rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Bouleversements (titre provisoire)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions en cours Fics Tétralogie H&G
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 26 Juin - 18:56 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

chapitre 4
(toujours pas gai, mais après la pluie, vient le beau temps.......... normalement)




José ne tarde pas à quitter la crêperie de Dampierre, pour aller à la villa des Girard, et Johanna se commande un thé, tandis que son téléphone sonne. C’est Laly qui s’inquiète.




Johanna : oui… ah Laly (sa voix trahissant de la contrariété et l’embarras)



Laly : Johanna… qu'est-ce que tu fabriques ? tu sais que je t’attends pour la visite de…




Johanna (la coupant) : s’il te plaît, vas-y toute seule… je ne peux pas…




Laly : attends, c’est toi qui as pris le rendez-vous et je ne sais même pas où c’est.



Johanna : tu prends ton GPS, il te servira pour une fois…




Laly : qu'est-ce que tu as ?



Johanna (d'une voix bizarre) : rien… je suis occupée… je t’avais dit que je devais aller voir la maison des parents d’Hélène.




Laly : je sais, je sais, mais c’est si long que ça ?



Johanna : oui… enfin, occupe-toi de la visite toute seule… ce sera mieux… (d’un ton précipité) excuse-moi, j’ai plus de batterie à mon portable. Ciao ! (raccrochant)




À l’agence, Laly raccroche également, mais elle ne comprend pas le comportement de Johanna, qui ne lui a jamais parlé comme ça, presque en l’envoyant balader.




Laly (soupirant) : elle m’agace ! me taper la visite de la baraque toute seule, alors que c’est elle qui a pris le rendez-vous… elle est gonflée… elle paie rien pour attendre… bon, en plus, faut que je regarde où c’est, ce trou perdu…







De son côté, José est arrivé chez les Girard. Quand il se gare, il ne remarque rien de spécial, mais quand il rentre dans le jardin puis dans la maison, il est plutôt précautionneux, regardant tout autour de lui. Quand il rentre dans la maison, ce qu’il découvre le cloue sur place. Johanna ne s’est pas trompée, c’est bien Sébastien, leur Sébastien, qui dort sur le canapé.



Sébastien gémit dans son sommeil : Non ! Laissez-moi, je ne peux rien vous donner, je n’ai plus rien ! Elle m’a déjà tous pris !!!!



José (surpris): Mon Dieu !! Sébastien c’est toi ??



Sébastien/SDF (ne le reconnaissant pas et agressif) : Quoi ?? Tu me veux quoi, toi ??



José : Rien… Calme-toi, Seb !! C’est moi José… tu te souviens de moi… Nous étions à la fac ensemble avec Nico, Jimmy, Christian… on avait formé un groupe…




Sébastien/SDF : C’est qui ceux-là ? j’les connais pas !



José (essaie avec les prénoms des filles) : Il y avait aussi les filles Bénédicte (pas de réaction), Johanna (pas de réaction), Linda….



Sébastien/SDF (baisse la tête): Elle… ah…




José (incapable de savoir si son ami se souvient vraiment de Linda, et continue) : Hélène !! tu la connais, Hélène ?



Sébastien/SDF (s’énerve): D’où tu parles de ma copine, toi ???



José (commençant à comprendre) : Hélène, tu te souviens d’elle ? et c’est pour ça que tu vis ici, tu as reconnu la maison des parents d’Hélène !!



Sébastien/SDF : Hélène, c’est ma copine et ici c’est sa maison, il y a des photos de ma copine (une phrase qu’il répète en boucle trois fois).



José essaie avec le prénom de la brésilienne : Et tu te souviens de Laly ?




Sébastien/SDF: Laly… elle m’a tout donné, et moi, je lui ai fait tellement de mal… j’ai tout foiré (il se met à pleurer à chaudes larmes). J’ai tout perdu, à jamais.



José s’approche de lui, avec tendresse, pour essayer de le réconforter.





Mais Sébastien se rebiffe : Tu veux quoi ? pourquoi tu me parles de Laly ? tu veux la draguer ? t’en as pas mis assez dans ton lit, des filles ? tu veux me la prendre ? vas-y, suis qu’un nul, je la mérite plus… (d’un air absent, sans qu’on sache s’il est conscient ou s’il délire)




Puis il tombe dans les pommes. José se rapproche de lui, le redresse pour l’allonger précautionneusement sur le canapé et il lui prend le pouls, pour se rendre compte qu’il bat très faiblement.



José (ému) : Oh ! Seb !! (doucement, comme un grand frère) qu'est-ce qui t’est arrivé pour que tu sois là ?
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Juin - 18:56 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Jeu 27 Juin - 15:08 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

L'état de Seb n'est vraiment pas brillant Rolling Eyes
Etrange sa réaction par rapport à Hélène!

Vivement la suite pour avoir quelques réponses Wink
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 27 Juin - 18:10 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

pour l'instant, c'est son seul repère, le seul ancrage pour qu'il soit en sécurité
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Sam 29 Juin - 10:30 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Pauvre Seb il et vraiment mal

J'espère que il va vite allez bien
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Sam 29 Juin - 10:31 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Pauvre Seb il et vraiment mal

J'espère qu'il va vite allez bien
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 29 Juin - 18:14 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

chapitre 5


José reste silencieux. Au fond de lui, il est choqué : en se rapprochant de Seb, il s’est rendu compte de sa grande maigreur, presque cadavérique. Quand il l’a redressé, il l’a senti léger comme un fétu de paille. Depuis combien de temps son ami n’a-t-il pas fait un vrai repas ? Quelques instants plus tard, Sébastien reprend connaissance. Mais il ne reconnaît pas José et le prenant pour un SDF rival, il se met à crier méchamment :




Sébastien : Casse-toi !! C’est mon territoire ici !! Va-t-en sinon je te pète les bras.




Puis il se lève et prend un morceau de bois qui traîne près du canapé.



José prend peur, préfère la prudence : Ok ! C’est bon, je m’en vais, mon pote !! Mais Hélène n’aimerait pas que tu fasses du mal à quelqu’un.




Il s’approche de la porte : je m’en vais, mais je vais revenir Sébastien… malgré ton départ précipité et douloureux, tu es mon ami et je ne te laisserai pas comme ça !




Tandis que José sort, Sébastien retourne s’affaler sur le canapé et semble s’endormir : cet affrontement lui a pris le peu de forces qu’il lui restait comme cela fait trois jours qu’il n’a rien mangé.



José est retourné dans sa voiture, et comme Johanna une heure plus tôt, il se met au volant sans démarrer. Il se prend la tête entre les mains, et soupire. C’est vrai qu’il n’avait pas apprécié son comportement avec Aline, son départ précipité… et ça l’avait mis dans une rage folle, de voir combien Laly était malheureuse après leur séparation, mais maintenant, il éprouve plutôt de la pitié pour son ami de fac.




Il ne peut s’empêcher de se poser des questions : comment Sébastien a-t-il pu en arriver là ? Que lui est-il arrivé ? Comment Laly va-t-elle réagir en apprenant qu’il est revenu dans la région parisienne, et surtout dans cet état ? Comment Hélène et les filles le prendront-elles ? Faut-il prévenir Nico de cette histoire ? en effet, depuis qu’il a choisi Jeanne, il a un peu délaissé la bande : adieu les réunions entre potes, même pour boire un coup dans un bar, avant de rentrer à la maison… Plein de questions sans réponse.



Alors qu’il est en train de se poser ces questions, son téléphone sonne et affiche « Bénédicte».




José décroche d’une voix blanche : Allo !! Salut mon amour!!



Bénédicte (soulagée) : ah… Mon José, où t'es passé encore ? Le service commence dans une heure, et tu n’es pas là ?



José (décide de se confier à sa femme comme il ne sait pas quoi faire) : Voilà ma Bénédicte… je crois que j’ai revu



Sébastien… et je sais pas quoi faire, vu son état…



Bénédicte : hein ? c’est quoi cette histoire ? qu'est-ce que tu me racontes ?



José : tu sais que les parents d’Hélène ont mis leur maison en location ? Et que c’est Johanna qui s’en occupe ? Tout à l’heure, quand elle est arrivée à la maison pour faire l’état des lieux, elle a trouvé la porte ouverte. Elle a eu peur et m’a appelé pour que j’aille voir. Et la maison est squattée !! et le squatteur, c’est Sébastien…



Bénédicte : Sé... notre Sébastien… celui de la fac ?



José : ouais… sûr et certain… et en plus, il a l’air d’être dans une sacrée galère.



Bénédicte (ne sachant pas quoi dire) : sérieux ? merde alors ! t’es sûr ?



José (en soupirant) : Oui, ma Béné, c’est bien lui. Et franchement, il est dans un sale état, il n’a plus que la peau sur les os. Il s’est évanoui d’épuisement tout à l’heure, je pense que ça fait un moment qu’il n’a rien mangé…



Bénédicte : Écoute, rentre au resto et on va voir ce qu’on fait.



José : je ne peux pas… pas tout de suite… c’est Johanna qui m’a prévenu, faut que je lui fasse le compte-rendu… Elle m’attend à la crêperie de Dampierre.



Bénédicte : Ok ! Appelle-la et dis-lui de venir au resto en fin d’après-midi, un conseil de famille s’impose pour savoir comment on fait pour aider Seb, tu ne crois pas ? C’était notre ami, malgré tout.



José : OK, ma chérie. Faut que je passe à la crêperie parler à Johanna, et je vais commander des trucs à manger pour Seb pour qu’il puisse manger un peu ce soir.









A la crêperie, Johanna est perdue dans ses pensées depuis le départ de José. Quelques souvenirs de la bande lui sont revenus en tête, ces moments de joie et de musique au garage… c’était le bon temps : sil avaient 20 ans, légèrement plus pour certains, mais ils avaient encore l’insouciance des adolescents, ils avaient des rêves fous de rock-star… et maintenant, qu'est-ce qu’ils sont devenus ? ça lui fend le cœur, de savoir que Sébastien est peut-être devenu SDF.




Laly a essayé de la joindre à plusieurs reprises, en laissant des messages où elle exprimait clairement sa contrariété de devoir faire la visite toute seule. Johanna n’a pas répondu, elle était incapable d’avoir une voix normale après le choc de sa découverte ; elle ne voulait pas lui parler de Sébastien maintenant, sans savoir si c’était bien lui et sans savoir ce que José avait pu voir.






Entrant dans la crêperie, José s’approche du patron : Salut Luc ! Excuse-moi pour tout à l’heure, mais j’avais une affaire urgente à régler.



Luc : Salut José ! C’est pas grave, au moins ? mais dis-moi, qu’est-ce qu’elle a ton amie ? depuis que tu es parti, elle est restée là les yeux dans le vague. Son portable a sonné plusieurs fois, elle n’a pas répondu.



José : Écoute, c’est un peu long à expliquer… Mais est-ce que tu avais remarqué un type brun, cheveux longs, assez grand… à peu près 1.80m, barbu qui traîne dans les environs ?



Luc : oui, il y a un type qui correspond au signalement, il squatte la dernière maison de l’Allée des Bleuets. Oh, il n’est pas méchant… on l’a vu régulièrement, ces dernières semaines, on lui donnait les crêpes ratées ou refusées par les clients de mauvaise foi.



José : tu l’as vu quand, pour la dernière fois ?



Luc : attends… bah, ça fait cinq jours que je ne l’ai pas vu rôder près de la crêperie. En fait, l’autre soir, une bande jeunes qui rentraient de boîte ont embêté ma serveuse au moment de la fermeture, il a pris sa défense et ils lui sont tombés dessus.



José (écœuré) : Et j’imagine que personne n’a bougé ?



Luc (en soupirant) : Si, je suis intervenu, mais à deux contre huit, lui et moi, on n’a pas fait le poids. J’ai encore un hématome dans le bas du dos, ces salauds nous ont frappés à coups de pieds.



José (bouleversé) : je te remercie pour lui… en fait, c’est un de mes potes de fac. Et c’est l’ex-fiancé de Laly… et la maison qu’il squatte, c’est la maison des parents d’Hélène.



Luc (étonné) : ah je comprends mieux… c’est pour ça, qu’il ne m’était pas inconnu quand je l’ai vu traîner dans le coin. Mais je croyais que la bande n’avait plus de nouvelles de Sébastien ??



José (en soupirant) : Oui, pas de nouvelle depuis quinze ans, depuis son départ de la bande. Tu pourrais me préparer des trucs à manger ? je voudrais aller lui porter quelque chose, j’ai l’impression qu’il n’a rien mangé depuis l’autre soir… si toi, tu as un hématome, lui en est couvert et il est maigre comme un clou. Il est tombé dans les vapes d’épuisement tout à l’heure.



Luc : pas de problème ! je lui dois bien ça… la serveuse qu’il a défendue, c’est une super nana. Si tu veux, je peux lui apporter à manger tous les jours.



José (en souriant) : Merci, Luc, mais ne t’en fais pas… je pourrai prendre le relais… moi aussi, je suis dans la restauration, je lui ramènerai des trucs aussi.



Johanna (inquiète à force d’attendre, elle tourne la tête et se lève) : Alors, José, tu l’as vu ? C’est Sébastien ? c’est bien lui ?



José (gêné) : Oui, ma beauté… C’est bien notre Seb et il est mal en point.



Johanna (angoissée) : Comment ça ?



José : il est tombé dans les vapes devant moi… il a beaucoup maigri…



Johanna (dans un souffle) : Pourquoi ? qu'est-ce qui s’est passé ?



José : Luc m’a dit qu’il y a cinq jours, Seb a pris la défense de sa serveuse face à une bande de jeunes qui l’embêtaient. Mais il s’est fait rouer de coups. Et depuis cinq jours, il n’a pas pu se déplacer donc il n’a rien mangé.



Johanna (abasourdie) :ah bah dis… pour une nouvelle… ça alors… (Puis elle se retourne vers Luc, énervée): Et toi, tu ne l’as pas remercié d’avoir aidé ta serveuse ?



Luc : Si Johanna, je me suis inquiété mais j’ai cru qu’il avait changé de coin.



Johanna (se reprend): Excuse-moi, ta serveuse n’a rien eu au moins ?



Luc (en souriant) : Non, elle s’en est plutôt bien sortie grâce à son intervention. Comme quoi on a toujours besoin d’un grand costaud… pas d’un petit crétin…

Johanna (le fusille du regard) : je t’interdis de parler comme ça de mon Cricri… (elle le regarde plus attentivement) Oh !

Luc ? pardonne-moi, je ne t’avais pas reconnu… à l’époque, tu étais le petit ami de Virginie, la cousine d’Hélène...



Luc (en riant) : bah maintenant, tu peux dire que je suis le mari de Virginie et le père de ses enfants depuis 14 ans.



José : Bon ma Beauté ! sans vouloir te presser, Bénédicte nous attend au resto pour un conseil de famille. Et faut que j’assure le service en plus ! faut que j’y aille…



Johanna : t’as raison… et moi, que je retourne à l’agence… Laly m’a appelée 10 fois, elle est folle de rage que je l’aie plantée pour une visite, après celle de la villa des Girard. Je ne sais même pas comment je vais lui dire, pour Sébastien…



José : on en discutera tout à l’heure… c’est sûr que ça va lui faire un choc, quand elle saura…



Johanna : je préférerais d’ailleurs ne pas être toute seule quand elle l’apprendra… je ne sais pas pourquoi, mais je ne le sens pas, ce moment…




José : t’inquiète pas… bon, on y va… je passe devant ? tu peux conduire ?



Johanna : oui, ça va mieux, mon José… en tout cas, merci ! (avec un clin d’œil)






Et ils prennent chacun leur voiture, pour aller au restaurant de Bénédicte.
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Sam 29 Juin - 22:22 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Belle suite j'espère que tout va s'arranger pour Seb
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 2 Juil - 18:55 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

chapitre 6




Comme c’est l’heure du déjeuner, José assure le service avec Bénédicte, en laissant Johanna se remettre de son trouble. Et comme elle se sent mieux, elle en profite pour appeler Laly et lui dire avoir été retardée, il y a un petit souci avec la maison des Girard, elle doit s’en occuper avant la mise en location. Laly ne comprend pas grand-chose, mais de toute manière, elle ne lui laisse pas la possibilité de rajouter quelque chose, elle raccroche rapidement : cela fait tempêter Laly, à l’autre bout du fil… comme d’habitude, c’est elle qui travaille, pendant que les autres prennent du bon temps, du moins c’est ce qu’elle pense…






Dans le courant de l’après-midi, après le service du midi, le restaurant de Bénédicte et de José est redevenu calme. José en profite pour s’échapper. En effet, pendant le service au restaurant, José s’est débrouillé pour mettre de côté plusieurs repas qu’il va porter à la maison des Girard, pour Sébastien. Comme la porte est restée ouverte, il rentre sans souci et il découvre Sébastien recroquevillé sur le canapé, grimaçant de douleurs et de fièvre.






Il s’approche mais Sébastien prend la batte, à portée de main : Dégagez !! Je n’ai besoin de personne.



José : Sébastien ! Calme-toi, c’est moi, José… (doucement) je suis déjà venu ce matin… et là, je suis revenu t’apporter à manger… j’ai su ce qui t’était arrivé, il y a cinq jours.



Sébastien (hargneux) : Je ne vois pas de quoi tu parles ? Il ne s’est rien passé (Puis il se prend la tête) Oh ! Putain ! J’ai mal au crâne!! J’en peux plus, je vais mourir !!



José : Non ! C’est juste à cause des coups que t’as pris !! Tu devrais voir un médecin, il pourrait t’aider et te donner des médicaments pour tes maux de tête.



Sébastien (encore plus en colère) : Tu es comme elle !!Tu veux me faire enfermer ! Mais je ne me laisserai pas faire….



José (ne comprend pas mais essaie de rester très calme) : OK ! Ce que je vais faire, je vais te donner un comprimé pour le mal de tête (il va chercher de l’eau à la cuisine, et prend deux comprimés dans sa poche). Tiens voilà les comprimés et de l’eau. Prends-en deux et ça ira mieux… après tu mangeras ce que je t’ai rapporté.





Sébastien accepte et prend les médicaments, gardant le silence. Au fond de lui, il ne peut pas s’empêcher de penser : « Je ne comprends pas pourquoi mais mon instinct me dit que je peux lui faire confiance, à ce type »





Une fois qu’il a pris les comprimés, Sébastien semble se calmer : Pourquoi tu t’occupes de moi ? Tu es bénévole dans une asso ? Ou tu veux gagner du galon par rapport à la magnifique nana qui est venue tout à l’heure ?




José (sourit à la fin de sa phrase) : Non ! Je fais ça parce que tu étais mon ami il y a quelques années, on a vécu plein de trucs ensemble… on formait une sacrée bande de potes, presque une famille… et dans une famille, on ne laisse personne sur le carreau. Et pour la nana de tout à l’heure, comme tu dis, c’est Johanna… notre meilleure amie, avec Hélène… mais aucune chance avec elle ! elle aime toujours son amour de jeunesse, son Cricri d’amour… ça te dit quelque chose ? 





José lui tend une assiette, que Sébastien prend, avant de commencer à manger, de bon cœur et en tout cas, il est clair qu’il a très faim.






Sébastien se grattant la tête, ce qui renforce son aspect échevelé : Cricri d’amour ? ça me dit vaguement quelque chose…




José : bah oui… le Cricri à sa Johanna ! (en riant) tu ne peux pas ne pas t’en souvenir… c’est mémorable. La tornade texane ! elle bondissait sur son Cricri dès qu’elle le voyait.



Sébastien : attends… c’était Johanna tout à l’heure ?



José : bah ouais… elle est pas canon ? (les yeux brillants)



Sébastien (semblant aller mieux) : j’ai pas trop pu voir, elle n’est pas restée longtemps, mais ça semble… elle est toujours avec son Cricri d’amour ?



José : ah non, et depuis un bon bout de temps…



Sébastien : oh sérieux ? faudra que tu me racontes…



José : pas tout de suite, parce que ça va prendre pas mal de temps, mon pote… plein de trucs sont arrivés dans la bande… d’ailleurs, je crois que ça leur fera plaisir de te revoir…



Sébastien (secouant la tête, et paraissant brutalement déprimé) : non, non… (se regardant, en repoussant le plat) tu m’as pas vu… je suis qu’une loque…



José (lui donnant une tape dans le dos) : t’inquiète pas, mon pote, je vais te remplumer… on va s’occuper de toi.



Sébastien : non, non… je veux pas… je veux pas qu’on s’occupe de moi… et surtout pas des gens… ils vont m’enfermer…



José (lui rendant l’assiette) : calmos ! pour l’instant, tout ça, c’est entre toi et moi… on en rediscutera… pour l’instant, tu manges… t’as pas le choix !





Sébastien continue à manger, sous l’œil insistant de son ami… et il mange plutôt en bonne quantité, avec appétit visiblement, ce qui fait plaisir à José parce que c’est un bon point.





José : ça va mieux maintenant ?



Sébastien : ouais… merci, c’est cool !



José : je repasserai demain, je te ramènerai les trucs du restaurant…



Sébastien (mal à l’aise) : je ne veux pas te…



José : arrête Seb… c’est normal, que je te ramène des trucs à manger… tu sais, sous prétexte que ce sont des gens un peu aisés, y’a des gens qui chipotent pour un oui ou

pour un non, et ils en laissent dans leur assiette… et puis, qu'est-ce qu’on fait pas pour les amis !



Sébastien : c'est-à-dire que…



José : quoi ? bon, je vais pas te le cacher, je t’en ai énormément voulu après ton départ, surtout que Laly était vraiment mal… mais t’es toujours notre pote de fac, et tu le seras toujours… quoi qu’il arrive… c’est bien ce qu’on s’était dit, à l’époque… un pour tous, tous pour un… et qu’on serait toujours là pour les potes…



Sébastien : m’en souviens pas… mais si tu le dis…



José : bon, faut que je retourne au resto… Béné va m’attendre pour la mise en place du soir, mais je repasse demain… sans faute demain… en attendant, si tu sais pas quoi faire et que t’en as marre de dormir, ce serait pas mal que tu essayes de prendre une douche et d’aérer la maison… t’as presque fait peur à Johanna !





Sébastien ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire, et José ne tarde pas à s’en aller en lui laissant la nourriture qu’il lui avait amenée. Il va rentrer au restaurant, pour le conseil de famille.



_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Mar 2 Juil - 19:36 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Très belle suite au il y pas le cricri d'amour snnif
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Mer 3 Juil - 15:07 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

Sébastien est toujours très méfiant mais les souvenirs semblent lui revenir petit à petit!
Je me demande comment va se passer le conseil de famille Wink
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 3 Juil - 18:04 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

loulou a écrit:

Très belle suite au il y pas le cricri d'amour snnif
Le cricri d'amour n'est plus avec Johanna et n'est pas à Paris Wink


Merci les filles
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 6 Juil - 18:31 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

chapitre 7


Et pendant ce temps, loin de tout ce qui se passe dans la maison des Girard, Laly est en train d’écouter une chanson triste, qui lui arrache presque les larmes à chaque fois qu’elle l’écoute… et dieu sait si elle l’écoute souvent !


chanson trouvée il y a un bout de temps sur Internet, impossible d'en retrouver le nom et l'auteur Crying or Very sad





Listen to my song
it's not the one of a siren
but it's certainly
the one of my sorrow

you left me for a week
your absence is as a chain
i think of you, the day, the night
i wait for your return




i sleep in ours sheets
you pillow in my arms
my shivering body
just in lack of yours

It's not too easy
to live without you
it's not too easy
to be without you

please forgive me
because i love you
but i can't leave
too far from you

above all, forgive me
to leave you over there
because the lack of you
prevents me of being me

in the perfect world
we should live together
loving us forever
loving us forever

it's not too easy
to live without you
it's not too easy
to be without you

please forgive me
because i love you
but i can't live
too far from you

the love needs to touch
the love needs to feel
the loves to live
in the same reality.



A chaque fois que la chanson s’arrête, elle est en larmes. Elle ne peut pas s’empêcher de penser à Sébastien, qui l’a quittée trop brutalement, trop injustement… et qui lui manque tellement, maintenant… peut-être maintenant plus que jamais, sans qu’elle sache réellement pourquoi d’ailleurs.





En fin de journée, Hélène est arrivée la première au restaurant de Béné et de José, et plutôt pimpante, bien habillée et légèrement maquillée. Ce que remarque tout de suite Johanna, qui lui sourit.





Johanna : wahou ! t’es magnifique !


Hélène (minimisant) : oh…


Johanna : tu viens de « la chaîne de l’espoir », là ? tu as finalement décidé de laisser une chance à ton collègue ? celui qui n’a d’yeux que pour toi ?


Hélène : n’importe quoi… de toute manière, je ne t’ai pas dit, ça fait 2 jours qu’il est parti au Soudan, ils avaient besoin de lui en urgence, pour remplacer quelqu’un qui leur a fait faux bond au dernier moment.


Johanna : tu arrives à t’en sortir toute seule ?


Hélène : oui… enfin, je suis pas toute seule, heureusement qu’il y a Natacha, l'assistante de l'asso… elle m’aide bien, elle est géniale, cette fille !


Johanna : c'est-à-dire que niveau amour ? (faisant une moue défaitiste)


Hélène : zéro… mais c’est secret entre nous… au contraire, j’ai bien envie de faire croire à Nicolas que je suis avec mon collègue, que j’en suis très heureuse ! ça va lui faire les pieds ! il comprendra peut-être qu’il a perdu gros !




Elles éclatent de rire, complices.




Johanna soupire : oh… ça fait du bien, de rire…


Hélène : oui, je vois, t’as l’air toute troublée, toute bouleversée… c’est à cause du conseil ? tu en connais la raison, toi ? c’est si grave que ça ?


Johanna : bah quand même…


Nicolas (arrivant) : salut les filles ! (les embrassant tendrement) Hélène, tu as rayonnante !


Hélène : merci…


Nicolas (s’asseyant) : c’est en l’honneur de ton charmant collègue ? j’espère qu’il s’en est rendu compte aujourd’hui, au moins ?


Hélène (énigmatique) : hum… va savoir… au fait, tu sais sur quoi va porter le conseil de famille ? parce que mine de rien, ça me fait louper un dîner en tête-à-tête avec Philip… j’espère que tu te rends compte ?


Nicolas (ennuyé) : ah… bah c’est pas de chance… écoute, non, je ne suis pas au courant… je ne sais pas de quoi il est question… je vous apporte un verre, les filles ?


Hélène : oui, je veux bien une eau minérale.


Johanna : et moi, un coca, s’il te plaît…




Les deux filles échangent un clin d’œil complice, comme Nicolas a remarqué combien Hélène était belle, et qu’il n’avait pas eu l’air ravi de savoir qu’elle devait dîner avec Philip Daubigné.
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 8 Juil - 15:47 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

BRAVO la suite?
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
clary
Adult RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 964
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 10 Juil - 19:08 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

chapitre 8
(pas su couper Mort de Rire )




Elles boivent leur verre, avant que Béné et José arrivent avec des petits amuse-gueule pour picorer dedans.





Nicolas : on attend encore quelqu’un ?


Bénédicte : non, c’est bon…



Hélène : et Laly ?


Bénédicte : bah, pour l’instant, je préfère la laisser en dehors de tout cela, je ne sais vraiment pas comment elle va réagir… (s’asseyant) bon, je commence… D’habitude, c’est Nico qui parle le premier. Mais ce soir ça va être moi… ça devrait être Johanna et José mais ils sont encore bien trop bouleversés pour le faire. Voilà… Vous savez tous que les parents d’Hélène ont mis en location leur maison…




Hélène a les larmes aux yeux en pensant au départ de ses parents, et baisse la tête. Nicolas ne peut s’empêcher de lui prendre la main et un frisson lui parcourt le dos.




Bénédicte reprend : Ce matin, Johanna s’est rendue à la maison pour faire l’état des lieux et elle s’est aperçue que la maison était squattée !!


Nicolas : merde ! t’as vu quelqu’un ? on t’a rien fait ? on t’a pas battue ?


Johanna en tremble encore : Non… Non… J’ai juste eu un choc… en voyant la personne…


Hélène (assommée par la nouvelle) : Pourquoi ? tu la connaissais, cette personne ? C’était un homme ou une femme ?


José (en soupirant) : un homme ! Et nous le connaissons tous !! (En prenant une grande inspiration) C’est Seb… le Seb de Laly…


Hélène : Sébastien ? mon dieu… c’était lui, le squatteur ?


Johanna : ouais… tu imagines le choc… au début, ça a été juste une impression, je me suis dit que c’était un mec qui lui ressemblait…


José (poursuivant) : et j’y suis allé ensuite, je lui ai parlé… c’est bien lui…


Nicolas : ah bah ça alors… pour une nouvelle… et donc, il squatte la maison de tes parents, Hélène ? tu as pu lui parler un peu, José ?


José : ouais, après avoir failli me faire assommer et démonter la tête…


Hélène (réfléchissant) : ça fait combien de temps qu’on n’a pas eu de ses nouvelles ?


José : houlà !!! ça ne se compte plus… depuis son départ avec Aline, on n’a plus eu de nouvelles, non ? peut-être qu’il est resté en contact avec d’autres

membres de la bande, mais je ne suis pas au courant.


Nicolas : ah bah, c’est Laly qui va être contente ! je crois bien qu’elle est toujours amoureuse de lui, de la manière dont elle parle. Je ne comprends pas qu’elle ne soit pas là d’ailleurs…


José : parce qu’elle sauterait partout, elle serait comme une folle… et la réalité est loin d’être reluisante… Sébastien, il squatte la maison des Girard, c'est-à-dire qu’il est SDF…


Johanna continue : et je crois bien qu’il boit, qu’il se drogue et tout ça… si tu avais senti l’odeur quand j’ai poussé la porte de la maison… (elle fait un signe devant son nez, comme pour chasser une odeur nauséabonde) sans compter qu’il ne s’est pas lavé depuis…


José : depuis 5 jours… et 5 jours aussi qu’il n’a pas mangé… en fait, depuis qu’il s’est fait tabasser par une bande de jeunes, devant la crêperie à Dampierre…


Hélène : tu lui as apporté à manger, au moins ?


José : oui, et je vais recommencer demain et tous les autres jours, avec les restes du resto… je lui ai conseillé d’aérer et de prendre une douche, mais demain, quand je ramènerai à bouffer, je lui prendrai aussi de quoi se faire une beauté… je vais voir si je peux le convaincre d’aller chez le coiffeur et se chercher quelques fringues…


Nicolas : je peux te filer quelques-uns de mes vêtements, si tu veux… je sais qu’il est un peu plus grand que moi mais…


José : ça ira, je crois même qu’il flottera dedans, vu qu’il est mince comme un fil de fer… il ne doit plus avoir que la peau sur les os…


Bénédicte (abasourdie) : sérieux ? et il va bien sinon ? enfin d’après ce que tu as vu…


José : ouais… on va dire ça… enfin, vaudrait mieux qu’il aille voir un toubib… Luc m’a dit qu’il s’était fait tabasser l’autre fois : d’après ce que j’ai cru comprendre, il doit avoir des hématomes partout, mais qui sait s’il n’a pas quelque chose de cassé… enfin, on sait pas…


Nicolas : bah, t’as bien fait de nous prévenir… de toute manière, on a toujours été là les uns pour les autres, et quoi qu’il ait pu faire dans le passé, il est des nôtres, il faut qu’on l’aide… enfin, je suppose que vous êtes tous d’accord là-dessus ?


Tous (à l’unisson) : évidemment…


José : si vous voulez bien, dans un premier temps, je préfère m’en occuper seul… quand je l’ai abordé, il ne m’a pas reconnu au début, il a cru que c’était je-ne-sais-pas-qui, que je voulais l’enfermer et pour un peu, il m’aurait assommé avec une batte de base-ball… il est peut-être préférable qu’il soit en confiance.


Hélène (stupéfaite) : il a cru qu’on allait l’enfermer ?


José : oui, je n’ai pas trop compris… au début, il n’avait pas l’air très net… après, il a dû me reconnaître, réaliser… il allait mieux, il avait une conversation à peu près normale… je suppose qu’il a vécu des trucs super durs.


Nicolas : oui, ça m’étonnerait pas, s’il est maintenant à la rue… bah écoute, José, fais pour le mieux, on peut pas te dire autrement… et si tu as besoin de quelque chose, tu nous le dis… dès que tu sentiras que c’est le bon moment, amène-le ici… malgré les circonstances de son départ, il fait toujours partie de la bande, c’est une évidence…


Johanna : et par rapport à Laly ? je suis pas allée bosser aujourd’hui, je pouvais pas après ce que j’ai vu… je n’aurais pas pu le lui cacher, mais elle m’a soulée grave, elle n’a pas arrêté de m’appeler, et je ne vais pas pouvoir déserter l’agence bien longtemps… je sais pas quoi faire, moi…
_________________

Merci beaucoup Kimmy !!! le couple de rêve !!


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 10 Juil - 20:46 (2013)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire) Répondre en citant

je guette la suite...
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:15 (2018)    Sujet du message: Bouleversements (titre provisoire)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Fics Tétralogie H&G
Page 2 sur 5 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com