'est écroulé... C'est vraiment nul ce que tu as fait! Abandonner une femme enceinte, qui, en plus, fait partie de la bande! Comment t'as pu ?! Comment?

Christian: Johanna, je ne sais pas comment m'expliquer! C'était nul, oui, j'ai été vraiment nul. Un petit minable, j'ai toujours été un petit minable. J'étais le plus heureux homme, quand tu m'as dit "Oui". Cependant, quand Linda m'a appris qu'elle était enceinte de moi... J'ai eu peur! Je savais que la famille était très importante pour toi, et j’étais sûr que tu voulais que je retourne avec Linda, pour le bébé. Sauf que moi, je ne me pouvais pas imaginer ma vie à côté d'elle, avec un enfant d'elle. En effet, je te voyais toujours. C'était toi la femme dont je voulais un enfant! Je ne pouvais pas trahir la femme de ma vie comme ça, celle que j'aimais! Alors, j'ai fait la seule chose dont j'étais capable : je suis parti!

Johanna: Mais, pourquoi tu m'as rien laissé? Pas de lettre, rien? Juste un mot à Nico!

Christian: Parce que j'avais trop mal et je savais que, si je te voyais, je pourrais pas partir! Je suis désolé, mais je sais qu’une telle chose ne peut pas être pardonnée! J'ai souffert aussi, tu sais, plus que tu peux t'imaginer!

Johanna: Je te crois et je te pardonne...

Christian: Mais...

Johanna: CriCri, parfois l'amour fait faire des choses bizarres. Ne cherche pas à comprendre, moi non plus je ne comprends pas! ... Quand tu es parti, moi aussi je suis partie. Il y avait trop de choses qui me rappelaient ton image et c'était trop dur pour moi. Ainsi, je suis rentrée au Texas, pour retrouver mes racines. Mais, je savais que, plus jamais, je ne pourrais aimer comme je t'ai aimé. Je vivais avec mes parents, dans le ranch, et, grâce à mes sœurs, j'allais de mieux en mieux. Bien-sûr, j'ai pas oublié, mais la douleur était moindre. Quelques semaines après mon retour, je me sentais pas bien. J'avais mal au coeur, ma tête tournait tout le temps et, un jour, je me suis évanouie. Anne m'a trouvée allongée sur le sol et elle m'a emmenée aux urgences. Là, ils m’ont fait des analyses sanguines...

Christian: S'il te plaît, ne me dis pas que tu es malade!

Johanna: J'étais enceinte de cinq semaines!

Christian: Comment? Mais...oh mon dieu, ma pauvre Johanna!

Johanna: Un enfant de toi... Et de le savoir, ça m'a fait souffrir de nouveau. Je ne savais plus quoi faire : avorter ou garder et si je devrais te dire la vérité? J'ai décidé de garder cet enfant - ce pauvre petit chou n’y était pour rien, ça n’avait pas été lui, qui avait demandé de venir au monde. Je voulais le garder, afin de me rappeler des bons moments qu'on a passés.

Christian: Alors, je suis Papa?

Johanna commença à pleurer.

Christian: Chuuuut, mon amour, je suis là, je suis là!

Johanna: Ca fait mal... Après ma décision, j'ai tout raconté à ma famille - mes soeurs étaient ravies, mais je m'attendais pas la réaction de mes parents!


Flashback

Johanna: Maman, papa, vous dites rien?

Maman: Tu es sûre que tu veux garder cet enfant? Il va toujours te rappeler son père!

Johanna: Je sais Maman, mais, malgré tout ce qu'il m’a fait, on était heureux et je l'aimais. D’ailleurs, je l'aime toujours! Ce petit bébé n’y est pour rien!

Papa: Ce n'est pas raisonnable ta décision, Johanna!

Johanna: Quoi, est-ce que j'ai bien entendu ? Vous voulez que je tue mon bébé?

Maman: Oui, Johanna!

Johanna: Mais vous êtes fous? Maman, dis-moi s'il te plaît que tu n'as jamais pensé avorter un d’entre nous et que tu n'as jamais avorté!

Maman: Je suis désolée...

Johanna: Qu'est-ce que tu veux dire avec ça? Tu as avorté, c'est ça?

Maman: Oui, Johanna, j'ai avorté, deux fois, un an après mon mariage. Je me sentais pas prête...

Johanna: Je n'aurais jamais cru ça de toi...J'espère que c'était la seule fois et que ça t'a fait mal!

Papa: Johanna, ne parle pas comme ça à ta mère!

Johanna: Excuse-moi, papa, mais je suis comme ça quand je suis fâchée! Alors ? Réponds-moi!

Maman: Non, ça n'a pas été la seule fois, sauf que ça n'a pas marché...

Johanna: Quoi ? Tu veux dire que tu as avorté un de tes enfants dans cette pièce, mais que malheureusement cet enfant a survécu?

Papa: Ne juge pas ta mère, Johanna, elle avait ses raisons!

Johanna: Dis-moi lequel d’entre nous as-tu voulu tuer ! Anne? Julia? Mike?...M...Moi?

Sa mère baissa la tête, quand Johanna parla d'elle-même.

Johanna: Non, non, ce n'est pas vrai...tu a voulu me tuer? Ma propre mère a voulu m'avorter, mais, malheureusement, je suis une vraie texane, qui ne se laisse pas tuer si facilement! J’hallucine ! Comment t'as pu ? Comment ?!

Johanna quitta la maison, furieuse et triste! Elle ne devrait pas être là! Elle ne savait plus où aller et elle ne pouvait pas aller à Paris, ça faisait encore trop mal. Après quelques jours passés à l’hôtel, elle décida d'aller voir son frère, Mike, qui vivait à New York, loin de la famille...

Fin du Flashback


Christian: Je ne sais pas quoi dire... Je...

Johanna: Ne dis rien, serre-moi juste dans tes bras! Je n'ai pas fini de raconter, mais je n’y arrive pas sans toi...

Christian la prit dans ses bras. Il avait énormément mal, en pensant à ce qu'elle a vécu depuis son départ. Il savait que ce n'était pas fini, ce qui l’attendait était peut-être pire!

Johanna: Je me suis jurée de ne plus jamais revoir mes parents, j'étais en contact avec mes soeurs, mes elles évitaient de parler sur nos parents. Elles se sont même décidées à venir à New York, pour la naissance. Toutefois, quand je suis partie de chez mes parents, j'allais très mal. Pendant mon deuxième jour chez Mike, j'ai eu extrêmement mal au ventre, alors je suis allée voir un médecin. Celui-ci n’était pas très expérimenté, il doutait encore de lui. Mais, d’après mon frère, c’était un bon médecin. Le Dr Michaels a diagnostiqué une fausse couche! Il en a conclu que c’était parce que j'étais trop stressée à cause des dernières évènements!

La gorge de Christian se serra avec les mots de Johanna. C'était dur de retenir les larmes, mais il ne voulait pas pleurer, il devait être fort pour Johanna!

Johanna: Mes soeurs sont venues pour me consoler, mais j'ai rien dit à mes parents, puisque ma mère aurait sûrement dit que c'était le destin de ce bébé : qu’il était mort, parce que j'avais pas avorté! Tu sais, je n'ai jamais cessé de penser à l'étoile de notre Hélène! Elle était toujours là, pour moi, même loin de notre amie! Alors, un mois plus tard, j'ai appris que le médecin s'était trompé : je n'ai pas perdu notre bébé. On suppose que je portais peut-être des jumeaux, mais ce n'est pas sûr.

Christian était soulagé. Néanmoins, au fond de son coeur, il savait que ce n'était toujours pas fini...

Johanna: Les mois de la grossesse furent difficiles. En réalité, j’ai dû rester allongée pendant six mois, pour ne pas risquer une nouvelle fausse couche! Je n'ai rien raconté à la bande, ni à Hélène! Ils savaient juste que j'habitais avec Mike...J'étais triste, quand j'ai appris que Linda avait perdu son bébé... Je savais combien c'était dur! Je suis restée six mois dans mon lit, ça a été horrible, je ne sais pas comment j'ai fait... Moi qui bouge toujours!
A la fin du sixième mois, j'ai perdu les eaux et j'ai accouché d'une petite fille! Elle était comme toi et moi, un bon mélange : elle avait tes cheveux, ta bouche et mes yeux. Elle pleurait beaucoup et bougeait pas mal, aussi...J'étais heureuse et j’étais sur le point de te donner de mes nouvelles. Je voulais que tu fasses connaissance avec notre bébé, avec notre petite Elodie!

Christian remarqua qu'elle parlait au passé, mais il ne disait rien...

Johanna: Mes soeurs étaient toujours là et, avec Mike, elles m'ont beaucoup aidée. Je ne voulais plus rien entendre de mes parents. Il y a un mois, quand mes soeurs m'ont demandée de présenter notre fille à nos parents, j'ai hésité un bon moment, mais j’ai accepté. Mes soeurs sont, alors, parties au Texas avec Elodie. Moi, je suis restée chez mon frère, car je ne leur avais pas encore pardonné et, en plus, je ne pouvais pas quitter mon travail. Tous les jours, j'appelais mes soeurs pour avoir des nouvelles de mon bébé, mais un jour c'est mon téléphone qui a sonné : c'était la police… hier! J'étais sur le point de leur pardonner, mais maintenant c'est trop tard. La vie me les a enlevés, je ne pourrai jamais leur dire que je leur ai pardonnés... Je les ai perdu, comme mes soeurs et notre bébé! Christian, notre bébé, notre Elodie, elle est morte avec ses tantes et avec ses grands-parents!

Elle n’arriva plus à parler, des larmes coulèrent le long des joues. Johanna se cramponna, alors, à Christian, qui pleura également, tout en serrant son amour, dans ses bras!





et encore une Smile


Merci cléo pour ta correction!

Nathalie avait rencontré notre couple à la cafèt et n’avait pas pu s'empêcher de dire n'importe quoi.
Par la suite, Johanna avait dévoilé son lourd secret à Christian: elle avait été enceinte, mais ses parents ont voulu qu'elle avorte. Elle lui dit, aussi, que sa mère a essayé de l'avorter, qu'elle a souffert d’une fausse couche, mais que le bébé avait survécu, car c'était des jumeaux. Enfin, elle lui avoua que le bonheur avec sa petite Elodie avait été trop court, parce qu'elle était morte dans les flammes, lors de l’incendie, au Texas.
Christian était triste, ému et il pleurait cet enfant qu'il n'avait jamais vu. Cependant, il promit d'être toujours là pour Johanna...


Dans la chambre des filles

Johanna vint de partir...

Laly: J'arrive pas à le croire! C'est horrible cette histoire! Comment elle a dû souffrir ! Et nous, sans avoir de ses nouvelles, sans que j’aie un pressentiment… On pouvait même pas l'aider! Pourquoi? C'est tellement injuste, elle n'a jamais fait du mal à personne, et, si jamais elle en a fait, elle s'est excusée... Oh, Hélène, il faut qu'on soit là, pour elle. Pauvre Johanna...

Hélène: Mon étoile n'était pas assez forte....

Laly: Tu dis ça, comme si tout était de ta faute!

Hélène: Je la connais depuis des années, je devais sentir qu'elle n'allait pas bien...

Laly: Hélène, elle n'a pas donné ses nouvelles, juste après on départ et ce jusqu’à ce qu’elle revienne.

Hélène: Oui, je sais, mais je la connais par cœur. Pourquoi j'ai pas pensé à aller la voir ? Ce n'est pas normal qu'elle nous laisse sans nouvelles…

Laly: Hélène! On croyait tous que c'était juste parce que tout ça – Paris, le garage, la bande – lui rappelait Christian! On pouvait pas savoir! Sois raisonnable!

Hélène: Oui, je sais, mais ça me fait la peine de la voir comme ça. Elle n'est plus la même, elle a tellement souffert et elle est restée avec toutes ses peines enfermées dans son cœur, pendant des mois! Tu te rends compte ? Ca doit être horrible!

Hélène recommença à pleurer, Laly la prit dans ses bras. Elle se posa, également, les mêmes questions, puisqu’elle aussi connaissait Johanna depuis longtemps. Toutefois, comme Hélène, elle ne se doutait de rien.
Les deux amies restèrent longtemps silencieuses, perdues dans leurs pensées, quand soudain quelqu'un frappa à la porte. Elles sursautèrent.

Laly: J'arrive...Nathalie? Qu'est-ce que tu veux?

Nathalie: Oh la charmante Laly, toujours si gentille avec ses amis!

Laly: Tu n'es pas mon amie et ce n'est vraiment pas le moment de nous déranger!

Nathalie: Ben, ça je le sais, mais, de toute façon, si je t’écoutais, je te dérange toujours, alors...

Laly: Et alors, peut-être un jour tu comprendras. Faut pas perdre espoir! Et maintenant, laisse-nous tranquilles!

Hélène: Mais Laly, laisse-la dire ce qu'elle a à dire...

Laly: Bon, d'accord!

Nathalie: C'est sympa, merci Hélène! Tu me laisses entrer, Laly ? C'est pas un sujet pour le couloir!

Laly: Entre et dépêche-toi, on est fatiguées!

Nathalie: Vous devinerez jamais qui j'ai vu à la cafète, tout à l'heure, et, en plus, ensemble.

Laly: Ben, je dois te décevoir, Nathalie, mais oui, je suppose que ce sont Johanna et Christian!

Nathalie: Alors, vous êtes déjà au courant? Pourquoi vous m'avez rien dit ?! Et pourquoi ils se sont remis ensemble?

Laly: Ah bon ? Ils se sont remis ensemble? Ils te l’ont dit?

Nathalie: Non, mais ça se voit! Ils étaient très complices. Par contre, ils n’ont pas été très gentils avec moi...Je me demande pourquoi...

Laly: Ca m'étonne pas...

Nathalie: Alors, mes réponses ?! J'attends!

Hélène: Ecoute Nathalie, c'est une histoire entre Johanna et Christian et ça ne te regarde pas. Je ne suis pas sûre qu'ils soient, de nouveau, ensemble, même si ça serait une très bonne nouvelle! Laisse-les tranquilles, ils ont beaucoup de choses à se dire.

Nathalie: Je vois, je ne suis pas la bienvenue chez vous. Bon, je m'en fiche, je trouverai mes réponses toute seule! Bonne nuit!

Laly: Tu les laisses tranquilles! Johanna a assez souffert, elle n'a pas besoin de toi, en plus!

Hélène: Oui, Laly a raison, laisse-les en paix!

Nathalie: Bon, la sainte Hélène a réussi à changer cette minable créature en sainte...Quel succès! Mes félicitations! Je vous laisse, il faut que je commence l'enquête!

Laly: Mince, je la supporte plus! Qu'est-ce qu'on peut faire?

Hélène: J'en sais rien! Demandons aux garçons...

Elle prit le téléphone et composa le numéro de leur chambre.


Chez les garçons

Nicolas eut l'impression que Johanna n'avait pas tout dit...

Sébastien: Oui, t'as raison Nico! C'est bien qu'il soit de retour... Vous ne trouvez pas ça bizarre que les filles n'aient pas encore appelé pour nous dire "Bonne nuit"...

Nicolas: Oui, mais bon, elles ne vont pas tarder...

Le téléphone sonna...

Olivier: Et le maître a parlé...

Nico: Salut mon amour..... Quoi?... Oui, on se rhabille et on arrive, à tout de suite! Je t'aime! Oui, ne t'inquiète pas, on va trouver une solution! Je t'embrasse aussi!

Séb: Qu'est-ce qu'il se passe?

Nico: Nathalie a rencontré Johanna et Christian, chez Alfredo's. Ensuite, elle était chez les filles. Bien sûr, celles-ci ne voulaient rien lui dire, mais vous connaissez Nathalie : elle fait tout pour en savoir plus. Alors, elle a lancé son enquête...

Olivier: Mais, comment ose-t-elle toujours se mêler de ce qui ne la regarde pas! Elle est insupportable!

Séb: Qu'est-ce qu'on attend ?

Ils se rhabillèrent et quittèrent leur chambre.


Chez Alfredo's

Johanna et Christian avaient beaucoup pleuré, tout en se tenant dans les bras...Ils n'avaient pas échangé de mots, car, même dans le silence, ils se comprenaient. Une grande tristesse s'était installée dans le coeur de Christian. Une tristesse et une colère! Tout ça, c'était de sa faute : s'il n'avait pas été si minable, Johanna ne serait pas partie, ils auraient encore leur fille...
Il s'en voulait terriblement, il voulait partir, loin de là. En effet, comment est-ce que ses amis pouvaient lui pardonner? Lui, il n'y arrivait pas... Néanmoins, il savait il ne devait pas partir, il avait promis d'être là pour Johanna et il voulait être là pour elle. Il l'aimait tellement!

Johanna: Christian? Tout va bien, j'espère que tu n'es pas trop choqué!

Christian: Ca va pas trop, je m'en veux. Tout est de ma faute! Tout ce que je sais te procurer, c'est de la souffrance!

Johanna: Arrête Christian, ce n'est pas vrai! Ce n'est pas de ta faute, c'est le destin. Ce n'est pas facile à comprendre, mais c'est comme ça. Et tu m'as pas faite que souffrir, on a passé beaucoup de bons moments! Je m'en veux de ne pas t'avoir dit que t'as une fille. Maintenant, tu vas jamais la connaître! Je suis désolée!

Christian: Ce n'est pas non plus de ta faute. C'est la faute de personne, ca devait être comme ça, tu as raison, même si c'est horrible!

Il la regarda avec beaucoup de tendresse et lui caressa sa joue!

Johanna: Est-ce qu'on peut aller autre part? J'aime pas trop parler de ça, en public...

Christian: D'accord, on va au garage, alors...Johanna?

Johanna: Oui?

Christian: J'aimerais bien en savoir un peu plus sur ma fille, tu peux me raconter?

Johanna: Avec plaisir, mon CriCri. Tu sais, elle me manque énormément et je n'ai pas encore réalisé que je vais plus jamais la revoir, plus jamais la prendre dans mes bras... Ma petite fille, notre petite fille...J'ai une photo, mais je te la montre au garage!

Christian: Dans ce cas, allons-y...

Christian: Et voilà on se retrouve au garage, avec pleins de souvenirs...

Johanna: Oui, des bons et des moins bons. Mais, tu sais, je n'ai jamais regretté d'être venue en France, pas une seule fois. Ils m'ont manquée, les amis, tous les jours… Ca me faisait de la peine de ne pas leur donner de mes nouvelles...

Elle sortit une photo de son sac.

Johanna: Tiens, mon CriCri, ça c'est notre fille, elle est belle, hein?

Christian: Magnifique, comme sa mère! Un portrait de toi!

Johanna: Pas que de moi, c'est de nous deux!

Christian était très ému, très touché et il avait, de nouveau, les larmes aux yeux. Pour Johanna, c’était la même chose, elle lui racontait le peu de temps qu'elle pouvait passer avec cette fillette.
Malgré la tristesse provoquée par la perte de leur fille, ils passaient un bon moment au garage. Johanna parlait du caractère fort de cet enfant, on arrivait même à distinguer des rires...

Christian: Merci mon bébé de partager ce bonheur, avec moi...

Johanna: Merci d’être là et de m'écouter! Et merci, aussi, de venir avec moi, au Texas! J'ai écrit un poème que j'aimerais chanter lors de la cérémonie... Tu crois que Nico pourrait composer la musique?

Christian: J’en suis sûr!

Johanna: Et toi, je veux que tu m'accompagnes à la guitare...Tu veux bien?

Christian: J'adorerais, mon bébé!

Johanna sortit une feuille de son sac : c’était le poème. Le jeune homme le lut, en ayant, de nouveau, les yeux remplis de larmes.
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 00:23 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

j aime Okay

Revenir en haut
Cricri54
L'oeil du tigre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2011
Messages: 3 143
Localisation: Nancy
Féminin Verseau (20jan-19fev) 狗 Chien
Perso(s) préférée(s): Johanna. Gin. Lauren. Mary
Ship: Joh/cricri. Jojo's. Gin/Jean.

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 08:31 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

Trés belle suite. Trés émouvante.
J'aime beaucoup Okay
_________________


RST un jour..RST toujours!


Revenir en haut
mirili
La belle d'autriche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2011
Messages: 326
Localisation: Roundstone, IE
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 21:24 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

Merci à vous deux Smile


Nathalie se rendit chez les filles. Comme celles-ci n’acceptèrent pas de répondre à ses questions, elle lança son enquête. Inquiètes, les filles appelèrent les garçons et la bande se donna rendez-vous, au garage.
Christian et Johanna s’étaient installés au garage, où la jeune femme lui parla de leur fille; elle lui remit, également, une photo de la petite.
Par ailleurs, elle avait écrit un poème, pour cette dernière. Elle souhaitait que Nico compose la musique, mais, d'abord, elle le donna à Christian pour qu'il le lise.


Au garage

Christian lut le poème que Johanna avait écrit pour leur bébé:


La première fois que je t'ai vue,
La première fois que je t'ai eu dans mes bras
Mon coeur était plein d'amour
Tu m'as rendue mon sourire pendant ces jours.

Tu m'as donnée plein de bonheur
Je te garde toujours dans mon coeur
Mon petit ange, tu es parti
Pour toujours de notre vie.

Pourquoi toi, et pourquoi pas moi?
Pourquoi t'es partie si loin?
Je ne pouvais même pas te dire "Au revoir"
Je t'aime mon bébé,
Je t'aimerai toujours
Je ne t'oublierai jamais
Ma fille plein d'amour!

Mon ange, tu es parti
Et tous les anges qui partent
Deviennent des étoiles
Là haut dans le ciel!
Mon ange, mon Elodie
Je pense à toi, très fort
Je vois une étoile qui brille dans le ciel,
Qui brille pour moi et pour ton papa.

Pourquoi tu t'es envolée
Mon Elodie, mon bébé!
C'est trop tôt pour toi de partir
Je ne veux plus souffrir!

Pourquoi toi, et pourquoi pas moi?
Pourquoi t'es partie si loin?
Je ne pouvais même pas te dire "Au revoir"
Je t'aime mon bébé,
Je t'aimerai toujours
Je ne t'oublierai jamais
Ma fille plein d'amour!


Christian: C'est magnifique, Johanna, c'est...

Johanna: Il te plaît, alors?

Christian: S’il me plaît ? Evidemment, Johanna… C'est si beau, c'est touchant, je suis très ému!

Johanna: Merci!

Une larme coula le long de la joue de Christian, Johanna l'enleva avec un baiser.

Johanna: Christian, tu sais, je crois que...C'est difficile à dire....La perte de notre fille et de ma famille m'a fait comprendre quelque-chose de très important : La vie est trop courte pour que l’on perde du temps. Je sais que je t'aime, que tu es l'homme de ma vie. Nous deux c'est pour toujours, malgré tout qu'on a vécu! J'ai besoin de toi, plus que jamais, je ne veux plus perdre de temps!

Christian: Johanna, moi aussi, je t'aime. Cependant, je suis pas sûr que je sois prêt! J'ai peur de recommencer mes bêtises, peur d'être trop faible pour te soutenir, même si c'est mon plus grand souhait! Je veux être là pour toi et, moi aussi, j'ai besoin de toi, mais j'ai tellement peur de te faire du mal, encore une fois, une fois de trop… Je ne veux pas te faire souffrir, jamais je n’ai voulu le faire et pourtant...

Avant que Johanna puisse répondre, la porte s'ouvrit : c'était la bande...

Christian: Mais qu'est-ce que vous faites là?

Nicolas: On est désolés, on savait pas que vous étiez là. C'est à propos de Nathalie.

Johanna: De Nathalie? Au fait, on l'a vue, tout à l'heure, à la cafète...elle n'a pas changé!

Laly: Oui, on sait, elle a débarquée dans notre chambre, en nous disant que vous êtes de nouveau ensemble et qu'elle veut tout savoir!

Hélène: On n'a rien dit, évidemment!

Johanna: Merci les filles! Mais, on est pas ensemble...

Laly: Dommage, mais ne t'inquiète pas, ma Johanna, je vais t'aider!

Sébastien: Laly!

Laly: Quoi, j'ai bien le droit d'aider. En plus, c'est grâce à elle que, Sébastien et moi, on est ensemble, donc, comme ça, on serait quit!

Johanna: C'est vraiment gentil à toi, Laly, mais tu sais, là, c'est un peu différent...

Christian: C'est de ma faute!

Johanna: Mais qu'est-ce que tu racontes ? Je crois que t'as raison, c'est trop tôt.

En regardant Johanna, Hélène remarqua, immédiatement, qu'elle se força à dire ça.

Johanna: Bon, on sait pas encore vraiment pourquoi vous êtes venus!

Nico: Ah oui… En fait, quand Nathalie est partie, elle a prévenu les filles qu'elle lançait son enquête...Alors, on a peur qu'elle prépare un mauvais coup!

Johanna: Oui, mais vous êtes les seuls qui soyez au courant, donc, là, elle ne va pas avoir succès!

Laly: Il faut quand même qu'on fasse attention… C'est Nathalie et quand elle veut quelque-chose, elle y arrive toujours.

Christian: Laly a raison : on connait Nathalie... Ah, mais, au fait, Béné et José sont pas avec vous?

Olivier: Non, on les a pas appelés, vu qu’ils ont leur appartement... Toutefois, on peut les informer demain matin, non?

Christian: Oui, oui...

Encore une fois, ce ne fut qu’Hélène qui remarqua la réaction étrange de Christian et elle était la seule à en connaître la raison.

Nicolas: Et vous? Vous avez passé une bonne soirée, si on peut dire ça?

Johanna: Oui, oui, on a beaucoup parlé, beaucoup pleuré, c'était dur, mais c'était nécessaire... Hum, demain, j'ai quelque-chose à vous dire. Les filles sont déjà au courant, sauf Béné. Je leur ai raconté ça tout à l'heure, quand je suis passé chez elles. Néanmoins, je veux que Béné et José soient présents, eux aussi.

Olivier: Et moi? Il n’y a pas de soucis, si tu ne veux pas de moi, étant donné que tu me connais depuis, à peine, quelques heures...

Johanna: Mais non, t'inquiète pas! Tu es sympa, tu fais parti de la bande, maintenant, alors pas de problèmes!

Olivier: Vraiment? Merci pour ta confiance!

Christian: Bon, et si on allait se coucher? Ca a été long, comme journée, et puis, toi, Johanna, avec les heures du décollage...tu dois être sûrement fatiguée...

Johanna: Pas trop, mais il faut que je dorme, je n'ai pas dormi depuis ...

Elle n’arrivait pas finir sa phrase. Sa gorge se serra et tout ce qu'elle fit, ce fut de se jeter dans les bras de Christian...


Chez Béné et José

On sonna à la porte.

Béné: Qui peut ça bien être à cette heure-ci ?! Christian a les clés... J'arrive!... Nathalie? Qu'est-ce que tu fais là?

Nathalie: Bonsoir Béné, c'est vraiment étonnant ! Tout le monde dans la bande est si gentil avec moi, même pas un "Bonsoir"...

José: Ca m'étonne pas...

Nathalie: Toi, tu dégages, je suis pas venue pour toi...

José: Ca c'est nouveau, car d'habitude, ce sont plutôt les garçons qui t'intéressent!

Nathalie: J'ai dit, tu dégages! Je dois parler à Béné!

Béné: Hé! Parle pas comme ça à José, t'es pas chez toi, là! De toute façon, j'ai pas de secrets pour lui!

Nathalie: T'es sûre?

Béné: Qu'est-ce que tu veux dire?

Nathalie: Oh, tu le sais très bien!

Béné: Non, je ne le sais pas!

Nathalie: Je dis rien devant José!

José: Tant mieux!

Nathalie: Ok, mais, à cause de ça, votre chère Texane peut souffrir de nouveau!

José: Qu'est que t’as à avoir avec Johanna ?! Laisse-la tranquille!

Béné: Bon, José, tu pourrais nous laisser dix minutes? S'il te plaît?

José: C’est seulement parce que c'est toi qui me le demande, mon amour!

Il s'en alla.

Béné: Alors, qu'est-ce que tu veux!

Nathalie: Je connais ton petit secret!

Béné: Mais, de quoi tu parle!

Nathalie: De Christian et toi....

Béné: Christian et moi? Désolée, Nathalie, mais, là, je comprends plus rien!

Nathalie: Ne joue pas la petite innocente! T'as eu une relation avec Christian, il y a environ deux ans!

Béné: Comment tu le sais?

Nathalie: Je vous ai vus, une fois, au garage ! Quand j’y suis entrée, je pensais qu'il n'y avait personne. Sauf qu’après, je vous ai vus. Vous étiez très occupés, c'est pour ça que vous n'avez rien remarqué! J'en étais sûre que ca me servirait un jour...

Béné: Qu'est-ce que tu veux ? ...

Nathalie: Je veux savoir pourquoi Johanna et Christian sont de retour, pourquoi ils sont de nouveau ensemble et pourquoi elle lui a pardonné!

Béné: Et si je ne te réponds pas, tu vas raconter la vérité à José, c'est ça?

Nathalie: Eh bien, j’avais un doute, mais t'as une cervelle! Oui, mais pas uniquement. T’as oublié que j'ai dit que Johanna, aussi, elle allait souffrir! Je vais le lui dire aussi!

Béné: Non, Nathalie, je t'en supplie! Ne fais pas ça! Johanna a beaucoup souffert, ça doit s'arrêter! Pourquoi tu ne peux pas être gentille, pour une fois?

Nathalie: Ah, je vois… Tu ne veux pas que José soit au courant!

José: Au courant de quoi?

Béné: Rien, José! … Oh, et puis, ça m’est égale, s’il est au courant, Nathalie ! Sauf qu’après, c'est Johanna qui souffrira et j'en ai pas envie! Elle est revenue pour devenir heureuse, surtout pas pour que tu détruises tout!

Nathalie: Dans ce cas, tu me dis la vérité!

Béné: Nathalie, ça ne regarde que Johanna et Christian, je ne peux pas te dire quoi que ce soit. J'ai pas le droit! Elle est mon amie et si jamais elle veut te le dire, elle le ferra, mais, une chose est sûre, ce n'est pas à moi de le faire!

Nathalie: Ah, je comprends ! Tu ne veux pas trahir une amie… Cependant, je te rappelle que tu l'as déjà fait et ça a été beaucoup plus grave, que si tu la trahissais maintenant!

Béné: Tu es vraiment une garce!

Nathalie: Bonne nuit ! Effectivement, ça va te manquer dans peu de temps!

Elle partit, furieuse!

José: Béné, ma belle, est-ce que tu pourrais m'expliquer tout ça?

Béné: Tu vas me haïr! Mais, je vais être honnête avec toi! Il y a environ deux ans, j’ai eu une aventure avec Christian.
_________________


Merci à Soso pour mon kit =)


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 22:18 (2011)    Sujet du message: J'ai besoin de toi Répondre en citant

vivement la suite

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:07 (2018)    Sujet du message: J'ai besoin de toi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Fictions Abandonnées ou en suspens
Page 1 sur 6 Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com