rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Search Memberlist Usergroups Profile 

<font color=red><b><blink>Vous avez de nouveaux messages</blink></b></font>
Log in  Register
 
 

 
Romain
Goto page: <  1, 2, 36, 7, 810, 11, 12  >
 
Post new topicReply to topic rochelle redfield Forum Index Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées Paulinebris
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Offline

Joined: 17 Nov 2014
Posts: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

PostPosted: Thu 5 Mar - 16:11 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

En même temps dans le jardin :

Johanna et Etienne regardaient leurs amis s’agiter autour de la table depuis la fenêtre.

Etienne : Tu crois qu’ils parlent de mes fesses, oh mon dieu c’est tellement gênant.

Johanna (en rigolant) : Je pense même que les paris sont ouverts. (Soudain son visage se ferma) Etienne, comment Linda peut être au courant pour ton tatouage ?

Etienne : S’il te plait, ne prends pas mal ce que je vais te dire, promets le moi ?

Johanna : Si ce que tu as à me dire n’implique pas que tu as couché avec alors oui je te le promets.

Etienne : Non, je te jure que n’ai pas couché avec, mais j’ai bien fait quelque chose avec et je ne suis pas sûre que ça te plaise.

Johanna : Oh, je t’écoute.

Etienne : Voilà, c’était elle ma partenaire pour la campagne hier.

Johanna : Oui, elle est mannequin, je ne vois pas pourquoi je devrais m’énerver, si on reste en France, je me doute bien que tu seras amené à travailler avec elle.

Etienne : Alors tu n’es pas en colère ? Et comment ça si on reste en France ?

Johanna : Tu sais, quand je suis sortie d’ici, j’ai marché et je me suis retrouvée devant la boutique de Christian, on a beaucoup parlé tous les 2 et il a changé, il m’a impressionné avec sa maturité, j’ai envie de lui laisser sa chance avec Romain.

Etienne : Mais tu ne te remets pas avec rassure moi ?

Johanna : Non, je ne me remets pas avec. Mais tu as fait des photos avec Linda, ça ne m’explique pas cette histoire de tatouage. Laly a peut-être résolu l’énigme mais moi je nage en plein brouillard.

Etienne : Oui, je vais te raconter.

Après avoir expliqué le déroulement de la séance et l’enquête des filles, Johanna se jeta dans ses bras et ils s’embrassèrent passionnément.

Depuis la fenêtre de la cuisine :

Christian les observait l’air triste, Nicolas s’approcha de lui et posa une main sur son épaule.

Nicolas : Tu l’aimes toujours n’est-ce pas ?

Christian : Oui, et je sais que je n’aimerais qu’elle.

Nicolas : Vous êtes arrivés ensemble tout à l’heure où c’est une coïncidence ?

Christian : Elle est venue au magasin, on a parlé et je l’ai convaincu de venir parler à Etienne.

Nicolas : Toi ?

Christian : Oui moi, et j’ai bien fait, regarde elle a l’air heureuse.

Nicolas : Oui, mais toi tu souffres, pourquoi tu l’as repoussé dans les bras d’Etienne.

Christian : Tu sais Nico, j’ai compris à mes dépends qu’aimer profondément quelqu’un, c’est vouloir son bonheur, avec ou sans nous, alors si Johanna est heureuse avec Etienne, je suis heureux c’est tout simple.

Nicolas : Mais tu n’es pas heureux, regarde toi.

Christian : Si je suis heureux, mélancolique mais heureux, je vais te dire, tu vois Johanna et moi, on est lié.

Nicolas : Eh oui, grâce au petit Romain

Christian : Oui déjà ça mais ce n’est pas tout, il y a un lien entre nous que personne ne peut comprendre, c’est quelque chose de fort, et je sais que même si on se perd de vue, nos cœurs sont liés, je sais qu’elle me reviendra un jour, alors j’attends sagement dans mon coin, j’aime bien son sourire comme elle a en ce moment et je ne veux pas qu’elle le perde parce que je suis de retour.

Nicolas : Tu te sacrifie en quelque sorte.

Christian : Non, ça n’est pas un sacrifice, j’ai fait beaucoup d’erreur avec elle, je ne me suis pas aperçu de ma chance au moment je l’avais perdue et je ne lui souhaite que le bonheur, je la regarde s’épanouir et le jour où elle sera prête, je serais là et je ferais tout mon possible pour la rendre heureuse à mon tour.

Nicolas : Et si elle ne revenait pas ? Si Etienne était l’homme de sa vie ?

Christian : Elle reviendra Nico, crois-moi, elle reviendra.

Nicolas : Même si c’est dur de dire ça pour Etienne, je l’espère mon frère, j’espère sincèrement que vous soyez heureux ensemble tous les 2.


Pendant ce temps dans le salon :

Adeline : Tu n’es pas parti finalement ?

Christophe : Non, avec José qui vient de se réveiller, je ne peux pas partir comme un voleur.

Adeline : C’est vraiment fini nous 2 ?

Christophe : j’ai besoin de temps pour y voir plus clair Adeline, je ne te reconnais plus, depuis cette histoire, j’ai l’impression d’avoir une étrangère en face de moi.

Adeline : Puisque tu restes, tu penses que les choses peuvent s’arranger ?

Christophe : L’avenir nous le dira.

En même temps à l’étage :

Les filles étaient venues voir Romain qui venait de se réveiller.

Bénédicte : Laly, tu comptes faire la tête longtemps à Sébastien ?

Laly : Mais je ne lui fais pas la tête, on est ami maintenant, c’est tout.

Bénédicte : La situation entre Etienne et Johanna ne t’a pas ouvert les yeux sur les agissements de Linda ?

Laly : mais je n’ai jamais douté que Linda était une garce, depuis le début je vous signale que je ne suis pas de son côté à la blondasse moi.

Bénédicte : Alors pourquoi tu n’es plus avec Sébastien.

Laly : Ca n’a rien à voir avec Linda, c’est l’attitude de Sébastien que je ne cautionne pas.

Hélène : c’est vrai qu’il a abusé à la défendre comme ça mais il s’est excusé, il t’aime Laly.

Laly : mais je sais tout ça, mais c’est comme ça, alors maintenant on parle d’autre chose ou je m’en vais.

Bénédicte : ok, mais on s’inquiète pour toi ma grande c’est tout.

Laly : c’est gentil les filles mais rassurez-vous, je vais bien, je vais très bien.

Hélène : Alors on te fait confiance, mais promets nous de venir nous parler si un jour ça ne va plus.

Laly : C’est promis.
_________________


Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 5 Mar - 16:11 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Offline

Joined: 06 Mar 2011
Posts: 7,655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

PostPosted: Thu 5 Mar - 16:23 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

C'est beau ce que Christian dit au sujet de Johanna  Embarassed
J'espère aussi qu'elle lui reviendra (voilà, mon cœur a penché en faveur du Cricri, même si j'aime beaucoup Etienne)
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Back to top
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,909
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Thu 5 Mar - 17:34 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

Moi, ca me fait toujours bizarre de voir Johanna avec Etienne. Je n'arrive pas les imaginer ensemble quand je pense que Johanna et Cathy etaient tres proches dans le passe. Mais ils ont l'air heureux ensemble et ils forment un beau couple, je peux pas nier ca. En meme temps, Johanna, pourrait-elle vraiment oublier Christian et rester indifferente au fait qu'il l'aime encore? 

Back to top
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Offline

Joined: 17 Nov 2014
Posts: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

PostPosted: Thu 5 Mar - 17:49 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

Un peu plus tard, toute la bande était réunie autour de la table de cuisine, Christian berçait son fils, malgré les rires, Johanna restait pensive, elle était calée dans les bras d’Etienne, avec tous ses amis heureux autour d’elle et Christian avec son fils. Elle se dit à ce moment-là que c’était ça le bonheur.

Elle fut sortie de sa rêverie par Laly.

Laly : Bon Etienne, je pense que le suspens a assez duré, tu veux bien nous dire ou nous faire voir ton tatouage ?

Johanna : Euh Laly, il ne faut pas pousser non plus, je veux bien qu’il vous le dise mais pour le voir c’est non.

Etienne : Et vous avez parié combien ?

Nicolas : Un pari, mais quel pari ?

Johanna : ne nous prenez pas pour des imbéciles, on vous a vu de dehors.

Bénédicte : Bon ok on avoue mais juste pour s’amuser un peu. On a parié 10 euros chacun à celui qui a la bonne réponse.

Johanna : Ok, alors amusons nous, sortez vos billets les amis.

Tous sortirent leur billet et chacun donna sa réponse.

Johanna : Nous avons un gagnant.

Etienne (En tendant les billets à Nicolas) : Bravo vieux, bien vu. C’est bien une basse.

Laly : C’est pas juste, je demande vérification.

Johanna (en rigolant) : No, no,no, dans tes rêves ma Laly.

En début d’après-midi, toute la bande avait accompagné Bénédicte à l’hôpital, dans l’espoir de voir José. Le médecin les avaient autorisés à tous entrer mais un par un. Bénédicte entra la première.

Bénédicte : Bonjour mon amour.

José : Bonjour, tu m’as manqué.

Bénédicte : Merci pour les fleurs, mais comment tu as fait ?

José : J’ai fait du charme à une infirmière et elle a accepté de me rendre un service.

Bénédicte : je te reconnais bien là, toujours à faire du charme à de pauvres jeunes filles innocentes.

José : Béné, je suis vraiment heureux pour le bébé, je ne veux pas que tu es doute, je vais être papa, c’est une nouvelle formidable, mais comment on va faire ?

Bénédicte : On m’a proposé la gérance d’une galerie d’art, mais j’attendais de pouvoir t’en parler avant d’accepter.

José : mais c’est génial, c’est ton rêve en plus, mais tu n’as pas ton diplôme encore et avec le bébé, ça va te demander beaucoup de travail.

Bénédicte : je pensais arrêter mes études, pour me consacrer entièrement à mes nouvelles responsabilités.

José : Ouai et il faut voir le bon côté, une fois né, pas besoin de payer une nounou, avec tous les tontons et tatas, on va faire des économies.

Bénédicte (en rigolant) : José, tu ne changeras donc jamais.

José : Jamais, désolé pour toi mon amour. Mais dis-moi, il m’a semblé entendre Etienne parler de Christian, il est vraiment de retour notre cricri d’amour ?

Bénédicte : En chair et en os, il est dans la salle d’attente avec les autres.

José : Quoi, les potes sont tous ici, mais fais les entrer, j’ai hâte de voir Christian, il m’a tellement manqué.

Bénédicte : Je sais mais le médecin ne nous autorise à venir qu’un par un. Je vais te chercher Christian si tu veux.

José : Tu es un amour, je suis bien comme ça (en se recoiffant).

Bénédicte (plié de rire) : José, c’est Christian, pas la peine dans faire des tonnes.

José : Ca fait tellement longtemps, j’ai vraiment hâte.

Bénédicte était retournée dans la salle d’attente pour laisser sa place à Christian.

Christian poussa la porte doucement.

José : Entre, dans mes bras mon frère.

Après s’être enlacé un moment, Christian se dégagea.

Christian : Comment tu vas vieux ?

José : Un peu pâteux mais ça va, mais et toi, qu’est-ce que tu deviens ?

Christian : J’ai ouvert un magasin de musique en ville, tout va bien, je suis papa, c’est mon plus beau rôle, je n’ai plus le droit de déconner maintenant.

José : Ouai c’est sûr, mais tu sais, moi aussi, bientôt je vais être papa.

Christian : Oui j’ai appris ça se matin, c’est formidable, tu verras mon José, un enfant ça change toute ta vision du monde, des choses importantes deviennent soudain insignifiantes.

José : Et avec Joh, ça se passe comment ?

Christian : Ca se passe très bien, on s’entend à merveille.

José : Alors c’est reparti vous 2 ?

Christian : Eh non, on est ami et c’est déjà beaucoup, et puis on est parents.

José : Mais je ne comprends pas, je pensais qu’Etienne avait fait des bêtises et que Johanna lui pardonnerait pas. Oh merde mon pote, je suis désolé pour toi.

Christian : Ne le sois pas, je suis très heureux comme ça. Elle me laisse voir le petit quand je veux, pour moi c’est le principal.

José : Et puis je ne t’ai pas demandé mais tu as peut-être une femme dans ta vie.

Christian : Aucune femme dans ma vie et une seule dans mon cœur.

José (en rigolant) : Et plusieurs sur ton corps.

Christian : José, José, tu es incorrigible. Bon mon pote, les 5 minutes sont passées, je vais devoir laisser ma place sinon les autres vont me tuer. Mais je repasse demain promis. Je t’envoie qui ?

José (l’air sombre) : Sébastien s’il te plait.

Christian fit part aux autres de la demande de José, ils furent tous étonnés mais Sébastien traversa le couloir, une boule dans la gorge.

Sébastien : Hé, salut

José (froidement) : Entres

Sébastien : José, je suis désolé.

José : Comment vas Linda ?

Sébastien : Bien enfin je pense.

José : Comment ça tu penses ?

Sébastien : j’ai compris trop tard ce qu’elle était devenue, je m’en mords les doigts aujourd’hui, avec toi, Béné et Laly qui m’en voulait.

José : Laly ?

Sébastien : Oui, Laly m’a quitté, on est séparé.

José : Elle est complétement folle cette fille, elle t’aime j’en suis sûre.

Sébastien : Elle m’en veut et je la comprends, j’ai défendu Linda face à elle alors qu’elle ne le méritait pas.

José : C’est bien si tu as enfin ouvert les yeux, et ne t’inquiète pas pour Laly, je suis sûr que ça lui passera.

Sébastien : Merci mon vieux, j’espère que tu arriveras à me pardonner toi aussi ?

José : Banane va, tu crois qu’on réconforte un ennemi ?

Sébastien : je ne sais pas ce qu’y m’est passé par la tête, j’ai fait n’importe quoi, je ne comprends pas, je suis plus lucide que ça d’habitude.

José : Allez va on en parle plus, et puis toute la bande est enfin réunie, on ne va pas chercher les ennuis maintenant.

Sébastien : Tu es vraiment un type génial mon José.

José (en rigolant) : Merci, merci mais n’en lance pas trop, je risquerais de gonfler. J’aimerai bien voir Laly maintenant si ça ne te dérange pas.

Sébastien : pas du tout, je te l’envoie, mais je croyais que vous ne vous supportiez pas tous les 2 ?

José : C’est vrai qu’on se chamaille beaucoup mais au fond je tiens énormément à elle, c’est un peu comme une petite sœur.

De retour dans la salle d’attente, Sébastien fut étonné de ne pas trouver Laly, celle-ci avait dû s’absenter suite un appel important d’une copine de fac. Nicolas prit donc sa place pour aller voir José.

José (avec humour) : Oh ma Laly, je sais que j’ai dormi pas mal de temps, mais tu as sacrément changé ?

Nicolas : Arrêtes donc de faire l’idiot banane va. Laly a dû partir à la fac de toute urgence, mais dis-moi, ça te manque tant que ça vos prises de bec ?

José : Non c’est pas ça, je voulais lui remonter les bretelles pour son comportement avec Sébastien.

Nicolas : Oh non, tu ne te mêle pas de ça, elle a l’air très bien alors ne va pas nous la déprimer.

José : Ah bon, elle n’est pas malheureuse ?

Nicolas : Bizarrement non, elle est sereine même.

José : Ouai, c’est bizarre, elle n’aurait pas rencontré quelqu’un d’autre par hasard ?

Nicolas : Je ne pense pas, mais tu sais avec Laly il faut s’attendre à tout, alors qui vivra verra.

Après le passage de Nicolas, ce fut au tour d’Hélène, d’Etienne, de Christophe et d’Adeline. Il restait Johanna, elle entra dans la chambre.

José : Ah ma grande, le meilleur pour la fin, comment tu vas ?

Johanna : C’est gentil pour moi, mais Béné ne serait pas ravi de t’entendre.

José (avec un clin d’œil) : On ne lui dira pas.

Johanna : Alors comment te sens tu ?

José : Pas trop mal, et je suis content d’avoir revu le cricri d’amour.

Johanna (avec un grand sourire) : Oui, tu as vu c’est une belle surprise quand même ?

José : Oh oui, ça fait du bien de le voir revenir à la maison, enfin la famille est réunie, et toi comment tu te sens ?

Johanna : Oh te connaissant, tu as une idée derrière la tête alors viens en au fait, on gagnera du temps.

José : Avec Christian, vous en êtes où ?

Johanna (en rigolant) : je me disais bien que les 2 parties de ta phrase avaient un rapport. Eh bah pour satisfaire ta curiosité mon cher José, on est ami et ça nous convient très bien, je suis avec Etienne je te rappelle.

José : mais vous avez Romain.

Johanna : Oui c’est vrai on a Romain et c’est un très bon père, je ne regrette pas qu’Adeline m’est forcé la main, il aime son fils et je suis contente qu’il le connaisse mais je suis heureuse avec Etienne.

José : Oui je sais que tu es avec Etienne, mais tu crois que c’est bien pour Romain de grandir dans un triangle amoureux, ce petit serait mieux entouré de son père et de sa mère surtout que vous vous aimez ?

Johanna : Ca n’est pas un triangle amoureux José, Christian et moi c’est de l’histoire ancienne.

José : Eh Joh, pas à moi, tu sais je te connais, et je n’ai jamais vu la flamme dans tes yeux quand tu regardes Etienne.

Johanna : La flamme ?

José : Ne fais pas l’innocente, la flamme que tu avais quand tu regardais Christian, et je suis sûre qu’elle y est encore quand tes yeux se pose sur lui. Cricri et Johanna, c’est mythique, c’est pour la vie.

Johanna : Ca aurait dû mais la vie en décidé autrement, aujourd’hui on est séparé c’est sans doute mieux comme ça.

José (en rigolant) : Tu pourrais au moins essayer d’y croire si tu veux que les autres te croient.

Johanna : Oh José, tu m’énerves, j’ai les idées claires avec cette histoire, alors ne viens pas me les embrouiller. Et puis dois-je te rappeler qu’Etienne est ton pote aussi ?

José : Mais non, j’aime beaucoup Etienne mais vous voir malheureux tous les 2 ça me brise le cœur.

Johanna : On n’est pas malheureux, on va bien, tout est clair pour nous, le couple Christian/Johanna est enterré, on est passé à autre chose.

José : Ouai si tu le dis.

Johanna : Aller beau brun, ne t’occupe pas de nous mais de toi et surtout de ta femme et de votre enfant, c’est le plus important aujourd’hui. Je vais devoir partir mais je reviens demain ok ?

José : Ok, à demain ma grande. (Et au moment où elle ouvrait la porte) Johanna, tu me promets que tu es heureuse comme ça ?

Johanna (avec un clin d’œil) : je te le promets, aller à demain.

Bénédicte était retournée voir José, les autres rentraient à la maison.
_________________


Back to top
maria
RST Hyperactif

Offline

Joined: 22 Jul 2012
Posts: 3,909
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

PostPosted: Thu 5 Mar - 17:58 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

Belles scenes entre Jose et ses amis et aussi entre Jose et Johanna. Bravo pour ce chapitre. 

Back to top
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Offline

Joined: 16 Mar 2011
Posts: 5,703
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

PostPosted: Thu 5 Mar - 22:46 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

Je suis de l'avis de José. Johanna et son Cricri d'amour, c'est mythique.


Bien que j'aime beaucoup le couple que forment Johanna et Etienne, c'est Christian le vrai et grand amour de Johanna. 
_________________


Back to top
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Offline

Joined: 06 Mar 2011
Posts: 7,655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

PostPosted: Thu 5 Mar - 23:29 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

Je trouve José très perspicace avec Johanna, même si elle n'est pas encore prête à se l'avouer Wink
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Back to top
Paulinebris
Schoolboy(girl) RST

Offline

Joined: 17 Nov 2014
Posts: 435
Localisation: Lyon
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna Mary gin
Ship: Jo/cricri gin/jean

PostPosted: Fri 6 Mar - 00:30 (2015)    Post subject: Romain Reply with quote

Pendant ce temps en ville :

Homme : Laly, je suis content que tu sois venu.

Laly : Pourquoi veux-tu que je refuse, tu sais ça m’a fait plaisir de te revoir l’autre jour.

Homme : Tu sais que je n’ai pas arrêté de penser à toi depuis.

Laly : Ah bon, pourtant on n’a jamais été très proche tous les 2.

Homme : Oui c’est vrai, mais quand je t’ai revu, j’ai trouvé que tu avais muri, il y quelque chose d’envoutant qui émane de toi c’est enivrant presque.

Laly (en rougissant) : Merci, c’est vraiment gentil, ça fait longtemps qu’on ne m’a pas dit d’aussi jolies choses.

Homme : Mais c’est sincère, tu es toujours avec Sébastien ?

Laly :Eh non, on est séparés, mais on est resté ami, on vit ensemble ainsi que toute la bande.

Homme : Vous vivez tous ensemble ?

Laly : Et oui que veux-tu, on est inséparables.

Homme : Et donc, une aussi jolie fille que toi est célibataire ?

Laly (en rigolant) : Et oui tu vois, les hommes n’ont aucun gout par ici. Et toi, tu es seul ?

Homme : Et oui, seul, libre comme l’air.

Laly : Ah, et bien tu sais, je n’ai pas l’habitude d’y aller par 4 chemins, alors je vais être honnête avec toi, moi aussi je n’ai pas cessé de penser à toi.

Homme : Alors tu crois que nous 2 …

Laly : Si on n’essaye pas, on ne peut pas le savoir.

Sur ses mots, elle se l’embrassa et il lui rendit son baiser qui devint très vite enflammé.


A la maison :

Nicolas et Etienne était dans le garage :

Etienne : Nico, tu penses qu’on peut aimer une personne même si elle est mauvaise ?

Nicolas (surpris par cette question) : Euh, je ne sais pas, c’est délicat comme situation, mais pourquoi tu me