rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Bouleversements (titre provisoire)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions en cours Fics Tétralogie H&G
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Ven 13 Sep - 19:53 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Belle suite et belle chanson. J'ai une question. Christian a disparu quand exactement dans ta fiction? A l'epoque de la fac? Tu dis au debut de la fiction que nous sommes quelques annees apres la fin des Vacances de l'Amour. Christian et Johanna ont vecu ensemble a Love Island ou non?
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Sep - 19:53 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 14 Sep - 10:11 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

maria a écrit:

Belle suite et belle chanson. J'ai une question. Christian a disparu quand exactement dans ta fiction? A l'epoque de la fac? Tu dis au debut de la fiction que nous sommes quelques annees apres la fin des Vacances de l'Amour. Christian et Johanna ont vecu ensemble a Love Island ou non?

Christian n'a pas "disparu", dans ce sens où il a choisi de prendre du recul par rapport au reste de la bande, et il mène sa vie à l'écart (mais il n'est pas mort Mort de Rire , il se porte bien)
Ils ont vécu ensemble, mais mènent leur vie chacun de leur côté.... et Cricri semble avoir tiré un trait sur Johanna, sur la bande. Ils vont se revoir de toute manière, mais dans assez longtemps....





Merci mais là...... Evil or Very Mad



chapitre 20




Quelques jours passent. Entre-temps, le docteur Mondino a rappelé Hélène pour lui faire part des résultats des analyses de Sébastien : de grosses carences, à cause d’une alimentation peu variée et plutôt aléatoire… il a prescrit des comprimés ainsi qu’une alimentation plus variée et de meilleure facture. Et d’ailleurs, il commence à reprendre du poids, à avoir meilleure mine, sans compter que son début de pneumonie se guérit, preuve qu’il était vraiment temps qu’il retrouve ses amis et que ces derniers s’occupent de lui.



José et Hélène continuent effectivement à prendre soin de lui, à passer le voir pour lui apporter à manger et renouer le dialogue. Cependant, Sébastien ne confie plus tout ce qu’il a pu vivre pendant ces années loin de la bande, et Hélène ne lui pose pas de questions, attendant qu’il lui parle de lui-même… elle se contente de discuter de la pluie et du beau temps, et sans aborder le sujet « Laly », ne sachant pas comment il réagirait.
Entre-temps, Nicolas essaie de voir avec ses relations professionnelles, pour trouver un job à Sébastien, du moins quelques prestations en tant que photographe, pour lui remettre le pied à l’étrier sur le plan professionnel, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est compliqué, son carnet d’adresses paraissant laisser à désirer.




Le plus difficile, c’est pour Laly, qui trépigne, tellement elle a envie de revoir Sébastien. Elle ne comprend pas pourquoi c’est si long, avant qu’elle puisse le revoir, avant que Johanna ou Hélène acceptent de l’emmener le voir.



Et c’est la raison pour laquelle elle saute tout de suite sur l’occasion, quand elle voit que Johanna a laissé traîner ses clés de voiture sur son bureau : elle n’y tient plus, elle s’en empare, avant de sortir de l’agence immobilière en criant à Johanna qu’elle revient dans une petite heure, elle a besoin de faire un tour…



Elle roule jusqu’à la maison des parents d’Hélène, d’autant plus facilement que Johanna n’a pas effacé l’adresse dans le GPS… et ce, même si elle n’a pas encore récupéré son permis de conduire.


Laly arrive à la maison, et tout de suite, elle frappe à la porte. Celle-ci n’est pas fermée, et elle rentre dans le salon, où Sébastien est en train de faire un peu de ménage. Quand il la voit, il ne la reconnaît pas… il faut dire que beaucoup de temps a passé depuis leur rupture, et la jeune femme a changé de coiffure, de couleur… sans compter qu’il ne pense pas la voir là.



Résultat, il la regarde avec stupéfaction, la dévisageant presque comme si elle était une bête de foire.





Laly (doucement) : Seb… c’est moi… c’est Laly… tu te souviens de moi ?





Il ne répond pas tout de suite, puis commence à l’invectiver, à lui lancer tous les gros mots possibles et inimaginables à la figure. Laly en est très surprise, et ne sait pas quoi faire, elle ne bouge pas. Ce qui a le don d’énerver prodigieusement Sébastien, qui va vers elle d’un pas décidé et il l’empoigne, pour la faire quitter la pièce presque manu militari.



Et comme on peut s’y attendre de la part de Laly, elle se débat, elle explose, de sorte qu’ils sont presque en train de se battre, et sans exclusion de coups… à tel point que Sébastien bouscule tellement la jeune femme qu’elle finit par tomber par terre, sur le tapis, en heurtant au passage le coin de la table basse… et ce qui doit arriver arrive, c'est-à-dire qu’elle perd connaissance, restant étendue sur le tapis du salon.





En la voyant ainsi, Sébastien reste bouche bée, se rendant parfaitement compte de ce qui vient de se passer, et surtout qu’il a fait beaucoup de mal à Laly. Peut-être même qu’au fond de lui, il a peur de l’avoir tuée, de sorte qu’il est tout affolé quand il prend le portable que José lui avait acheté et qu’il appelle Hélène.




Sébastien : Hélène… Hélène… viens vite… j’ai fait une connerie… une grosse connerie…


Hélène (s’efforçant de rester calme) : qu'est-ce qu’il y a ? qu'est-ce qui s’est passé ?


Sébastien (affolé) : j’ai fait une connerie… Laly… je l’ai tuée… viens…


Hélène (ne comprenant rien) : Laly ? mais… attends calme-toi, dis-moi ce qui s’est passé…


Sébastien : non, viens… j’ai fait une connerie… on s’est battus, elle est morte… je l’ai tuée…


Hélène : calme-toi… j’arrive ! je suis là dans 10 minutes… calme-toi…




Et Hélène se dépêche de quitter les bureaux de la « chaine de l’espoir » pour venir à la maison et voir Sébastien. Quand elle arrive, Laly est toujours étendue sur le tapis, inconsciente. Grâce à ses connaissances en médecine, acquises au fil des missions humanitaires, Hélène prend son pouls et constate qu’elle est encore vivante, ce qui la soulage.




Hélène : ça va… elle est toujours vivante… elle a juste perdu connaissance…


Sébastien (désemparé) : tu… tu crois ?


Hélène : mais oui… bon, je vais appeler mon ami médecin, il va passer et nous dire ce qu’il en est… ne t’inquiète pas…


Sébastien : appeler ton ami ? tu crois que…


Hélène : oui, c’est mieux… mais ne t’en fais pas, je reste avec toi…




Hélène prend son portable, pour appeler le docteur Baptiste Mondino, et lui demander de passer à la maison, dont elle lui donne l’adresse. Puis elle reste avec Sébastien, pour le rassurer.




Hélène : il arrive… juste pour s’assurer que ça va pour Laly… par contre… vous vous êtes disputés ?


Sébastien : on peut dire ça comme ça… (s’effondrant sur le canapé) en fait, j’ai vu rouge quand elle est entrée… j’étais furieux qu’elle soit là, qu’elle me voie comme ça… je me suis mis dans une colère noire, comme je ne l’avais jamais été avant, sauf peut-être avec Juliette… je voulais absolument qu’elle parte, mais elle résistait, elle voulait rester, elle devait vouloir me parler… j’ai pas supporté… j’ai pété les plombs, je l’ai bousculée, on a commencé à se disputer gravement et à se battre… et elle est tombée…




Hélène est sous le choc de ce qu’il vient de lui dire, compte tenu de la gravité du geste et surtout de cet accès de violence qui ne ressemble absolument pas à son ami.




Sébastien : j’aurais pas dû… je sais… je suis désolé…
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Sam 14 Sep - 17:27 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Mais qu'est-ce qu'il lui arrive pour qu'il se comporte comme ca? Ca ne ressemble pas du tout a Sebastien comme on le connait. Suite tres intriguante.
Merci pour ta reponse en ce qui concerne Christian.
_________________


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 14 Sep - 18:21 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

c'est clair on a pas l'habitude d'un Seb comme ça !!!

Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Dim 15 Sep - 20:31 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

retard rattraper.

sa ressemble pas a seb tout sa.

cool on va revoir cricri.

hâte de lire la suite.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 16 Sep - 19:15 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Seb est contrarié d'avoir été surpris ainsi, maintenant qu'il ne voulait pas être surpris en mauvaise posture. Et il n'a pas dû la reconnaître....



chapitre 21



Alors qu’Hélène reste silencieuse, encore abasourdie, Laly commence à se réveiller, elle reprend connaissance et regarde autour d’elle. Hélène se penche délicatement vers elle, pour la rassurer.





Hélène : ne bouge pas ma Laly… tout va bien…



Laly (grognant) : qu'est-ce qu’il y a ? je suis où ?


Sébastien (balbutiant) : chez les parents d’Hélène… tu… tu étais venue me voir… tu allais partir…


Hélène (se reprenant) : il semblerait que tu aies trébuché… et tu es tombée… ne bouge pas, ma Laly… on a appelé un docteur…


Laly : je… je suis tombée ?




Elle essaie de se relever, mais elle doit sentir que ça tourne, et elle se recouche, alors que Sébastien préfère se lever, pour aller vers la fenêtre et guetter le docteur. Au fond de lui, il est bouleversé, parce qu’il a sciemment provoqué la chute de Laly, en se battant avec elle et en laissant exploser une colère qu’il ne soupçonnait même pas avoir en lui. Et peut-être qu’il culpabilise, qu’il s’inquiète. En tout cas, dès qu’il voit une voiture s’arrêter devant la maison, il ouvre la fenêtre pour se signaler au docteur, de manière à ce qu’il repère rapidement la maison. Le docteur Mondino y rentre, le salue et va tout de suite vers Laly, pour le plus grand soulagement d’Hélène. Il commence à l’examiner, en lui posant des questions pour voir son niveau de vigilance et de conscience.




Docteur : et vous savez où vous êtes ? comment vous vous appelez ?


Laly : bah oui… je suis chez les parents d’Hélène, et je m’appelle Laly.


Docteur : vous vous souvenez pourquoi vous êtes venue ?


Laly : pour voir Sébastien…


Docteur : et vous savez pourquoi vous êtes tombée ?


Laly : non…


Hélène (dédouanant son ami) : elle s’est pris les pieds dans le tapis, elle est tombée lourdement… en fait, comme elle a perdu connaissance quelques instants, Sébastien a eu très peur, c’est pour ça qu’on t’a appelé, Baptiste…


Docteur : elle est restée longtemps sans connaissance ?


Sébastien (comme s’il avait besoin de dire la vérité, pour se racheter) : oui, plusieurs minutes… ça ne fait pas très longtemps qu’elle s’est réveillée.


Docteur : hum… je préfère la faire transporter à la clinique, pour faire des examens… par mesure de précaution, parce qu’on n’est jamais assez prévenants dans ce genre de situation… on ne sait jamais… (Sébastien paraissant complètement affolé) rassurez-vous, c’est juste par mesure de précaution… histoire de faire un examen complet… je vais prendre les dispositions et faire venir une ambulance… (il s’éloigne pour passer un coup de fil)


Sébastien à Hélène : pourquoi tu dis qu’elle s’est pris les pieds dans le tapis ? que c’est pour ça qu’elle est tombée ? on sait que c’est pas vrai ?


Hélène : parce que ce n’est pas la peine, les détails…


Sébastien : mais si… si…


Hélène : ne pense pas au pire avant le résultat des examens que demandera Baptiste… ça ne sert à rien… et puis, Laly a l’air plutôt consciente… pas aussi pétulante que d’habitude, mais ça a l’air d’aller… allez, ne t’inquiète pas… et puis, je suis là…


Sébastien (avec émotion) : merci Hélène… je ne sais pas ce que je ferais sans toi… surtout que là, j’ai merdé, et dans les grandes largeurs… je me sens tellement coupable, je fais vraiment n’importe quoi… je fais du mal à tout le monde…


Hélène : tu n’avais pas conscience de ce que tu faisais… c’est la bousculade… rien de plus… c’est elle qui est tombée, mais ça aurait pu être toi… et puis, ne t’en fais pas, ces examens, c’est juste pour savoir… tout simplement… ça ne veut pas dire qu’il y a quelque chose de grave…


Sébastien : si seulement… si tu pouvais avoir raison…


Hélène : aie confiance… ça va aller… notre petite étoile veille sur nous, tu sais…




Quelques minutes plus tard, l’ambulance appelée par le docteur Mondino est arrivée. Les infirmiers amènent la civière dans le salon, pour allonger Laly dessus… pour sa plus grande contrariété : elle laisse entendre aller tout à fait bien, redevenant ainsi la Laly râleuse que tout le monde connaît… signe qu’elle n’a rien de grave. Cependant, ils l’emmènent quand même à la clinique, pour faire faire un scanner et des examens, pour que le docteur puisse être certain que tout va parfaitement bien. Hélène a accompagné Sébastien à la clinique, et elle reste avec lui dans le couloir, en attendant les résultats des examens.




Sébastien est très sombre et malheureux, culpabilisant beaucoup de ce qui a pu arriver.




Sébastien : je m’en veux, pour ce qui s’est passé… c’est de ma faute… entièrement de ma faute… parce qu’on s’est battus… j’ai été méchant… tellement violent… rétrospectivement, je ne me reconnais pas, je n’aurais jamais cru pouvoir être aussi violent.


Hélène : tu étais en colère, c’est pour ça… quand on est en colère, on fait souvent des trucs qu’on ne maîtrise pas.


Sébastien : j’étais furieux que Laly soit là, qu’elle me voie comme je suis maintenant… (après un instant de silence) j’ai bien envie de revoir la bande, tu sais, mais je ne voulais surtout pas qu’elle me voie comme ça… elle, encore moins que les autres…


Hélène : je comprends…


Sébastien : j’étais furieux… et en même temps, quand je l’ai vue entrer dans le salon, je… je crois que ça m’a fait un choc… ça m’a fait tellement bizarre, après toutes ces années… j’ai manqué défaillir…


Hélène garde le silence un instant, avant de lui demander, presque dans un murmure : parce que tu en es toujours amoureux ?


Sébastien : je ne sais pas, mais peut-être bien, oui… en tout cas, j’ai eu une impression vraiment bizarre, une grande chaleur m’envahir, comme si j’allais m’évanouir, et en même temps, j’ai eu l’impression que mon cœur loupait un battement.


Hélène ne peut s’empêcher de sourire : bah, ça, je crois que ça veut dire que tu es toujours amoureux d’elle… en tout cas, elle ne te laisse pas insensible, après toutes ces années…


Sébastien : tu crois ?


Hélène : c’est le signe, ouais…


Sébastien (après un instant) : tu as peut-être raison… en tout cas, oui, ça m’a fait quelque chose de la revoir… de la colère au début, mais après… enfin, quand je l’ai vue étendue par terre, je n’étais plus en colère… bizarrement, je la trouvais belle… elle est toujours belle…


Hélène (dans un sourire) : je crois que c’est clair.


Sébastien : en tout cas, si elle s’en sort, enfin si elle va bien, qu’il n’y a pas de trace, je crois que je vais arrêter les conneries… je vais essayer de me reprendre en main.


Hélène (avec un large sourire) : ah, voilà une excellente résolution ! ça me fait plaisir, de t’entendre dire cela… mais tu sais, même si elle avait des petites séquelles, ce serait bien d’en finir avec les conneries, et d’être raisonnable, sérieux… tu ne crois pas ? tu as la vie devant toi, tu es jeune, séduisant, courageux… je suis certaine que tu peux remonter la pente, et que ça ira pour le mieux, dans quelques jours…j’ai confiance en toi.


Sébastien : c’est gentil… même si tu es peut-être trop optimiste.


Hélène : oh, ça ne fait pas de mal, d’être optimiste, de temps en temps… et puis, le destin est de ton côté, tu as une bonne étoile, puisqu’elle t’a amené à renouer avec la bande, tu ne crois pas ? c’est un signe… et ça doit t’aider à aller de l’avant.


Sébastien : hum… on dira ça…




Le docteur Mondino revient alors, avec un sourire.
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 00:18 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

BRAVO très belle suite.

pauvre Sébastien il sens veux de se qu'il a fait a Laly.

oh trop mimi il l'aime encore.

encore une fois belle discutions entre lui est Hélène.

hâte de lire la suite.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 7 Nov - 21:43 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

chapitre 22




Quelques semaines passent…



Les relations ne se sont pas améliorées entre Nicolas et Hélène. Résultant, cette dernière ne participe plus aux dîners de la bande, d’autant plus qu’elle ne pourrait sans doute pas s’empêcher de rentrer en conflit avec Jeanne, en lui parlant de Juliette.



Le reste de la bande est consterné de la situation, mais personne ne cherche à les rabibocher, sans doute parce qu’ils ont compris que quelque chose leur échappait, qu’il y avait quelque chose de grave là-dessous.


Le plus contrarié, c’est évidemment Sébastien, qui est bien conscient que c’est de sa faute, si on en est là : il se reproche d’avoir trop parlé, d’avoir fait le lien entre Juliette et Jeanne. Même si Hélène essaie de lui dire que ce n’est pas de sa faute, et de toute manière, la meilleure des choses, c’est toujours la vérité, sans faux-semblants… surtout avec les amis.







Pendant ce temps, Sébastien se remet. Il a repris du poids et comme il a suivi son traitement, son début de pneumonie a été enrayé, il est bien plus en forme, ne souffrant plus de carences. Il semble avoir davantage le moral, et il a accepté de recommencer à voir ses amis. Résultat, Hélène organise presque toutes les semaines un dîner à la maison, avec Johanna et Laly… Bénédicte et José ne sont pas conviés, plus proches de Nicolas sans doute, sans compter qu’ils ne peuvent pas envisager de fermer le restaurant deux soirs par semaine. De plus, il manque Nicolas mais la bonne humeur règne.



Ce qui permet à Sébastien de réintégrer le cercle amical. Cependant, il ne raconte rien de tout ce qu’il a pu vivre pendant son absence… en fait, hormis l’absence de Nicolas, tout se passe bien autour de lui, ce qui lui fait très plaisir : l’ambiance de la banque lui avait certainement beaucoup manqué.
Autant dire que dans ces conditions, il va de mieux en mieux, physiquement et moralement. De plus, il commence à se réinsérer dans la société. En effet, grâce aux contacts des uns et des autres, il peut faire des petits boulots, quelques heures par-ci par-là, de quoi commencer à être indépendant. Sans compter que Laly et Johanna lui confient de temps en temps la mission de faire les photos promotionnelles des appartements qu’elles doivent mettre en vente ou en location.






Et petit à petit, il se rapproche de Laly. En fait, ils recommencent à se fréquenter, plutôt en amis… en fait, on dirait qu’ils sont en train de réapprendre à se connaître, sans aller trop vite.



Il profite de passer à l’agence, pour remettre les photos des appartements, pour discuter un peu avec Laly, et aussi pour lui proposer de prendre un café, d’aller au théâtre ou au cinéma. Et ce soir, c’est au concert qu’il l’emmène : il savait que le chanteur préféré de Laly se produisait au Divan du Monde, et il en a profité pour l’inviter.



Après la prestation du chanteur, et comme il est encore tôt dans la soirée, ni Sébastien ni Laly n’ont envie de rentrer maintenant, de sorte qu’il l’entraîne dans un bar du quartier, pour aller boire un verre.



Ils discutent de tout et de rien, comme s’ils étaient en train de faire de nouveau connaissance… même si Sébastien hésite encore à se confier sur ce qu’il a pu vivre jusqu’à présent, loin de la bande. Ni l’un ni l’autre ne font vraiment attention aux autres clients du bar ni à ce qui peut se passer autour d’eux… jusqu’à un moment où le regard de Sébastien tombe sur une des danseuses qui se produit sur la scène du bar, à moitié nues, évoluant autour de barres à l’image des filles du Crazy Horse.





Laly (plus moqueuse qu’en colère) : ah bah, ne te gêne pas ! faut le dire, si je suis de trop… je croyais qu’on venait ici pour boire un verre, et en fait, tu mates une fille !


Sébastien : arrête… regarde plutôt sur scène… la deuxième fille en partant de la droite… et dis-moi si elle ne te rappelle pas quelqu’un…


Laly se tourne vers la scène et regarde attentivement : non… ne me dis pas… oh bah ça alors !


Sébastien : tu as la même impression que moi, n’est-ce pas ?


Laly : bah je crois bien… on dirait bien Jeanne… enfin, à moins qu’elle ait une sœur jumelle… mais ça semble bien être elle… (continuant à la regarder sans détacher ses yeux) oui, cette fille lui ressemble comme deux gouttes d’eau… mais c’est pas possible…


Sébastien est tout pâle, se demandant peut-être si ce n’est pas la fameuse Juliette avec qui il a été en couple. En tout cas, ça le secoue.


Laly : eh… ça ne va pas, Seb ? on dirait bien Jeanne, mais tu sais, cette fille, c’est pas comme Hélène… elle n’a pas la même réputation, elle a vécu tellement de vies… je me demande si un jour, elle ne nous a pas raconté qu’elle avait fait le tour du monde en tant que danseuse, du moins elle s’est produit lors de plusieurs galas…




Sébastien ne réplique rien, mais il a sorti son téléphone portable, il commence à mitrailler la scène et surtout la fameuse danseuse qui a attiré son attention. De cette manière, une fois rentré à la maison, il agrandira la photo, il pourra vérifier si c’est bel et bien Jeanne, si ce n'est pas Juliette.






Sébastien décide cependant de ne pas rentrer de bonne heure, et il attend la fin du spectacle, en compagnie de Laly qui aurait préféré rentrer, comme il se fait tard. Elle râle un peu, mais finalement, comme c’est Sébastien qui a les clés de la voiture, elle ne peut pas faire autrement que rester et l’attendre : le retour en taxi jusque chez elle aurait certainement été très coûteux, surtout à cette heure-ci.


Sébastien attend donc la danseuse près de la sortie des artistes, même s’il est un peu en retrait, de manière à ce qu’elle ne la voie pas tout de suite : il a peur qu’elle prenne peur, qu’elle trouver un moyen de sortir par une autre issue, auquel cas il aurait loupé son coup.
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 13:51 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Alors Juliette, c'est Jeanne? Ca doit etre vraiment un choc pour tout le monde. Hate de lire la suite.
_________________


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 23:15 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

BRAVO BRAVO très belle suite.

alors Juliette et Jeanne son une seul et même personne?

hâte de lire la suite.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:15 (2018)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Fics Tétralogie H&G
Page 5 sur 5 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com