rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Intimate Confessions
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions en cours Fics Tétralogie H&G
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 592
Féminin

MessagePosté le: Jeu 9 Avr - 22:41 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

23 mars 1993, Toulouse



13h30 : Cabinet du Dr Sanchez

- Si je suis venue vous voir c'est uniquement parce que j'y suis obligé, se justifia Cathy. Apparemment c'est la seule manière de sortir d'ici ! lâcha-t-elle amer, tandis qu'elle prit place sur le divan du Dr Sanchez.
Le psychologue jeta un regard rapide à la jeune femme, puis se plongea dans le dossier de sa patiente qui lui avait été remis par sa secrétaire plus tôt dans la matinée.
- Donc... vous vous prénommez Cathy Chevalier, vous venez de Carcassonne, vous avez passé une partie de votre adolescence à Toulouse, avant de poursuivre vos études universitaires dans la capitale, c'est bien cela ?
Cathy eut un sourire mécanique tandis que le médecin poursuivi :
- Suite à une rupture amoureuse vous avez décidé de vous réinstaller dans le sud. Comment avez-vous vécu ce retour en arrière ?
- Retour en arrière ? répéta Cathy sur un ton ironique. C'est tout ce que vous avez trouvé ?
- « Retour aux sources » si vous préférez, corrigea l'homme avec un sourire qui se voulait rassurant..
Cathy posa ses coudes sur les rebords du fauteuil tout en croisant les jambes et fixa le médecin avec attention.
- Vous avez quel âge Dr Sanchez ? 30 ans tout au plus ?! Vous croyez en savoir plus que moi sur la vie ? Un médecin compétent m'aurait peut-être aidé à aller mieux mais la ... (elle eut un rire moqueur) Non !
- Vous admettez donc que vous aller mal ? s'enquit le Dr Sanchez, sans se démonter par l'arrogance de la jeune femme.
Cathy leva les yeux aux ciels sans répondre.
- Je peux vous aider, assura le psychologue avec douceur. Qu'est qui vous a poussé à commettre un tel geste ?
Cathy regarda furtivement le bandage autour de son poignet gauche et répondit d'une voix neutre :
- Je ne sais pas.
- Ce n'est pas un acte anodin une tentative de suicide... Si vous me racontiez ce qui s'est passé dans votre tête lorsque votre ami a rompu avec vous ?
- J'ai perdu pied... mon équilibre s'est écroulé ! voilà ce qui s'est passé ! fit elle agacé. Vous êtes content ? je me confie à vous ! vous devez jubiler !
Elle croisa les bras et s'enfonça dans le fauteuil en faux cuir marron.
« putain de merde ! » soupira-t-elle à voix basse.
- Vous avez le droit d'être en colère, vous savez. C'est normal.
- Je sais que c'est normal ! explosa soudainement Cathy. Cet enfoiré a gâché ma vie ! il a réduit notre histoire à néant ! il n'a même pas eu le courage de me le dire en face ! vous savez ce que ça fait, vous ?! Vous savez ce que ça fait de devoir renoncer à tous les projets auxquels vous aviez rêvé ?! Bien sûr que non ! Vous n'en savez rien !
- Vous faites allusion à l'opération que vous avez subie...
- Avortement ! c'est comme ça que ça s'appelle, ne jouez pas avec les mots !
- Le regrettez-vous ? demanda le dr Sanchez en fixant avec sérieux la jeune femme.
Cathy sembla Hésiter.
- Non, Ce n'était pas le moment pour moi d'avoir un enfant. Seule en plus... qu'est que j'aurais pu lui apporter !?
- Évidemment, fit le psychologue sans insister. Cathy laissa échapper un « pfff » qui en disait long sur sa façon de penser.

****


« Trouble bipolaire » C'est ce therme précis qui ressortit lors de l'entretien de Cathy face au Dr Sanchez.

« la patiente semble souffrir de tristesse extrême, d'une perte d’intérêts pour tout, de troubles du sommeil, ainsi que troubles de l’appétit et de pensées de mort (envie de suicide)... »

« Alternances de phases "Mélancolie", "Normal", " Euphories"... »

« Symptômes "maniaques" : Agitation extrême, possibilité de perdre pied avec la réalité...»

Diagnostique : Troubles bipolaires types II (BPII)


« N'importe quoi ! » s'emporta Cathy en traversant le couloir qui menait jusqu'à la bibliothèque de l'établissement. Ils ne me feront pas passer pour une folle ! Jamais de la vie ! »
- Cathy ! entendit-elle derrière elle.
Elle se retourna net. Cette voix lui disait quelque chose.
- Cathy, c'est bien toi !?
La jeune femme chercha dans sa mémoire un bref instant puis se souvint :
- Frédéric ?!
- Tu te souviens de moi, constata-t-il surpris.
- Bien sûr, dit-elle avec un sourire forcé.
- Mais qu'est que tu fais ici ?
Elle agita son poignet sous le nez du jeune homme.
- Petit accident !
- Merde, Cathy, fit-il choqué en mettant une main devant sa bouche.
- C'est rien, c'est rien tenta-t-elle de le rassurer. Je vais bien. (Après un moment) Tu m'excuses mais j'ai besoin de me retrouver seule.
- Bien sûr, je suis quand même content de t'avoir revu.
Elle acquiesça et s'éloigna, tandis que Frédéric composa un numéro de téléphone.

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Avr - 22:41 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Jeu 9 Avr - 23:15 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Sympa l'intégration de Frédéric.
_________________


Revenir en haut
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 21:06 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Tu m'étonnes que Christian reste sans nouvelles, il est dans un piteux état mais Cathy n'est guère plus vaillante.
_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Revenir en haut
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 592
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Avr - 19:18 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

« 21 Mars 1993, Toulouse


    Christian,

Tout d'abord je voudrais m'excuser.
J'ai ressenti dans ta dernière lettre une pointe de déception au fait que je ne te donne pas de mes nouvelles. J'ai été très occupé... d'où mon long silence, encore pardon !
Bien sûr que ceux qui se passent dans ta vie, dans la vie des potes m'intéressent toujours. C'est toujours un plaisir de lire tes lettres, même si 1 mois s'est écoulé depuis ton dernier courrier.
Où en est tu ? Est-ce que tu t'es réconcilié avec Johanna ? ne fait pas trop l'imbécile elle risquerait de se lasser et de te quitter. Je sais qu'au fond de toi tu l'aimes profondément alors ne fait pas l'idiot. L'amour est quelque chose de précieux.
J'ai d'ailleurs retrouvé l'amour depuis 2 mois maintenant. Je sais que je t'ai écrit dans une précédente lettre que j'avais désormais envie de me retrouver un peu seule, mais je n'y arrive pas. J'ai besoin de me sentir aimer c'est comme ça, je n'y peux rien.
Je lui en fais voir de toutes les couleurs tu ne peux pas savoir. Il paye pour les autres. Mais c'est garçon très gentil et surtout très patient.
Tu vas rire mais figures-toi que c'est un musicien. Un batteur, comme toi.
Bravo pour la tournée au fait, j'imagine que ça dut être un grand moment pour toi et pour les
autres ! Avez-vous d'autres projets de ce côté-là ?

Je te laisse, à très bientôt,

Cathy »



****



23 Mars 1993, Toulouse


15h00 : Maison familial des Roquier

- Qu'est-ce que tu me racontes Fred, c'est pas possible !
Assis sur le canapé du salon, la lettre de Cathy encore entre les mains, Christian eut du mal à réaliser ce qu'était en train de lui expliquer son cousin à l'autre bout du fil.
- Mais je t'assure que c'était elle, lui assura Frédéric. Je lui ai même parlé, pas longtemps mais je lui ai parlé.
- Mais ce n'est pas possible ! répéta Christian abasourdi. Elle vient tout juste de m'écrire. Sa lettre date d'il y a deux jours à peine.
- Qu'est-ce qui se passe ? demanda sa cousine qui était assise à ses côtés.
Christian lui fit signe de se taire.
- Elle a certainement pas voulu t'inquiéter, continua Frédéric.
Un silence de quelques minutes s'installa puis Frédéric demanda :
- Mais au fait, depuis quand vous êtes si proche tous les deux ?
- On n'est pas proche, on s'écrit pour ne pas perdre le contact voila tout. La preuve je ne savais même pas qu'elle allait si mal. Quand je pense que je l'ai pratiquement agressé dans ma dernière lettre.
Soudain Christian percuta et relut les mots de la jeune femme.
« même si 1 mois s'est écoulé depuis ton dernier courrier
- Merde, souffla-t-il dans un murmure.
- Quoi ! Qu'est-ce qui se passe ? s'inquiéta Frédéric.
- Elle ne l'a pas encore reçu. Nos lettres devraient se croisait, elle date du même jour.
- Qu'est-ce que tu as mis exactement dans ta lettre ?
- C'est vague, je m'en souviens à peine. Merde !
- Bon écoute, ne te rend pas malade pour ça. N'oublie pas que tu es en convalescence. Si tu veux, je peux essayer d'en savoir plus sur son état ?
- Non, laisse tomber. Si elle ne m'en a pas parlé c'est qu'elle ne veut pas que je le sache. Je vais répondre à sa lettre et c'est tout.
- C'est toi qui vois. Faut que je te laisse Chris j'ai du boulot.
- Ok, a plus tard.
Et Christian raccrocha le combiner encore sonné par les révélations de Frédéric.
- Alors ?! fit Adeline impatiente. Tu me racontes ?!
- Une amie a moi des problèmes !
- Grave ?
- Assez oui... tentative de suicide, articula difficilement Christian. Je n'arrive pas à y croire. Frédéric l'a croisé dans le service Psychiatrie de la clinique Aufrery.
Il plongea sa tête entre ses mains, effondré.
- Je suis vraiment désolé Christian... mais faut que tu penses à toi d'abord. Tu ne peux pas prendre soin de toi et de cette fille en même temps ! fit Adeline catégorique.
Christian fixa froidement sa cousine et lui lança sèchement :
- Tu suggères que je l'abandonne c'est ça ?
Tu sais que si je n'ai pas complètement sombré dans la drogue à Paris c'est grace à mes amis !? Il y a 2 jours j'étais une larve et c'est pas grâce à toi que je m'en suis sortie , ni grâce à Fred, à ma mère ou à mon père, non c'est grâce à eux. Ils sont ma famille, tu comprends ? plus que n'importe qui. Et Cathy... eh bien elle fait partie de cette famille. Je n'ai aucunement l'intention de la laisser tomber !
Adeline avait écouté son cousin sans rien dire, étonné, un peu vexée mais fière malgré tout.
- Je comprends, affirma-t-elle enfin. Tu as envie de l'aider comme tu as été aider, mais fait attention. La clinique Aufrery reçoit des cas psychiatriques importants. Tu risques de ne pas reconnaître ton amie.
- Je sais...

****


17h 00: Bibliothèque - centre psychiatrique

La bibliothèque, le seul endroit de l'établissement où Cathy se sentait encore un peu normale. Le seul endroit où elle pouvait s'isoler avec un bon livre entre les mains et une bonne musique dans les oreilles. Un havre de paix dans cette clinique qu'elle détestait tant.
Depuis son enfermement, la jeune femme y passer tous ses après-midi, de l'ouverture à 13 heures 15 jusqu'à la fermeture des portes à 17h30. Excepté ce mardi évidemment, ou la séance chez son psy l'avait empêché d'y aller à ses heures habituelles. Résultat une heure en moins sur son temps libre. mais enfin elle pouvait profiter...
« Cathy tu es là ? »
... du moins c'est ce qu'elle croyait.
- Ouais... Quoi ? demanda-t-elle agacé.
- Une visite pour toi, l'informa sa voisine de chambre.
- A cette heure si ? s'étonna Cathy.
- Oui, un homme, rougit la fille.
- Sans blague ! et quel genre d'homme ?
- Ben... plutôt charmant. Son nom c'est Christian Roquier il me semble.
Cathy fixa son amie l'air ahuri.
- Quoi ? ... Qu'est-ce que tu viens de dire ?
- Christian Roquier, il est à l'accueil, répéta la fille.
Cathy se leva d'un bond, laissa échapper par la même occasion son livre, son walkman et sa boisson qui se renversa sur son pantalon.
- Merde, c'est pas vrai ! fit-elle en s'agitant dans tous les sens.
- Mais Cathy calme toi. C'est qui ce type, pour que tu te mettes dans un état pareil ?
- Un ami de mon ex. Je n'ai vraiment pas envie qu'il me voit ici. C'est... c'est la honte !
- La honte !? Mais tu n'a pas à avoir honte !
- Oh si crois-moi. J'aurais dû me douter que Frédéric ne tiendrait pas sa langue, pensa Cathy à voix haute.
- Frédéric ! C'est qui ?
- T'occupe. Ecoute merci de m'avoir prévenu. Ca t'ennuie de ramener mes affaires dans ma chambre ?
- Non pas du tout mais... Tu sais que tu peux refuser de le voir ?
- Je sais... mais j'en ai envie.
- Alors dans ce cas bonne chance.
Elles se sourirent et Cathy rejoignit l'accueil avec une boule dans le ventre.
- Il y a une visite pour moi ? demanda Cathy la voix tremblante à la secrétaire.
- Oui, fit la femme avec un sourire agréable. Il vous attend dans la salle d'attente.
- Merci.
Le pas trainant Cathy se dirigea vers la salle d'attente.
- Salut, murmura-t-elle.
Christian sursauta, se leva de la chaise sur laquelle il était assis et fixa la jeune femme avec tendresse.
- Salut, fit-il à son tour. Je... je te dérange pas j'espère ?
La jeune femme ne répondit rien. S'avançant d'abord timidement vers son ami, elle se jeta sans réfléchir dans ses bras tandis que Christian, tout d'abord surpris par cet élan de tendresse, resserra l'étreinte, la serrant ainsi plus fort contre lui.

_________________


Revenir en haut
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

MessagePosté le: Mer 22 Avr - 01:37 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Cette dernière scène est particulièrement touchante, il semblerait que Cathy vienne de retrouver sa vraie famille elle aussi.
_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Revenir en haut
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 592
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 19:47 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

18h00 : Parc - centre psychiatrique

- Ça fait longtemps que tu es ici ?
L'émotion des retrouvailles passé, Cathy avait invité Christian à aller marcher le long du parc boisé qui entourait l'établissement. L'air était doux et l'hiver avait laissé depuis peu la place au printemps, à son bourgeonnement et à sa floraison de plantes.
Vu d'extérieur, l'établissement ressemblait presque à un centre de loisirs : certains malades jouaient à la pétanque en rigolant, d'autres faisaient leurs joggings de fin de journée et d'autres encore s'étaient isolés pour faire une partie de cartes sur une des nombreuses tables du jardin. S'il n'y avait pas eu un panneau à l'entrée qui disait « clinique psychiatrique Aufrery » Christian n'aurait jamais pu imaginer qu'un tel endroit puisse abriter des... « des cas à problème ? » Il avait pensé le mot « fous » en premier lieu mais il avait du mal à placer Cathy dans cette catégorie.
- Deux semaines, répondit-elle sans le regarder.
Christian entendit à peine la réponse de Cathy, scrutant depuis plusieurs secondes déjà, les faits et gestes des « pensionnaires ». Un frisson lui parcourut le dos et il se reconcentra sur son amie, malgré le fait qu'il ne se sente pas à l'aise dans ce lieu. Cathy le remarqua brièvement, mais ne voulut pas lui demander ce qui le rendait si nerveux.
- Tout ce temps et tu n'as pas ressenti le besoin de me tenir au courant ? demanda-t-il doucement.
Cathy leva pour la première fois les yeux vers Christian depuis son arrivée et y lut ce qu'elle redoutait le plus... de la pitié. Un sentiment qu'elle détestait par-dessus tout et qui l'a mis hors d'elle.
- Pourquoi ? J'aurais dû ? fit-elle, sur un ton qui se voulait agressif et qui surpris Christian qui n'avait pas le souvenir de l'avoir vu un jour si cassante, non... méprisante en fait.
- Eh bien... Oui ! enfin... oui ! Tu aurais dû. J'aurais peut-être pu t'aider... non ?
- Tu crois ?
- J'aurais pu essayer au moins... dit-il en lui caressant doucement le bras.
- J'avais honte, avoua-t-elle flanchante.
- Honte de quoi ? d'être humaine ?
- Non...! honte d'être faible... d'être vulnérable. Ce n'est pas dans mon tempérament d'être aussi... (elle mis sa phrase en suspend)
- Quoi ? d'être aussi quoi ?
Les deux amis s'arrêtèrent un moment de marcher, se fixant quelques secondes dans les yeux.
- Paumé ! lâcha-t-elle enfin.
Un sourire de compassion s'afficha sur le visage de Christian, et Cathy su qu'il comprenait de quoi elle parlait, mieux, ce qu'elle ressentait.
Puis en silence, ils recommencèrent à marcher tandis que Christian passa un bras autour des épaules de la jeune femme. Méfiante, elle recula au début, avant de se laisser finalement étreindre par le jeune homme, « doux et réconfortant » pensa-t-elle en se blottissent finalement contre le torse de son ami.
- Merci, murmura-t-elle.
- Je t'en prie, c'est un plaisir...
Il déposa un rapide baiser sur sa tempe, puis desserra son étreinte, conscient de cette nouvelle intimité qui s'installait entre eux et qui le dérouta sans qu'il ne sache vraiment pourquoi.
- Trop sentimentale à ton goût, argua Cathy qui s'était aperçu du malaise de Christian.
- Peut-être, concéda-t-il, encore plus gêner qu'il ne l'était déjà.
- En tout cas je ne te savais pas si...
- Formidable, merveilleux, grandiose ?! coupa-t-il en rigolant.
Elle le regarda amusée : - j'allais dire prévenant. Mais je pourrais tout aussi bien ajouter macho, arrogant...
Il rit de plus belle et dit : - Je ne suis pas réellement comme ça.
- Je sais, Christian.
Ils se sourirent un instant, puis le visage de Christian devint grave ; son regard se posa sur le poignet bandé de la jeune femme, que cette dernière dissimula sous la manche de son pull over.
- Ma mère... fit Cathy la voix tremblante. Ça lui aurait fait plaisir que j'y reste... Ça lui aurait fait un poids en moins... Je regrette de... de m'être raté ce jour-là, confessa-t-elle les larmes aux yeux.
- Dis pas ça ! (Christian s'approcha de nouveau tout près de la jeune femme et lui passa une main dans ses cheveux mi-longs) dis pas ça, ok ? répéta-t-il d'un air grave. Tu sais que c'est faux pour ta mère. Elle t'aime j'en suis sûr.
- Tu ne l'as connaît pas Christian, tu ne l'as connaît pas.
Elle le fixa un long moment et ajouta : - Tu devrais peut-être y aller maintenant, les visites sont bientôt terminées.
- En fait, si tu es d'accord je pourrais rester encore un peu. Avant de venir j'ai appelé pour connaitre l'heure des visites... et on m'a demandé si je comptais manger ici.
- C'est vrai qu'on est mardi. Le jour ou les malades ont le droit de diner avec les gens normaux. (elle rit jaune) Reste si ça peut te faire plaisir, mais je te préviens, c'est pas un 4 étoile ici.
- Mais je te l'ai dit c'est pas une obligation, je peux partir si tu veux, assura-t-il la sentant réticente. Je veux pas te forçer.
- Non reste, ça me ferait vraiment plaisir que tu restes.

_________________


Revenir en haut
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 20:10 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

La présence de Christian fait plus de bien à Cathy qu'elle ne veut le laisser paraître, douce et réconfortante à l'image de ce qu'elle ressent en se blottissant contre lui. Il sait ce que c'est que d'être paumé, il peut la comprendre mieux que personne. 

_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Sam 9 Mai - 21:22 (2015)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Sympa ces retrouvailles.
_________________


Revenir en haut
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 592
Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Mai - 16:23 (2016)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

19h15 : Cafétéria - centre psychiatrique

Cathy avait raison sur une chose, la nourriture servie dans l'établissement ne valait effectivement pas un 4 étoile. La viande trop cuite et les pattes collantes, avaient tendance à rappelait à Christian, la bouffe indigeste servie à la cantine lorsqu'il était au collège.
Peu lui importait en réalité, il n'était pas resté pour l'alimentation, encore moins pour l'ambiance - une ambiance qui s'était dégradé d'ailleurs, comme si certains patients avaient pris soudainement conscience qu'il ne rentrerait pas chez eux pour le dîner, ni même pour aller dormir - mais bel et bien pour la jeune femme qui était assise en face de lui.
Elle n'avait pas beaucoup parlé depuis qu'ils s'étaient attablé - se contentant de fixer son assiette guère plus appétissante que la sienne - à tel point qu'il se demandait si finalement cela n'avait pas une mauvaise idée de rester plus longtemps. Il la sentit se refermer de plus en plus et se sentait impuissant face à son comportement devenu distant.
En silence toujours, elle se servit un verre d'eau avant de retirer son pull-over qui visiblement l'agaça - faut dire qu'il ne lésinait pas sur le chauffage, il faisait une chaleur à couper au couteau - faisant ainsi apparaître son large tee-shirt gris en tissu (et un peu négligé), qui dénudait son épaule gauche.
Troublé, Christian détourna la tête, sans que Cathy n'y prête attention. Elle jura entre ses dents et s'attacha les cheveux avec l'élastique qu'elle portait toujours à son poignet (le droit, celui qui ne portait pas de bandage ni de cicatrice).
Puis elle but d'une traite son verre d'eau qu'elle n'avait pas encore touchée jusque-là.
Christian porta de nouveau son regard sur la jeune femme ; il trouvait ça déplacer vu la situation difficile dans laquelle elle se trouvait en ce moment, mais il ne l'avait pourtant jamais trouvé aussi belle qu'à cet instant. Il n'y avait pas fait attention lors de leur conversation dans le parc, mais il remarqua qu'elle s'était éclairci les cheveux et qu'elle avait apparemment pris la décision de les laisser poussé (il avait remarqué ce dernier point en passant sa main dans ses cheveux). En s'attardant sur ses traits, il vit également qu'elle avait dû perdre du poids - 6 ou 7 kg à tout cassés - car ses joues étaient plus creusé que lorsqu'il lui avait dit au revoir 4 mois plus tôt sur le quai de la gare à Paris.
- Je suis désolé, je ne suis pas très bavarde, s'excusa Cathy, embarrassé, j'espère que tu ne m'en veux pas trop, j'aurais voulu être de meilleure compagnie mais...
Il la coupa aussitôt.
- Ne t'en fais pas pour ça, c'est moi qui t'es imposé ma présence...
- Non ! coupa-t-elle à son tour. Tu ne m'as rien imposé du tout... si j'avais voulu que tu partes crois-moi je t'aurais déjà mis dehors... Je suis contente que tu sois là...
- Alors moi aussi... Je me rends compte, reprit-il après un silence, que je ne t'ai même pas demandé comment se déroulaient les journées ici.
- Tu sais il n'y a pas grand-chose à dire, tout est réglé comme du papier à musique... mais je peux te raconter si vraiment tu en as envie.
Il acquiesça d'un mouvement de tête.
- Très bien, si tu y tiens. La semaine, le réveil à lieu a 8h00... mais je me lève généralement une heure plus tôt pour profiter pleinement de la salle de bain.
Christian esquisça un sourire, tandis que Cathy continua son récit.
- On peut dire que j'ai de la chance... j'ai une chambre pour moi toute seule. Ce n'est pas le cas de tout le monde'... A 8h30 précise le petit déjeuné est servi dans la cuisine. C'est le meilleur repas de la journée, biscotte, confiture, jus d'orange... Le reste de la matinée, je lis. Je crois que j'ai jamais autant lu depuis que je suis ici. Il y a des activités mais rien ne me tente vraiment...
- Et l'après-midi ?
- Je dors... beaucoup. Les médicaments qu'on nous donne ici m'assomment complètement.
- Tu es obligé de les prendre ?
- C'est ça, ou la camisole !
Christian la fixa d'un air horrifié.
- Je déconne, plaisanta-t-elle en étouffant son rire. Tu aurais dû voir ta tête, c'était excellent.
- C'est malin ! dit-il en riant à son tour. Très marrant.
Ils rirent encore un moment, puis Cathy repris, sérieuse :
- A 15h00 on a des thérapies de groupe. Le truc que je déteste. Entendre les autres racontait leurs problèmes... leurs déboires... ce n'est pas ça qui m'aide à aller mieux franchement !
- Je sais...
- Je sais que tu sais... j'ai reçu ta dernière lettre ce matin... donc je sais que tu me comprends...
Ainsi elle savait... qu'il était aussi démoli qu'elle...
- Je suis tellement désolé tu sais... je n'étais pas dans mon état normal... Je voulais pas écrire toutes ses horreurs... j'ignorais que tu étais ici... que...
- Je sais... c'est pour ça que je ne t'en tiens pas rigueur. Je sais ce que c'est d'aller mal... de ne plus avoir envie de rien. Tes mots m'ont énormément blessé c'est sûr mais... je te pardonne !
- Si Johanna pouvait en faire autant.
- Laisse-lui le temps ; Elle finira peut-être par revenir...
- Pas après tout ce que je lui ai fait subir. Elle m'a surprise avec une autre... tu crois qu'elle peut oublier ça ?
- Non, c'est certain ! Je ne comprends pas pourquoi vous les mecs, vous vous sentez toujours obligé d'aller voir ailleurs ?!
Il fixa la jeune femme droit dans les yeux, c'était une vraie réponse que Cathy attendait. Une réponse à la question : "pourquoi Etienne est-il parti avec une autre ?", " pourquoi est-ce que du jour au lendemain il a eu envie d'aller faire l'amour avec cette pétasse Finlandaise ?" C'était ça qu'il lisait dans son regard, et qu'est qu'il pouvait bien répondre à ça ?
- Je suppose qu'on est avide de nouvelles expériences... dit-il sans grande conviction. Quand ont à 20 ans et qu'on est un mec, on a du mal à résister à la tentation.
- Pfff, fit-elle outragée. C'est lamentable comme excuse !
- J'ai pas dit que c'était bien, j'essaye de t'expliquer du mieux que je peux ; Je me rends bien compte que ce n'est pas ce que tu as envie d'entendre... mais je ne sais pas quoi te dire d'autre... je ne sais pas pourquoi Etienne t'a quitté... Je suis désolé.
Et il l'était vraiment. Il l'était pour toutes les filles qui l'avait fait souffrir : Johanna, Bénédicte, Diana... et même Arielle. La souffrance de Cathy lui fit prendre conscience de ses plus grandes (graves ?) erreurs et le pire dans tout ça, c'est qu'il ne pouvait plus rien à y faire désormais, peut-être même qu'il les referait ses erreurs si on lui tendait de nouveau la perche, il en était presque sûr en fait.
- Je sais pourquoi il m'a quitté, conclut Cathy après un long silence. Je viens de comprendre... tu m'as ouvert les yeux !
Christian la regarda, perplexe.
- Comment ça ?
- L'expérience, tu l'as dit toi-même. Elle devait plus le combler que moi c'est évident.
Le silence s'installa de nouveau, pesant. La conversation avait pris une drôle de tournure. Une tournure qui mit Christian tellement mal à l'aise, qu'il n'arrivait plus à regarder Cathy en face désormais ; contrairement à la jeune femme qui ne cessait de promener son regard sur lui.
Le souvenir de Christian lui disant au revoir sur le quai de gare lui revint en mémoire. Il s'était passé quelque chose entre eux ce soir là. Elle ne se l'était pas avoué sur le coup, mais en une seule soirée, en quelques heures seulement, ses sentiments envers le jeune homme avaient changé.
Elle l'avait dragué, allumé, même, et il lui avait avoué qu'elle lui plaisait ; elle lui avait arraché les mots de la bouche mais il lui avait avoué. Elle s'était senti, belle, désirable, elle avait adoré ça.
- J'aimerais te montrer quelque chose, dit-elle enfin. Je reviens !
Christian la regarda s'éloigner, discuter avec un des gardes - ou médecins - il ne savait pas trop, puis revenir avec une clef à la main.
- Tu viens !

_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 876
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Sam 17 Fév - 00:20 (2018)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Je voudrais lire la suite de cette fiction. Si tu passes par ici et si tu as le temps, j'aimerais beaucoup lire la suite et la fin.
_________________


Revenir en haut
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 964
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Sam 17 Fév - 09:49 (2018)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

arf Marion ah du mal à écrire en ce moment et je pense pas que celle ci la suite soit écrit
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 876
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Sam 17 Fév - 18:32 (2018)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Ok! Merci pour ta reponse! Very Happy
_________________


Revenir en haut
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 592
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Fév - 01:20 (2018)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Je te posterais la suite Maria. Elle est écrite ^^
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 876
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Dim 18 Fév - 18:31 (2018)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

Merci beaucoup!
_________________


Revenir en haut
Winona23
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 592
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Fév - 08:50 (2018)    Sujet du message: Intimate Confessions Répondre en citant

20h15...


- Voilà le deuxième endroit où j'aime venir lorsque j'ai envie de tranquillité ! déclara Cathy en invitant Christian à entrer dans la pièce.
Le jeune homme poussa un « oh ! » de surprise, tandis qu'il découvrait les quelques instruments de musique qui ornaient l'endroit. 
Un canapé semblait avoir était mis là un peu par hasard, ainsi que deux fauteuils posés à chaque extrémité de la salle.
- Je suis sûr que tu te dis que tu aimerais être à ma place finalement, plaisanta Cathy.
- Hum, peut-être pas ! rit Christian, mais ma vision de ce genre d'établissements vient de changer radicalement, ça c'est sûr.
Il balaya de nouveau la pièce du regard et ses yeux s'arrêtèrent de stupeur sur une guitare à douze cordes - une Rickenbacker 360/12 - Cathy, adossée à la porte, scrutait Christian d'un air amusé.
- Elle te plaît hein ?!
Christian lança vers la jeune femme, un regard émerveillé. « Un vrai gamin » pensa Cathy.
- Attends, tu rigoles ! s'enthousiasma-t-il. C'est pas n'importe quoi ! Tu sais combien ça coute une telle merveille ?
- J'en ai une vague idée, affirma-t-elle avec un sourire en coin. Cette petite merveille comme tu dis, est à mon père.
- De quoi ?
Les yeux ronds et la bouche grande ouverte, Christian fixait Cathy comme si elle était la réincarnation d'une déesse grecque.
- Épouse moi ! lança-t-il, tandis qu'elle éclatait de rire. Non mais je suis super sérieux là !
Son rire redoubla.
- C'est non pour la demande en mariage, mais c'est oui si tu veux l'essayer, dit-elle entre deux rires. Mais attention ! prévint-elle en le pointant du doigt et en s'avançant vers lui alors qu'il s'aventura à passer la sangle sur son épaule, j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux.
- Je ferais très attention, je te promets.
Il la remercia d'un baiser sur la joue et alla s'asseoir sur le canapé. Il croisa les jambes - sa cheville gauche sur son genou droit - et posa la guitare sur lui tout en effleurant les cordes, osant à peine les toucher.
- Allez, ne te fait pas prier, lui lança Cathy, taquine. Je sais que tu en meurs d'envie.
Elle s'installa près de lui, appuyant son coude sur le dossier du canapé et posant sa tête dans sa paume. Elle le regardait, hésiter, oser, et encore hésiter.
- Joue ! s'impatienta-t-elle.
- Arrête, tu me stress là...
- Sans blague, un grand musicien comme toi ?
Elle le chatouilla derrière l'oreille et il la regarda de ce même regard qu'elle avait souvent vu chez lui, lorsque Johanna lui sautait dessus en lui hurlant mon « cricri d'amour ». Par ce fait, elle su qu'elle commençait gentiment à l'agacer, mais s'en amusa, réitérant même son geste, tandis que Christian lui saisit le poignet au même moment, en lui intiment un « arrête ça, tu veux ! » d'un air sérieux. Quand il la relâcha, elle posa sa tête sur le dos du canapé - de côté - replia ses jambes et l'avisa d'une expression nouvelle. Christian, aussitôt pris de remords - par son changement d'humeur qu'il ne comprenait pas lui-même - posa sa main sur le genou de la jeune femme en lui soufflant un « excuse-moi », d'une rare sincérité.
- Qu'est-ce que tu veux que je te joue ? demanda-t-il, comme pour apaiser les tensions.
- Ce que tu veux.
Christian commença à jouer, et Cathy reconnu les premières notes de « Let It Be » des Beatles. Les paroles lui revinrent alors en mémoire - « And when the night is cloudy there is still a light that shines on me ( Et quand la nuit est nuageuse, il y a toujours une lumière qui m'éclaire ) Shine until tomorrow, let it be ( qui m'éclaire jusqu'à demain, ainsi soit-il ) » - Elle fixa le jeune homme avec une tendresse particulière et songea que c'était « lui », la lumière qui l'éclairait durant cette nuit (soirée) nuageuse. Elle ferma les yeux, et se laissa bercer par la musique, encore et encore.
- C'était magnifique ! dit-elle la larme à l'oeil quand il eut fini de jouer. Merci.
 - Non, merci à toi. Parce que honnêtement... c'était vraiment pas terrible.
Christian posa la guitare à ses pieds, et l'instant d'après, il sentit Cathy se blottir tout contre lui. Surpris tout autant que touché, il passa son bras autour de la jeune femme en lui caressant doucement l'épaule. Ils restèrent ainsi quelques instants et lorsque que Cathy releva la tête pour le regarder droit dans les yeux, Christian esquissa un petit sourire gêné. 
Cathy l'embrassa d'un rapide baiser sur la joue et sa gêne augmenta, en raison du frisson qu'il ressentit au contact de ses lèvres sur sa peau.
Tentant d'échapper à son étreinte, Christian retira son bras d'autour des épaules de la jeune femme, mais Cathy s'agrippa à sa chemise, le regard redoublant d'intensité, l'embrassant de nouveau, une fois... deux fois. A chaque fois plus près des lèvres.
- Cathy... murmura-t-il en la repoussant doucement.
- Embrasse-moi...
Une demande, une supplication même. Christian resta un moment sans réaction, le regard brumeux de la jeune femme toujours posé sur lui. Il avait terriblement envie de l'embrasser, mais là n'était pas la question. Trop de choses indiquaient que ce n'était pas une bonne idée. La vulnérabilité de Cathy en ce moment précis en était déjà une. Le fait qu'il aimait toujours Johanna en était une autre. Et il ne pouvait tout bonnement pas oublier que lui-même, n'allait pas extrêmement bien ses temps si. 
Si jamais il se laissait à aller à un seul baiser, il savait qu'il ne pourrait pas s'arrêter.
- Je ne peux pas...
Blessée, Cathy s'écarta, s'enfonça dans le canapé, ramenant ses genoux contre sa poitrine et les entourant de ses bras.
- Et pourquoi ? Tu ne peux pas ? demanda-t-elle sèchement, en fixant un point imaginaire à l'horizon.
- Parce que... hésita Christian, essayant de trouver les bons mots pour ne pas la blesser plus. 
Elle tourna la tête dans sa direction, attendant une réponse qui en vaille la peine.
- Alors ? le bouscula-t-elle, impatiente. Pourquoi ?
- On est amis... dit-il simplement en lui en posant une main à plat sur sa joue.
Ce contact électrisa Cathy. Elle inclina la tête pour mieux absorber sa caresse, irrésistiblement attirée par la chaleur de sa paume, le réconfort qu'il lui offrait. Durant plusieurs battements ce coeur, elle ne dit rien, ne bougea pas. Elle en était incapable. Puis après quelques secondes - ou peut-être était-ce après quelques minutes - Elle prit le visage de Christian entre ses mains et l'embrassa légèrement sur les lèvres.
- Cathy...
Il détacha ses lèvres des siennes.
- Arrête... Tu n'es pas dans ton état normal...
Elle laissa échapper un petit rire.
- Pas dans mon état normal... 
Du bout des doigts, elle effleura sa bouche chaude et encore humide de leur baiser.
- S'il te plaît... Christian. Je vais bien.
- Demain, tu regretteras...
- Peut-être, coupa-t-elle. Mais regrets ou pas c'est ce je veux maintenant.
Elle vit dans ses yeux la bataille qu'il livrait contre lui-même pour lui résister. Elle admirait sa force de caractère, le fait qu'il ne se soit pas jeté sur elle dès ses premiers mots. Ses qualités ne lui déplaisaient pas - dans la mesure où elles ne l'empêcheraient pas de lui céder.
Elle approcha de nouveau sa bouche de ses lèvres, en effleura les contours de la pointe de sa langue, provocante. Puis elle s'écarta et soutint son regard.
- C'est une très mauvaise idée...
Et alors qu'elle s'apprêtait à ajouter quelque chose pour le convaincre, il agrippa sa nuque pour l'attirer à lui, planta ses yeux dans les siens et l'embrassa dans une frénésie hâtive.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:17 (2018)    Sujet du message: Intimate Confessions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Fics Tétralogie H&G
Page 3 sur 4 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com