rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Une femme debout
Aller à la page: <  1, 2, 322, 23, 2426, 27, 28  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées Nelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
donat1987
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 382
Localisation: belgique
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 22:49 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

mes de rien nelle et continue comme sa ta fic est juste trop trop genial  je suie a font dedans

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 22:49 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 02:35 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Tkt prend ton temps repose toi bien surtout.

trop mimi les deux chaine.


_________________


Dernière édition par loulou le Dim 1 Nov - 18:07 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 15:32 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Finalement, j'ai été productive ce matin!


Chapitre 31
 
 
Anniversaire de Johanna  (2/3)
 
Villa, dans le salon
 
-          Bonjour Jeanne ! S’exclama Bénédicte en entrant dans la pièce.
 
-          Bonjour Béné.
 
-          Ben qu’est-ce que tu fais la toute seule ?
 
-          Je suis venu avec Nicolas. Je voulais souhaiter un bon anniversaire à Johanna.
 
-          Oh c’est dommage, tu l’as ratée de peu, elle vient de partir. Elle a été faire du shopping avec Hélène.
 
-          Mince, bon ben je vais rentrer alors…
 
-          Mais non, reste ! On pourra papoter un peu. Olga est partie récupérer du matériel au restaurant, et Laly et Eve ne devraient pas tarder. Tu nous aides à finir de préparer la soirée ?
 
-          Oui, pourquoi pas…
 
-          Dis-moi, t’as pas l’air en forme. Remarqua Bénédicte. Tu veux en parler… ?
 
-          Si, si, je t’assure, ça va.
 
-          Pas à moi Jeanne. On se connait suffisamment pour que tu ne puisses pas me mentir.  Insista Bénédicte en s’asseyant près de son amie. Tu t’éloignes de nous, tu ne viens plus nous voir et quand tu es là, tu ne dis rien.
 
-          Je ne sais pas… vous voir tous ici, ensemble, je ne me sens pas à ma place.
 
-          C’est ridicule Jeanne. Tu es notre amie et tu n’as jamais cessé de l’être. C’est vrai qu’on se connait tous depuis la fac, mais c’était le cas aussi quand on vivait à Love Island. Qu’est-ce qui a changé ? C’est Nico ?
 
-          Je ne sais plus où j’en suis. Je l’aime, mais je ne sais pas ce qu’il veut vraiment. Déplora Jeanne.
 
-          C’est toi qu’il veut. L’assura Bénédicte.
 
-          Et Hélène… ajouta la brune d’une voix sombre.
 
-          Jeanne, je t’assure qu’Hélène est éperdument amoureuse de Peter. Elle n’éprouve plus que de l’amitié pour Nicolas, et encore.
 
-          Oh, mais je le sais, ça. C’est lui qui ne sait pas ce qu’il veut, pas elle.
 
-          Mais il était chez toi la nuit dernière, non ? Comment ça s’est passé ?
 
-          Merveilleusement bien. Il a été tendre, romantique, vraiment adorable…
 
-          Mais il y a autre chose… ajouta doucement Bénédicte.
 
Jeanne regarda dans le vague sans répondre. Elle avait envie de se confier à Bénédicte, mais ne s’en sentait pas capable. Et pour lui dire quoi ? Que juste après lui avoir fait passionnément l’amour, Nicolas avait murmuré le prénom d’Hélène dans son sommeil ? Il ne le savait même pas lui-même... Une larme coula le long de sa joue.
 
-          Je n’ai pas envie d’en parler. Pas aujourd’hui… s’excusa-t-elle.
 
-          Je comprends, mais sache que si tu as besoin d’en parler, je serai toujours là.
 
-          Merci beaucoup. Ça me touche…
 
-          C’est normal. C’est à ça que servent les amies. Allez, on se met au travail ?
 
-          Oui, tu as raison. C’est la journée de Johanna aujourd’hui…
 
-          Oui, et tu verras ! Christian a mis les petits plats dans les grands pour sa Johanna !
 
 
Villa, le hangar
 
-          Mais qu’est-ce qu’il fait Sébastien ?! s’agaça José.
 
-          Il ne devrait plus tarder, il devait aller chercher Luna. Intervint Peter.
 
-          Comment tu le sais ? s’étonna Christian.
 
-          J’ai appelé Eve ce matin et Sébastien venait tout juste de la quitter…
 
-          Oh oh… notre petit Sébastien a conclu... !
 
-          Euh, José, c’est de ma sœur dont tu parles ! rappela Peter gentiment.
 
-          Oh, c’était pas méchant…
 
-          Non, mais je me rappelle que quand Flo a vécu avec nous, tu étais près à sauter à la gorge de tous les garçons qui la regardait. Intervint Nicolas
 
-          Flo ? demanda Peter.
 
-          Ma sœur. D’ailleurs, je suis trop content qu’elle vienne pour l’anniversaire de Johanna. Depuis qu’elle vit au Canada, on ne se voit jamais. Elle n’a rencontré Johanna qu’une fois, mais elles ont tout de suite accroché et du coup, elle tenait à être là.
 
-          Ah José et Flo! vous verrez ils sont trop mimi tous les deux. Lança Sébastien en entrant.
 
-          Ah ben quand même !
 
-          Désolé les gars, je me suis levé un peu tard ce matin.
 
-          On a cru comprendre oui. Plaisanta Peter.
 
-          Peter, je…
 
-          Non, Sébastien. Ma sœur est heureuse, c’est tout ce que je veux savoir. Ce n’est plus une petite fille, elle sait ce qu’elle fait.
 
-          Merci Peter.
 
-          Et puis, inutile de te dire que si tu lui fais du mal, tu auras à faire à moi… prévint le frère d’Eve.
 
-          Oh, je ne suis pas inquiet, je tiens bien trop à elle pour lui faire du mal. Répondit Sébastien.
 
-          Bon, c’est sympa tout ça, mais on répète ? demanda Nicolas. Christian, t’es avec nous ?
 
-          Hein ? oui oui…
 
-          Christian, qu’est-ce que tu as ? Tu n’as pas dit un mot depuis tout à l’heure. Demanda encore Nicolas qui avait remarqué l’air sombre de son ami.
 
-          Tu t’inquiètes à cause de Johanna, c’est ça ? demanda José.
 
-          C’est quoi cette histoire ? demandèrent Nicolas et Sébastien en même temps.
 
-          Ah oui, c’est vrai que vous ne savez pas. Hier soir, au restau, on a croisé un vieil ami de Johanna. Pour la faire courte il semble que Linda est obsédée par Johanna depuis des années. Elle s’est faite embauchée dans la même boite qu’elle à l’époque où elle était mannequin et voulait tout faire comme elle. Même contrats, mêmes collaborateurs etc. expliqua Christian.
 
-          Putain ! Mais c’est une malade cette nana !
 
-          C’est aussi ce qu’on pense. Et quand en plus on sait qu’elle a engagé quelqu’un pour se renseigner au sujet de Johanna…
 
-          Sérieux ?! Mais pourquoi tu nous a rien dit Christian ? demanda José.
 
-          On ne voulait pas vous inquiéter. Mais là, ça commence à sentir mauvais.
 
-          Elle est avec Hélène là ? demanda Nicolas.
 
-          Oui, elles sont parties faire les magasins.
 
-          Tu crois qu’elles ne risquent rien ?
 
-          Oui, un de mes agents de sécurité les accompagne. Intervint Peter.
 
-          Oui et d’ailleurs, merci pour ça Peter. Dit Christian sincèrement.
 
-          Ne me remercie pas. J’apprécie énormément Johanna et j’ai promis à Hélène qu’il ne lui arrivera rien.
 
-          Le souci c’est que d’après Cathy, cette nana a le profil d’une psychopathe et c’est difficile de prévoir ce qu’elle peut faire.
 
-          Cathy est au courant ? s’étonna Nicolas.
 
-          Oui, elle est psy alors Hélène, Peter, Johanna et moi avons parlé de tout ça avec elle ce matin.
 
-          Mais bon, on ne peut rien faire pour le moment et Johanna est entre de bonnes mains.
 
-          Tu as raison Peter. Alors les gars, on commence les répèt’ ? Je veux que ce soit parfait.
 
-          Oui, Johanna va être soufflée ce soir ! Elle se souviendra longtemps de ses 40 ans ! s’exclama José.
 
-          C’est clair ! Tu restes Peter ?
 
-          Oui, avec plaisir Sébastien.
 
-          C’est dommage qu’Etienne et Cathy ne soient pas là aussi.
 
-          Je sais Nico. Mais Cathy est sortie voir des amies et Etienne avait envie de marcher un peu. J’ai l’impression que c’était pas la grande forme ce matin. Répondit Christian.
 
-          Oh… tu as remarqué toi aussi ? ajouta José.
 
-          Oui, il y a un truc qui va pas… il nous en parlera peut-être quand il se sentira prêt.
 
-          Oui, en attendant, on se met au boulot parce que bon, il faudrait aller donner un coup de main aux filles après.
 
-          Oui, let’s start !
 
 
Dans Paris
 
-          Johanna, tu es une vraie fashion victim ! s’exclama Hélène en riant.
 
-          Genre ! Parce que pas toi peut-être ?! tu as vu comme tu es chargée !
 
-          Oui, mais c’est toi qui a une mauvaise influence sur moi!
 
-          Oh la mauvaise foi ! Tu es toujours la première dans les magasins, tu demandes à la vendeuse de tout déballer, tu veux tout essayer…
 
-          Mouais, peut-être, mais c’est pas tous les jours que je dépense comme ça ! Peter va me tuer !!
 
-          N’importe quoi ! Peter savait très bien ce à quoi il s’exposait en te filant sa carte… ! Et puis bon, vous allez vous marier bientôt, ce qui est à lui est à toi…
 
-          Oui, tu as raison ! Et puis, c’est aussi pour lui tout ça…
 
-          Ah, ça, c’est sûr ! Quand on voit la nuisette que tu as achetée ! les yeux vont lui sortir de la tête quand il te verra dedans…
 
-          Johanna ! Tu ne penses vraiment qu’à ça !
 
-          Parce que pas toi ?!
 
-          Ok, c’est vrai ! Mais pas là ! J’allais dire que comme dit Eve, en temps que future Madame Watson, j’ai un standing à respecter… !
 
-          Je comprends. D’ailleurs, maintenant que je vis avec une véritable star, moi aussi il faut que je soigne mon look.
 
-          Arrête ! Comme si tu avais attendu Christian pour être une bombe. Tu sais que j’étais jalouse de  toi à la fac ?
 
-          De moi ?! Mais, tous les mecs craquaient sur toi.
 
-          Oui, mais c’était Christian le plus chanceux. Dès que tu quittais tes jeans, un peu de maquillage, une petite robe bien choisie et tu étais une vraie femme fatale… Déjà à l’époque tu dégageais une élégance, un magnétisme… Remarque, c’est pas pour rien que tu as été Miss Texas !
 
-          C’était il y a une éternité ! Regarde-moi aujourd’hui, j’ai 40 ans et je suis vieille… déplora Johanna.
 
-          N’importe quoi ! Tu es plus sensuelle et séduisante que jamais, et arrête avec tes 40 ans, je te rappelle que début septembre, ce sera mon tour !
 
-          Oui, plus que 4 mois et tu vas m’accompagner dans la décrépitude !!  S’exclama Johanna en riant
 
-          Vilaine ! Bon on fait quoi maintenant, on rentre ?
 
-          Pas tout de suite, il y a encore un endroit où je voudrais aller.
 
-          Encore ?! Mais Johanna, si on dépense encore il n’y aura plus de place dans le coffre de la limousine !
 
-          Ben quoi ?! on fait marcher l’économie réelle, grâce à nous, la croissance va peut-être même repartir à la hausse !
 
-          T’es folle !
 
-          Je sais… allez viens, tu vas adorer !
 
Quelques instants plus tard, les deux amies se retrouvèrent devant une petite boutique. Hélène regarda Johanna avec étonnement.
 
-          Allez viens, suis moi, c’est là.
 
-          Oh bonjour Johanna ! Ravie de te revoir… dit une très belle et élégante jeune femme en l’accueillant.
 
-          Bonjour Séverine. Pour moi aussi c’est un plaisir. Je te présente Hélène.
 
-          Bonjour Hélène. Venez installez-vous. Je reviens dans un instant.
 
-          Johanna, murmura Hélène, qu’est-ce qu’on fait ici ?
 
-          Un peu de patience ma chérie, tu vas voir.
 
A cet instant, Séverine réapparut avec une grande housse qui semblait recouvrir un vêtement. Elle la présenta directement à Hélène.
 
-          Vous devez vous trompez, c’est pour Johanna.
 
-          Non, je ne fais pas erreur, c’est pour vous.
 
Se disant, la jeune femme ouvrit la housse.
 
-          Oh mon Dieu, Johanna ! C’est ma robe !!! Elle est magnifique ! C’est exactement celle que je voulais.
 
-          C’est vrai qu’elle est superbe. Tu seras une mariée époustouflante.
 
-          Oh merci ma Johanna !
 
-          Ne me remercie pas. Je t’avais dit que je te l’offrirais…
 
-          Mais tu l’as faite venir des Etats-Unis ? tu n’aurais pas dû !
 
-          Ça m’a fait plaisir, allez va l’essayer… file !
 
Hélène se leva et partie avec Séverine pour son premier essayage. Elle revint quelques minutes plus tard.
 
-          Oh my God ! Hélène, tu es juste magnifique ! S’exclama Johanna avec sincérité.
 
Hélène se regarda dans le grand miroir prévu à cet effet et sentie les larmes lui monter aux yeux. Pour la première fois de sa vie, elle se sentait vraiment belle, sublimée par cette robe. Et c’est à sa meilleure amie qu’elle le devait.
Elle se retourna et vint prendre Johanna dans ses bras.
 
-          Merci Johanna, merci. Je ne m’y attendais pas du tout.
 
-          Ravie d’avoir réussi ma surprise alors. Répondit Johanna en souriant.
 
-          Tu es extraordinaire tu sais. Je veux dire, c’est ton anniversaire et c’est toi qui me fais un cadeau.
 
-          Mais te connaitre est mon cadeau Hélène. Tu es la meilleure amie que j’ai jamais eue, tu n’imagines pas à quel point ton amitié compte pour moi.
 
-          Oh si, j’imagine très bien parce que c’est réciproque. Ensemble, on fera toujours face à tout mon ma Johanna. Amies pour la vie ?
 
-          Et même au-delà. Répondit Johanna.
 
-          Excusez-moi mesdames, intervint Séverine. J’aurai quelques épingles à poser pour les derniers ajustements, au niveau du bustier notamment.
 
-          Oui, bien sûr, pardon. Répondit Hélène en se redressant. Allez-y.
Une demi-heure plus tard, les filles sortaient de la boutique et se dirigeaient tranquillement vers la limousine.
-          Merci encore ma Johanna. C’est un cadeau inestimable.
 
-          Toutes les femmes méritent d’être des princesses le jour de leur mariage et à mes yeux toi plus que les autres. Répondit Johanna en se baissant pour ramasser ses lunettes qu’elle venait de faire tomber.
 
-          Merci Johanna. Et sache que toi aussi tu… Johanna, JOHANNA, ATTENTION !
 
 
A la villa
 
-          Ben dis donc, elles en mettent du temps les filles. Elles doivent faire la razzia dans les magasins ! s’exclama José
 
-          Oh, elles ne vont plus tarder je pense. Répondit Peter. Je sais qu’elles ne voulaient pas rentrer trop tard pour avoir le temps de se reposer et de se préparer pour la soirée.
 
-          Oui, enfin bon… Johanna et Hélène ensemble dans les magasins, c’est juste des psychos !
 
-          Et c’est toi qui dis ça Laly ?! plaisanta Sébastien.
 
-          Oui monsieur, parfaitement !
 
Les amis étaient réunis dans le salon et prenaient le café. Les filles avaient bien avancé et il ne resterait plus qu’à disposer le buffet. Etienne et Cathy étaient de retour. Jimmy était arrivé, tout comme Florence, la sœur de José. Tout ce petit monde se détendait tranquillement lorsque le téléphone de Christian sonna.
 
-          Allo, Hélène ? Vous n’avez pas dévalisé toutes les boutiques au moins ?!
 
Soudain, son visage s’assombrit tandis qu’il écoutait Hélène.
 
-          Ok. Calmes-toi ma belle. Je préviens Peter et on arrive.
 
Lorsqu’il raccrocha, tous les visages étaient tournés vers lui.
 
-          Qu’est-ce qu’il y a Christian ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? s’inquiéta Cathy.
 
-          Un type a essayé de renverser Johanna.
 
-          Merde, comment elle va ?! pressa José.
 
-          Elle va bien. Grâce au chauffeur. Quand il a vu ce type foncer vers elle il s’est précipité sur elle pour qu’elle ne soit plus sur la trajectoire de la voiture. Elle s’en tire avec quelques contusions, mais physiquement elle va bien. Par contre, d’après Hélène, Johanna est assez choquée et d’après sa voix, je dirai qu’Hélène aussi.
 
-          Où sont-elles ? demanda Peter.
 
-          Elles sont au commissariat. Fred a relevé le numéro d’immatriculation avant que le type ne file. Visiblement, il est formel sur le fait que ce n’est pas un accident.
 
-          Ok, on y va Christian ?
 
-          Je te suis Peter…
 
-          Christian ? demanda Bénédicte. On fait quoi pour ce soir ?
 
-          On ne change rien. C’est l’anniversaire de Johanna et personne ne le gâchera. Tu veux bien accueillir les invités si on n’est pas rentré ?
 
-          Evidemment Christian. Occupez-vous des filles et nous on s’occupe de tout ici.
 
-          Merci à tous.
 
-          Tu nous appelles, hein ?
 
-          Oui, bien sûr. Répondit Christian avant de partir avec Peter.
 
Etienne se tourna vers Cathy.
 
-          Kitty Cat, après réflexion, je crois qu’on ferait mieux de rester au moins jusqu’à ce qu’on sache qui est derrière tout ça.
 
-          Oh mais on sait qui s’est ! s’exclama Laly avec colère. C’est cette salope d’australienne !
 
A suivre


Revenir en haut
donat1987
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 382
Localisation: belgique
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 15:59 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

punaise  la garce Evil or Very Mad est prete a tous pour se venger meme a aller jusque essayer de tuer johanna le jour de sont annif  enfin j'adoreeeeeee tjr et j'ai hate hate de lire la suite

Dernière édition par donat1987 le Sam 10 Aoû - 16:03 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 16:01 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Je pense comme Laly. L'accident de Johanna n'est pas un hasard. Je suis sûre que c'est cette morue d'Australie qui est à l'origine de tout cela. Evil or Very Mad
_________________


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 19:19 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Elle est allee trop loin Linda la! Ou peut-etre c'est pas Linda mais ca a un rapport avec l'assassinat de son pere? Un chapitre tres interessant! Bravo.
_________________


Revenir en haut
laured1510
L'enquêtrice RST

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 1 389
Localisation: Quelque part ou il y a du soleil
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 03:53 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

BRAVO  Nelle,  

Hâte de lire la suite afin de savoir qui est derrière tout ça, et si c'est l'australienne, il faudra la décapiter!!!!
_________________


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
nanysa
Apprentice RST

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 453
Localisation: belgique
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 13:15 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

si il a bien une fic que j'adore c'est celle la j'adore! le plus dur c'est d'attendre avec impatience la suite a chaque fin de chapitre mais je m'en lasse pas car a chaque fois on est recompenser par ton talent bravo!!!!!

Revenir en haut
donat1987
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 382
Localisation: belgique
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 15:03 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

nanysa a écrit:
si il a bien une fic que j'adore c'est celle la j'adore! le plus dur c'est d'attendre avec impatience la suite a chaque fin de chapitre mais je m'en lasse pas car a chaque fois on est recompenser par ton talent bravo!!!!!



ses tout a fait se que je pense aussi


Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 18:18 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Si c'est vraiment l'australienne qui est derrière tout ça, je n'aimerais pas être à sa place quand tout le monde va lui tomber dessus Mr. Green

J'adore le surnom qu'Etienne donne à Cathy Wink
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 00:20 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

BRAVO BRAVO  belle suite.

Si c'est Linda qui est derrière tout ça les autres vont lui tomber dessus.

Ça craint elle est prête à tout pour se venger.

Hâte de lire la suite.

_________________


Dernière édition par loulou le Dim 1 Nov - 19:42 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 22:39 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Et voilà l'épilogue du fameux anniversaire!


Chapitre 32
 
 
Anniversaire de Johanna  (3/3)
 
Johanna, Hélène, Christian et Peter rentrèrent du commissariat en passant discrètement par la cuisine. La plupart des invités étaient déjà arrivés et Johanna préféraient les éviter. Son top blanc était légèrement déchiré et des tâches brunes, mélange de poussières et de sang étaient visibles ça et là. Bénédicte et Cathy étaient les seules présentes dans la pièce. Sans un mot, elles prirent brièvement l’une après l’autre Johanna dans leur bras, puis suivirent les deux couples des yeux tandis qu’ils montaient à l’étage se préparer.
 
A l’étage
 
-          Ça va aller ma Johanna ? demanda Hélène tristement.
 
-          Oui, rassure-toi ma belle. Et toi ? répondit Johanna d’une petite voix.
 
-          Ça peut aller…
 
Les deux amies se regardèrent  un instant et tombèrent dans les bras l’une de l’autre. Elles restèrent un long moment ainsi, les joues baignées de larmes sous les yeux impuissants des hommes de leurs vies. Puis elles se séparèrent doucement et chacune rejoignit sa chambre.
 
Chambre d’Hélène et Peter
 
-          Ça va ma puce ?
 
-          Oui, ne t’inquiète pas.
 
Peter regarda Hélène fouiller nerveusement dans ses affaires. Ses mains tremblaient si forts qu’elle ne parvenait pas à décrocher le cintre sur lequel était accroché la robe qu’elle souhaitait mettre.
 
-          Mais tu vas te décrocher bon sang de cintre de m… s’énerva-t-elle en tirant de toutes ses forces.
 
-          Hélène, calme-toi. Dit Peter en s’approchant doucement par derrière.
 
-          Mais je suis calme, je suis très calme… ! répliqua-t-elle en se débattant alors que son fiancé tentait de la prendre dans ses bras.
 
-          Hélène, ma puce… doucement c’est fini… continua Peter d’une voix apaisante sans la lâcher.
 
La jeune femme se débattit encore un instant, avant d’abandonner et de se laisser glisser sur le sol en sanglotant, toujours dans les bras de Peter.
 
-          C’est fini, ma puce… Johanna va bien. Elle est en sécurité maintenant.
 
-          Tu avais promis qu’il ne lui arriverait rien, tu l’avais promis ! accusa Hélène.
 
-          Fred était là et grâce à lui Johanna est dans la chambre d’à côté, avec Christian. Répondit calmement Peter.
 
-          J’ai eu peur, j’ai eu tellement peur… j’ai vu la voiture foncer sur elle et je n’ai rien pu faire, j’étais paralysée…
 
Hélène pleurait à chaudes larmes et Peter sentait son cœur se déchirer devant la souffrance de celle qu’il aimait le plus au monde.
 
-          Chuttttt… c’est fini ma belle…
 
Hélène pleura encore sans bruit dans les bras de son fiancé qui la berçait tendrement, comme une enfant.
 
-          Ça va mieux ?
 
-          Oui, merci mon cœur… je suis désolée d’avoir craqué comme ça.
 
-          C’est normal ma puce, je suis là pour ça. Après tout, c’est ce pour quoi nous allons nous marier, non ? Pour le meilleur et pour le pire…
 
-          Je t’aime tu sais…
 
-          Moi aussi je t’aime. Répondit Peter en embrassant délicatement Hélène sur les lèvres.
 
-          Je me sens mieux maintenant. Je devrais me préparer, c’est l’anniversaire de Johanna et je ne devrais pas pleurer un jour comme aujourd’hui. Déclara Hélène en se redressant.
 
-          Tu as raison ma puce, je préfère te voir comme ça…
 
-          Merci d’être là…
 
-          Et je serai toujours là pour toi, ma puce, toujours.
 
Chambre de Christian et Johanna
 
Christian regarda Johanna sortir de la salle de bain, une serviette nouée autour de la poitrine. Elle était étrangement calme et n’avait presque rien dit depuis qu’ils étaient rentrés. Elle enfila sa petite culotte puis laissa glisser sa serviette afin de mettre son soutien-gorge. C’est là que Christian aperçut les pansements de Johanna à hauteur de ses côtes. Il s’approcha doucement et effleura le bandage du bout du doigt.
 
-          Tu as mal mon bébé ?
 
-          Un peu mais ça peut aller… dit-elle en essayant sans succès d’attacher son soutien-gorge.
 
De guerre lasse, elle le remit dans sa commode. Elle reposa sa robe et prit un pantalon noir et un bustier noir également. Elle enfila le pantalon et Christian l’aida à fermer son bustier. Après avoir remonté la fermeture éclair, il resta derrière elle et l’enlaça doucement en prenant garde de ne pas lui faire mal.
 
-          Tu veux en parler… ?
 
-          Pour dire quoi ?
 
-          Je ne sais pas… ce que tu ressens…
 
-          Ce que je ressens… ? Je suis fatiguée Christian. Quand est-ce que tout cela va s’arrêter ? Le cancer, le viol, l’assassinat de papa et maintenant ça… j’en peux plus… répondit Johanna d’une voix éteinte.
 
-          C’est vrai, la vie n’est pas juste avec toi. J’aimerais tellement être superman…
 
-          Superman ?
 
-          Oui, tu sais dans le film, cette scène où il croit que Loïs est morte, alors il tourne autour de la terre si vite qu’il parvient à remonter le temps et éviter que le pire n’arrive. C’est ce que j’aimerais faire pour toi aujourd’hui. Remonter le temps et t’éviter toutes ces souffrances…
 
-          Tu es un amour, répondit Johanna en se retournant dans ses bras pour lui faire face. Dans mon malheur, j’ai de la chance… je t’ai toi.
 
-          C’est moi qui ai de la chance mon ange. Tu es la plus belle chose qui me soit jamais arrivé.
 
Christian embrassa alors Johanna avec une infinie tendresse. Elle posa ensuite sa tête sur son épaule.
 
-          J’aimerais rester toute ma vie dans tes bras, c’est le seul endroit où je me suis toujours sentie en sécurité.
 
-          Ça tombe bien parce que j’ai envie de te garder dans mes bras jusqu’à la fin des temps…
 
-          Qui est derrière tout ça, d’après toi… ? demanda Johanna après un long silence.
 
-          Laly pense que c’est Linda et je dois dire que cela ne m’étonnerait pas.
 
-          Tu ne crois pas que ça peut être ceux qui ont tué papa ?
 
-          Non, je ne pense pas. Si c’était eux tu serais…
 
Christian ne termina pas sa phrase, tant l’idée même de la mort de Johanna lui brisait le cœur. Il essayait de garder son calme pour elle, mais son cerveau était en ébullition. Il n’avait qu’une envie, sortir de la maison et débusquer Linda… mais il savait que ce n’était pas ce dont Johanna avait besoin pour le moment. Il réglerait le cas de l’australienne plus tard. Dans sa jeunesse, il avait souvent agit de manière impulsive et cela ne lui avait jamais réussit alors cette fois, il tenait à se contrôler et à penser à Johanna avant tout. Pour le moment, le plus important était d’était d’être présent auprès de celle qu’il aimait plus que la vie elle-même.
 
-          J’ai peur Christian… dit Johanna d’une voix tremblante.
 
-          Je sais mon ange, mais je suis là… il ne t’arrivera rien tant que je veillerai sur toi.
 
-          Tu seras toujours avec moi, c’est promis ?
 
-          Promis.
 
Christian dégagea une mèche du visage de sa belle.
 
-          Comment tu te sens ?
 
-          Honnêtement ? Epuisée… j’ai juste envie de me mettre sous la couette et d’oublier tout ça.
 
-          Tu veux que je dise à tout le monde de rentrer… ?
 
-          Tu ferais ça, Darling ?
 
-          Je ferais n’importe quoi pour toi, j’espère que tu le sais.
 
-          Je le sais… Mais ce ne sera pas nécessaire. Tu t’es donné tellement de mal pour tout organiser. Et je ne veux pas les inquiéter. Ça va aller…
 
-          Tu es sûre mon ange… parce que si tu…
 
Christian fut interrompu par la porte de la chambre qui s’ouvrit doucement.
 
-          Mom ? je peux entrer… ?
 
-          Jake ? Oh my god ! Tu es là ? bien sûr entre ! s’écria Johanna en se détachant de Christian.
 
Elle s’apprêtait à le prendre dans ses bras quand elle vit une jeune fille qui entra timidement à sa suite. Johanna lui sourit puis regarda son fils d’un œil interrogateur.
 
-          Oh Mom. Je te présente Chantelle…
 
-          Bonjour Madame. Dit la jeune fille respectueusement.
 
-          Bonjour Chantelle et appelle-moi Johanna.
 
La jolie texane regarda la nouvelle petite amie de son fils avec curiosité. Chantelle était très belle. Ses longues boucles noires tombaient en cascade sur ses épaules couleur caramel. Elle avait de longs cils noirs qui adoucissaient son regard franc. Il émanait d’elle une fierté qui plu tout de suite à Johanna.
 
-          Darling, Jake, vous devriez descendre prévenir les autres invités que je serai bientôt prête. Chantelle va m’aider à finir de me maquiller.
 
La jeune fille regarda Jake avec incertitude et celui-ci la rassura d’un sourire. Christian embrassa délicatement Johanna sur les lèvres avant d’attirer le jeune homme vers la porte.
 
Lorsqu’elles furent seules, Johanna indiqua à Chantelle qu’elle pouvait s’asseoir sur le canapé qui était disposé près de la fenêtre. Elle commença alors à se maquiller tout en parlant.
 
-          Je suis ravie de te rencontrer Chantelle.
 
-          Moi aussi Johanna. Jake m’a beaucoup parlé de vous.
 
-          J’aurai aimé pouvoir en dire autant… répondit Johanna d’une voix douce.
 
-          C’est ma faute. C’est moi qui lui ai demandé de ne pas le faire. On se connait depuis si peu de temps… ça allait trop vite pour moi.
 
-          Je comprends… pourtant tu as accepté de traverser l’océan avec lui pour me rencontrer.
 
-          C’est vrai. Il a beaucoup insisté. Je ne voulais pas mais cela semblait tellement important pour lui que je n’ai pas pu refuser… répondit la jeune fille d’une petite voix.
 
-          Et j’en suis ravie. Jake est un charmeur, c’est dur de lui refuser quoi que ce soit.
 
-          C’est vrai, répondit Chantelle en rougissant.
 
-          Tu l’aimes n’est-ce pas ? dit Johanna avec attendrissement.
 
Chantelle se contenta de hocher la tête en signe d’assentiment.
 
-          Tu parles très bien français, dis moi.
 
-          Nana, ma grand-mère vient de la Nouvelle-Orléans. Elle m’a appris le créole et le français.
 
-          Tu es proche d’elle…
 
-          Oui, je vis avec elle depuis que… que mon père est en prison.
 
Alors qu’elle faisait cette révélation à Johanna, Chantelle avait imperceptiblement relevé le menton, comme si elle défiait la mère de son petit ami de lui faire une remarque désobligeante. Mais plutôt que d’agacer Johanna, cela acheva de la conquérir. Elle imaginait combien cela devait être terrifiant pour l’adolescente de se présenter devant elle ainsi et de lui faire cet aveu.
 
-          Pourquoi ton père est-il en prison ma chérie ?
 
-          Il a… tué ma mère.
 
Johanna la regarda avec intensité. Elle se leva et alla s’agenouiller devant la jeune fille.
 
-          Quel âge as-tu Chantelle ?
 
-          Je viens d’avoir 17 ans.
 
-          C’est bien jeune pour avoir déjà autant souffert.
 
-          C’est la vie. Répondit simplement la jeune fille.
 
-          Oui. Mais l’avantage, c’est que lorsqu’on a connut le pire, on sait apprécier les petits bonheurs que nous offre la vie.
 
-          C’est ce que Nana dit tout le temps…
 
-          Elle m’a l’air d’être une femme bien.
 
-          Elle l’est. Je ne sais pas ce que mes petites sœurs et moi serions devenus sans elle.
 
-          Tu sais quoi Chantelle ? Tu vas me parler d’elles pendant que je termine de me coiffer. Ça te va ?
 
-          Avec plaisir… répondit l’adolescente avec un large sourire.
 
Pendant ce temps là, dans la bibliothèque
 
-          Christian, c’est quoi cette histoire avec maman ? Demanda Adam avec colère.
 
Le jeune adolescent et son petit frère s’étaient précipités vers Jake et Christian avant que ceux-ci n’aient pu rejoindre les invités dans le salon. Ils avaient entendus Bénédicte et Cathy discuter dans la cuisine et avaient appris la tentative de meurtre sur leur mère.
 
-          Calme-toi Adam…
 
-          Comment veux-tu que je me calme alors que quelqu’un a essayé de tuer maman ?!
 
-          On a essayé de tuer maman ?! s’écria Jake.
 
-          Ecoutez les enfants. Cet après-midi, quelqu’un a essayé d’écraser votre maman, mais elle va bien. D’ailleurs, tu as pu t’en rendre compte, n’est-ce pas Jake ?
 
-          C’est vrai… concéda celui-ci.
 
-          Elle était avec Hélène et un garde du corps. Elles vont bien toutes les deux et ont fait leur déposition au commissariat. Le garde du corps a relevé le numéro d’immatriculation. Je suis certain que la police va vite retrouver qui c’est…
 
-          Tu parles, je te parie que c’est une voiture volée !
 
-          Jake !
 
Christian regarda Jake et celui-ci compris instantanément  que son futur beau-père avait besoin de son soutien pour rassurer les deux plus jeunes.
 
-          Pardon Christian… tu as raison, il faut laisser la police faire son travail.
 
Billy qui n’avait rien dit jusqu’à présent ce mit à pleurer doucement.
 
-          Je veux pas que maman meurt.
 
-          Oh Billy. Elle ne va pas mourir, je te le promets. Répondit Christian en s’approchant du jeune garçon.
 
-          Si. Elle va mourir comme ma première maman…
 
-          Billy. C’est vrai qu’une méchante personne veut faire du mal à ta maman, mais tu sais quoi ? Elle n’y arrivera pas parce qu’on va tous faire en sorte de la protéger.
 
-          Tu promets ? tu ne laisseras personne lui faire du mal ?
 
-          Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer ! Répondit Christian une main sur le cœur.
 
Puis il reprit :
 
-          Ecoutez les enfants, j’aime votre maman plus que tout au monde et tout comme vous, je ne veux pas qu’il lui arrive quoi que ce soit. Elle vit une période difficile alors il va falloir qu’on se serre les coudes et qu’on soit soudés tous les 4. Vous êtes d’accord ?
 
Les trois frères hochèrent la tête.
 
-          Je devrais peut-être rester en France… avança Jake.
 
-          Non, ta mère est très fière que tu rentres à l’université et elle s’en voudrait que tu bouleverses tes plans à cause d’elle. Ça va aller, je t’assure.
 
-          Merci Christian… Merci d’être là pour elle. Dit Adam.
 
-          C’est normal. Et puis, sachez que je suis là aussi pour vous. Je sais que je ne serai jamais votre père, mais j’aimerais au moins que nous soyons amis.
 
-          On l’est, répondirent Jake et Adam.
 
Christian se tourna alors vers Billy qui se jeta dans ses bras.
 
-          Si tu empêches les méchants de tuer maman, alors je veux bien que tu deviennes mon papa…
 
 
Un peu plus tard dans la soirée
 
La soirée battait son plein à la grande joie de Christian. Johanna savait qu’il avait organisé cette soirée pour elle, mais il était tout de même parvenu à la surprendre. En effet, Adeline et Christophe s’étaient déplacés, mais il avait également retrouvé la trace d’Agnès et de John Wander qui étaient désormais mariés et parents de 4 petits bambins. Kanu aussi était là. Le hasard avait voulu qu’il soit justement de passage à Paris. Cynthia, Nathalie et Olivier étaient également de la fête.
En parfaite hôtesse de maison, Johanna déambulait d’un groupe à l’autre avec une aisance et une grâce peu commune.
 
-          Elle est magnifique, fiston. Tu es vraiment un veinard !
 
-          Oh rassure-toi, je le sais. Répondit Christian à son père qui venait de le rejoindre.
 
-          On a du mal à imaginer toutes les épreuves auxquelles elle a du faire face. Ne la déçoit pas cette fois.
 
-          Je n’en ai pas l’intention papa.
 
-          Je ne sais pas ce dont elle est entrain de parler avec ta mère et Sue Ellen, mais elles n’ont pas l’air de s’ennuyer.
 
-          C’est vrai. Je suis contente que Sue Ellen et maman s’entendent si bien. Elles sont très différentes pourtant.
 
-          Oui, mais elles ont un point commun : l’une et l’autre sont très fières de vous. Et je dois dire que moi aussi.
 
-          Vraiment ? demanda Christian avec appréhension. Pourtant, je n’ai pas cessé de vous donner des soucis. La drogue, l’alcool, l’instabilité… l’enfant prodigue en somme.
 
-          J’ai toujours su que tu avais un talent rare et c’est vrai que te voir tout gâcher me mettait en rage. Aujourd’hui, je te sens plus fort, plus serein.
 
-          C’est grâce à elle…
 
-          Je sais, fiston. J’ai longtemps eu peur pour toi, mais me voilà rassuré. Je suis fier de ton frère et toi. Je sais maintenant que je peux mourir en paix…
 
-          Papa, tu es malade ? s’inquiéta Christian.
 
-          Non Christian, c’est une façon de parler. Je voulais dire que je sais que vous pouvez vous en sortir seuls, vous n’avez plus besoin de moi.
 
-          C’est ridicule. Guillaume et moi aurons toujours besoin de toi ! Répliqua Christian avec sincérité.
 
-          Merci Fiston, répondit son père en prenant son plus jeune fils dans ses bras.
 
Après un instant, le père de Christian s’écarta.
 
-          Bon, c’est pas tout ça, mais tu comptes pousser la chansonnette ce soir ?
 
-          Ah oui, c’est vrai. Ne bouge pas…
 
Christian se dirigea alors vers José qui prévint Nicolas et Sébastien. Ils se dirigèrent vers la petite scène qu’ils avaient installée. Christian s’empara du micro :
 
-          Excusez-moi. Votre attention s’il vous plait !
 
Christian attendit un instant que tous les invités se tournent vers et lui et que le silence se fasse.
 
-          Tout d’abord, je tiens à tous vous remercier d’être venu aujourd’hui pour fêter les 40 ans d’une femme exceptionnelle. Vous la connaissez tous suffisamment pour savoir que Johanna est l’impatience faite femme, alors je vous épargnerai les longs discours ! Par contre ce que beaucoup d’entre vous ne savent pas, c’est que c’est une chanteuse merveilleuse et elle va vous le démontrer ce soir.
 
Christian se dirigea alors vers Johanna.
 
-          Johanna, tu te souviens de cette chanson qu’on a écrite ensemble lorsqu’on vivait à Love Island ? Et bien, je l’ai mise en musique et José, Sébastien et Nicolas, ont répété d’arrache pied afin de nous accompagner.
 
-          Mais, tu ne peux pas la chanter avec moi et jouer de la batterie en même temps… rétorqua Johanna en riant.
 
-          C’est vrai, mais tu sais bien que j’ai de la suite dans les idées mon bébé. Tu oublies, qu’un autre homme de ta vie joue de la batterie !
 
-          Oh my God, Billy ?!
 
Christian hocha la tête en guise de confirmation, tandis que Billy s’installait derrière la batterie, sous les applaudissements de tous. Il prit alors Johanna par la main et la conduisit sur scène. Il se tourna ensuite vers Billy afin d’attendre son signal. Bénédicte tamisa les lumières pendant que les premières notes résonnèrent. Christian et Johanna se firent face et tout se tenant la main, se mirent à chanter.
 
(Christian)
Love wandered inside,
L'amour s'est égaré à l'intérieur,
Stronger than you.
Plus fort que toi.
Stronger than I.
Plus fort que moi.

(Johanna)
And now that it has begun,
Et maintenant que cela a commencé,
We cannot turn back.
Nous ne pouvons plus revenir en arrière.
We can only turn into one.
Nous pouvons seulement ne faire qu'un.

 (Johanna & Christian)
I won't ever be too far away to feel you.
Je ne serai jamais trop loin pour te ressentir.
And I won't hesitate at all
Et je n'hésiterai jamais
Whenever you call.
A chaque fois que tu appelles.
And I'll always remember
Et je me souviendrai toujours
The part of you so tender.
La partie si tendre de toi .
I'll be the one to catch your fall
Je serai celle qui rattrape tes chutes
Whenever you call.
A chaque fois que tu appelles.

(Johanna)
And I'm truly inspired,
Et je suis veritablement inspirée,
Finding my soul
Trouvant mon âme
There in your eyes.
Là dans tes yeux.
And you have opened my heart.
Et tu as ouvert mon coeur.
And lifted me inside.
Et tu m'as soulevée intérieurement.
By showing me yourself
En me montrant toi-même
Undisguised.
Sans te dissimuler.

(Christian)
And I will breathe for you each day.
Et je respirerai pour toi chaque jour.
Comfort you through all the pain.
Je te réconforterai à travers toutes les souffrances.
Gently kiss your fears away.
J'embrasserai doucement tes peurs pour qu'elles partent.

(Johanna)
You can turn to me and cry.
Tu peux me revenir et pleurer.
Always understand that I
Comprends toujours que je
Give you all I have inside.
Te donnerai tout ce que j'ai à l'intérieur.
 
(Johanna & Christian)
I won't ever be too far away to feel you.
Je ne serai jamais trop loin pour te ressentir.
And I won't hesitate at all
Et je n'hésiterai jamais
Whenever you call.
A chaque fois que tu appelles.
And I'll always remember
Et je me souviendrai toujours
The part of you so tender.
La partie si tendre de toi .
I'll be the one to catch your fall
Je serai celle qui rattrape tes chutes
Whenever you call.
A chaque fois que tu appelles.
 
 
Au petit matin
 
Il devait être aux alentours de 3h du matin. La plupart des invités étaient partis, les enfants dormaient à l’étage et il ne restait plus que le noyau dur de la bande. Johanna était installée sur un des fauteuils, blottie dans les bras de Christian. Autour d’eux se tenaient Hélène et Peter, Cathy et Etienne, Bénédicte et José, Laly et John, Nicolas et Jeanne ainsi qu’Eve et Sébastien.
 
-          Merci à tous pour cette soirée mémorable. Dit Johanna. Elle restera gravée dans ma mémoire. Bénédicte, Christian m’a dit que tu as tout supervisé. Cela a dut être un travail énorme, je ne te remercierai jamais assez.
 
-          Ce n’est rien ma Johanna, ça m’a fait plaisir.
 
-          Tu le mérites mon ange, ajouta Christian en déposant un baiser sur l’épaule de sa belle.
 
-          Et mon petit Billy ! Il a joué comme un grand ! Il a du talent, hein ?!
 
-          Ah oui, intervint Nicolas, il nous a épaté, d’autant qu’il a finalement très peu répété avec nous. Ceci dit, il a de qui tenir, ma grande, ta voix est juste un enchantement !
 
-          Merci Nicolas, ça me touche… Oh et Laly, merci infiniment pour le tableau, il est superbe. Je sais déjà où je vais le mettre dans la nouvelle maison !
 
-          Je suis trop contente qu’il te plaise ! Christian m’a donné la photo des garçons, mais j’avais peur d’avoir perdu la main…
 
-          Ce tableau de mes fils est un vrai chef d’œuvre. Merci ma Laly. Et merci aussi ma Cathy, je vais dévorer ton livre, c’est gentil de me l’avoir dédicacé, il vaudra de l’or quand il se sera vendu à des millions d’exemplaires !
 
-          J’espère qu’il te plaira. C’est mon tout premier livre de psychanalyse !
 
-          Oh fait ma Johanna, avec tout ça, je n’ai pas eu le temps de te donner ton cadeau, dit Hélène en se levant.
 
La jeune femme revint peu après avec une boite qu’elle tendit à Johanna. Celle-ci l’ouvrit et découvrit avec émotion un petit bracelet orné de deux charmes, une petite étoile et un petit ange.
 
-          Oh Hélène, c’est adorable. Dit Johanna en prenant sa meilleure amie dans ses bras.
 
-          C’est pour qu’ils te protègent, où que tu sois.
 
-          Merci Hélène, j’en prendrai grand soin. Merci, merci à tous d’être mes amis. Vous comptez énormément pour moi, tous, vous êtes comme ma famille, celle que j’ai choisie. Dit Johanna à l’adresse de ses amies tandis qu’une larme coulait le long de sa joue.
 
-          Mon bébé, j’ai un encore un petit cadeau pour toi… ajouta Christian.
 
-          Darling, non…
 
-          Johanna, il y a quelques semaines, tu m’as demandé de t’épouser et tu as fait de moi le plus heureux des hommes. Mais comme tu m’as pris au dépourvu, je n’ai pas pu te donner ça… Dit Christian en sortant un petit écrin de sa poche.
Johanna ouvrit l’écrin et découvrit un solitaire en or blanc, dont le diamant finement taillé était au centre d’une fleur. Christian prit la bague et la main gauche de la femme de sa vie. Il la regarda alors dans les yeux :
-          Johanna, je n’ai pas les mots pour te dire combien je t’aime. Tu es toute ma vie et sans toi, je ne sers plus à rien, je ne suis plus rien. Mon plus grand désir est de vivre à tes côtés, pour toujours. Mon ange, c’est à mon tour de te le demander : Johanna, est-ce que tu veux toujours devenir ma femme ?
 
-          Oui, Christian, oui, oui oui ! Plus que tout au monde! Répondit Johanna, les yeux embués de larmes.
Christian glissa alors le solitaire à l’annulaire de sa future femme et l’embrassa tendrement, sous les applaudissements de leurs amis.
 
A suivre


Revenir en haut
nanysa
Apprentice RST

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 453
Localisation: belgique
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 23:18 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

BRAVO BRAVO BRAVO BRAVO que dire de plus je suis emue par cette belle scene elle en a de la chance d'avoir un homme qui l'aime a se pont et des amis formidable ses pas tout les jours que sa arrive alors bravo on a pas attendu pour rien !!!!!! Mort de Rire

Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Mar 13 Aoû - 13:13 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

C'est un chapitre magnifique! La scene entre Helene et Johanna au debut etait tres touchant ainsi que celle entre les enfants de Johanna et Christian, surtout quand Billy se jette dans les bras de Christian. J'adore la facon dont Johanna parle a la petite amie de Jake, elle sait comment mettre les gens a l'aise. Et bien sur, la fin du chapitre c'est vraiment emouvant comme toujours entre nos amoureux! BRAVO
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Mar 13 Aoû - 22:13 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Superbe chapitre. BRAVO
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:02 (2018)    Sujet du message: Une femme debout

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Nelle
Page 23 sur 28 Aller à la page: <  1, 2, 322, 23, 2426, 27, 28  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com