rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Une femme debout
Aller à la page: <  1, 2, 325, 26, 27, 28  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées Nelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nanysa
Apprentice RST

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 453
Localisation: belgique
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 3 Sep - 20:57 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

BRAVO quel talent je suis accros a ton histoire tu as l'art de creer des suspens et des tournant innatendu comme je les adorent vraiment avec sincérité bravoooooooo!!!!c'est un régal de te lire!!!!!

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Sep - 20:57 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 09:43 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

très sympa ta fiction  BRAVO

Revenir en haut
donat1987
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 382
Localisation: belgique
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 09:45 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

nanysa a écrit:
BRAVO quel talent je suis accros a ton histoire tu as l'art de creer des suspens et des tournant innatendu comme je les adorent vraiment avec sincérité bravoooooooo!!!!c'est un régal de te lire!!!!!



je pense la meme chose  ses extra BRAVO


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Sam 7 Sep - 19:03 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Ouf, tu nous a fait peur avec Christian. Heureusement, il va bien! Very Happy
_________________


Revenir en haut
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 11 Sep - 15:26 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Chapitre 36
 
 
Jardin de la Villa
 
Il devait être 22h et Hélène était sortit prendre un peu l’air. La voyant seule dans le jardin, Annette qui était arrivée quelques heures auparavant, avait décidé de la rejoindre.
 
-          Hello Hélène. Je peux te tenir un peu compagnie ?
 
-          Bien sûr. Assieds-toi. Répondit Hélène avec un grand sourire.
 
-          Je peux être honnête ? J’ai été étonnée que tu m’aies invitée à ton mariage…
 
-          Je n’en avais pas l’intention… et puis ma meilleure amie, ma petite sœur et mon futur mari m’ont convaincue de mettre ma rancune de côté et je suis heureuse de les avoir écoutés.
 
-          Moi aussi, je suis heureuse que tu l’aies fait. Répondit simplement Annette.
 
Après un silence, Hélène demanda :
 
-          Luc n’est pas avec toi ?
 
-          On est en plein divorce.
 
-          Oh ma pauvre Annette, je suis désolée.
 
-          Il ne faut pas. C’était couru d’avance. Luc ne m’a jamais aimée et je crois que je ne faisais que réaliser un rêve d’ado : me marier avec le mec le plus beau et le plus populaire du lycée. Tu te souviens à l’époque, tous les garçons n’en avaient que pour Justine ou pour vos cousines. Et là, quand je suis rentrée de mon voyage à Katmandou, les choses étaient différentes. J’étais celle qui avait vécu 7 ans au Népal, qui était devenue bouddhiste, parlait 4 langues, qui travaillait dans la diplomatie et qui en plus arborait fièrement un beau 95 C ! dit Annette avec amertume.
 
-          C’est là que Luc a succombé à ton charme…
 
-          C’est fou. Au Népal, j’ai grandit, j’ai cessé d’être cette Miss Catastrophe qui vivait dans l’ombre de ses amies. Je suis devenue une femme respectée dans son travail et qui avait eu des liaisons avec des hommes de pouvoir, mais quand Luc s’est intéressé à moi, je suis redevenue la petite boulotte avec ses couettes et ses grosses lunettes, pleine de complexes.
 
-          Et votre fils ?
 
-          On aura la garde alternée de Justin. On ne s’aime plus, mais on est très proches encore. Disons que nous sommes les meilleurs amis l’un de l’autre. Mais l’un comme l’autre, nous souhaitons rencontrer le grand amour, vraiment. Et je suppose que pour Luc, ça signifie renouer avec Virginie, ta cousine.
 
-          Et pour toi ? Demanda Hélène
 
-          Je te rassure tout de suite, pour moi, ça ne signifie pas renouer avec Roger. Ce qui s’est passé avec ton père était une terrible erreur que nous regrettons tous les deux. Un fantasme qu’il aurait mieux valu ne pas assouvir.
 
-          Euh… pas de détails Annette, s’il te plait.
 
-          Excuse-moi Hélène. Bref, je n’arriverai jamais à la cheville de ta mère aux yeux de ton père et il n’est pas l’amour de ma vie. Je continuerai à chercher l’amour véritable aussi longtemps qu’il le faudra.
 
-          Et tu as raison. Tu finiras par le trouver. Dit Hélène d’une voix assurée.
 
-          Comme tu as trouvé Peter ?
 
-          Exactement. Il est ce qui pouvait m’arriver de mieux.
 
-          Je suis heureuse pour toi Hélène. Tu le mérites.
 
-          Merci Annette. Toi aussi tu mérites d’être heureuse…
 
-          On mérite toutes d’êtres heureuses! intervint Johanna en s’installant à côté de sa meilleure amie. Ça va les filles ?
 
-          Ça va. Répondit simplement Hélène.
 
-          Bon, je vais rentrer, il commence à faire froid. Dit Annette en se levant. Ça m’a fait du bien de te parler Hélène. Bonne nuit Johanna.
 
-          Bonne nuit Annette. A demain. Répondit Johanna.
 
Sur le perron
 
Nicolas était perdu dans ses pensées. Demain, Hélène allait se marier… son Hélène. Il n’y avait plus rien à faire, ni à dire. Et puis, Peter semblait un mec bien finalement. Il faudrait juste qu’il s’y fasse.
Il releva la tête et vit Annette s’avancer vers lui. Elle était toujours aussi petite, mais elle avait bien changé depuis qu’elle était à la fac. Il l’avait croisé quelques fois depuis son retour du Népal et il devait bien avouer que la petite chenille était devenue un joli petit papillon. Sa voix de fausset était toujours plus enfantine que ses 35 ans ne l’auraient laissés supposer, mais elle était douce et apaisante.
 
-          C’est une soirée privée ? demanda la jeune femme lorsqu’elle arriva à sa hauteur.
 
-          Non, non. Assieds-toi Annette.
 
-          Comment vas-tu ?
 
-          Très bien. Pourquoi cette question ?
 
-          Ben, ton amour de jeunesse se marie demain et tu es seul ici, à ruminer… Pas besoin d’être l’inspecteur Columbo pour se douter que quelque chose ne va pas.
 
-          Tu n’as pas tort. Disons que c’est dur de la voir se marier à un autre que moi. J’ai toujours pensé qu’elle et moi ce serait pour la vie…
 
-          Mais ce n’est pas si simple que ça, termina la petite blonde.
 
-          Tu as tout compris.
 
-          C’est normal que tu sois un peu nostalgique, mais je ne suis pas inquiète pour toi. D’autant que j’ai bien vu comment la jolie brunette et toi vous vous regardiez pendant le dîner. Comment s’appelle-t-elle déjà ?
 
-          Jeanne.
 
-          Ah oui, Jeanne c’est ça. Visiblement, il y a quelque chose entre vous…
 
-          Comme on disait, ce n’est pas si simple. Répondit Nicolas d’une voix triste.
 
Le jeune homme était étonné de la facilité avec laquelle il pouvait parler à la meilleure amie de Justine. Alors qu’il avait du mal à parler de ses sentiments, elle savait écouter et il se sentait suffisamment à l’aise avec elle pour lui ouvrir son cœur.
 
-          En gros, tu es tiraillé entre la blonde Hélène et la brune Jeanne. Constata Annette avec un petit sourire.
 
-          Oui, mais c’est moins amusant qu’il n’y parait !
 
-          Excuses-moi Nicolas, c’est juste que c’est le genre d’intrigue que Roger adore mettre dans sa sitcom « Amour Toujours ».
 
-          C’est encore diffusé, ça ? demanda Christian qui venait de sortir de la maison en compagnie d’Etienne, Sébastien et José.
 
-          Hé oui, sur le câble  et ça fait un tabac en Amérique Latine.
 
-          Laisse-moi deviner, tu ne rates jamais un épisode, c’est ça ? demanda Nicolas en riant. Hélène m’avait dit que lorsque tu habitais chez eux, tu participais activement à l’écriture des scénarii.
 
-          Disons que j’étais, et je suis toujours, sa fan numéro 1 et il m’arrivait de mettre mon grain de sel dans tout ça. Répondit Annette avec malice. Allez, je vous laisse, il se fait tard et la route a été longue depuis Montélimar.
 
-          Attends Annette ! lança Nicolas en attrapant le poignet de la jeune femme.
 
-          Oui ?
 
-          Tu ne m’as pas dit comment cette histoire devrait être résolue dans « Amour Toujours ».
 
-          Je suis une incurable romantique et je ne crois qu’en un seul et unique amour, alors, si Roger planchait sur ce genre d’histoire, je pense que je ferai en sorte que l’indécis tombe amoureux d’une autre femme.
 
-          Une 3ème ?! C’est pas assez compliqué avec 2 ?!
 
-          Je ne crois pas qu’on puisse aimer 2 personnes à la fois. Si le héros hésite entre les deux, c’est peut-être parce qu’au final il n’est vraiment amoureux d’aucune.
 
Sur ce la jeune femme rentra dans la maison et monta se coucher.
 
-          Elle a pas tort, intervint José.
 
-          Et qui sait ? elle ferait une jolie candidate pour le rôle ! Ajouta Etienne.
 
-          N’importe quoi !! Annette est mariée et à un fils de 2 ans et demi et de toute façon à l’époque, elle flashait sur le Cricri  d’amour !
 
-          Remarquez bien les gars, rétorqua Christian en riant, qu’à aucun moment, il ne dit que LUI ne serait pas intéressé !
 
 
Dans le jardin
 
-          Un peu nerveuse ? Tu te maries demain après tout… demanda Johanna à Hélène.
 
-          Nerveuse ? Pas vraiment… bien sûr, j’espère que la cérémonie sera parfaite. Comme toutes les femmes, je rêve de cette journée depuis que je suis petite fille. Mais pas nerveuse à l’idée d’épouser Peter. C’est l’homme de ma vie.
 
-          Pas un petit pincement au cœur ?
 
-          Rapport à Nicolas ? Non. J’ai toujours pensé que je me marierai avec lui et au final, je suis contente que ce ne soit pas le cas.
 
-          Tu en veux toujours à Nico ?
 
-          Plus du tout. J’avais peur d’aborder le sujet avec lui, mais je suis heureuse qu’il m’ait forcée à le faire. Le fait que nous ayons crevé l’abcès m’a permis de me libérer d’un poids. C’est comme si j’avais enfin mis un point final à cette histoire. Aujourd’hui, je suis en paix avec moi-même, je lui souhaite d’être heureux.
 
-          Ça fait longtemps que tu le lui souhaites ma belle. Remarqua Johanna.
 
-          Oui, mais cette fois, c’est sincère ! répondit Hélène avec un large sourire. On a fait du chemin toutes les 5 depuis la fac, hein ?
 
-          C’est vrai. Qui aurait pensé qu’on en serait là… intervint Cathy qui arriva à son tour, accompagnée de Laly, Bénédicte et Eve.
 
-          Ça a l’air d’aller mieux Etienne et toi, non ? demanda Johanna.
 
-          C’est vrai. On a beaucoup discuté et Etienne est d’accord pour qu’on revienne s’installer en France. Répondit Cathy avec sérénité.
 
-          Sérieux ?
 
-          Oui. Pas tout de suite, mais on va rentrer. Enfin. Il en a beaucoup discuté avec son fils, mais Eerik comprend très bien. Cela va prendre un peu de temps pour qu’Etienne vende la librairie et il aimerait en ouvrir une autre en France. Et puis, il faut aussi que j’ouvre un cabinet aussi, il me faudra du temps pour me faire une nouvelle clientèle. Bref, ce ne sera pas facile, mais on est soudé et tous les 5, on va y arriver.
 
-          Tous les 5 ? s’étonna Bénédicte.
 
Pour seule réponse, Cathy posa une main sur son ventre et un léger sourire se dessina sur ses lèvres.
 
-          Oh ma chérie ! Je suis très heureuse pour vous deux ! s’exclama Johanna en embrassant son amie.
 
-          Félicitations ma belle ! s’écrièrent les filles toutes en cœur.
 
Laly se tourna alors vers Bénédicte et lui fit un petit signe d’encouragement. Bénédicte prit alors une inspiration et annonça.
 
-          Nos enfants pourront jouer ensemble alors, ils auront presque le même âge ! Dit la jeune femme en se caressant doucement le ventre.
 
Hélène et Johanna se sourirent d’un air entendu puis dans un bel ensemble, feignirent la surprise.
 
-          Oh Félicitations ma Béné ! s’exclama Hélène en prenant Bénédicte dans ses bras.
 
Elle fut bientôt imitée par Johanna qui était sincèrement heureuse pour ses amies.
 
-          Bon, ben tant qu’on en est à parler bébé… commença Eve.
 
-          Tu es enceinte ?! s’étrangla Hélène.
 
-          Je plaisantais ! s’esclaffa Eve. Non, il est trop tôt pour ça. Sébastien et moi ne vivons même pas ensemble.
 
-          Mais vous avez l’air très amoureux… constata Laly.
 
-          Ça ne te gêne pas ? demanda Eve d’une voix incertaine.
 
-          Pas le moins du monde. Je suis très bien avec John et on est très heureux avec Diego et Fanny. Ça fait plus de 15 ans que je ne ressens plus que de l’amitié pour Sébastien. Je suis sincèrement contente pour vous… et cette relation t’a transformée.
 
-          C’est vrai. Répondit Eve en rougissant. Je n’avais jamais ressenti ça pour personne avant. Il me donne envie d’être quelqu’un de bien. Il a une telle foi en moi, je ne veux pas le décevoir. C’est bon de savoir que quelqu’un croit en moi.
 
-          Nous aussi on croit en toi, intervint Johanna.
 
-          Je sais. Et je ne vous remercierai jamais assez d’avoir été aussi adorables avec moi. Je sens vraiment que je fais partie de la bande, merci. Surtout à toi Bénédicte, je sais le mal que je t’ai fait… je ne me suis jamais excusée. Je suis tellement désolée…
 
-          Ce n’est rien Eve, c’est le passé. J’ai moi aussi fait des erreurs et des choix dont je ne suis pas fière. Répondit Bénédicte en regardant Johanna. Aujourd’hui, je suis heureuse avec José et Jimmy est très heureux en Suède. D’après Léa, il a rencontré quelqu’un.
 
-          C’est merveilleux, vous ne trouvez pas ? Toutes les 6, à la veille du mariage d’Hélène, heureuses et amoureuses. On nous aurait dit ça il y a un an, on n’y aurait pas cru. Dit Laly avec un grand sourire.
 
-          C’est vrai. Renchérit Cathy. Mais la boucle ne sera bouclée que lorsque les amoureux terribles se seront dits oui !
 
-          C’est pour bientôt, je le sens. Dit Laly d’un ton résolu.
 
-          Comment tu le sais ? demanda Johanna surprise.
 
-          Vous touchez au but, je le sens au plus profond de moi.
 
-          J’espère que tu as raison ma Laly. J’ai hâte que toute cette histoire se termine et que Christian et moi on puisse se marier et vivre en paix avec nos enfants.
 
-          Je suis confiante. Répondit Hélène. Maman disait toujours que nous on peut venir à bout de tout.
 
-          Nous ? demanda Eve.
 
-          Oui, nous. Les femmes.
 
Les filles se turent alors et observèrent le coucher de soleil en silence, chacune perdue dans ses pensées. Au bout d’un moment, Cathy se mit à fredonner un petit air, vite accompagnée par Bénédicte et Laly. Eve les regarda en souriant et commença à chanter :
 
[Eve]
Face à l’indifférence au silence et à la peur
Face aux violées aux violences,
Aux préjugés aux prédateurs
Face au jour qui se lève
Et prépare ses mauvais coups,
J’ai trop de feu et de sève
Pour ne pas vouloir tenir debout.
 
[Eve – Hélène – Johanna]
Je suis la femme je suis la terre, fertile et fière,
Je suis la flamme et l’océan.
Je suis le ventre je suis la mère, la source claire
De la vie, depuis la nuit des temps
 
[Hélène]
Face aux siècles qui passent,
Face à l’ombre qui m’attend,
À l’injustice rapace qui plane
Au dessus d’un enfant,
Je suis prête à me battre, au delà de la douleur,
A dépasser les montagnes
A défier le mal et le malheur.
 
[Eve – Hélène – Johanna]
Je suis la femme je suis la terre, fertile et fière,
Je suis la flamme et l’océan.
Je suis le ventre je suis la mère, la source claire
De la vie, depuis la nuit des temps.
 
[Johanna]
Donner, me donner, tout donner, nous vivrons
L’art de m’offrir, et souffrir, et pardonner
Brûler, me brûler de passion, jusqu’à toucher
Le fond, jusqu’à mourir d’aimer
 
[Johanna]
Je suis la femme je suis la terre, fertile et fière,
Je suis la flamme et l’océan.
Je suis la chair où tout commence, la différence,
Je suis l’amour contre la mort.
Je suis le rempart de l’enfance,
C’est pour que vive la vie
Que mon cœur bat encore.
 
[Johanna – Eve – Hélène – Laly – Bénédicte – Cathy]
Que mon cœur bat encore.
 
 
Tandis que les filles chantaient, les garçons étaient installés sur les marches du perron. Ils les observaient et les écoutaient de loin et savouraient ensemble ce moment de douce quiétude. Puis ils virent les filles se lever et revenir vers la maison.
Lorsqu’elle fut à côté de Christian, Hélène demanda :
 
-          Tu as eu un appel de Jethro ?
 
-          Pas encore. Répondit celui-ci.
 
-          Bon, ben on va se coucher ?! C’est un grand jour demain ! Dit Cathy.
 
-          Oui c’est vrai, dit Eve en se pelotonnant contre Sébastien. Tu me ramènes chaton ? je suis crevée et je veux être en forme pour le mariage de mon frère, demain.
 
-          Oui Evie, en route ma douce. A demain.
 
-          A demain les amoureux. Lança Laly, avant de reprendre. Allez Hélène, on dort ensemble ce soir, je veux être sûre que tu n’ailles pas rejoindre Peter pendant la nuit, ça porte malheur avant le mariage !
 
-          Laly ! Peter est à l’hôtel avec sa famille…
 
-          Oui, mais je te connais, ce n’est pas ça qui t’arrêtera !!! s’écria la jolie brésilienne.
 
 
Chambre de Johanna et Christian
 
A peine entrée dans la chambre, Johanna se dirigea vers le lit parapluie dans lequel dormait Kaly. Elle posa une main délicatement sur le ventre de sa fille. C’était plus fort qu’elle, elle avait besoin de sentir sa poitrine se soulever au rythme de sa respiration pour être certaine qu’elle était bien vivante. Elle était pétrifiée par tout ce qu’elle avait pu entendre sur la mort subite du nourrisson.
 
Christian se glissa derrière elle et l’enlaça tendrement.
 
-          Elle va bien ?
 
-          Oui, elle dort.
 
-          Tu ne trouves pas qu’elle est magnifique ? demanda Christian.
 
-          Oh que si, elle est magnifique, et c’est notre fille. Répondit Johanna avant de se retourner dans les bras de son compagnon, pour lui faire face.
 
Elle noua ses bras autour de son cou, Christian plongea son regard dans le sien et comme à chaque fois, il sentit son cœur s’emballer. Cette femme merveilleuse était à lui. Il se pencha et l’embrassa doucement, langoureusement, avec tout l’amour qu’il avait en lui. Il la sentit soupirer de contentement contre sa bouche. Ils s’embrassèrent ainsi un long moment, puis Johanna se blottit dans les bras de Christian et il se mit à la serrer plus fort, presque désespérément.
Sans se détacher de lui. Johanna enfouit son visage dans le cou de Christian et lui demanda d’une voix tremblante :
 
-          Jethro a appelé n’est-ce pas ?
 
-          Oui.
 
-          Et il y a bien un lien entre mon violeur et Linda…
 
Ce n’était pas une question. Juste un fait dont Johanna était persuadée au plus profond d’elle-même. Christian la serra encore un peu plus fort.
 
-          Oui.
 
-          Qui était-ce ?
 
-          Son frère… jumeau.
 
A suivre


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mer 11 Sep - 20:27 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Oh, mon dieu! Son frere jumeau! Je ne m'attendais pas a ca! Suite magnifique encore une fois. Et si Laly dit que Johanna et Christian touchent au but, ca doit etre le cas! J'ai adore la chanson, les six filles qui chantent ensemble, c'est tres emouvant. Et a la fin du chapitre, malgre la tristesse et cette revelation, on ressent encore une fois l'amour fort qui lie Johanna et Christian. BRAVO
_________________


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 11 Sep - 20:52 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

BRAVO Linda est-elle au courant de l'ordure qu'est son frère? Bon ben next...
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 12 Sep - 16:33 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

beau chapitre !!!

Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Jeu 12 Sep - 17:14 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

 Très bon chapitre.
_________________


Revenir en haut
laured1510
L'enquêtrice RST

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 1 389
Localisation: Quelque part ou il y a du soleil
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 12 Sep - 22:46 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Ben à mon avis, elle devait savoir qu'il était malade mais comme je crois qu'elle n'est pas net non plus, elle va vouloir le venger... C'est pour ça!!!

En tout cas, j'espère que Jehtro pourra l'arrêter bientôt afin que Johanna et Cricri puissent vivre en paix.

BRAVO
_________________


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
nanysa
Apprentice RST

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 453
Localisation: belgique
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 13 Sep - 20:01 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

mais ca je l'ai deja dit  Mort de Rire trop beau encore une fois j'adoreeee!!!!!!

Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Dim 15 Sep - 18:20 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

BRAVO BRAVO
très très beau chapitre.

trop beau quand les fille chante ensemble.

j'aime beaucoup le passe de Johanna et cricri quand il regard leur fille.

oh l'autre fou est le frère de Linda c'est pour sa qu'elle fait tout se mal a nos amoureux terrible cette garce.

j’espère que il vont vite la mettre en prison,pour que Johanna et cricri puis être heureux.

hâte de lire la suite.

_________________


Dernière édition par loulou le Dim 1 Nov - 22:14 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 18 Sep - 19:22 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Chapitre 37
 
Mariage d’Hélène (1/2)
 
Matin du mariage, cuisine de la Villa
 
Laly, Cathy, Etienne, Nicolas, Johanna et Christian discutaient des dernières nouvelles dans la cuisine.
 
-          Un frère jumeau ?! C’est juste impossible…
 
Laly était stupéfaite. Tout le monde était persuadé que Linda était fille unique et Sébastien qui la connaissait depuis l’adolescence n’avait jamais fait état d’un quelconque frère. Cette situation devenait totalement ubuesque.
 
-          Jethro est formel, il n’y a aucun doute. Répondit Christian en fixant Johanna.
 
La jeune femme était adossée au plan de travail et avait Kaly dans les bras. Elle semblait calme et sereine, mais la nuit précédente, elle n’avait cessé de se tourner et de se retourner dans leur lit sans trouver le sommeil. Depuis qu’ils étaient à nouveau ensemble, elle n’était pourtant plus insomniaque et même si parfois, il lui arrivait encore de faire des cauchemars, il suffisait habituellement qu’il la prenne dans ses bras pour qu’elle se relaxe instantanément… habituellement, mais pas cette fois.
 
-          En tout cas, intervint Cathy, si c’est le cas, tout s’explique. Les jumeaux ont un lien très fort qui les unit, les études à ce sujet sont fascinantes. Bref, de ce que vous m’avez dit, Linda fait une fixette sur Johanna depuis la fac, je suppose que la mort de son frère jumeau l’a fait sombrer totalement dans la folie.
 
-          Mais c’est tellement fou !!! Quelle était la probabilité que son malade de frère jumeau agresse Johanna, au Texas en plus ?!
 
-          Je sais Etienne, c’est inexplicable, ajouta Nicolas.
 
-          Et elle est où cette cinglée, là ?! demanda Laly.
 
-          La police est sur le coup, ils sont partis l’arrêter pour l’interroger et plus si affinités. Ils n’ont pas pu la coincer pour la tentative d’assassinat de Johanna, malgré le témoignage du type qu’elle avait engagé, mais là, je ne vois pas comment elle pourra s’en sortir.  Expliqua Christian.
 
-          En tout cas, pas un mot à Hélène ! Objecta Johanna. C’est son mariage, rien ne doit venir le gâcher.
 
-          On sera muets comme des tombes.
 
-          Merci Laly.
 
-          Salut à tous ! lança Sébastien qui venait d’arriver en compagnie d’Eve.
 
-          Ben vous en faites une tête ! s’étonna Eve.
 
-          On a eut des nouvelles de Jethro. Le type qui a agressé Johanna était le frère jumeau de Linda.
 
-          Impossible !! objecta Sébastien face à la révélation de Christian. C’est juste impossible, je la connais depuis qu’on a 13 ans, elle n’a pas et n’a jamais eu de frères. Ses parents et les miens étaient très amis et je n’ai aucun doute sur le fait qu’ils n’ont jamais mentionnés un autre enfant et…
 
-          Ça va tout le monde ? demanda Hélène en entrant à son tour dans la pièce suivie de Roger et Annette.
 
-          C’est nous qui devrions te poser la question ma belle ! répondit Johanna. C’est toi qui te vas devenir Madame Watson dans quelques heures !!
 
-          C’est vrai et j’ai hâte !
 
-          Pas du tout nerveuse ? demanda Cathy.
 
-          Bon ok, un tout petit peu… j’espère que tout se passera bien.
 
-          Ne t’inquiète pas pour ça mon Hélène, ton mariage va être parfait !
 
-          Merci ma Johanna, tu es adorable. Et toi, comment tu te sens ? tu as des nouvelles de Jethro ?
 
-          Non, rien du tout… je suppose que ça prend du temps de faire des recoupements & so on…
 
-          Tu es sûre Johanna ?
 
-          Bien sûr, pourquoi ?
 
-          Ben je ne sais pas, j’ai la sensation qu’il y a un truc qui…
 
-          Oh ? une voiture… c’est qui ? intervint Laly avec empressement.
 
-          Laly, je parlais à Johanna et…
 
-          Oh, c’est Juju !!! S’écria Roger avec excitation.
 
-          Juju, c’est la cadette des sœur Girard c’est ça ? demanda Eve. Vous me la présentez ?
 
-          Bien sûr ! Allez viens Hélène, on y va ! s’exclama Annette en tirant Hélène par le bras.
 
Lorsque la future mariée fut sortie de la pièce, Johanna poussa un grand soupir de soulagement.
 
-          Merci Laly.
 
-          De rien ma belle, je sais que tu détestes mentir à Hélène.
 
-          Et puis, on peut dire que Justine et Jérôme sont arrivés à point nommés, intervint Cathy.
 
Le téléphone de Christian se mit alors à sonner.
 
-          Oui, allo ? Oui, c’est moi... Ah, bonjour Inspecteur. Comment ? Vous avez trouvez Linda et elle est au commissariat ?
 
-          Je veux lui parler !! s’écria alors Johanna.
 
Christian jeta alors un coup d’œil à Cathy qui hocha la tête en signe d’assentiment.
 
-          Ma femme souhaiterait lui parler, vous pensez que c’est possible ?... Je comprends très bien inspecteur, et je sais que ce n’est pas vraiment réglementaire, mais une de nos connaissances psychologues pense que ce serait une bonne chose et… Oh, d’accord. Merci beaucoup Inspecteur. Au revoir.
 
-          Alors ?
 
-          Il est d’accord.
 
-          J’y vais… lança Johanna en embrassant Kaly avant de la déposer dans les bras de Christian.
 
-          Johanna tu n’es pas en état de conduire, je t’accompagne. Objecta Christian.
 
-          Oui, mais j’ai pas le choix, déjà que tu n’utilises pas tes béquilles alors que tu devrais, c’est hors de question que tu conduises Christian !
 
-          Vous avez raison tous les deux, intervint Nicolas. Johanna et Christian, vous ne pouvez pas conduire. Et je vous signale qu’Hélène se marie à la mairie à 14h, qu’il est déjà 10h et que vue la circulation, c’est quasi impossible de faire l’aller/retour suffisamment vite sans qu’elle se rende compte de votre absence et en ayant le temps de vous préparer pour la cérémonie !
 
-          Nicolas a raison. Christian, tu as toujours ta moto ?
 
-          Oui, pourquoi ?
 
-          File-moi tes clés. Johanna, viens avec moi, je t’emmène.
 
-          Merci Sébastien, mais tu ne devais pas donner un coup de main à Eve ?
 
-          Oui, mais elle comprendra. Et puis, moi aussi j’ai besoin de comprendre.
 
-          Darling, tu nous couvres auprès d’Hélène ?
 
-          Oui, oui, mon ange. Rassures-toi.
 
-          Sébastien, je vais chercher mon sac et je te rejoins en bas. Dit Johanna après avoir embrassé rapidement Christian et Kaly.
 
Lorsqu’elle ne fut plus à portée de voix, Christian se tourna vers Sébastien.
 
-          Tu fais attention à elle, hein ?
 
-          Comme si c’était Luna ou Eve.
 
-          Merci Seb.
 
Un peu plus tard au commissariat
 
Sébastien et Johanna attendaient dans une petite salle. L’inspecteur avait accepté de faire une exception et de leur accorder du temps avec Linda. Ce n’était pas quelque chose d’habituel, mais il comptait également sur cette entrevue pour en savoir plus sur la jeune femme. Depuis que ses hommes l’avaient ramenée, elle avait montré une totale absence de coopération.
L’inspecteur regarda Johanna et Sébastien à travers la vitre sans teint. Ils ressemblaient tous les deux à des gravures de mode et ils auraient pu former un très beau couple. Il se concentra sur la jeune femme. Elle avait tout juste 40 ans et était séduisante au possible. C’était le mois de juillet et elle portait un jean, et un bustier noir avec des petites ballerines. C’était très décontracté, mais pourtant il émanait d’elle une sophistication et une classe indéniable. Elle était anxieuse et elle marchait de long en large tandis que le jeune homme tentait de la calmer. Après une hésitation, l’inspecteur alluma le micro qui lui permettait d’entendre ce qui se disait dans la salle, sans être vu.
 
-          Ça va aller Johanna ? demanda Sébastien pour la énième fois.
 
-          Je suis un peu nerveuse…
 
-          Oui, j’ai vu et on le serait à moins.
 
-          Toute cette histoire est vraiment incroyable ! J’ai besoin de comprendre, qu’elle s’explique.
 
-          Johanna, je… je tenais à m’excuser.
 
-          T’excuser ?! demanda Johanna en s’arrêtant brusquement. Mais de quoi ?
 
-          D’avoir fait entrer Linda dans vos vies. Je ne me le pardonnerai jamais.
 
-          Sébastien, non. Tu n’y es pour rien. Tu ne pouvais pas savoir qu’elle était malade. Personne ne s’en est rendu compte, à part Laly et encore, je ne sais pas si c’est son intuition où le fait qu’aucune femme n’apprécie que l’ex- de son copain se pavane devant elle jour après jour. Tu sais, quand Christian s’est enfui à l’annonce de la grossesse de Linda, je lui en voulais énormément à elle, mais en même temps, à mes yeux, elle était autant une victime que moi.
 
-          Oui, mais…
 
-          Il n’y a pas de mais, Sébastien. Tu sais, mon père était un vrai requin en affaire et il a mit des tas de gens en faillite ou au chômage du fait de ses manigances. Tu penses que j’en suis responsable ?
 
-          Bien sûr que non Johanna !
 
-          Eh bien voilà. Tu n’es pas responsable des actes de Linda, il s’agit de sa vie, ses choix, sa responsabilité.
 
-          Alors tu me pardonnes, Johanna ?
 
-          Non Sébastien. Pour la simple et bonne raison que je n’ai rien à te pardonner.
 
Sébastien s’approcha de Johanna et la pris alors dans ses bras.
 
-          Merci Johanna, merci. Tu n’imagines pas à quel point c’est important pour moi.
 
-          Je t’en prie Sébastien. Et je dois aussi te remercier, d’être là avec moi. Je sais que ce n’est pas facile pour toi.
 
-          C’est fou, ajouta Sébastien alors qu’ils s’écartaient l’un de l’autre, on se connait depuis plus de 20 ans, mais on a jamais été très proches toi et moi.
 
-          C’est vrai, à l’époque j’étais bien trop exubérante pour toi ! Répondit Johanna.
 
-          J’avoue… C’est pour ça que je suis tombé sous le charme de Laly à l’époque. C’était un petit oisillon tombé du nid.
 
-          Mais avec le temps elle s’est affirmée et elle est devenue un peu plus…
 
-          Exubérante !! termina Sébastien en riant.
 
-          D’après ce que j’ai compris, la maman de Luna est également très douce et calme… je crois que j’ai bien cerné ton style de femmes ! dit Johanna.
 
-          Eve n’est pas ce qui se fait de plus doux et calme, tu sais !
 
-          C’est vrai, mais c’est un mélange de la Laly exhubérante et de la douce Aline. Eve a un caractère très fort et semble n’avoir peur de rien, mais en même temps, il y a une fêlure en elle.
 
-          Touché. Reconnu Sébastien. Tu aurais pu être psy toi aussi.
 
-          Ben, j’ai quelques restes de mes études de socio et c’est toujours plus facile d’analyser les autres que de s’analyser soi-même. Bref, je suis très heureux pour Eve et toi.
 
-          Merci. Ça peut paraitre stupide vu mes antécédents, mais je sens au fond de moi que cette fois, c’est la bonne.
 
Tandis qu’ils parlaient tous les deux, la porte de la salle s’ouvrit. Ils tournèrent la tête vers l’entrée. Un policier en uniforme pénétra alors puis s’effaça pour laisser passer Linda.
Lorsque celle-ci aperçut Johanna et Sébastien elle se tourna vers la porte, prête à sortir, mais le policier la retint par l’épaule.
 
-          Minute, ma jolie ! Tu t’assieds là bien sagement et tu écoutes ce que ces deux personnes ont à te dire.
 
Puis le policier alla se mettre en faction dans la pénombre, dans un recoin de la pièce.
Linda se tourna alors vers Sébastien et Johanna, avec un regard plein de défiance.
 
-          Qu’est-ce que vous faites ici ?! Qu’est-ce que vous voulez ?!
 
-          Je crois que tu nous dois la vérité !!
 
-          Je ne vous dois rien du tout ! éructa Linda.
 
-          C’est toi qui a fais tuer mon père, c’est ça ?! demanda Johanna avec calme.
 
-          Je ne vois pas de quoi tu parles !
 
-          Pour une fois dans ta vie Linda, dis-nous la vérité ! Intervint Sébastien. Tu ne comprends pas que c’est ta dernière chance de t’en sortir ?! Tu ne comprends pas que c’est fini ?! La police a compris tes manigances !! Tu vas finir derrière les barreaux Linda, tu n’as pas le choix, tu dois collaborer.
 
-          Allez vous faire foutre !
 
Johanna poussa un soupir de frustration. Sébastien s’approcha alors doucement de Linda et reprit :
 
-          Linda, on se connait depuis qu’on a 13 ans… tu sais que je t’ai toujours soutenue et je le ferai encore. Mais j’ai besoin que tu nous aides à comprendre. En souvenir de tout ce qu’on a vécus ensemble, s’il te plait… Linda.
 
Linda le regarda un instant et le regard dur de la jeune femme se fit plus doux, comme si quelqu’un d’autre entrait en elle.
 
-          Ok. Que voulez-vous savoir… ?
 
-          Est-ce que c’est toi qui a commandité le meurtre du père de Johanna.
 
-          Oui.
 
-          Pourquoi ? demanda Johanna d’une voix tremblante.
 
-          Je voulais que tu ressentes ce que c’est de perdre quelqu’un qu’on aime.
 
-          C’est à cause de ton frère, c’est ça ?
 
-          Oui. Tu as tué mon frère !
 
-          Il m’a violée et il a essayé de me tuer !!!!!!! s’écria Johanna.
 
-          C’EST FAUX !!! il n’aurait jamais fait ça !
 
-          Il a essayé de me tuer et il a essayé de tuer mes fils ! Je suis désolée de l’avoir tué, mais je n’avais pas le choix… répondit Johanna les larmes aux yeux.
 
-          Tu mens, TU MENS !!!! hurla Linda en se bouchant les oreilles.
 
-          Linda, Linda… calmes-toi. S’il te plait… Je croyais que tu n’avais pas de frère… intervint Sébastien d’une voix apaisante.
 
-          Patrick a été enlevé à la naissance… Quand maman a accouché, le médecin lui a dit que Patrick était mort et que j’étais la seule à avoir survécu. Mes parents ne m’ont jamais rien dit mais j’ai toujours senti au fond de moi que je n’étais pas complète, qu’il me manquait quelque chose. Alors j’ai fait des recherches et je l’ai retrouvé. Le pauvre, il a été victime d’un trafic de bébé à l’hôpital. Il a été vendu à une famille, mais comme il était… différent, ils l’ont mis dans un hôpital psychiatrique.
 
-          Différent ?
 
-          Il était bipolaire, mais quand il prenait ses médicaments, il était tout à fait normal, il n’a jamais fait de mal à une mouche.
 
-           Linda, tu ne l’as pas fait sortir de l’hôpital quand même ?
 
-          Ben si, quand ses parents adoptifs sont morts, j’étais sa seule famille et j’ai fait ce qu’il fallait pour le libérer !
 
-          Linda, il n’était pas en prison, il était là pour se faire soigner ! Ton frère était malade !!! Il m’a VIOLEE !!! S’écria Johanna.
 
-          Non, non, non ! tu mens ! Patrick allait très bien !!
 
-          Linda, comment ça se fait que Patrick soit justement allé chez Johanna ? demanda Sébastien.
 
-          Je ne sais pas.
 
-          Linda, ton frère est venu chez moi. Tu ne peux pas le nier. Et je ne peux pas croire que ce soit une coïncidence !! reprit Johanna.
 
-          Je lui ai peut-être parlé de toi… un petit peu…
 
-          Je pense que c’était plus qu’un petit peu, vu ce qu’il m’a fait ! la pressa encore Johanna.
 
-          Je lui ai dit la vérité !
 
-          Quelle vérité ?!
 
-          Que tu m’as pris Christian ! Que tu m’as pris mon travail de mannequin, que tu m’as pourri la vie !!!
 
-          C’est toi qui m’avais pris Christian ! Et je ne t’ai jamais pris ton travail de mannequin, on a jamais été présentes sur les mêmes castings et je n’ai été mannequin que 3 ans !
 
-          Mais tu étais dans tous les magazines ! ça aurait du être moi ! tu m’as volée ma vie !!! cria Linda comme une enragée.
 
-          C’est ridicule Linda, tu es folle ! Répliqua Sébastien.
 
-          Et c’est toi qui a payé quelqu’un pour m’écraser et pour tirer sur Christian, c’est ça, hein ?
 
-          Oh oui ! Et je regrette qu’ils vous aient raté ! répondit Linda pleine de morgue.
 
Johanna s’approcha alors de Linda et murmura à son oreille, tout doucement, pour qu’elle seule l’entende :
-          You know what, bitch ? Christian & I are alive and very happy. Soon we’ll marrying each other and we’ll live happily ever after with our children in our big house. But I won’t forget you : everytime Christian will make love to me in our Jacuzzi, just before coming, I’ll think of you… you fucking bitch ! Tu sais quoi espèce de garce ? Christian et moi sommes vivants, heureux et sur le point de nous marier et de vivre heureux avec nos enfants dans notre grande maison. Mais je ne t’oublierai pas : à chaque fois que Christian me fera l’amour dans notre jacuzzi, juste avant l’extase, je penserai à toi…  Sale garce !
 
D’un coup, Linda se leva et se jeta sur Johanna. En un instant, le policier la maitrisa et Sébastien aida Johanna à se relever.
 
-          Qu’est-ce que tu lui as dit ?
 
Johanna regarda Linda avec un sourire carnassier en répondant à Sébastien :
 
-          C’est entre cette garce et moi. De quoi la faire réfléchir pendant son looooooong séjour en prison !
 
-          On rentre ?
 
-          Oui, tu as raison Sébastien. On a un mariage à célébrer ! Au revoir Linda. Ajouta Johanna tout en faisant un clin d’œil à la jeune femme, avant de quitter la pièce sans un regard en arrière.
 
Tandis que Sébastien et Johanna traversaient le commissariat, ils entendirent une voix démente hurler : « I’ll kill you Johanna ! I’LL KILL YOU »
 
 
A suivre


Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 18 Sep - 19:42 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Qui veut la peau de Johanna  Shocked

Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Mer 18 Sep - 20:42 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Confrontation sous tension entre Johanna et Linda! J'adore ce qu'elle lui murmure à l'oreille...Bien fait pour toi Okay

Jolie conversation entre Sébastien et Johanna!
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:02 (2018)    Sujet du message: Une femme debout

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Nelle
Page 26 sur 28 Aller à la page: <  1, 2, 325, 26, 27, 28  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com