rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Si tu m'aimes, prouves-le!
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Abandonnées ou en suspens
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Lun 9 Sep - 22:34 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

Oui mais José perd son temps car elle en a rien à foutre de lui. C'est son Cricri qu'elle veut et personne d'autre. Mr. Green
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Sep - 22:34 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Dim 15 Sep - 19:05 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

voila j'ai rattraper mon retard.

BRAVO BRAVO très très belle suite comme toujours j'ai adorer.

Linda ne veux rien entendre et pourtant cette fois je suis sur que c'est bien fini entre elle et Christian,il aime trop sa johanna.

José et entrain de tomber sous le charme de johanna mais elle aime que son cricri.

hâte de lire la suite.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
donat1987
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 382
Localisation: belgique
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 17:51 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

genial comme tjr nelle  ,ont attend la suite avec impatience

Revenir en haut
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 16:07 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

Chapitre 5
 
Cafétéria
 
Nicolas était installé à la cafétéria et attendait Hélène pour diner. Il était perdu dans ses pensées et se remémorait la journée, lorsqu’une jeune femme lui tapota sur l’épaule. Il se retourna et son regard plongea dans de magnifiques yeux bleus.
-          Excusez-moi, votre veste est tombée…
 
-          Oh, merci. Répondit Nicolas en ramassant sa veste et en la repositionnant sur le dossier de sa chaise.
Il se leva pour faire face à la jeune femme qui lui adressa un sourire éclatant.
-          Je ne vous ai encore jamais vu ici…
 
-          Oui, je suis de passage, je suis passée voir mon frère. Mais je reste quelques jours.
 
-          On se recroisera peut-être, alors !
 
-          J’espère. Bon ben, j’y vais, mon frère m’attend dehors. Bonne soirée…
 
-          Nicolas.
 
-          Alors bonne soirée Nicolas. Moi c’est Jeanne.
 
-          Bonne soirée Jeanne.
La jeune femme lui sourit avant de se diriger vers la sortie. Au moment de franchir la porte, elle croisa une très jolie jeune femme aux longs cheveux blonds qui lui tint la porte et s’effaça pour la laisser passer. Elle la remercia d’un signe de tête et se dirigea vers la voiture de son frère. La jeune blonde quant à elle entra dans la cafétéria et alla retrouver son petit ami.
-          Coucou mon Nicolas !
 
-          Oh Hélène…
 
-          Ben oui, mon chéri, tu attendais quelqu’un d’autre ? plaisanta Hélène.
 
-          Non, non, excuse-moi, j’avais la tête ailleurs. Répondit Nicolas. Tu es magnifique, comme toujours.
 
-          Merci mon Nicolas, tu n’es pas mal non plus.
 
-          J’ai commandé pour toi, salade océane comme d’habitude.
 
-          Oh ! C’est gentil, tu es adorable. Ça mérite un bisou ça ! Dit encore la jeune femme avant d’embrasser son petit ami.
 
-          Alors ma chérie, comment vas-tu depuis tout à l’heure ?
 
-          Très bien merci. Enfin, juste un peu inquiète…
 
-          Pour Johanna et Christian ?
 
-          Oui. Enfin, non, pas exactement.
 
-          Je ne te comprends pas là…
 
-          Ben je ne suis pas inquiète pour eux en tant que couple. Quand je vois les regards qu’ils se jettent ou les petits gestes qu’ils ont l’un pour l’autre sans même s’en rendre compte, je sais que c’est juste une question de temps avant que nos tourtereaux ne se remettent ensemble.
 
-          Alors qu’est-ce qui te préoccupe Hélène?
 
-          C’est José…
 
-          Ah, toi aussi tu as remarqué ?
 
-          Comment ne pas remarquer ?! J’en parlais encore avec Laly juste avant de venir. Tu as vu comment il la regarde ?! On dirait un coup de foudre à retardement.
 
-          Tu connais José, il tombe amoureux tous les jours, mais ça ne dure jamais longtemps.
 
-          Je ne crois pas Nicolas. J’ai l’impression que cette fois c’est différent. Appelle-ça de l’intuition féminine mais je sens que ça va mal tourner… quelqu’un va souffrir.
 
-          Si tu as raison, je ne sais pas si le couple José/Béné va se relever de tout ça.
 
-          Oui, ça m’inquiète.
 
-          Tu es vraiment adorable mon Hélène, toujours à te préoccuper des autres.
 
-          Que veux-tu, on ne se refait pas ! Non, plus sérieusement, on est un groupe soudé, c’est normal qu’on veille les uns et les autres.
 
-          Tu as raison ma chérie, comme toujours. Tu es notre ange gardien !
 
-          Et ce n’est pas une mince affaire, crois-moi. Répondit Hélène en riant. Tu veux faire quoi après le dîner ? on fait une petite balade ?
 
-          Ça t’ennuie si on passe vite-fait au garage, plutôt ? C’est juste à côté et je ne veux pas rentrer trop tard, j’ai un cours tôt demain matin.
 
-          Ah… ok, comme tu veux. Répondit Hélène en tentant de cacher sa déception… au garage… comme d’habitude…
 
Paris’ Saloon
 
Christian entra dans le bar d’un pas incertain. Ce n’était pas le genre d’endroit qu’il fréquentait habituellement et il devait bien avouer qu’il était un peu intimidé. Il fut tout de suite happé par le bruit et la bonne humeur ambiante. Il se dirigea vers le bar et s’installa au comptoir. La majeure partie des clients ou tout du moins ceux qui parlaient le plus forts, s’exprimaient en anglais et il devait se concentrer pour comprendre des bribes de conversation.
Depuis près de 2 ans qu’il connaissait Johanna, il avait beaucoup progressé en anglais. Elle ne le lui avait jamais dit, mais il avait pris des cours particuliers et était désormais capable de suivre un film en VO ou de lire un livre en anglais sans avoir besoin d’un dictionnaire. Il n’avait jamais été aux Etats-Unis et pour lui c’était un moyen de se rapprocher un peu plus de Johanna, de sa culture.
 
-          Qu’est-ce que je vous sers jeune homme ? Demanda le barman.
 
Christian se tourna vers lui et se trouva nez à nez avec un grand gaillard d’une cinquantaine d’années. Il avait le crâne rasé et une épaisse moustache. Il portait un T-Shirt noir qui laissait entrevoir ses muscles et notamment son biceps droit sur lequel était tatoué une tête d’aigle.
 
-          Une pression s’il vous plait.
 
Pendant qu’il lui préparait sa bière, Christian reprit :
 
-          Comment saviez-vous que je parlais français ?
 
-          Le prend pas mal mon garçon, mais tu ne fais pas parti du style de clientèle qu’on reçoit d’habitude ici.
 
-          Et c’est une mauvaise chose ?
 
-          Pas le moins du monde. Répondit le barman en lui tendant sa bière. Tu es Christian ?
 
-          Co… Comment le savez-vous ? Balbutia le jeune étudiant.
 
-          Jo m’a tellement parlé de toi, que j’aurai pu te reconnaitre entre mille ! Moi c’est Burt.
 
-          Enchanté Burt. Dit Christian en serrant la main de l’homme. Je suis étonnée que Johanna vous ai parlé de moi, nous ne sommes pas en très bon termes en ce moment.
 
-          C’est ce que j’ai cru comprendre. Acquiesça Burt en souriant. Mais bon, vu les étoiles qu’elle a dans les yeux quand elle parle de toi, je pense que c’est en cours de résolution.
 
-          Je l’espère ! Elle compte énormément pour moi.
 
Se disant, Christian se tourna vers la grande salle qu’il balaya des yeux.
 
-          Elle est en pause. Elle reprend dans 5 minutes.
 
-           Merci Burt.
 
-          Je t’en prie mon garçon. Je peux te donner un conseil ?
 
-          Bien sûr, allez-y.
 
-          Bon 2 conseils en fait. Le premier : cesse de me vouvoyer. Le deuxième : fais attention à Jo, elle a l’air forte comme ça, mais elle est fragile.
 
-          Je vais suivre les 2 conseils. Surtout le deuxième. Je crois que je n’ai pas toujours été à la hauteur avec elle. Mais Johanna donne toujours l’impression d’être indestructible.
 
-          Eh, c’est une texane ! Elle me fait penser à Becky.
 
-          Ta fille ?
 
-          Non, Rebecca était ma petite sœur… expliqua le barman.
 
-          Etait… ?
 
-          Elle s’est suicidée il y a quelques années…
 
-          Oh, je suis désolé Burt.
 
-          C’est la vie…
 
-          Hey Burt, I’m back ! Oh… Christian ? But, what are you doing here ?! (mais, qu’est-ce que tu fais là ?)
 
Christian se tourna vers Johanna qui venait d’arriver, et comme toujours il était subjugué. Elle portait un chemisier blanc sans manches, un jean délavé qui épousait parfaitement ses formes, des santiags et son stetson.  Elle n’était pas maquillée ou très peu et sa peau était éclatante de naturel. Elle le regardait avec étonnement.
 
-          Bon, je vous laisse les jeunes. Jo’, tu reprends le 3ème carré.
 
-          Ok boss. J’allais oublier Burt, Peter a appelé.
 
-          Thanks Princess, je vais le rappeler.
 
Johanna regarda le barman s’éloigner.
 
-          Il est sympa ton patron.
 
-          C’est vrai. J’adore bosser avec lui. Il me fait penser à mon père.
 
-          Et tu racontes ta vie privée à ton père, toi ?
 
-          De quoi tu parles, Christian ?
 
-          Ben, Burt m’a dit que tu lui as parlé de moi !
 
-          C’est bon, pas la peine de prendre la grosse tête non plus.
 
-          Je constate, c’est tout. Répondit Christian avec malice.
 
-          Bon, pourquoi tu es là, si c’est pour fanfaronner, tu m’excuseras, mais j’ai encore pas mal de travail, je termine à 00h30 cette nuit. Répliqua Johanna avec exaspération.
 
-          Excuse moi mon bébé, je plaisantais c’est tout.
 
-          Non, c’est moi qui m’excuse mon Cricri, je ne sais pas ce que j’ai, je pars au quart de tour en ce moment.
 
-          Si mes calculs sont bons, tu dois être à J-2, ça doit être pour ça…
 
-          Christian !! Je ne sais pas si je dois être flattée que tu connaisses encore mieux mon cycle que moi, ou si je dois être agacée que tu m’accuses d’être dominée par mes hormones !
 
-          Je préfère la première alternative ! Répondit Christian en riant.
 
-          Mais tu ne m’as toujours pas dit pourquoi tu es là ? Reprit Johanna.
 
-          Ben comme ta voiture est en panne, j’ai décidé de venir te chercher.
 
-          C’est vrai ? demanda Johanna d’une voix douce.
 
-          Oui. Ça m’inquiète de te savoir toute seule dans le métro au milieu de la nuit.
 
-          Tu es vraiment adorable, tu sais…
 
-          C’est normal. Je tiens beaucoup à toi, j’espère que tu le sais…  dit Christian en jouant avec une des mèches de cheveux de la jeune femme.
 
-          Je le sais Christian et c’est réciproque. Ce sera sympa de prendre le métro tous les 2, tu sais que je me perds tout le temps et je t’avoue que je ne suis pas toujours rassurée toute seule!
 
-          J’ai la voiture de Guillaume.
 
-          Attends, ton frère t’a prêté sa voiture ?!
 
-          Oui, il t’adore alors quand il a su pourquoi j’en avais besoin, il a cédé tout de suite.
 
-          Merci beaucoup mon Cricri. Par contre tu vas devoir attendre un peu, j’ai pas mal de boulot et je ne vais pas être disponible pour te tenir compagnie.
 
-          Ne t’inquiète pas mon bébé. J’ai pris mes cours avec moi, j’ai de quoi m’occuper !
 
-          Ok, à tout à l’heure alors !
 
Chambre des filles
 
Johanna entra dans la chambre doucement. Elle avait retiré ses chaussures sur le palier afin de ne pas réveiller Laly et Hélène. Mais à peine eut-elle pénétré dans la pièce que la lumière s’alluma brusquement et qu’Hélène se jeta à son cou.
 
-          Johanna, Dieu merci tu vas bien !
 
-          Mais évidemment que je vais bien ! répliqua Johanna. Que veux-tu qu’il me soit arrivé ?!
 
-          Johanna, tu finissais à minuit et demi et il est déjà 4h du matin !!! J’ai pas arrêté de t’appeler mais je tombais sur ta messagerie, j’étais morte de peur !
 
-          Oh pardon mon Hélène ! s’excusa Johanna. Mon portable n’avait plus de batterie. Eh, mais Laly n’est pas là ?
 
-          Elle est avec Sébastien. Ils sont chez ses grands-parents et ils dorment là-bas. Mais elle m’a appelée pour me prévenir, elle ! réprimanda Hélène.
 
-          Pardon ma belle, je suis désolée.
 
-          Ce n’est rien, l’essentiel c’est que tu ailles bien. Mais tu as fait quoi pendant tout ce temps ?! Demanda Hélène en s’installant sur son lit tandis que Johanna se préparait pour se mettre au lit.
 
-          J’étais avec Christian…
 
-          Non ?!
 
-          Si. Il a emprunté la voiture de son frère et il est venu me chercher.
 
-          Oh, c’est trop mignon… et je ne te demande pas ce que vous avez faits pendant 3h30…
 
-          On a parlé.
 
-          C’est ça, oui…
 
-          Non, vraiment Hélène, on est arrivé à la cité U vers 1h du matin en fait. On s’est baladé sur le campus et on a juste parlé.
 
-          Purée, c’est trop romantique !
 
-          Arrête Hélène ! On dirait moi, répondit Johanna en riant.
 
-          Excuse-moi, mais je suis tellement heureuse pour vous deux. Bon, vu les circonstances, je te pardonne de ne pas m’avoir appelée, mais la prochaine fois, tu le feras, hein ?!
 
-          Promis mon Hélène.
 
-          Bon, ben faut se mettre au lit parce qu’on a cours à 8h30 demain matin… le réveil va être rude !
 
-          Hé ! tu ne veux pas savoir de quoi on a parlé ?! s’étonna Johanna.
 
-          Ben si bien sûr, mais je ne veux pas être indiscrète…
 
-          Tu es meilleure amie Hélène, tu n’es jamais indiscrète. On se dit tout, non ?
 
-          C’est vrai ! admit Hélène.
 
Johanna s’installa alors sur le lit, à côté d’Hélène.
 
Flash back
 
-          Merci de m’avoir ramenée mon Cricri. Dit Johanna en tandis qu’elle se promenait sur le campus avec Christian.
 
C’était l’arrière saison et la nuit était très douce. Il y avait de magnifiques étoiles et Johanna se sentait particulièrement bien.
 
-          Ça m’a fait plaisir mon bébé. Je te ramène jusqu’à ton bâtiment.
 
Alors qu’ils marchaient l’un à côté de l’autre, Christian pris naturellement la main de Johanna dans la sienne et fut rassuré lorsqu’elle ne la retira pas.
 
-          Darling, je peux te poser une question ?
 
-          Bien sûr.
 
-          Tu penses que je devrais rencontrer Yves St-Laurent ?
 
-          Ça dépend. Tu en as envie ?
 
-          Je meurs de trouille !
 
-          Oui, mais est-ce que tu en as envie ?
 
Johanna réfléchis un instant puis s’exclama avec enthousiasme:
 
-          J’en meurs d’envie !! J’ai adoré faire les photos avec Thomas.
 
-          Alors qu’est-ce qui te retiens ?
 
-          Tu sais quoi ? tu as raison ! Il n’y a rien qui me retienne. Après tout, c’est un rêve que doivent avoir des tas de femmes comme moi.
 
-          Comme toi ?
 
-          Oui, des femmes normales, banales. The average woman ! (la femme moyenne)
 
-          Johanna, tu n’es pas une femme « dans la moyenne ».
 
-          Christian, tu n’es pas objectif ! Bref, j’ai peur, mais j’ai envie de relever ce défi ! Au pire, qu’est-ce que je risque, qu’il se rende compte que je ne fais pas l’affaire ?! J’ai envie de le prendre comme une nouvelle expérience. C’est so exciting ! Je vais peut-être rencontrer des stars !!
 
-          Voilà ! ça c’est la Johanna que je connais. Celle qui n’a peur de rien, ni de personne ! Répondit Christian.
 
-          Oui, je le dois à toutes les anonymes qui rêvent d’avoir cette opportunité, c’est un peu comme si j’étais investie d’une mission !
 
-          Euh… t’en fais pas un peu trop ma Johanna, là ?! lança Christian en riant.
 
-          Tu ne peux pas comprendre mon Cricri. Toi, tu es beau comme un Dieu !
 
-          Johanna !
 
-          Mais c’est vrai. Tu n’imagines pas ce que c’est que de faire toujours 2 têtes de plus que les autres. Tu n’imagines pas l’enfer que ça a pu être à l’adolescence.
 
-          Mon bébé, tu n’as plus 14 ans… Tu es magnifique, grande, mince, élancée…
 
-          Mouais, c’est ça…
 
-          Je suis sérieux Johanna. J’adore ta mini-jupe façon léopard ou ta robe noire, tu sais, celle que tu as mise pour voir le responsable des chambres de la cité U.
 
-          Mais, pourtant tu n’aimes pas quand je les mets…
 
-          C’est pas ça, c’est juste que pour aller à la fac, c’est un peu trop. Quand tu les mets, tous les regards sont braqués sur toi.
 
-          Je te fais honte…
 
-          Non, je suis jaloux et possessif, c’est différent.
 
-          Ne dis pas n’importe quoi Christian !
 
-          Je suis désolé mon bébé.
 
-          Désolé de quoi ?
 
-          De t’avoir si mal traitée que tu n’aies pas confiance en toi, ni conscience de ta beauté. Il parait évident que je ne te l’ai pas assez dit, mais tu es la plus jolie  femme que j’ai jamais vu. Tu es si belle qu’il suffit que tu t’apprêtes un tout petit peu pour que tu illumines toute une pièce et que tu éclipses toutes les autres. Ce n’est pas pour rien que Clara t’a remarquée ou qu’Yves St-Laurent a été subjugué par tes photos !
 
-          Subjugué, subjugué, n’exagérons rien…
 
-          Johanna, tu es charmante et tu as une classe folle, il ne faut pas que tu en doutes, jamais.
 
-          Je vais essayer…
 
-          Tu vas faire plus qu’essayer mon bébé. Tu vas y arriver et tu vas décrocher ce job.
 
-          Merci Christian. Tu es adorable.
 
-          Tu n’as pas toujours dit ça.
 
-          Tu ne m’as pas toujours donné des raisons de le dire.
 
Tout en discutant, ils étaient arrivés devant l’entrée du bâtiment des filles. Johanna se tourna vers lui et lui sourit. Son visage était baigné par la lumière de la lune et elle ressemblait à un ange. Comme souvent, Christian sentit une vague de désir intense monter en lui. Il regarda ses yeux brillants, son nez parfait, et ses lèvres… ses lèvres qui l’attiraient comme un aimant.
 
-          Je vais t’embrasser mon ange, que tu le veuilles ou non… avertit Christian d’une voix rauque en fixant la bouche de Johanna.
 
La jolie texane aurait voulu répliquer, mais c’est comme si elle était incapable de penser clairement. Ils n’étaient pourtant pas des étrangers l’un pour l’autre, et elle était habituée aux accès de machisme de Christian, mais cette fois c’était différent. Pour la première fois depuis qu’elle le connaissait, elle n’avait plus la sensation de parler à un garçon qui jouait à l’adulte, mais à un homme un vrai. Il émanait de lui une virilité presque primale qui l’excita et lui fit peur à la fois.
Alors qu’il se pencha vers elle, elle sentit comme une panique s’emparer d’elle et elle murmura dans un souffle :
 
-          Je suis pas prête…
 
-          Tant pis… chuchota alors Christian juste avant de poser ses lèvres sur celles de la jeune femme.
 
Ce contact était d’une infinie tendresse et la douceur des lèvres de Christian contrastait avec la force qu’il dégageait tandis qu’il passait ses bras autour de la taille de la jeune fille. Il était plus petit qu’elle mais tandis qu’il glissait lentement sa langue entre ses lèvres entrouvertes, Johanna eut la sensation que c’était lui qui la dépassait. Elle se sentait totalement en sécurité et s’abandonna avec langueur à ce baiser doux et passionné à la fois. Elle noua ses bras autour du cou de Christian et se sentit fondre entre ses bras.
Elle ignora combien de temps, ils restèrent ainsi à s’embrasser encore et encore… Puis, il s’écarta légèrement et plongea son regard dans le sien.
 
-          On est à nouveau ensemble ?
 
-          Christian…
 
-          Chut, ne dis rien mon ange, l’arrêta Christian en posant délicatement l’index sur la bouche de Johanna. Je sais que tu as besoin de temps et que tu veux que je te reconquérisse et c’est bien mon intention. Je sais que tu n’as pas confiance en moi et je le comprends. Je vais tout faire pour que tu n’aies plus aucun doute sur moi, sur nous. Prépares-toi à être séduite mon bébé, parce que j’ai bien l’intention de te rendre folle de moi…
 
-          Je suis déjà folle de toi, Christian…
 
-          Pas assez pour m’épouser. Mais je te ferai changer d’avis. Toi et moi, c’est une évidence, envers et contre tout.
 
-          Christian, je…
 
-          Allez mon ange, il vaut mieux que tu rentres, comme je connais Hélène, elle doit faire les cents pas dans la chambre.
 
-          Tu as raison. Merci pour cette délicieuse soirée.
 
-          Non, merci à toi. Tu me laisses une dernière chance et je te promets que je ne la gâcherai pas. Bonne nuit bébé.
 
-          Bonne nuit Darling. Répondit Johanna avant d’entrer dans le hall.
 
Elle fit un dernier signe de la main au jeune homme avant de monter dans l’ascenseur. Celui-ci la regarda s’éloigner et resta encore jusqu’à ce qu’il vit la lumière s’allumer dans la chambre des filles. Il repartit alors vers le bâtiment des garçons, le cœur léger.
 
Fin du flash back
 
-          Oh c’est trop trop mignon !
 
-          Je trouve aussi ! répondit Johanna en rougissant. Je suis entrain de retomber amoureuse de lui, tu sais…
 
-          Tu vas accepter de l’épouser ?
 
-          C’est trop tôt pour le dire. Pour le moment, on se redécouvre l’un et l’autre et j’ai envie de profiter de chaque seconde.
 
-          Tu as raison, vous avez le temps. En tout cas, je suis très heureux pour vous deux. Dit Hélène tristement.
 
-          Hélène, ma belle, ça va ?
 
-          Oui pourquoi ?
 
-          Je ne sais pas, il y a comme un souci… tu sais que tu peux tout me dire. L’encouragea Johanna.
 
-          En fait, c’est vrai, j’ai un souci…
 
A suivre


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 16:28 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

BRAVO Son souci s'appelle nico et elle s'ennuie lol Mort de Rire
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 16:39 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

trop bon chapitre Razz

Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 17:20 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

J'ai adore ce chapitre. Enfin, Christian realise ce qu'il doit faire pour la reconquerir. Tres belle scene entre eux en dehors du batiment des filles. Tu as trouve les mots pour decrire tres bien ce que Johanna a du ressenti par rapport au changement de Christian. BRAVO
Par contre, j'aime pas la rencontre entre Jeanne et Nicolas. Quelque chose me dit qu'il y aura des problemes.
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 22:58 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

J'adore. Christian se réveille, c'est pas trop tôt !

Quel est le souci d'Hélène ?
_________________


Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Jeu 26 Sep - 10:04 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

Christian a enfin ouvert les yeux et compris que s'il ne fait pas des efforts, il ne retrouvera pas sa Johanna!
En tout cas, il semble métamorphosé et Johanna a du mal de ne pas craquer

Par contre, je n'aime pas trop ce qui se passe entre Hélène et Nico...passez votre chemin Melle Jeanne Rolling Eyes
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 01:04 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

BRAVO BRAVO très très beau chapitre.

hâte de voir la suite.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lilou25
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 493
Localisation: paris
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 2 Oct - 00:05 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

Très bien Nelle ta fiction! Alors serait-ce la fin du couple Hélène/Nicolas???
Christian a l'air de prendre conscience qu'il va devoir "sortir les rames" pour récupérer sa Johanna surtout qu'apparemment, il y en a 1 qui aimerait récupérer la place...


Revenir en haut
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 18:32 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

Chapitre 6
 
 
Chambre des filles
 
-          Mais rassures-moi ma belle, tu l’aimes encore ton Nicolas, dis ?
 
-          Evidemment que je l’aime encore ! répliqua Hélène.
 
-          C’est quoi le problème alors ?
 
-          Je viens de te le dire…
 
-          Tu m’as dit que Nicolas t’attendait au restau, qu’il a commandé avant que tu n’arrives et qu’ensuite vous êtes allés au garage… je ne vois pas ce qui change de d’habitude !
 
-          Ben c’est bien ça le problème ! C’est « comme d’habitude ». Je lui ai proposé qu’on aille se balader, mais non, « comme d’habitude » il a voulu aller au garage. Déplora Hélène.
 
-          C’est vrai que vous allez souvent au garage… vous y faites quoi d’ailleurs ?!
 
-          Ben euh… d’après toi ? répondit la jolie blonde en rougissant.
 
-          Ben je sais pas moi… euh… Oh ! ça y est, je vois !!! OH… les coquins !!! plaisanta Johanna quand elle comprit ce que voulait dire Hélène.
 
-          Mouais… c’est pas drôle Johanna ! tu t’imagines avoir ce genre de relation avec Christian ?!
 
-          Non, mais on a pas le même caractère que vous. Vous vous êtes moins… enfin, plus…
 
-          Plus chiants ! vas-y dis le !
 
-          J’allais dire plus raisonnable, ma belle.
 
-          Je m’ennuie Johanna… je ne dis pas que je veux une relation aussi tumultueuse que Christian et toi, mais un peu plus imprévisible, spontanée, je sais pas moi ! soupira Hélène.
 
-          Mais tu veux dire que vous le faites tout le temps au garage ?! reprit Johanna.
 
-          Johanna ! c’est bon, c’est pas ça le nœud du problème, si je puis dire !
 
-          Ben si, quand même !! Le prend pas mal mon Hélène, mais ça manque cruellement d’imagination… je sais pas moi, un week end à la campagne, une nuit d’hôtel…
 
-          Nicolas est fauché comme n’importe quel étudiant et refuse que je paye. Il est pas moins macho que ton Cricri sur certains points !! s’agaça Hélène.
 
-          Mais je sais pas moi, il peut emprunter ma voiture ou celle de José, une balade et une chose en amenant une autre, ou un cinéma ou…
 
-          Un cinéma ?! tu as fais ça au cinéma avec Christian ?!
 
-          Ben mon Cricri est fauché, mais il a de l’imagination et on a le goût du risque ! répliqua Johanna avec malice.
 
-          Pfff… Tu as raison ma Johanna, Nicolas et moi, c’est Ken et Barbie… Tout est dans l’apparence proprette, mais à l’intérieur, c’est vide !
 
-          Ne dis pas ça ma belle ! Et pourquoi tu ne fais pas comme moi ?
 
-          Comment ça ?
 
-          Ben n’attend pas que Nicolas fasse un effort. Tu veux un peu plus d’excitation dans ta relation, créé-là. Exiges-là ! Invites-le dans un bon restau, réserves une nuit dans un petit moulin à la campagne, choisit d’autres plats à la cantine… !
 
-          T’est marrante ma Johanna, avec quel argent ?!
 
-          Viens bosser avec moi au Saloon !
 
-          Tu crois ?
 
-          Oui, Burt cherche une nouvelle serveuse. Son neveu Peter vient faire des extras de temps en temps, mais il est en train de monter son affaire et il est de moins en moins dispo. Tu as vécu en Australie, tu parles parfaitement anglais, tu as besoin d’argent et de dépaysement et ce sera top de bosser toutes les deux. On se serrera les coudes…
 
-          Tu n’as pas tort… concéda Hélène. Et maintenant que tu vas devenir mannequin, tu seras moins disponible et ton patron aura plus que jamais besoin de main d’œuvre.
 
-          On en est pas là mon Hélène, je dîne juste avec Yves St-Laurent demain soir, rien n’est fait !
 
-          Et moi, je suis sûre que ça va marcher. En tout cas, tu as une excellente idée Johanna. Tu as raison, il faut que je prenne les choses en main entre Nicolas et moi ! Tu es une amie géniale ma belle…
 
-          Je sais, oui ! répondit Johanna sans modestie aucune.
 
-          Je me disais bien aussi !! Bon, par contre t’as vu l’heure ?! On a cours dans moins de 4 heures et on a même pas encore dormi !
 
-          Tu as raison… tu parles d’un futur mannequin, je vais avoir une tête de papier mâché demain matin !!
 
-          Allez, au lit !! Bonne nuit ma Johanna.
 
-          Bonne nuit mon Hélène.
 
Le lendemain midi, à la cafèt’
 
-          Bon alors, vous nous la dites votre surprise ?! s’impatienta José.
 
-          Sois patient mon José, on attend Johanna et Hélène ! répliqua Laly.
 
-          T’as beau jeu de parler de patience, toi !!!
 
-          José, Laisse ma Laly tranquille. Les filles ne vont pas tarder. Intervint Sébastien.
 
Laly se tourna vers José et lui tira la langue provoquant l’hilarité générale !
 
-          Non, mais vous avez-vu ?! S’insurgea José.
 
-          Mais vous êtes hallucinants tous les deux ! on devrait vous donner une pelle et un seau, tiens ! s’exclama Bénédicte en riant.
 
-          Très drôle Béné, très drôle. Répondit Laly d’un ton boudeur. Bon, qu’est-ce qu’elles font ?!
 
-          Elles vont arriver. Intervint Christian.
 
Puis lisant le texto de son téléphone qui venait de vibrer, il ajouta :
 
-          D’ailleurs, elles ne devraient plus tarder, le cours vient de finir.
 
-          Johanna t’a envoyé un texto ? questionna Laly. C’est reparti comme en 40 ?
 
-          Laly, ça ne nous regarde pas.
 
-          Oh Sébastien, fais pas ton rabat-joie ! Christian et Johanna sont mes amis, c’est normal que je m’intéresse à eux. Alors Christian, dis nous tout, ça en est où ?!
 
-          Laly, ça ne te regarde pas ! répliqua Christian.
 
-          Ouh lala, monsieur est ronchon !
 
-          Laisse Laly, visiblement, notre Cricri s’est prit un râteau ! plaisanta José.
 
Christian fusilla son ami du regard. Il n’avait qu’un envie, lui rabattre son caquet, mais un coup d’œil à Bénédicte l’en dissuada. Le jeune batteur était perpétuellement en colère contre José et s’en voulait énormément pour ça. Il n’était pas stupide et avait bien remarqué que son ami avait un coup de cœur pour Johanna, mais il savait qu’il n’avait pas le droit de lui en vouloir alors qu’à peine un an plus tôt, c’est lui, Christian qui l’avait trahit en ayant une aventure avec Bénédicte. José était très taquin et un vrai séducteur, mais c’était également un ami loyal et jamais il ne chasserait sur les terres d’un ami. Mais bien qu’il sache tout cela, ces derniers temps, dès lors que Christian posait son regard sur José, il sentait monter en lui cette jalousie, ce sentiment de possession qui ne le quittait plus.
 
-          Ah ben, les voilà ! lança Nicolas, le sortant de ses pensées.
 
Hélène et Johanna venaient tout juste d’entrer dans la cafétéria. Elles s’approchèrent de la bande, souriantes mais les yeux cernés et le visage fatigué.
 
-          Ben alors les filles, il était si chiant ce cours ?! demanda Christian.
 
-           Non pourquoi ? demanda Hélène en s’installant à côté de Nicolas.
 
-          Ben vous avez-vous vos têtes ? répliqua celui-ci.
 
-          Ah, ça ?! c’est qu’on s’est couchées à 5h30 alors le réveil à 7h, on a un peu galéré !
 
-          A 5h30 ? mais je t’ai déposée vers 4h Johanna ! s’étonna Christian.
 
-          Oui, mais disons qu’on a un peu discuté…
 
-          Voilà ! c’est bien les nanas ça ! ça jacasse jusqu’à pas d’heures et ça s’étonne de ne pas pouvoir suivre les cours le matin !
 
-          Christian !
 
-          Laisse Nico ! Il est trognon quand il essaie de jouer à l’homme !! répliqua Johanna d’une voix moqueuse.
 
-          Laisse-moi 5 minutes et je vais te montrer si je ne suis pas un homme !
 
-          5 minutes ?! ouh lala, voilà de quoi me laisser un souvenir impérissable !!
 
-          Johanna, mon bébé ?
 
-          Oui, Darling ?
 
-          On t’a déjà dit que tu étais une chieuse ?!
 
-          Espèce de petit crétin, va !
 
Cet échange s’était déroulé sur le ton de la taquinerie et de la complicité, et toute la bande avait assisté avec amusement à la scène.
Laly allait faire un commentaire mais Sébastien l’en empêcha en posant sa main sur la bouche de la jeune femme avant qu’elle ne fasse une remarque déplacée.
José regardait particulièrement Johanna. Il était de plus en plus transporté par sa joie de vivre, son sourire éclatant et sa beauté naturelle. Il sentait bien qu’il était sur une pente très glissante, mais il ne parvenait pas à retenir ses sentiments qu’il ne savait d’ailleurs pas encore vraiment identifier.
Le regard de Bénédicte oscillait quant à lui entre José et Johanna. Il semblait évident que la texane n’avait absolument rien remarqué de l’intérêt soudain qu’elle suscitait chez José. L’humeur de  Bénédicte s’assombrit brusquement. Si ses craintes étaient fondées, sa relation avec José serait cette fois vraiment menacée.
Conscient de tous ces échanges de regards, Nicolas préféra intervenir :
 
-          Oh fait, Laly, Sébastien, vous n’aviez pas une nouvelle à nous annoncer ?!
 
-          Ah oui, c’est vrai… bon, vas-y ma Laly, je sais que tu meurs d’envie de leur dire ! lança Sébastien.
 
-          Mais euh !!! Bon, alors : vous savez qu’on était chez les grands-parents de Sébastien hier… ? Hé bien, ils ont décidé de partir un an autour du monde !
 
-          C’est ça la nouvelle ?! s’exclama José. Le prend pas mal Sébastien, je suis certain que tes grands-parents sont supers, mais en quoi ça nous intéresse ?
 
-          José !! Mais laisse la finir !!
 
-          Merci Béné ! je ne sais pas comment tu supportes ce mec ! Bref, reprit Laly, les grands parents de Sébastien ont eu l’idée de nous proposer d’occuper leur maison en leur absence !
 
-          Sérieux ?! s’écria Johanna ! Vous allez vivre ensemble ?! Mais c’est génial ! Je suis super heureuse pour vous.
 
-          Attends Johanna, ce n’est pas tout. Intervint Sébastien.
 
-          En fait, ce n’est pas uniquement Sébastien et moi qui allons vivre ensemble, mais nous tous.
 
-          Comment ça ? demanda Hélène.
 
Avant que Laly ne puisse répondre, une jeune femme brune s’approcha et tapota sur l’épaule de Nicolas.
Il se retourna et reconnu la jolie brune de la veille.
 
-          Oh, Jeanne, c’est ça ?
 
-          Oui. Bonjour Nicolas… tu as encore fait tomber ta veste. Répondit la jeune femme en souriant.
 
-          Décidemment ! dit alors Nicolas en remettant sa veste sur le dossier de sa chaise.
 
-          Bon, hé bien bonne journée à tous. Ajouta la jeune femme avant de s’éloigner.
 
-          C’était qui ça ?! demandèrent en même temps Johanna et Laly.
 
-          Oh, juste une fille que j’ai rencontré hier. Ma veste était tombée et elle me l’a fait remarquer, c’est tout.
 
-          Tu es sûre que c’est tout ? insista Laly.
 
-          Evidemment, quelle question !!
 
-          Laly, laisse Nicolas tranquille ! Il tient bien trop à la vie pour faire quoi que ce soit qui pourrait faire souffrir Hélène. Intervint Johanna d’une voix calme mais ne laissant aucun doute sur le fait qu’elle ne plaisantait pas.
 
-          Vous êtes mignonnes, les filles ! Dit Hélène en souriant sereinement à ses deux amies. J’ai une confiance totale en mon Nicolas alors vous pouvez ranger vos bazookas.
 
-          Merci mon Hélène ! Ajouta Nicolas en embrassant sa petite amie. C’est qu’elles m’étriperaient !
 
-          Dis plutôt qu’on t’émasculerait ! Dit Johanna en mimant 2 pierres se cognant l’une contre l’autre, occasionnant des frissons à tous les garçons de la bande.
 
-          Vous êtes dingues ! remarqua Sébastien.
 
-          Non, on est amies mon chéri, répondit Laly. On ferait n’importe quoi les unes pour les autres.
 
-          Vous avez compris les gars ? vous avez intérêts à vous tenir à carreau ! se moqua José.
 
-          Toi aussi José ! Intervint Bénédicte en donnant une tape derrière la tête de son volage petit ami.
 
-          Hé ! protesta celui-ci.
 
-          Au fait, Laly, tu n’as pas fini de nous expliquer en quoi on était concernés par le tour du monde des grands-parents de Sébastien. Reprit Hélène pour calmer le jeu.
 
-          Ah oui, c’est vrai ! Donc, en fait, la grand-mère de Sébastien a eut 4 enfants et chacun avait sa chambre…
 
-          Oh ! tu veux dire que…
 
-          Qu’il y a la place pour que nous y vivions tous !! Il y a un 3 étages, 1 super grande cuisine, 2 salles de bain, 5 chambres, un super grand jardin et tenez vous bien : une piscine couverte !! S’extasia Laly.
 
-          Alors ça vous tente ? demanda Sébastien.
 
-          Si ça nous tente ?! Tu rigoles ?! Répliqua Johanna avec enthousiasme. Une maison gratos pour être tous ensemble ! Mais il faut fêter ça !!!
 
-          Oui, pourquoi pas ce soir ?! lança Bénédicte.
 
-          Ça aurait été avec plaisir, mais je suis prise ce soir.
 
-          Tu bosses ma grande ? demanda Nicolas à Johanna.
 
-          Non, je dine avec Clara, son mari Thomas, et Yves Saint-Laurent. D’ailleurs, c’est au Taillevent.
 
-          Le 3 étoiles près de l’Arc de Triomphe ? demanda Sébastien.
 
-          Oui. D’ailleurs, je ne sais même pas ce que je vais mettre. Et avec ma nuit quasi blanche et mes cernes, je vais avoir l’air d’un éléphant dans un magasin de porcelaine.
 
-          Arrêtes Johanna, on a déjà établie hier soir que tu es une très belle femme.
 
-          Merci mon Cricri. Mais on a aussi établit que tu n’es pas objectif et de toute façon, pour bosser avec Yves Saint-Laurent, il ne faut pas simplement que je sois belle, il faut que je sois spectaculaire.
 
-          Mais tu l’es ma Johanna ! Tu sais quoi ? On file chez mes parents, je suis sûre qu’avec les contacts de mon père à la télé, on va te trouver une robe époustouflante pour ce soir. Proposa Hélène en se levant.
 
-          Laly, ta grand-mère n’avait pas une recette de masque miracle spécial lendemain de cuite ?!
 
-          Ah oui, tu as raison ma Béné !! s’écria la jolie brésilienne ! Ma grand-mère était une sacrée bout en train et elle en a fait des nuits blanches à écumer les fêtes brésiliennes. Tu verras Johanna, je vais te faire un masque et tu auras une peau lisse et éclatante comme des fesses de bébé ! Béné ? tu viens avec moi acheter tous les ingrédients ?
 
-          Ok. Johanna, Hélène, on se retrouve dans la chambre dans 2h ?
 
-          Parfait ! Let’s go !!
 
Sur ce, les 4 amies quittèrent la cafétéria en coup de vent !
 
-          C’est moi où elles se sont barrées sans nous dire au revoir ?! s’insurgea José.
 
-          Qu’est-ce que tu veux mon José, il y a une urgence beauté !
 
-          C’est qu’elles ont le sens des priorités nos nanas !! s’exclama Christian.
 
-          NOS nanas ? demanda Nicolas. Est-ce à dire que Johanna et toi êtes réconciliés ?
 
-          Réconciliés ? oui. Mais tout n’est pas réglé. Je lui en ai fait bavé, alors il faudra du temps pour qu’elle me fasse complètement confiance.
 
-          Mais c’est sur la bonne voie, non ? Insista Sébastien.
 
Christian hocha simplement la tête.
 
-          En tout cas, je suis bien content de vous voir comme ça tous les 2. Et puis c’est bien de voir les rôles inversées. Ajouta Nicolas.
 
-          Comment ça ?
 
-          Ben pour une fois, c’est bien que ce soit le Cricri d’amour qui court après sa Johanna. C’est un spectacle qui va être très intéressant je crois !!
 
A suivre


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 20:07 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

BRAVO BRAVO très très belle suite.

oh j'aime pas se qui se passe entre Hélène et Nicolas.

j'aime beaucoup l'air taquin qui y a entre nos amoureux terrible.

hâte de lire la suite.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 20:27 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

BRAVO comme d'hab' je te suis lol
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 20:36 (2013)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le! Répondre en citant

j'adore bravo

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:33 (2018)    Sujet du message: Si tu m'aimes, prouves-le!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Fictions Abandonnées ou en suspens
Page 4 sur 5 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com