rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Une femme debout
Aller à la page: <  1, 2, 320, 21, 2226, 27, 28  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées Nelle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Sam 27 Juil - 15:19 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

"Courir sur le haricot", je ne connaissais pas du tout cette expression.

Linda est une pétasse. J'espère qu'elle va pas s'en tirer comme ça et que Johanna lui fera passer un mauvais quart d'heure.

Etienne et Cathy présents aux 40 ans de Johanna ? C'est une super idée d'autant que j'adore ces deux personnes et je trouve qu'ils sont rarement mis en scène dans les fics.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Juil - 15:19 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
donat1987
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 382
Localisation: belgique
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Ven 2 Aoû - 14:46 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

super  j'ai hate  de voir le prochain chapitre

Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 2 Aoû - 17:20 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

BRAVO Ma Nelle où est la suite?
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 4 Aoû - 18:08 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Hello,

De retour après quelques jours. Mon neveu était à la maison et donc j'étais pas très disponible. Voilà un petit chapitre de plus!


Chapitre 28
 
 
Veille de l’anniversaire de Johanna
 
Christian et Johanna effectuaient leur 3ème visite dans la maison qu’ils avaient repérée. L’agent immobilier les attendait dans le jardin afin de leur laisser la tranquillité nécessaire afin qu’ils se décident.
 
-          Ils ont accepté notre proposition ! On est toujours d’accord, on la prend, hein?! demanda Johanna avec excitation.
 
Christian se tenait derrière elle et l’observait, le sourire aux lèvres. Il était tellement heureux qu’il croyait que son cœur allait exploser. Elle était merveilleuse et cette maison leur conviendrait à la perfection. Ils avaient craqués sur la grande cuisine avec un ilot central, les 2 salles de bains, le grand bureau-bibliothèque pour Johanna et le sous-sol où il se voyait déjà installer son studio et composer.  Il y avait aussi ce grand parc avec un sauna privatif et bien sûr 5 chambres, une pour chacun des enfants et une suite parentale pour eux. Et il savait par Peter qu’Hélène et lui avaient une proposition pour la maison voisine. Johanna et Hélène étaient inséparables et Peter et Christian voulaient tout faire pour qu’elles soient heureuses.  Ces maisons étaient donc le compromis idéal pour tous, chacun des couples aurait son intimité, mais en même temps, elles resteraient proches et pourraient se voir à leur guise.
De même Peter et Eve se verraient aussi très facilement, tout comme Adam et Luna. Oui, vraiment c’était parfait pour tout le monde !
 
-          Oui, mon bébé. Puisqu’on est toujours d’accord, on peut signer le compromis de vente dès ce soir. C’est un peu cher, mais ça vaut le coup…
 
-          Oui, c’est vrai que c’est pas donné, mais c’est vraiment celle-là que je veux. Et puis honnêtement, c’est pas comme si on ne pouvait pas se l’offrir. Je nous vois déjà vivre ici avec les garçons et notre petite fille.
 
-          Justement, Johanna, à ce sujet…
 
-          Tu as changé d’avis, tu ne veux plus qu’on adopte ensemble ? s’alarma la belle texane.
 
-          Bien sûr que si, ne dis pas de sottises. C’est juste que… tu te souviens de la période où j’étais photographe ?
 
-          Oui, bien sûr, mais je ne vois pas où tu veux en venir Darling.
 
-          J’ai été faire un shooting en Afrique à une époque. Et un soir dans ma chambre d’hôtel en côte d’Ivoire, une jeune fille est venue me rejoindre dans ma chambre pour me proposer de coucher avec elle…moyennant finance, si tu vois ce que tu veux dire.
 
-          Je vois très bien oui.
 
-          Oh Johanna, si tu l’avais vue, elle ne devait pas avoir plus de 13 ou 14 ans. Elle était si frêle, si maigre…
 
-          Qu’est-ce que tu as fait ?
 
-          Je lui ai dit de rester et on a discuté toute la nuit. Elle m’a raconté son enfance, la misère. Son père était mort lorsqu’elle avait 4 ans et sa mère l’avait envoyé chez des cousins. Mais ils se sont servis d’elles comme une esclave. Elle avait fini par s’enfuir mais ne pouvait pas retourner chez sa mère car elle ne voulait pas être une charge supplémentaire. Elle s’est mise à voler, puis à se prostituer pour survivre.
 
-          Oh my god ! Tu sais ce qu’elle est devenue ?
 
-          Non, je lui ai donné de l’argent, mais je ne savais pas ce que je pouvais faire d’autres à l’époque. Je me suis juste juré que si j’en avais la possibilité, je ferais quelque chose pour aider.
 
-          Tu veux adopter une petite fille en Afrique ?
 
-          Oui, si ça ne te dérange pas. J’aimerai aussi créer une association ou une fondation pour aider un village là-bas.
 
-          Pour la fondation, la compagnie peut investir dedans et tu peux y reverser une partie de tes cachets. Hélène pourra nous conseiller et je sais que ça intéresse aussi beaucoup Béné, on devrait pouvoir faire quelque chose.
 
-          Et pour l’adoption ?
 
-          Avec la chaîne de l’Espoir, Hélène a pas mal de contacts avec les orphelinats en Afrique. Je sais qu’elle a notamment fait une mission humanitaire en Ethiopie.
 
-          Tu veux bien, c’est vrai ? Insista encore Christian.
 
-          Evidemment Darling. Je pense que c’est une idée fantastique. Il y a tellement d’enfants qui ont besoin d’amour, qu’ils viennent d’Afrique ou d’ailleurs, je veux juste qu’on vienne en aide à un enfant. Et puis, encore une fois, je rêve que nous soyons une vraie famille.
 
-          Mais ce sera compliqué pour elle. Je veux dire quand elle sera adolescente, se retrouver avec des parents blancs alors qu’elle sera noire…
 
-          Oh, tu sais Christian, quelque soit l’enfant qu’on adoptera, il y aura des jours plus ou moins difficiles, mais ce sera notre enfant et on fera en sorte qu’elle sache que peu importe que nous n’ayons pas de liens du sang, elle sera notre fille à part entière.
 
-          Ça a été compliqué avec les garçons ?
 
-          Si tu savais… l’an dernier, Jake m’a même dit le fameux « de toute façon, tu n’es pas ma mère ! »
 
-          Mon pauvre bébé…
 
-          C’est rien. Sur le coup, ça fait mal, mais je savais que ça arriverait. Parfois, on dit des choses qui blessent sous le coup de la colère. Jake et moi sommes très liés… enfin, je crois…
 
-          Johanna, mon bébé, tu en doutes ? Demanda Christian en s’approchant doucement de sa future femme.
 
-          Non… si… un peu… je ne sais pas. Jusqu’à ces dernières semaines on était très proches lui et moi, et il me disait tout. Mais ces derniers temps, je ne sais plus ce qu’il se passe dans ma vie. Il ne me dit plus rien. Et dans peu de temps il sera à l’université et je vais le perdre.
 
-          Tu sais que tu es craquante quand tu dis n’importe quoi…
 
-          Christian ! c’est sérieux !! C’est facile pour toi, il t’appelle tout le temps…  bouda Johanna.
 
-          Je peux te garantir que ton fils t’adore. Il devient un homme… un homme fou amoureux, alors il a besoin de quelques conseils d’un expert…
 
-          Un expert ?! ben pourquoi il t’appelle alors ?!
 
-          Johanna !
 
-          Oh Darling, excuse-moi ! tu sais que j’adore te taquiner… Mais, c’est quoi cette histoire ? Il est avec Phoebe depuis qu’il a 14 ans…
 
-          Il a rompu avec Phoebe…
 
-          Mais quand ? Pourquoi ? C’est quoi cette histoire…
 
-          Ecoute, je suis désolé mon bébé, mais j’en ai déjà trop dit. Jake t’en parlera quand il se sentira prêt et crois-moi, il en a très envie. Ne t’inquiète pas pour lui et essaie d’être patiente.
 
-          Tu as raison. Je suis stupide. Il faut que je me fasse à l’idée qu’il n’aura bientôt plus besoin de moi.
 
-          En effet tu es stupide mon bébé. Dit Christian en embrassant affectueusement la joue de sa belle. Quelque soit son âge, Jake, Adam et Billy auront toujours besoin de toi. D’ailleurs, en parlant de ça, ça fait longtemps que tu n’as pas vu mes parents et j’aimerai leur présenter aussi les enfants.
 
-          Bien sûr. Moi aussi j’ai très envie de les revoir.
 
-          Ok, j’appellerai ma mère demain. Mais en attendant, si on allait signer ce compromis de vente ?
 
-          Avec plaisir Darling.
 
Chez Eve
 
La jeune femme jetait un œil aux dernières tendances du moment. Le showcase de Christian approchait à grands pas et c’était très important qu’elle trouve le look parfait. Cela tenait d’autant plus Eve à cœur que grâce au fait qu’il l’avait cité dans sa dernière interview, elle avait reçu beaucoup d’appels de personnalités, mannequins en devenir et autres, qui souhaitaient faire appel à ses services. Elle n’avait accepté que peu de contrats pour le moment car elle voulait donner le meilleur d’elle-même à chacun de ses clients. Elle était en pleine réflexion que la sonnette retentie. Elle alla ouvrir la porte et un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle aperçut l’homme qui se tenait face à elle.
 
-          Sébastien ? Mais qu’est-ce que tu fais là ?!
 
-          Je passais dans le coin et j’ai eu envie de te voir. Je peux entrer ?
 
-          Bien sûr, entre ! répondit Eve en s’effaçant pour le laisser passer.
 
-          Je ne te dérange pas au moins ?
 
-          Non, non, au contraire ! C’est toujours un plaisir de te voir. Je te sers un café ?
 
-          Un jus d’orange plutôt, si tu en as. Merci.
 
Tandis que la jeune femme se dirigeait vers la cuisine, Sébastien la suivit du regard. Elle n’attendait visiblement personne et portait un vieux jean et un débardeur. Elle était pieds nus et avait tant bien que mal réunis ses cheveux dans une queue de cheval. Cet aspect « négligé », lui allait à ravir.
N’y tenant plus, il alla la rejoindre dans la cuisine. Il se positionna derrière elle et la retourna pour qu’elle soit face à lui. Elle le regarda de ses grands yeux innocents et cela acheva de lui faire perdre tout contrôle. Il se pencha vers elle et l’embrassa fougueusement. Il sentit les mains de la jeune femme se nouer autour de son cou, tandis qu’il approfondissait le baiser. Il referma ses bras autour de la taille d’Eve et apprécia à quel point leurs corps s’accordaient à merveille. A bout de souffle, la jeune femme se recula légèrement, mais resta dans la chaleur des bras de Sébastien.
 
-          C’était pourquoi ce délicieux baiser ? demanda-t-elle presque timidement.
-          Parce que tu es incroyablement belle, et parce que j’en avais incroyablement envie.
 
-          Tu devrais suivre tes envies plus souvent…
 
-          Je le ferai, c’est promis Evie. Répondit le jeune homme avant de l’embrasser à nouveau.
 
 
Devant un bar parisien
 
-          Darling, je suis tellement contente qu’on ait signé pour la maison ! Dans 3 mois, on va pouvoir emménager dans notre chez nous ! C’est excitant, non ? demanda Johanna à Christian pour la énième fois.
 
-          Oui, je vois ça ! répondit Christian à Johanna dont l’enthousiasme faisait plaisir à voir.
 
-          Allez viens, on va fêter ça ? s’exclama Johanna en ouvrant sa portière face au bar devant lequel Christian s’était arrêté.
 
-          Vas-y mon bébé ! Je passe te prendre dans une heure et on se fera un restau avec la bande.
 
-          Christian, non ! J’ai envie de fêter ça avec toi, maintenant.
 
-          Je sais ma Johanna, mais tu sais quel jour on est demain…
 
-          M’en parle pas ! je passe dans la catégorie des quadragénaires ! souffla Johanna.
 
-          Eh bien pour t’aider à passer ce cap difficile, j’ai décidé de te faire une petite surprise en avance.
 
-          Une surprise ?
 
-          Oui ! Allez fais-moi confiance mon bébé. Je repasse te prendre dans une heure, c’est promis.
 
-          Ok… dans ce cas… répondit Johanna peu convaincue.
 
Alors qu’elle s’apprêtait à descendre de la voiture, Christian retint Johanna par le poignet et l’attira tendrement contre lui pour un long baiser qui les laissa tous les deux  le souffle court.
 
-          Happy Birthday Johanna. Je t’aime…
 
-          Je t’aime aussi Christian…
 
-          Allez file et amuse-toi bien…
 
Johanna descendit de voiture, puis confuse, regarda Christian s’éloigner sans comprendre. Lorsqu’elle perdit son véhicule de vue, elle se tourna vers le bar. Elle hésita un instant, puis entra sans savoir vraiment ce qu’elle devait chercher. Puis soudain, elle les vit et fut submergée par l’émotion, tant et si bien que les larmes lui montèrent aux yeux.
 
-          Oh my god ! Cathy !!!! S’écria Johanna en s’avançant en tremblant vers la table où se tenaient Hélène et Cathy.
 
 
Chez Eve
 
Sébastien et Eve discutait tranquillement dans le salon de la jeune femme.
 
-          Christian est vraiment adorable. C’est génial qu’il ait prévu cette petite soirée pour reformer le trio magique comme il dit ! déclara Eve.
 
-          C’est vrai. Il est plus amoureux que jamais. A l’époque de la fac on disait qu’ils étaient les amoureux terribles et c’est vrai que leur histoire a été semée d’embûches, mais ils sont plus solides que jamais.
 
-          Oui, c’est admirable, comme José et Bénédicte qui sont tombés amoureux à la fac. C’est romantique à souhait… dit Eve rêveusement.
 
-          Je ne te pensais pas si fleur bleue… répondit Sébastien en caressant doucement la joue d’Eve.
 
-          Toutes les femmes sont fleur bleues. On cherche toutes notre prince charmant.
 
-          Toi aussi... ?
 
-          Je crois que j’ai fini de chercher… répondit Eve avant de s’avancer vers Sébastien pour l’embrasser amoureusement.
 
Bar parisien
 
-          Les filles, c’est fabuleux d’être ici avec vous 2 ! s’exclama encore Johanna.
 
-          Il faudra que tu remercies ton Cricri, c’est son idée. Il a mit tout en œuvre pour qu’on puisse être là pour ton anniversaire et il s’est dit qu’un peu de temps toutes les 3 serait un premier cadeau idéal pour fêter dignement tes 40 ans ! Répondit Cathy.
 
-          Et en fait, c’est un cadeau pour nous 3 ! ajouta Hélène.
 
-          Oui, et ensuite, on dîne avec Etienne, Peter, Christian, José et Bénédicte… comme à la belle époque ! Confirma Cathy.
 
-          Oh les filles, vous ne savez pas à quel point je suis heureuse ! Il faudra que je remercie Christian comme il le mérite.
 
-          Oh ça, on te fait confiance ! répliqua Hélène en riant.
 
-          N’empêche, c’est bon d’être toutes les 3. Vous me manquez, si vous saviez… soupira Cathy. Johanna, je suis désolée de ne pas avoir pu assister aux funérailles de ton père.
 
-          Ne t’inquiète pas Cathy. Je sais que tu as des obligations en Finlande et puis, j’ai reçu ta carte et ça m’a apportée beaucoup de réconfort.
 
-          Merci Johanna. Mais ce n’est pas pareil que si j’avais pu être là… dit tristement la jolie brune.
 
-          Cathy, ça ne va pas ? demanda Hélène.
 
-          Oui, tu as un souci avec Etienne ? renchérit Johanna.
 
-          Oui et non. J’aime Etienne plus que jamais et nos filles sont notre rayon de soleil.
 
-          Oui d’ailleurs, elles sont là aussi ? l’interrompit Johanna.
 
-          Oui, mais elles sont chez mes parents à Toulouse. Comme on habite en Finlande, ils ne peuvent pas beaucoup profiter de leurs petites-filles.
 
-          C’est sûr, ça ne doit pas être facile pour tes parents et ceux d’Etienne.
 
-          Oui, Hélène et c’est bien là le souci. La France me manque et j’en ai marre de vivre loin de mes frères, loin de mes parents et loin de vous.
 
-          Et Etienne ?
 
-          Etienne, me comprend, mais il a sa librairie là-bas et puis…
 
-          Et puis… demanda doucement Johanna.
 
-          Et puis il y a Eerik…
 
-          Eerik… c’est le fils qu’Etienne a eu avec son ex, c’est ça.
 
-          Oui. Si on revenait en France, Etienne le verrait moins souvent et il ne peut se résoudre à le quitter, ce que je peux comprendre.
 
-          Mais il est à la fac, non ? demanda Hélène.
 
-          Non, mais il rentre à l’université en septembre. Il a eu 18 ans il y a 3 mois.
 
-          Comme Jake alors. Sauf que Jake aura 18 ans en novembre.
 
-          Ah oui, c’est ton aîné ! Celui qui rentre à Harvard, c’est ça ?
 
-          Oui, répondit Johanna non sans fierté. Mais Eerik n’a pas envie de venir étudier en France ?
 
-          J’en sais rien et de toute façon, il est très proche de sa mère aussi.
 
-          Oui, ce ne serait pas juste de lui demander de choisir entre son père et sa mère. Concéda Johanna.
 
-          Exactement. Et Sonja, la mère d’Eerik, est vraiment une femme très bien. On est devenus amies et je ne veux pas qu’elle souffre à cause de mon caprice.
 
-          Mais ce n’est pas un caprice Cathy. Si tu es malheureuse en Finlande, il faut en parler sérieusement avec Etienne.
 
-          Hélène a raison ma belle, reprit Johanna. Etienne comprendra et je suis sûre que son frère, sa sœur et ses parents lui manquent aussi beaucoup. Je sais que ce sera dur pour lui d’être éloigné de son fils, mais Eerik devient un homme, il aura toujours besoin de son père, mais pas de la même façon.
 
-          Et c’est toi qui dis ça ? demanda Hélène à sa meilleure amie pour la taquiner.
 
-          Oui, c’est moi. Jake me manque terriblement, mais il faut que je me fasse à l’idée qu’il grandit, même si c’est dur pour moi. Bien sûr, j’aurai pu choisir de rester vivre au Texas, mais je pense qu’on peut être mère sans sacrifier sa vie de femme. Ma vie est avec Christian. Le destin nous a donné une seconde chance et je ne veux pas la rater.
 
-          Tu as raison, répondit Cathy. Et le trip mère sacrificiel n’est pas l’image à donner aux générations futures et encore moins aux garçons. Qu’ils sachent que les filles ne sont pas là, juste pour s’occuper des bébés et faire la popotte !
 
-          Cathy, tu n’as pas changé ! s’exclama Hélène en riant.
 
-          Vous non plus les filles… et c’est trop bon ! Oh et Hélène, j’ai rencontré ton futur mari, dis moi, Madame tape dans le haut de gamme !
 
-          Oui… pour le coup, j’ai fait une bonne pioche ! Répondit Hélène en souriant.
 
-          Et tu le mérites ma chérie. Après tout ce que tu m’as raconté sur ton histoire avec Nicolas et aussi après t’avoir vue au Texas quand Johanna était malade, je me dis que tu mérites amplement une histoire d’amour magique. Et si ton Prince est pété de tunes, ben autant ne pas bouder ton plaisir !
 
-          Tu sais que je serais avec lui, même s’il n’avait pas un sou en poche…
 
-          Je sais mon Hélène…
 
-          Mais j’avoue que je m’habitue facilement aux hôtels de luxe et aux balades en jet privé ! Lança Hélène en faisant un clin d’œil à ses amies.
 
-          Et le mariage, c’est pour quand ?
 
-          Dans 2 mois, le 17 juillet. Tu seras là bien sûr ?
 
-          Evidemment !!! Je ne louperai ça pour rien au monde. Et ton mariage Johanna ?
 
-          Il n’y a pas encore de date. Ça dépendra du temps que nous mettrons à trouver l’assassin de mon père.
 
-          Je comprends ma Johanna. Et Christian  n’est pas trop impatient ?
 
-          Non, enfin si c’est le cas, il ne le montre pas. Il respecte mon choix.
 
-          C’est fou ce qu’il a changé, tout en restant le même… dit Cathy.
 
-          Je vois ce que tu veux dire. Renchérit Hélène. Il a grandit notre petit Cricri !
 
-          C’est vrai. C’est devenu un homme merveilleux, tendre… remarquez, il l’était déjà à la fac, mais il avait ces théories bidons sur la façon de traiter les femmes et de ne pas faire preuve de « faiblesse » en public.
 
-          En tout cas, son 1er titre est superbe. Tu sais qu’il fait un tabac jusqu’en Finlande ?
 
-          Sérieux… ? C’est fantastique !
 
-          Oui et les finlandais sont de grands romantiques, alors votre histoire d’amour fait la une de tous les magazines !
 
-          Oh my god, je ne pensais pas que l’article de Laly aurait un tel retentissement! répondit une Johanna mortifiée.
 
-          Arrête, les photos sont superbes. Tu es en passe de devenir un modèle pour plein de petites finlandaises ! S’exclama Cathy en riant.
 
 
Chez Eve
 
Sébastien et Eve venait de terminer les  plats qu’ils s’étaient fait livrer pour dîner.
 
-          Hummm… c’était délicieux. Je suis une fan de poisson cru ! déclara Eve avec un sourire de contentement.
 
-          J’avoue que je préfère les brochettes bœuf au fromage. Répondit Sébastien.
 
-          J’ai vu ! En fait, on se complète super bien. J’ai dévoré les sushis et les sashimis et tu t’es chargé des yakitoris… c’est ce qu’on appelle un travail un bon travail d’équipe !
 
-          Oh oui. Et j’adore faire équipe avec toi !
 
-          Je suis heureuse que tu sois passé me voir.
 
-          Et je suis heureux d’avoir quitté le magasin plus tôt aujourd’hui. Mais il faudra que je me rattrape auprès de mon associé.
 
-          Je me rends compte que je ne suis jamais passé voir où tu travailles. Tu as toujours voulu faire ça ?
 
-          Non. En fait j’étais comme Christian, un vrai passionné de musique. Quand j’ai rencontré Aline, j’ai quitté le groupe rapport à Laly, mais je jouais dans des bars. Et puis Luna est arrivée, et j’avais besoin d’un emploi stable. Ouvrir ce magasin de musique m’a semblé un bon compromis et au final, je préfère ça que d’être sur scène. J’aime aider les musiciens à trouver l’instrument qui leur convient.
 
-          Un autre point commun alors !
 
-          Comment ça ?
 
-          Tu es un peu un coach musical, non ? répliqua Eve en venant s’installer sur les genoux de Sébastien.
 
-          Mouais, vu sous cet angle. Répondit celui-ci en riant.
 
Eve posa sa tête sur l’épaule de Sébastien et ferma les yeux, bercée par sa main caressant tendrement sa cuisse. Puis ellereprit après un long silence.
 
-          Sébastien ?
 
-          Oui ma douce ?
 
-          Je crois que je suis entrain de tomber amoureuse de toi, et ça me fait peur… dit Eve d’une voix incertaine.
 
-          Tu n’as aucune raison d’avoir peur Eve. Parce que je ne te ferai jamais te mal…
 
-          C’est promis ?
 
-          Promis ma belle. Et tu sais pourquoi ? Parce que moi je suis déjà amoureux de toi. Ajouta Sébastien en embrassant tendrement Eve.
 
-          Reste cette nuit… murmura Eve contre ses lèvres.
 
-          Tu es sûre ma douce ?
 
-          Certaine…
 
A suivre
 


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Dim 4 Aoû - 18:41 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Excellent ce chapitre. Ca fait plaisir de voir comme Christian et Johanna sont heureux, en preparant leur nouvelle maison. La scene entre les trois filles est tres touchante aussi. Et j'ai adore quand Christian retient Johanna pour lui souhaiter Bon anniversaire.
_________________


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Dim 4 Aoû - 19:22 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Encore un très bon chapitre. Ca fait plaisir de voir les chouchous si amoureux et heureux et j'ai bien aimé le retour de Cathy.
_________________


Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 12:07 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Encore un chapitre qui donne le sourire Very Happy
Nos amoureux voient leurs projets se concrétiser et sont toujours aussi complices et amoureux! J'adore quand ils se taquinent!
Touchantes ces retrouvailles entre les trois filles...Vive le trio Okay

Je trouve toujours le couple Sébastien/Eve inattendu mais je les trouve mignons tous les deux!
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
Nelle
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 342
Localisation: ici
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 19:08 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Et hop! un nouveau chapitre qui colle au précédent d'ailleurs!


Chapitre 29
 
 
Veille de l’anniversaire de Johanna (Suite)
 
Bar parisien
 
Johanna, Cathy et Hélène étaient toujours en grande discussion lorsque Johanna sentit son portable vibrer.
« J’espère que ma surprise t’a plu ;-). Comme je te connais, tu meurs de faim ! Je vous attends dehors. »
 
Sans qu’elle s’en rende compte, le visage de Johanna s’illumina à la lecture du SMS de Christian.
 
-          Quelque chose me dit que c’est un message du Cricri d’amour ! lança Hélène.
 
-          Je crois aussi, oui ! Regarde comme elle rougit ! Tu crois que c’est un message interdit aux moins de 18 ans ? demanda Cathy.
 
-          Mais c’est finit vous deux ?! répliqua  Johanna sans pouvoir se retenir d’afficher un sourire radieux. Cricri… euh… Christian nous attend dehors. On y va ?
 
-          On te suit ! répondit Cathy en déposant un billet sur la table tandis que les filles prenaient leurs sacs.
 
Elles sortirent toutes les 3 du bar en riant et comme promis, Christian les attendait au volant de sa voiture. Johanna monta à ses côtés et profita de ce que les filles s’installaient à l’arrière pour embrasser rapidement son compagnon et lui murmurer à l’oreille : « Oh oui, elle me plait ta surprise… et je compte bien te montrer à quel point dès qu’on sera seuls… ». A ces mots, Christian sentit une décharge électrique le traverser. Quand elle lui parlait comme ça, il craquait complètement. Il se pencha vers elle pour l’embrasser à nouveau quand un coup de klaxon le ramena à la réalité.
 
-          Euh Christian… je sais que tu meurs d’envie de dévorer ta Johanna là maintenant tout de suite, mais 1) ce serait un peu gênant pour Hélène et moi et 2) je te rappelle que tu es en double file ! remarqua Cathy d’une voix enjouée.
 
-          Laisse Cathy… ils sont trop mimi tous les deux ! Qu’est-ce qu’elle a mit Laly déjà dans son article ? Ah oui : Christian & Johanna, chronique d’un conte de fée moderne ! Ajouta Hélène.
 
-          Oh c’est bon les pipelettes ! répliqua Christian faussement agacé tout en démarrant.
 
-          C’est rien Darling, elles sont juste jalouses ! Que veux-tu, on est tellement glamours tous les deux, faut qu’on assume !
 
-          Johanna !!
 
-          Ben quoi mon Cricri, c’est vrai, non ?! répondit Johanna en éclatant de rire.
 
Christian ne put s’empêcher de sourire en entendant le rire mélodieux de sa texane adorée, mêlé à ceux de Cathy et Hélène. C’était bon de les voir rire ainsi.
Tout en conduisant, il avait une main posée sur la cuisse de Johanna et écoutait les 3 amies rattraper le temps perdu. Leur bonne humeur était contagieuse et il savait que la soirée promettait d’être très agréable. Il était juste un peu triste que Nicolas ait préféré renoncer à venir, mais il comprenait ses raisons et savait que sa présence aurait de toute façon mit un froid sur la soirée.
 
Flash back,
 
Le matin même
 
-          Tu es sûr que tu ne veux pas venir ce soir Nico ?
 
-          Certain…  j’ai promis à Jeanne de l’emmener dîner.
 
-          Mais elle peut venir aussi, et tu le sais bien.
 
-          Je sais Christian, mais je ne pense vraiment pas que ce soit une bonne idée.
 
-          C’est bien ce que je pensais. Ce n’est pas seulement à cause de ton diner avec Jeanne que tu ne veux pas venir, n’est-ce pas ?
 
-          On ne peut rien te cacher… je n’ai pas encore pu reparler avec Hélène depuis notre dernière engueulade et je ne pense pas que ce soir soit le moment idéal.
 
-          C’est vrai, mais vous ne serez pas seuls et ça ferait tellement plaisir à Johanna… insista encore Christian.
 
-          Je sais et crois-moi, je suis vraiment désolé parce que je sais que tu tiens à ce que cette soirée soit parfaite pour Johanna. Mais c’est justement parce que je ne veux pas gâcher la fête que je préfère ne pas être là.
 
-          Je sais, je comprends. C’est juste que Johanna t’adore et… enfin…
 
-          Je serai là demain avec tous les autres et ça se passera très bien. Il y aura plein de monde et ce sera plus facile de cette façon d’éviter Hélène.
 
-          Ok. Je comprends même si ça m’attriste que vous en arriviez là…
 
-          Christian ?
 
-          Oui ?
 
-          Combien de temps ça va continuer… combien de temps je vais encore avoir mal comme ça ?! demanda Nicolas.
 
-          Je ne sais pas mon frère, je ne sais pas. Répondit Christian en posant sa main sur l’épaule de son ami en signe de réconfort.
 
-          Pourquoi je l’ai laissée partir ?!
 
-          Parce que tu l’aimes, mais tu n’es plus amoureux d’elle depuis longtemps. Je sais que c’est dur pour toi, mais tu ne pouvais pas lui refuser ton amour et en même temps l’empêcher de trouver celui d’un autre. Si tu es sincère avec toi-même, tu sais que Peter est ce qui pouvait lui arriver de mieux…
 
Fin du flashback
 
-          Darling, y a une place, là ! l’interpella Johanna.
 
-          Oui, oui, c’est bon, j’avais vu ! Répliqua Christian un peu sèchement.
 
-          Ça va Christian ? demanda Johanna avec étonnement.
 
-          Oui, oui, pardon mon bébé. J’avais l’esprit ailleurs. Je suis désolé.
 
-          C’est rien… répondit-elle dans un sourire. Et puis quand tu me parles comme ça, ça me rappelle ma jeunesse !
 
-          Et tu aimais ça, hein !
 
-          Tu ne sais pas à quel point ! répondit Johanna en lui faisant un clin d’œil.
 
-          Euh… Cathy, je crois qu’on dérange !
 
 
Un peu plus tard dans la soirée
 
Johanna et Christian passaient une excellente soirée en compagnie de leurs amis, Hélène et Peter, Cathy et Etienne ainsi que José et Bénédicte. Ils s’étaient réunis au restaurant d’Olga, mais n’avait pas de salon privé cette fois-ci. L’ambiance était très bonne et les filles étaient décidemment très en forme.
 
-          Béné, j’ai vu que tu n’as pas bu une goutte d’alcool ce soir… tu n’as rien à nous dire ? demanda Johanna.
 
-          Johanna, fiche leur la paix ! gronda gentiment Christian.
 
-          Quoi, je me renseigne !
 
-          C’est rien Christian. Pour ta gouverne, « Miss de quoi j’me mêle », je ne suis pas encore enceinte. Mais après notre dernière cuite, j’ai décidé de lever le pied !
 
-          Oui, y a intérêt parce que c’est hors de question que je te reprenne à cuver ton vin dans la salle de bain !assura José en riant.
 
-          J’te déteste !
 
-          Moi aussi, je t’aime ma chérie, répondit José en embrassant tendrement sa femme.
 
-          Y a pas à dire, on a fait du bon boulot ! déclara Cathy avec satisfaction en regardant le couple.
 
-          Je trouve aussi. Renchérit Hélène.
 
-          Je vous ai toujours dit qu’on avait un don ! ajouta Johanna.
 
-          De quoi elles parlent ? demanda Peter confus.
 
-          Laisse tomber, répondit Christian, elles sont en pleine séance d’autosatisfaction !
 
-          Quand on était à la fac, José sortait avec une nana que les filles n’aimaient pas du tout et qui voulait empêcher José de répéter avec nous. Alors elles se sont mises en tête de la « remplacer » par une nana qu’elles choisiraient elles-mêmes ! Expliqua Etienne.
 
-          Laisse-moi deviner… elles ont trouvé Bénédicte, c’est ça ?!
 
-          Voilà ! tu as tout compris.
 
-          Il faut dire qu’elles étaient un vrai trio infernal à l’époque. Si tu les avais vues !!
 
-          Oh, c’est bon José, faut pas abuser non plus. Répliqua Cathy.
 
-          Ben, c’est quand même vous qui avez fait une virée dans les égouts pour trouver une compagne à Texas… !
 
-          Notre rat d’égout… expliqua Hélène à Peter.
 
-          Euh Hélène ! Et c’est pas toi qui me disais que tu avais été une étudiante modèle ? demanda Peter à sa fiancée.
 
-          Oui… bon, ok. Je suis devenue beaucoup plus sage quand Cathy et Johanna sont parties. Mais comme quoi, ça prouve bien que c’est vous qui aviez une mauvaise influence sur moi !
 
-          Oh la teigne ! répondit Johanna. Dis donc Miss Perfection, on n’avait pas beaucoup à te forcer la main non plus !
 
-          Et c’est reparti ! s’exclama Christian en éclatant de rire.
 
-          Bon, c’est sympa tout ça, mais je vais me repoudre le nez. Déclara Johanna en se levant.
 
-          On t’accompagne ! ajouta Hélène.
 
Lorsque les filles eurent quitté la table :
 
-          Je ne comprendrais jamais pourquoi elles ont besoin d’être 50 pour aller aux toilettes ! Est-ce qu’on fait ça nous ?! demanda Christian.
 
-          C’est fou ce que tu n’as pas changé mon Cricri ! s’exclama Etienne.
 
-          Toi non plus Etienne ! Et c’est trop bon de te revoir parmi nous.
 
-          Oui, malgré la façon dont je suis parti…
 
-          C’est oublié ! Je pense qu’aucun d’entre nous ne peut te reprocher quoi que ce soit, crois-moi. On a tous fait des conneries grosses comme nous, idem pour Nico et Seb d’ailleurs.
 
-          Et toi Peter… ? demanda Etienne.
 
-          Moi autant que les autres, si ce n’est pire. Je suis un chanceux d’avoir trouvé Hélène…
 
-          Il y a des femmes comme ça qui te changent à jamais sans que tu t’en rendes compte. Dit José d’un ton rêveur en regardant Christian.
 
-          C’est vrai... répondit celui-ci en comprenant ce dont son ami voulait parler.
 
-          Bon qu’est-ce qu’elles font ? s’impatienta Etienne.
 
-          T’inquiète, elle arrive ta Cathy, répondit José. Tiens, c’est qui le type qui parle avec elles ?
 
A quelques pas de là
 
-          Rochelle ? ça alors ! Je n’aurai jamais pensé te voir ici.
 
-          Jack ? Quelle surprise ! que fais-tu ici ? Et tu sais bien que Rochelle c’était juste pour le mannequinat, tu peux m’appeler Johanna.
 
-          Je sais, mais pour moi, tu seras toujours Rochelle. Je suis là pour affaire. Et toi ?
 
-          Je dine avec des amis. D’ailleurs, je te présente Hélène, Cathy et Bénédicte. Les filles, je vous présente Jack Abbott.
 
-          De Jabbott Cosmetics ? Demanda Cathy.
 
-          Lui-même, répondit Jack avec un sourire désarmant. Enchanté, mesdames.
 
Puis se tournant vers Johanna :
 
-          Rochelle, tu es plus belle que jamais !
 
-          Et toi tu es toujours aussi charmeur. Répliqua Johanna en rougissant. J’ai croisé une de tes employées il y a peu de temps.
 
-          Ah bon, qui ?
 
-          Linda Laposte.
 
-          Ah oui ! Elle posait pour nous il y a quelques années. Et puis quand elle a pris de l’âge elle a fait des pieds et des mains pour rester dans la boîte. C’est marrant que tu me parles d’elle, tu sais qu’elle a toujours été très admirative de ton travail ?
 
-          Comment ça ?
 
-          Eh bien, tu sais que dans les bureaux de Jabbott Malcolm avait une galerie de ses plus jolies photos, il y avait des photos de Victoria, de Drucilla et de toi bien sûr. Dès qu’elle a vu ta photo, elle a posé plein de questions sur toi : ton nom de « scène », ton vrai nom, tes contrats, les photographes avec lesquels tu avais travaillé. Elle voulait tout savoir et voulait travailler avec les mêmes professionnels que toi.
 
-          Johanna, ça m’inquiète… intervint Hélène.
 
-          Y a un truc que j’ai pas suivi, là… dit Cathy.
 
-          Je t’expliquerai. Répondit Bénédicte.
 
-          Un souci Rochelle ? s’inquiéta Jack.
 
-          Disons que cette nana me pourri la vie depuis près de 20 ans, mais c’est une longue histoire.
 
-          Tu veux que je la licencie ?
 
-          Tu ferais ça ? demanda Johanna.
 
-          Elle travaille pour notre succursale française, mais en un coup de fil c’est réglé ! Répondit Jack très sérieusement en sortant son téléphone.
 
-          Tu es adorable, mais ce ne sera pas la peine.
 
-          Comme tu veux Rochelle, mais si tu changes d’avis, appelle-moi.
 
-          Merci. Répondit Johanna en prenant la carte que lui tendait Jack. Bon on ferait mieux d’y retourner. A bientôt.
 
Se disant elle tendit la joue vers Jack, mais au dernier moment, celui-ci déposa un baiser sur ses lèvres et lui murmura :
 
-          Still so delicious… Toujours aussi délicieuse
 
Johanna se contenta de lui sourire avant de suivre ses amies vers leur table.
 
-          C’était quoi ça ? demanda Christian d’un ton sec.
 
-          Oh c’était Jack Abbott, j’ai été mannequin pour sa compagnie. Répondit Johanna tranquillement.
 
-          Ah je me disais bien que je l’avais déjà croisé quelque part, ça devait être à Genoa City. Avança Peter pour détendre l’atmosphère.
 
-          Et il embrasse toutes ses ex-mannequins comme ça ?! continua Christian franchement agacé.
 
-          Christian, c’est un américain. Ils sont tous très affectueux. Toutes les serveuses t’appellent Darling là-bas. Intervint Hélène pour calmer le jeu.
 
-          Je sais pas comment je dois le prendre ça ! répliqua Christian en fusillant Johanna du regard.
 
-          Christian, tu ne vas pas me faire une crise de jalousie ce soir quand même! J’ai encore le droit de parler à un vieil ami ! Le ton de Johanna montait également.
 
-          Un vieil ami ?! C’est marrant, j’aurai plutôt dit un vieil amant moi !
 
Johanna rougit violemment devant la réplique de Christian.
 
-          J’en étais sûr ! Y en a combien des comme ça ?!
 
-          Shit ! Christian, Jack et moi c’était il y a plus de 15 ans. Et je n’ai jamais prétendue avoir fait vœu d’abstinence quand tu m’as quittée !
 
Christian s’apprêtait à répliquer quand deux jeunes femmes s’approchèrent de la table.
 
-          Euh, excusez-moi. Vous ne vous souvenez peut-être pas de moi, mais on s’est vus à l’aéroport il y a quelques semaines. Vous avez gentiment accepté de me faire un autographe.
 
Le chanteur sourit instantanément, ce qui acheva d’énerver Johanna.
 
-          Oui, Laurence, c’est ça ?
 
-          Vous vous souvenez ?! s’extasia la jolie jeune femme.
 
-          Oui, bien sûr, comment oublier ma première fan !
 
-          Ben voyons ! siffla Johanna entre ses dents.
 
-          Oh, pardon, vous êtes Johanna ? demanda Laurence. Vous êtes encore plus belle en vrai ! 
 
-          Euh merci… bredouilla Johanna.
 
-          En fait, commença la jeune femme qui accompagnait Laurence, on sait que ça ne se fait pas, mais on se demandait… enfin, on voulait savoir si…
 
-          Si vous pouviez nous chanter une petite chanson… finit Laurence pour son amie.
 
-          Euh… je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée mesdames, intervint Olga qui venait d’arriver à la table. Il s’agit d’un diner entre amis et…
 
-          Oh juste une s’il vous plait ! demanda alors une autre femme qui s’était approchée.
 
Bientôt, un petit groupe c’était formé autour de la table et insistait pour que Christian chante quelque chose. Olga regarda Christian afin de décider si elle devait mettre un terme à cette situation. De son côté, Johanna le fusillait du regard. Il savait que ce n’était pas comme ça qu’elle souhaitait passer sa soirée… C’était très important pour elle que sa carrière n’empiète pas sur leur intimité. Il la regarda droit dans les yeux et répondit :
 
-          Juste une alors.
 
Il vit Johanna lever les yeux au ciel et il n’avait aucun doute quant au fait qu’elle était très en colère. Cathy, Hélène et Bénédicte le regardait avec un air réprobateur.
Olga lui apporta une des guitares que les garçons laissaient toujours au restaurant afin de pouvoir jouer de temps en temps quand il n’y avait pas de clients.
 
Le silence se fit dans la salle et il commença à jouer sans quitter Johanna des yeux.
Je ferai l'été en novembre
J'la réchaufferai pour pas qu'elle tremble
J'inventerai les mots du silence
J'lui f'rai du bleu sur des mots tendres
J'apprendrai à vivre autrement
A sa façon et loin des gens
J'irai chercher l'inaccessible
L'infiniment sentimental

Pour elle...

J'irai au plus profond des rêves
Qu'elle fait lorsqu'elle est endormie
Chercher ce que jamais ses lèvres
N'oseront dire de ses envies
J'arracherai les habitudes
Et les moments qui font douter
Pour détruire les incertitudes
Sans se parler

Pour elle...

J'irai au bord de l'invisible
Où l'amour tient en équilibre
Pour elle j'oublierai qui je suis
J'écouterai tout c'que son cœur dit
J'irai voler l'indispensable
L'extrême sentiment d'aimer

Je jetterai tout de mon passé
Pour faire de nous mon avenir
Peut-être simplement pour s'aimer
Peut-être pour ne jamais mourir

Pour elle...

J'arrêterai le temps qui passe
Pour que plus jamais on n'oublie
Les caresses qui souvent s'effacent
Ou qui s'enfuient

Pour elle...

 
Lorsqu’il eut finit de chanter, les larmes roulaient le long des joues de Johanna tandis que les applaudissements retentissaient dans la salle. Johanna le regardait, les yeux brûlants d’amour alors qu’il signait des autographes. Lorsque leurs regards se croisèrent, elle lui sourit tendrement et il put lire sur ses lèvres ces 3 mots rien que pour lui « I love you » et de la même façon, rien que pour elle il répondit « moi aussi ».
Seuls Hélène et Peter remarquèrent cet échange entre eux et ils sourirent devant cette complicité si particulière.
 
Plus tard dans la nuit, alors qu’ils étaient les derniers clients
 
-          He bien Christian, je suis impressionné. Le petit Cricri d’Amour a fait du chemin. Remarqua Etienne avec admiration.
 
-          Merci Etienne.
 
-          Quand tu nous disais à la fac qu’on serait des stars, on se moquait tous de toi, mais force est de constater que tu es entrain de réussir ton pari. Tu mettras la chanson de ce soir dans ton album ?
 
-          Non, celle là, je n’ai pas envie de l’enregistrer. C’est juste pour ma texane préférée. Dit Christian en regardant Johanna avec amour.
 
-          Merci Darling.
 
-          En tout cas, je pourrais rentrer en Finlande et dire que je connais une star ! Intervint Cathy.
 
-          J’en connais une autre qui aurait pu être une star si elle voulait, répondit Christian en jouant machinalement avec une des mèches de Johanna.
 
-          Ah bon ? qui ? demanda Etienne.
 
-          Johanna ! Répondit Hélène. Elle est une super pianiste et avec ça, une voix…
 
-          Arrête Hélène, n’en rajoute pas ! répondit Johanna avec modestie.
 
-          Vas-y, joues-nous quelque chose !! demanda Cathy.
 
-          Allez mon bébé, ne te fais pas prier, et puis il n’y a que nous. S’il te plait, s’il te plait, s’il te plait… Demanda Christian.
 
-          Si même mon Cricri d’amour me supplie, comment refuser alors ?! répondit Johanna en riant.
 
Elle se leva et alla s’installer au piano. Ses amis la rejoignirent. Elle ferma alors les yeux et laissa ses doigts courir sur le clavier :
 
Under your spell again
Sous ton charme à nouveau
I can't say no to you
Je ne peux pas te dire non
Crave my heart and its bleeding in your hand
Mon cœur est avide et il saigne dans ta main
I can't say no to you
Je ne peux pas te dire non

Shouldn't have let you torture me so sweetly
Je n'aurais pas du te laisser me torturer si tendrement
Now I can't let go of this dream
Maintenant je ne peux pas laisser partir ce rêve
I can't breathe but I feel
Je ne peux pas respirer mais je me sens

Good enough
Assez bien
I feel good enough for you
Je me sens assez bien pour toi

Drink up sweet decadence
Tu finis la douce décadence
I can't say no to you
Je ne peux pas te dire non
And I've completely lost myself and I don't mind
Et je me suis complètement perdue et je m'en moque
I can't say no to you
Je ne peux pas te dire non

Shouldn't have let you
Je n'aurais pas dû te laisser
Conquer me completely
Me conquérir complètement
Now I can't let go of this dream
Maintenant je ne peux pas laisser partir ce rêve
Can't believe that I feel
Je ne peux pas croire que je me sens

Good enough
Assez bien
I feel good enough
Je me sens assez bien
It's been such a long time coming
Ça a mis beaucoup de temps à venir
But I feel good
Mais je me sens bien

And I'm still waiting for the rain to fall
Et j'attends toujours que la pluie tombe
Pour real life down on me
Verse sur moi une vie réelle
Cause I can't hold on to anything this good
Parce que je ne peux m'accrocher à rien d'autre qui soit assez
Enough
Bien
Am I good enough
Suis-je assez bien
For you to love me too ?
Pour que tu m'aimes aussi ?

So take care what you ask of me
Alors fais attention à ce que tu demandes de moi
Cause I can't say no
Parce que je ne peux pas te dire non
 
 
A suivre


La chanson Pour Elle est de Richard Cocciante et la seconde Good Enough est d'Amy Lee (chanteuse du groupe Evanescence)


Revenir en haut
maria
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2012
Messages: 3 877
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna-Christian, Jean-Gin

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 19:40 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Waouh! Magnifique chapitre Nelle. Apres la scene de jalousie de Christian (toujours jaloux quand quelqu'un s'approche de sa Johanna) et la jalousie qu'elle ressent aussi quand Laurence vient, la declaration d'amour de Christian a travers de cette chanson, c'etait vraiment sublime. Et apres la chanson de Johanna. Une soiree magique pour tout le monde et specialement pour eux deux. BRAVO
_________________


Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 19:49 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Petite tension entre nos amoureux mais vite dissipée par la belle chanson que Cricri chante pour sa Johanna!
A quand un petit duo entre eux? Wink

Linda se rappelle aux souvenirs de Johanna! Elle est trop gentille, elle aurait du demander à Jack de la virer Evil or Very Mad

Je suis faible mais Nicolas me fait de la peine Embarassed
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
donat1987
Schoolboy(girl) RST

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 382
Localisation: belgique
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 21:04 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

a j'ai trop hate de lire le chapitre de l'anniversaire de johanna  pitier met le rapidement plaese

Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 21:16 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Superbe chapitre.
_________________


Revenir en haut
nanysa
Apprentice RST

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 453
Localisation: belgique
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 馬 Cheval

MessagePosté le: Lun 5 Aoû - 21:58 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

j'adore tjs autand bravo merci de nous faire encore rever !!! BRAVO

Revenir en haut
Lilou25
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 493
Localisation: paris
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 01:09 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

J'ai lu les chapitres que j'ai manqué et j'aime toujours autant!!!! Tu décris vachement bien les sentiments et les pensées de chacun! Les chouchous autant amoureux, j'adore! Même leur petite crise de jalousie est géniale! Ça prouve qu'ils n'ont pas totalement perdu de leur folie d'antan!
Bon comme Kimmy, j'ai beaucoup de peine pour Nicolas. Je le sens hyper seul et quelque peu exclu de la bande. Enfin, c'est peut être un mal pour un bien...
J'attend la suite avec beaucoup d'impatience!!!


Revenir en haut
loulou
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 1 646
Localisation: corse
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Perso(s) préférée(s): johanna, christian
Ship: johanna,christian

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 04:33 (2013)    Sujet du message: Une femme debout Répondre en citant

Je vient de rattraper mon retard.

BRAVO BRAVO j'adore c'est deux chapitre.

Cricri a fait une belle surprise a Johanna trop bien quand les trois Fille se retrouve.

Toujours aussi jaloux le cricri.

_________________


Dernière édition par loulou le Dim 1 Nov - 17:22 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:27 (2018)    Sujet du message: Une femme debout

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Nelle
Page 21 sur 28 Aller à la page: <  1, 2, 320, 21, 2226, 27, 28  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com