rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Come back to you
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 611, 12, 13  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées LADY GABY
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 22:48 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

CHAP 12

Christian franchit la porte de son appartement, non sans pester contre les transports parisiens pas du tout pratique quand on est en fauteuil, les voitures mal garées et bien sur ses voisins qui le dévisagent comme une bête de foire. Poussant à bout de bras, il pesta une nouvelle fois contre que le plan incliné que lui ont confectionné José et Nico pour lui facilité le quotidien. Il arriva enfin à l'intérieur, quand il constata qu'il ne pouvait accéder au salon car les meubles avaient été bougés. Christian tentait tant bien que mal de prendre sur lui, mais là il explosa :


- Johanna !!!




Cette dernière accourut aussitôt et se mordit la lèvre inférieure, quand elle se rendit compte de sa bêtise :


- J'ai pas réfléchi...
- Tu n'as pas réfléchi ?


Il leva les yeux au ciel, il la regarda. Visiblement, elle s'était mise en valeur pour lui, il était touché. D'une voix calme, il lui dit :


- Pourtant, je t'avais dit de rien bouger, Joh... Enfin ! Tu es très jolie !
- Merci ! Tu as visiblement une dure journée...
- Ouais, je te le fais pas dire ! (il défit la fermeture éclaire de son blouson)


Il passa ses mains dans le dos pour enlever son blouson et le posa sur ses genoux et se dirigea vers son bureau où il accrocha son blouson à la chaise. Johanna le regarda faire, adossée contre l'encadrement de la porte, les bras croisés. L'ambiance se semblait froide, elle essaya de positiver :


- Ca va aller !
- Pour ça, il faudrait mettre tout le monde en fauteuil pour qu'ils réfléchissent un peu !
- Pourquoi pas ?
- Quoi ?




Il la regarda étonné. Si elle voulait plaisanter, ça n'avait rien de drôle ! Elle s'assit sur la chaise et se mit face à lui :


- J'ai beaucoup réfléchi : je ne suis pas dans un fauteuil roulant et j'ai tendance à faire comme tout le monde ! Mais, je ne veux pas faire comme tout le monde, je veux être avec toi, je veux comprendre, ressentir et réfléchir comme toi ! Je ne veux plus avoir de gêne de croiser une personne en fauteuil parce que je ne serai pas quoi lui dire, je veux affronter le regard des autres avec toi... Je sais que j'ai été maladroite, gênée et j'en suis désolée ! Je t'aime et je vais corriger cela, je te le promets !




(il lui sourit)


- Toutefois, il n'y a pas d'autres fauteuils roulant donc il faut en chercher un !
- Tu es sérieuse ?
- Une semaine complète en fauteuil devrait suffire, non ?




Il finit par l'embrasser et elle se laissa guider par ses envies.


Deux jours plus tard, alors qu'il l'attendait à la maison d'hôtes avec Nico et José. Il crut avoir une hallucination : Laly, Johanna, Hélène et Peter, tous les 4 arrivèrent en fauteuil roulant.


- Mais qu'est-ce que vous fichez ? Demanda Nicolas
- Plus, on est de fous, plus on rit ! Répondit Johanna en faisant un clin d'oeil à Christian.
- Parce que pour vous c'est un jeu d'être en fauteuil ? Demanda exaspéré José.
- Écoute, José ! Christian et moi, on en parler et je pense que ça peut changer notre regard sur certaines choses !
- Tu me déçois, Johanna ! Conclut José.
- Et toi, Hélène te fait embobiner par Peter, c'est ça ? Demanda Nicolas
- Non, c'est plutôt l'inverse ! C'est moi qui l'ait entraîné là-dedans ! (Elle sourit à Peter, tandis que ce dernier lui prit la main)
- J'ai accepté car en tant que chef d'entreprise, je me dois d'être sensibiliser à la chose et ça me permettra peut-être d'oser embaucher un travailleur en situation d'handicap !
- Voyez-vous ça, Monsieur préfère payer les taxes plutôt que d'embaucher !
- Nico, arrête ! (l'interpella Christian)
- Tu es de son côté ?
- Je ne suis du côté de personne ! J'en ai juste marre que tu lui tire dans les pattes à la moindre occasion !
- Bon, vous venez avec nous ou pas ? Demanda Laly.
- Ce sera sans moi ! On ne joue pas avec le malheur des autres ! Répondit José.
- Ce sera sans moi aussi ! Je ne vois pas l'intérêt de vous ridiculiser ! Répondit Nicolas.
- Et toi, Christian ?
- Ok, je viens !




Ils décidèrent de rejoindre le centre-ville en fauteuil. La balade se passa entre éclats de rire quand ils galéraient à rouler et indignation pour les trottoir mal-faits, trop étroits et dangereux. En chemin, ils rencontrèrent des gens qui se retournés sur eux curieux ou qui leur demandaient avec insistance s'ils voulaient de l'aide ou encore des parents avec leurs enfants qui prenaient la main de l'enfant vivement en disant : « viens ici ! ». Christian et Johanna secouèrent la tête à cette mère de famille qui venait d'expliquer à sa fille : « qu'ils sont malade que c'est pour cela qu'ils sont en fauteuil ».


Ils arrivèrent prés du centre commercial où Peter s'arrêta devant une bijouterie. Christian fit demi-tour et le rejoignit :


- C'est juste pour regarder !
- Moi aussi !
- Bon ben, on y va !


Mais ils se regardèrent. Il y avait une marche à l'entrée et pas une petite. Ils virent sortir un gars en fauteuil et visiblement il y était habitué.


Les filles, elles s'étaient arrêtées à une terrasse pour discuter.

- Alors Hélène avec Peter, c'est sérieux? Demanda Johanna.
- Assez oui!
- Et Nicolas?
- Quoi Nicolas?
- Tu ne vois pas qu'il est malheureux? Il s'en mord les doigts, là!
- Ben tant pis! Écoute, Johanna, je vais pas vivre en fonction de lui, ça faisait 20 ans que je l'attendais, c'est bon maintenant!
- Là elle a raison!
- Attends, Laly, tu es d'accord avec ça?
- Johanna, si elle est heureuse où est le problème? Nico n'avait qu'à réagir plus tôt!

Soudain elles entendirent trois mecs :


- Punaise, des filles comme ça en fauteuil, c'est triste !
- En général, les handicapés sont plutôt moches, débiles et déformé !
- Je ne pourrais pas sortir avec, trop peur d'avoir la honte !
- Attends, peut-être qu'elles ont besoin d’expérience sexuelles...
- Tu pourrais face ça toi ? Tu crois que ça peut avoir du plaisir...




Laly agacée, se retourna d'un coup :


- Uno : je ne voudrais d'aucun des trois dans mon lit ! Deuxio : Nous sommes des individus à part entière et Tertio : Allez discutez ailleurs, vous nous polluer !




Les mecs se levèrent et s'en allèrent, choqués.


- Ben, Laly ? S'étonna Hélène.
- Attendez les filles, vous croyez que les femmes en fauteuil, elles ressentent quoi d'entendre ça ?
- Tu as raison ! Admit Johanna.




Puis Laly prit son téléphone et composa un numéro :


- Qu'est-ce que tu fais ? Demanda Johanna.
- J'appelle un ami à moi !
- Tu as d'autres amis que nous ? Plaisanta Hélène.
- Oui et non ! Allo, Xavier? C'est Laly !... Ca va et toi ?... Moi aussi, je suis en ville ! Tu vois Le Café la côte d'or ?... ok, à tout !
- Xavier?
- Il vous racontera !




Quelques minutes plus tard, Christian et Peter rejoignirent les filles :


- Pfff, quelle merde ! Ces magasins !
- Soit tu as des marches, soit tu ne peux pas passer dans les rayons !
- S'il vous plait, excusez-moi, mais avec vos fauteuils on ne peut plus passer, je vous prierai de faire de la place pour les clients qui attendent ! S'annonça une serveuse.
- Ah ?



Tous s'écartèrent et s’apprêtèrent à partir quand :



- C'est de la discrimination, ce que vous faites mademoiselle ! C'est punissable par la loi ! Vos clients n'ont qu'à faire le tour ! Et si vous avez un problème, appelez-moi votre patron ! Se fit entendre la voix d'un homme.
- Un problème, monsieur ? Demanda le directeur en rejoignant la bande.
- Ces personnes voudraient prendre leurs cafés, tranquilles ! Et votre employés fait de la discrimination !
- Monsieur, vous voyez bien que vos fauteuils empêchent les gens de passer, mon employée n'a fait que vous demander de vous enlever !
- Vous vous moquez de moi ? Vos clients peuvent faire le tour, un conseil mettez-vous aux normes (désignant la distance entre l'entrée et les tables), 2 mètres devrait permettre à n'importe quel con qui marche de passer. Et aussi, c'est à vous cette voiture ? La fourrière est en route, j'avais du temps à perdre ! L'amende c'est 35 euros pouvant aller jusqu'à 75 euros et je vous laisse la surprise du coût en fourrière, on est vendredi 18h00, ca ferme à 19h00 et c'est fermé le week-end !
- Ma voiture !




L'homme courut vers sa voiture qui était garée sur le trottoir, tandis que la dépanneuse embarqua la voiture.


Peter salua le jeune homme :


- Je ne sais pas qui tu es, mais visiblement, il faut pas se mettre sur ta route ! Peter !
- Je suis un connard et fière de l'être ! Xavier ! Salut, Laly !
- Salut ! Je te présente Hélène, Johanna et Christian !
- Alors, toi (désignant Hélène), toi (Johanna) et toi (Peter), vous n'êtes pas handicapés ! Et Laly... A quoi vous jouer ?
- Sensibilisation et solidarité! Répondit Laly.
- C'est ma chérie qui va être contente !
- Elle est où d'ailleurs ?
- Elle arrive !


Ils firent donc connaissance avec Xavier qui n'était le genre d'individu à s'encombrer de détours pour dire les choses. Peter, Christian, Hélène et Laly appréciaient sa façon de directe de s'exprimer, Johanna avait un peu plus de mal.


Pendant ce temps, Nico, José s'impatientaient, ils racontèrent à Bénédicte :


- Pfff, je te dis Béné, ils ont perdu la tête, ils se baladent en ville en fauteuil !
- C'est pas sympas pour Christian ! Rajouta Nicolas.
- Mais arrêtez, vous dîtes n'importe quoi ! Je ne vois pas en quoi ils se moquent de Christian !
- En plus, Peter est avec eux !
- Ça mon petit père, tu l'as cherché ! Lui rétorqua José.
- Oui, je sais, mais c'est pas un mec pour Hélène !
- Hélène est quand même assez grande pour choisir ses fréquentations, Nico ! Et puis, si tu t'étais pas jeté sur ma sœur, peut-être qu'elle aurait plus de retenue avec Peter !
- Je regrette, Béné ! Mais je suis sure qu'il est toujours aussi pourri...
- Quoique c'est vrai, qu'il a l'air un peu trop parfait ! Admit José.
- N'importe quoi ! Je vous laisse, Léa arrive !




Une jeune femme souriante s'avança vers la bande, accompagnée d'une petite fille de deux ans et demi:


- Mes deux amours : me femme et ma fille !
- Salut ! Fit la bande en choeur.
- Bonjour, moi Ambre ! Fit la petite fille.
- Johanna !
- Christian !
- Hélène !
- Peter !
- Laly !
- Oui, je sais ! Fit la petite. Ce qui fit rire les autres.
- Géraldine !
- C'est ma maman ! Fit la petite fille très fière en se pendant au cou de sa mère.


Notre bande sur roulettes quitta enfin la terrasse. Johanna regarda ce couple en fauteuil, leur petite fille avait l'air tellement fière de ses parents et avait l'air d'être aimée. Christian la regarda, il savait bien qu'il y avait plein d'interrogation dans sa tête, puis il regarda Géraldine et sa fille, elles avaient l'air si complices, il demanda :


- Comment vous avez connu Laly ?
- Elle était garée sur une place handicapée : Xavier avait fait enlever sa voiture ! Elle est venue à notre domicile s'excuser car il lui avait laissé sa carte ! Au début, il lui a dit : vos excuses, vous vous les gardez ! Le coup de « j'en avais pour 5 min », je connais ! Il m'a fallu autant de temps pour enlever votre voiture, peut-être que vous réfléchirez à deux fois ! » Bref, il a fait son procédurier et puis, il lui a dit : « vous voulez un café ! » Le fou rire qu'on a eu, elle et moi !
- Et ca fait longtemps que vous êtes en fauteuil ?
- Depuis la naissance !
- Ah !
- Et toi ?
- C'est dû à une fusillade !
- Brutal, le retour à la réalité !
- C'est clair ! Je vous admire ! Vivre ça tous les jours !
- Ne raconte pas n'importe quoi :Xavier a toujours été un militant sur les bords, mais il souffre autant que toi, sauf qu'il a décidé de ne pas subir, mais de vivre ! Moi, je suis moins revendicative et plus sensible, j'ai du mal avec le regard des autres, mais je refuse de ma cacher ! Alors oui, on essuie des commentaire débiles tous les jours, mais tu vois cette petite fille-là ? Elle ne nous juge pas, elle nous aime comme on est ! Et tous les jours, je me lève en me disant : je veux que ma fille respecte les autres, accepte leurs différences, je ne veux pas qu'elle ait pitié pour une minorité ou honte de ce qu'elle est !
- Je dois me décider si je veux subir une opération qui risque de me rendre plus paralysé et je ne sais pas...




Géraldine s'arrêta, rassit sa fille correctement sur ses genoux. Ambre, nullement perturbée, continua à chantonner. Christian fut attendrie et chantonna avec la petite, tandis que Xavier les rejoignit avec les autres. Géraldine répondit enfin à Christian :


- Dis-toi, une chose ! Tu as vécu debout, d'autres ne le connaitront jamais ! Cette décision, c'est à toi qu'elle appartient, sache juste qu'être handicapé comme tu es, même si c'est pas marrant tous les jours, c'est pas la mort: tu es autonome, tu as ta tête, ton intimité ! Cette opération n'est pas sans risque, penses-tu que ta vie se limite à être un homme sur ses jambes ? Penses-tu que tu puisses pas faire de grandes choses en étant en fauteuil ?




Tout le monde demeura silencieux. Christian médita sur ces paroles, puis le lendemain vint le jour de son entretien avec le professeur. Peter l'accompagna toujours en fauteuil, Christian n'avait pas tenu à ce que Johanna soit présente, il avait prit sa décision. Il attendait dans la salle d'attente, quand son nom fut prononcé. Il suivit le médecin dans son bureau:


- Bonjour, Christian !
- Bonjour !


Christian lui remit son dossier médical et le professeur le fit s'installer sur la table.

Il l'aida à s'allonger, vérifia la capacité musculaire des jambes, regarda la radio de la colonne vertébrale et il dit à Christian de se rhabiller et l'aida à se remettre sur son fauteuil. Le professeur se rassit à sa chaise :


- Je te préconise de la rééducation pour entretenir ta souplesse musculaire. Par contre, je suis en regret de t'annoncer que l'opération ne se fera pas, ton état n'est pas suffisamment critique pour prendre ce risque !
- Mais...


Il sortit du bureau effondré, même si il aurait refusé l'opération, il aurait voulu entendre dire que si un jour, il changeait d'avis, on l'opérerait et retrouverait sa vie d'avant. Il se souvint alors :


Flash back (20 ans plus tôt):


Cela faisait trois mois qu'ils se connaissaient... Vanessa pleurait, quand il la retrouva. Il la prit dans ses bras et la berça en silence. Puis elle essuya ses larmes et lui raconta :


- Quand j'avais 15 ans, j'ai fait une chute de cheval et ai eu une fracture des vertèbres d'où ma paraplégie, mais j'avais gardé l'espoir de me faire opérée un jour ! Et là, le médecin me dit qu'il ne peut pas opérer, car c'est trop risqué !
- Je comprends ta peine, mais tu sais tu n'as pas besoin de retrouver tes jambes pour faire de grandes choses : ton handicap c'est ta force, utilise-le !
- Tu crois ?




Il prit sa guitare et gratta quelques accords, puis se mit à chanter ces mots d'une chanson qu'il aimait bien (Michel BERGER – CA TIENT PAS DEBOUT), il remplaça le prénom David par celui de son amie :


Souvent les nuits d´orage
Tu fais des drôles de rêves
Te voilà qui te lèves
Pour courir sur la plage
Et c´est tout naturel
C´est un pouvoir étrange
Qui te donnerait des ailes
Tu lui ouvres les bras
Tu cours quand elle t´appelle
Et tu danses, tu danses enfin avec elle
Tu danses, tu danses


Ça ne tient pas debout
Ce regard qu´ont les gens sur toi
Tu t´y habitues
Ça ne tient pas debout
Cette force qui habite en toi
Tu l´as toujours eue
Ça ne tient pas debout
Le malheur ça n´existe pas
Tu l´as toujours su
Vaness' on s´en fout
On est tout petit devant toi
Vaness' tu as vu
Le monde ne marche pas non plus
Le monde ne marche pas non plus


Refrain :


Pendant qu´on crie si fort
Pour cacher nos faiblesses
On oublie nos trésors
On ménage nos caresses
Comme si on boudait nos vies
Pourquoi se battre à mort
Pour sauver nos richesses
Quand toi dans tes silences
Tu refais tous les gestes

Refrain :

Le vrai handicap
C´est le regard des autres
Mais Vaness' on s´en fout
Le monde ne marche pas non plus...
Et tu danses, tu danses enfin avec elle
Tu danses, tu danses


Refrain :



Elle lui sourit et l'embrassa sur la joue :


- Tu as raison, je devrais être fière de ce que je suis et me battre pour qu'on me respecte !
- Ne baisse jamais les yeux devant personne !


Fin du flash :


Tout le monde était réuni dans la maison d'hôtes, Christian annonça que l'opération ne se ferait pas, il vit Johanna pleurer, Nico et José baisser la tête, Hélène se réfugiait chez Peter, seule Laly soutint son regard et avec Peter, il lui dirent :


- Ce n'est pas grave, c'est comme une renaissance !
- Tu feras mieux qu'avant !


Ils les remercia.




Le soir chez Christian et Johanna :


Johanna se dit pour la Xème fois qu'il fallait qu'elle arrête de s’apitoyer sur le sort de Christian. Il n'était pas mourant !


Avec son fauteuil, elle attrapa la poignée de la porte qu'elle poussa. Elle entra dans la chambre où elle le vit pensif. Elle sursauta quand il l’appela :


- je ne veux plus te voir pleurer à cause de mon handicap, sinon tu t'en vas !
- Je n'y peux rien, à chaque fois je me dis que c'est de ma faute !
- Arrête !!! J'ai choisi de te retrouver au Téxas, j'ai choisi d'aller au centre commercial te prendre un cadeau de noël, si quelqu'un est responsable c'est moi !
- Christian, je t'ai vu tomber, j'ai eu si peur ! Tu peux comprendre, non ?
- Je peux comprendre, mais je ne veux plus que tu pleures, sinon tu t'en vas !
- Je vais essayer !
- Non, tu ne vas pas essayer ! Tu vas t'y tenir !



Chez Hélène et Peter :



Peter en fauteuil, avait tenté de cuisiner le plat préféré d'Hélène, il était nerveux, angoissé.

Il soupira leur appartement n'était vraiment pas fait pour des gens en fauteuil: entre les meubles hors de portée, les sanitaires trop étroits, la baignoire pas pratique et le lavabo trop haut et le miroir aussi. Il rejoignit Hélène :

- Heureusement, que je ne suis que dans la peau d'un handi, sinon j'aurai rappelé l'architecte!
- Malheureusement tout le monde ne joue pas!
- Je sais! (voyant sa mine soucieuse) Qu'est-ce qu'il y a?
- Moi, j'avais un rendez-vous avec un médecin (un cardiologue) pour un enfant suivi par l'asso...
- Et?
- L’ascenseur était si petit que j'ai pas pu rentrer avec le fauteuil, donc je me suis levée!
- Je vois... Ce n'est pas grave!
- Si, d'autres personnes auraient fait comment?


Il a pris dans ses bras, lui caressa les cheveux. Ils s'embrassèrent. Il voulait lui faire sa demande, mais d'un côté l'ombre de Nicolas était encore présente. Il hésitait de peur d'être à nouveau déçu par une femme à qui il ouvrait son cœur. Puis, il se dit que si Nicolas ne l'avait pas traité comme elle le méritait, c'est qu'il ne la méritait pas.


- Je sais que c'est pas le bon moment, et cela ne le sera surement jamais, que ça fait que quelques mois qu'on est ensemble, mais moi je sais que c'est toi et je veux passer ma vie avec toi! (après une grande inspiration, il sortit un écrin qu'il ouvrit dévoilant ainsi une jolie bague simple et discrète) Hélène, veux-tu m'épouser ?
- Oui ! (grand sourire)



Nicolas vit la scène de l’extérieur, son visage se décomposa. Il avait mal, très mal... José le soutint par le bras et assista à la même scène. Bien qu'il avait de la peine pour son ami, il ne fit aucun commentaire...


- Il m'a volé, Hélène ! C'est fini !
- Viens, Nico !


Dévasté, Nicolas suivit son ami, mais son esprit était ailleurs... Hélène... Elle ne pouvait pas lui faire ça ! Elle ne pouvait pas l'oublier au profit de Peter...
_________________

Merci Zel^^


Dernière édition par LADY GABY le Sam 23 Fév - 15:34 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 22 Fév - 22:48 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 23:33 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Bon chapitre. Pas mal le coup où les 4 circulent en fauteuil roulant pour soutenir Christian. J'espère qu'il va pouvoir remarcher un jour.

Eh oui Nico, qui va à la chasse perd sa place.
_________________


Revenir en haut
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

MessagePosté le: Sam 23 Fév - 05:05 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Très bons ces derniers chapitres. Rien n'est jamais simple entre Johanna et Christian... J'espère qu'ils sauront surmonter cette énième épreuve ensemble et que leur couple n'en sortira que plus fort. Hélène mérite d'être heureuse avec Peter. Bien fait pour Nico ! Je salue ton initiative d'aborder le sujet du handicap et les difficultés rencontrées par les personnes en fauteuil dans les lieux publics, que ce soit dans leurs déplacements ou le regard des autres. Je trouve que c'est très bien amené et parfaitement intégré à ta fiction. Comme dit Laly, sensibilisation et solidarité ! Même si José et Nico ne sont pas de cet avis... En tout cas, j'attends la suite avec impatience.
_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Revenir en haut
laured1510
L'enquêtrice RST

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 1 389
Localisation: Quelque part ou il y a du soleil
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Sam 23 Fév - 16:34 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

+1
_________________


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
Bensidy13
Miss NYC

Hors ligne

Inscrit le: 19 Aoû 2011
Messages: 1 447
Localisation: Manhattan
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 16:39 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

J'aime beaucoup ton histoire Smile j'ai hâte de lire la suite !
_________________

A first love always occupies a special place.


Revenir en haut
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 791
Localisation: Gironde 33
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 19:31 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Ouah !! Ta vic est vraiment grandiose !! Franchement, je suis super ému à chaque fois que je lis un chap. J'avais un peu de retard, mais c'est aussi bien car j'ai pu profiter de ton écriture un peu plus longtemps.


Le coup des fauteuils, bien immaginé. Je les immagine bien dans la rue avec leur fauteuil !!


Sinon juste un truc, à l'avenir je lirais ta fic le soir. Au moins je serais démaquillé et mon maquillage sera quitte de couler partout à cause de mes petites larmes qui tombent toute seule.


Tu es vraiment une sacrée fictionneuse.
_________________


Merci Sister


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 23:00 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Chap 13 :


La bande était sous le choc, Hélène allait se marier avec Peter Watson, très rapidement deux clans se fit face : d'un côté, Laly, Bénédicte et Olga qui eux voyaient d'un bon oeil, ce nouvel engagement et de l'autre, Johanna, José et Nicolas qui eux n'approuvèrent pas le choix de leur amie et enfin, le troisième clan plus discret composait de Jeanne, Jimmy, Christian et Rudy qui eux, soutenaient Hélène, mais ne disaient rien.


  • Tu ne peux pas l'épouser c'est Peter Watson ! Commença Johanna.
  • Moi, je ne vois pas en quoi ça vous pose un problème ! Elle est majeure que je sache ! Contre-attaqua Laly.
  • Tu as pensé à Nico ? Continua José.
  • Mauvaise question ! Riposta Christian.
  • En quoi devrait-elle pensé à lui ? Elle n'a pas de compte à lui rendre ! Asséna Bénédicte.
  • Peter est vraiment un gars bien, arrêtez de le dénigrer comme ça ! Surenchérit Olga.
  • Ben va le retrouver, mais qu'il sorte de nos vies ! Conclut Nicolas.

Olga, Bénédicte et Laly secouèrent la tête, dépitées. Hélène n'en pouvant plus, s'éloigna dans le jardin où Christian, Jeanne, Jimmy et Rudy, lui dirent simplement :


  • Ne laisse les autres choisir pour toi ! Lui dit Jeanne.
  • Ils finiront par l'accepter ! Ajouta Jimmy.
  • Si tu es heureuse avec lui, moi ça me va ! Sourit Christian.
  • Attention, s'il te rend malheureuse, on lui cassera la figure ! Acheva Rudy.



Hélène les remercia et s'en alla.
Pour un chef d'entreprise, la question du handicap c'est un tabou ! En général, les employés reconnus travailleurs handicapés sont pris pour remplir les quotas et jeter au bout de deux ans quand l'entreprise ne bénéficie plus des subventions de l'Etat. Peter, lui, n'a jamais pris un employé en situation de handicap par facilité peut-être, mais aussi par méconnaissance sur le sujet. Enfin, jusqu'à une récente rencontre avec un autre chef d'entreprise, lui, réellement handicapé. Et depuis, il fallait bien l'avouer il essayait d'être plus humain, mais lorsqu'il recevait des CV, il ne pouvait satisfaire aucune demande car aucun de ses candidats potentiels reconnu travailleurs handicapés n'avaient l'expérience, la hargne et l'autonomie qu'il recherchait.


« Pfff, c'est pour faire handi sitter, autant me recycler ! »


Soudain, un CV l'attira un peu plus :


Géraldine Armand
28 ans
en couple un enfant à charge


Diplômes :


DUT carrières juridiques


Compétences particulières :


Lecture et langue des signes


Loisirs :


Musicienne (auteur compositeur_autoproduction


Il sourit. Que risquait-il à mettre une femme aux commandes de producteur ? Puis il ferait d'une pierre de coup, pour les conseils juridiques. Seul problème, elle n'avait aucune expérience. Il grimaça.


« Allez, pour avoir de l'expérience, il faut faire ses preuves ! »


Son DRH entra à ce moment-là, Pter lui tendit le CV :


  • Qu'en penses-tu ?
  • Tu plaisantes ? Malentendante, en fauteuil roulant et tu veux lui confier le poste de producteur ?
  • Ecoute, qu'est-ce qu'on risque à la mettre à l'essai ?
  • Ecoute, Peter, je sais pas ce qui t'arrive ! Mais tu ballades en fauteuil roulant depuis deux jours, tu as pensé à notre image ? On a pas les moyens de jouer les justiciers pour tous les miséreux de France, ni le temps de la former !
  • Je suis PDG et je veux voir cette fille à l'essai, si tu n'es pas content, je peux te remplacer, tu sais !


Bouleverser les idées reçues n'allait pas être simple. Peter en fit très vite l'expérience... Jouant le jeu comme ses camarades, il rendit sur son lieu de travail en fauteuil roulant. Les messes-basses et autres regards curieux, l'amusait et l'irritait.


Il revenait de sa pause déjeuné, quand il tomba nez à nez face à Nicolas. Il soupira mais sourit poliment à son rival :


  • Bonjour, Nicolas ? Que puis-je pour vous ?
  • Votre mariage avec Hélène, c'est une blague ?



Il considéra Nicolas, se demanda un instant si Hélène était bien en couple avec lui, si elle ne lui avait pas assuré que tout était clair entre Nico et elle. Finalement, Peter opta pour l'ignorance, il n'vait pas de compte à recevoir de Nicolas, ni de permission à lui demander :


  • Si vous voulez bien m'excuser, j'ai du boulot !



(il baissa la tête et se concentra sur son formulaire à remplir)


  • Je vous ai posé une question !



(il releva la tête, fit mine d'être désolé)


  • Vous auriez peut-être voulu qu'Hélène et moi, nous vous demandions votre autorisation ? Je suis navré, je pensais qu'elle était libre d'aimer et de faire sa vie comme elle l'entend !
  • Hélène est mon amie, je ne vous laisserai pas lui faire du mal !
  • Ce n'est pas mes intentions, j'aime Hélène ! (sincère)
  • (surpris et attaquant) De toute façon, vous n'en aurez pas le temps !



Nicolas sortit sans s'encombrer de politesse. Il n'aimait pas Peter, il ne voyait pas Hélène finir sa vie avec ce requin, c'était son Hélène ! Il ne pouvait pas desserer les dents. Il fallait qu'il se calme... Il sortit une cigarette qu'il alluma. Tous ses moments avec Hélène refit surface, il essuya une larme, tandis qu'Ingrid arriva :


  • Nicolas ca va ?
  • Pas trop, mais bon !
  • C'est le mariage d'Hélène et Watson qui t'embête ?
  • Je suis persuadé qu'il cache quelque chose, tu ne veux pas m'aider ?
  • Tu es sérieux ?
  • Ecoute, Ingrid, je n'ai personne qui veut m'écouter : tous mes amis pensent qu'il a changé !
  • Ok !

Quelques jours plus tard :

Géraldine pénétra le hall de l'entreprise, le coeur battant. Elle avait un entretien d'embauche, cela faisait bien 5 ans que cela ne lui était plus arriver. Dire qu'elle avait dû débattre avec Xavier pendant toute une semaine sur l'intérêt d'aller à cet entretien ou pas.


  • mademoiselle Armand, monsieur Watson vous attend !
  • Merci !



Elle se répéta : « Courage, ma grande ! On ne va pas te manger! », lorsqu'elle découvrit le visage de son « futur potentiel » employeur, elle ne sut quelle conduite adoptée. Une fois la surprise passée, Peter se leva, alla à sa rencontre, lui serra la main et l'invita à entrer. Le DRH étant présent, Peter resta professionnel et implicitement amena Géraldine à faire de même.


Une fois l'entretien terminé, Géraldine retrouva Xavier à l'extérieur avec leur fille tentant d'attrapper un oiseau. Xavier la regarda et vit le sourire victorieuse qu'elle tentait de dissimuler :


  • Tu fais pas d'illusion, si ça se trouve dans deux mois, il va te virer !
  • Merci, c'est sympa comme encouragement !
  • Excuse-moi, mais il est de mon devoir de te ramener sur Terre !
  • De toute façon, si je te dis qui est mon employeur... Peter Watson, le gars avec laly et les autres !
  • C'est lui ?
  • Oui !
  • Méfie-toi quand même !
  • Xavier !
  • Quoi ?
  • Tu ne pourrais pas être content pour moi au lieu de tout voir en noir ?
  • Maman travaille ?



Géraldine attrappa sa fille tout sourire :


  • Oui, maman a un travail
  • Bravo, maman ! C'est bien !
  • Merci ma chérie !



Le soir venu :


Peter était au télèphone :


  • Je t'ai déjà dit de ne plus m'appeler ! …. Je fais ce que je peux t'aider, mais ne me contacte plus ! … C'est ça Aurevoir !
  • Chéri ? Tu as un problème ?
  • Tout va bien Hélène, ne t'inquiète pas !



Il la rejoignit dans la chambre où il la vit enroulée dans une serviette, il la prit dans ses bras et l'embrassa dans le cou :


  • Tu sens bon la vanille !



Ingrid prit son téléphone :


  • Allo, Nico...

_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
laured1510
L'enquêtrice RST

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 1 389
Localisation: Quelque part ou il y a du soleil
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 23:41 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Super ce chapitre, mais je me demande bien avec qui Peter était au téléphone???
Et surtout ce que Ingrid va pouvoir raconter à Nico???

J'ai été un peu étonnée que Johanna soit contre le projet de mariage d'Hélène, alors que Christian lui est d'accord avec!!!!

Je pose ces questions, mais je suis sûre que nous aurons la solution dans le prochain chapitre.
_________________


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Jeu 28 Fév - 18:24 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Bon chapitre.
_________________


Revenir en haut
Bensidy13
Miss NYC

Hors ligne

Inscrit le: 19 Aoû 2011
Messages: 1 447
Localisation: Manhattan
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 28 Fév - 20:00 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Super chapter j'ai hate d'en savoir plus Smile
_________________

A first love always occupies a special place.


Revenir en haut
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 791
Localisation: Gironde 33
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

MessagePosté le: Jeu 28 Fév - 22:50 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Super cette suite. Je n'arrive pas vraiment à cerner Peter dans ta fic !! Je ne sais pas si il joue ou si il est authentique. On verra bien par la suite. Celà dit, j'adore ta fic et il me tarde de voir ce qu'il va suivre.
_________________


Merci Sister


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

MessagePosté le: Sam 2 Mar - 00:29 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

J'ai adoré la rencontre Nicolas/Peter, on se croirait dans un western. Les deux rivaux prêts à dégainer...  Evil or Very Mad
La fin est bien mystérieuse. Super chapitre ! J'ai hâte au prochain.
_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Revenir en haut
Lilou25
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 493
Localisation: paris
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 4 Mar - 07:53 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Gaby, j'aime toujours autant. J'ai beaucoup aimé également la rencontre Péter/Nico!

Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 17 Mar - 22:18 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Chap 14 :


Johanna et Christian se baladaient, quand Johanna demanda un peu hésitante :


  • Dis, tu en penses quoi de cette nouvelle relation entre Peter et Hélène ?
  • Si elle est heureuse où est le problème ?
  • Je sais bien...



Elle regarda autour d'elle cherchant les mots pour expliquer son ressenti. Hélène avaient toujours été proche et là, elle avait l'impression qu'elle s'éloignait d'elle. Il était vrai qu'elle n'avait jamais connu Hélène avec un autre homme que Nicolas. Nicolas... Son ami de toujours avait l'air dévasté depuis l'annonce du mariage, il avait besoin d'Hélène.


  • Nicolas a besoin d'elle !
  • Johanna, Nicolas est mon ami, mais je préfère savoir Hélène heureuse avec Peter, que de me voiler la face sur le fait que Nicolas ne la mérite plus !
  • Mais il l'aime, tu le vois bien !
  • C'est vrai... Il a l'air de s'en mordre les doigts ! J'ai une question : nous, leurs amis, on devrait les rabibocher coûte que coûte alors qu'on a vu Hélène l'attendre, le pleurer, on devrait les remettre ensemble alors qu'elle rayonne avec Peter, qu'elle pense à elle pour la première fois depuis longtemps ? As-tu à ce point envie de les remettre ensemble, parce qu'ils étaient parfaits à nos yeux ?
  • Mais il souffre !
  • Arrête, Johanna, il sort tous les soirs se saouler et baiser avec la première qu'il croise... Si Hélène lui manquait, il arrêterait ses conneries !
  • Et toi, tu as jamais été lâche ?



Johanna se mordit la lèvre, mais trop tard le regard de Christian se voilà. Il regarda autour de lui... Et revit la période la plus noire de sa vie... Il la regarda et lui dit :


  • Justement, regarde où ça m'a mené ! Je te ferai remarquer que Nicolas était le plus mature d'entre nous à l'époque et qu'encore aujourd'hui, on l'admire, on lui passe tout ! C'est la morale bien pensante, Nicolas ! José et moi, on apprit de nos erreurs, lui il a régressé !



Johanna s'assit sur le banc, regarda son compagnon en face d'elle. Elle savait qu'il avait raison et cela la mettait encore plus en colère contre Nicolas, mais surtout contre elle-même, car elle n'avait rien vu ou plutôt s'était abstenue de secouer Nicolas, car elle appréciait Jeanne et pensait naïvement qu'il ferait un choix. Elle haussa les épaules, baissa la tête vaincue. Après tout, si Hélène était heureuse avec Peter, qu'y pouvait-elle ? A une époque, elle aurait fait n'importe quoi pour qu'Hélène revienne vers Nicolas, mais ce temps-là était révolu. Elle avait fini par comprendre que ça pouvait faire du mal à d'autres : elle pensa à Linda entre autres. Elle considéra à nouveau Christian assis dans son fauteuil roulant. Elle voulait aborder un sujet, mais elle hésita. Depuis qu'il s'était réveillé, elle avait soigneusement éviter d'en parler pour ne pas le braquer.


  • Qu'est-ce qu'il y a ?
  • Non, rien !

(il fronça les sourcils, il n'aimait pas qu'elle lui mente en pleine figure)


  • Johanna !
  • Pourquoi ne m'a jamais dit ce qui s'était passé après ton départ il y a 20 ans ?
  • Ha, ça... Qu'est-ce que tu veux savoir ?
  • Tout !



Elle lui prit la main et l'écouta...

Flash back :


Christian venait de recevoir un colis accompagné d'un courrier de la famille de Vanessa. Depuis le jugement, il n'avait eu aucun contact. Il avait payé les dommages et intérêt, à leurs yeux l'argent ne suffisait pas, il leur avait enlevé leur fille... Il soupira tristement, il venait de comprendre : cela faisait trois ans qu'elle était morte. Il ouvrit l'enveloppe, le cœur battant, il reconnut l'écriture de la mère de Vanessa :


Christian,


Ayant fait du nettoyage dans ses affaires, je t'envoie ceci, je pense que cela te revient...


Sylvia




Il y trouva des photos, des objets, des mots... Elle avait tout gardé ! Il s'adossa contre le mur, une photo d'elle dans les mains. Et inlassablement, il revit cette nuit où tout a basculé... Des larmes roulant sur ses joues... Il pensa à Johanna, à Linda et à Vanessa... Il se sentait seul, la solitude lui tenait compagnie, malgré sa cellule de 6 mètres carrés et ses trois autres camarades. Pas un jour ne passait sans qu'on y frôle l'affrontement.




Fin du flash :


  • Tu as dû souffrir !
  • Je ne sais pas comment j'ai tenu le coup !



Flash back : (5 ans de prison et quelque mois plus tard)


  Ça y est, il était diplômé et il allait sortir. Il récupéra ses affaires et mit un moment à réaliser qu'il était dehors. Il sourit : Daniel l'attendait les bras croisés sur la poitrine contre la voiture :


  • Salut, Christian ! Bon retour dans la société !
  • Daniel, comment te remercier ?
  • Plus tard ! On a de la route à faire ! Je t'ai trouvé un employeur pour ton stage en photographie, tu as rendez-vous demain !



(Daniel ouvrit la portière conducteur)


  • Allez monte !

(Christian ouvrit la portière côté passager et s'engouffra dans le véhicule)


Les jours passèrent et Christian dut réapprendre à avoir des clés, de l'argent, une douche à lui, ne plus sursauter au moindre bruit et il dut réapprendre à vivre avec la société, ne pas s'énerver, ne plus battre quand il se sentait oppressé.


Finalement, il fit ses preuves et devint un photographe professionnel de mode....


  • Salut, Linda !
  • Ah... Salut !



Linda ne s'attendait pas à le revoir. Elle en fit tomber sa serviette, s'excusa pour sa maladresse. Et Christian se baissa à sa hauteur, elle évita son regard, il posa une main sur sa joue et l'obligea à le regarder.


  • Je suis désolé !
  • Tu m'as fait tellement mal, Christian ! Je t'aimais !

Il fut touché par ses larmes. Il la prit dans ses bras. Les jours suivants, ils apprirent à travailler ensemble et à se connaître à nouveau.


Parallèlement, il tenta de recontacter Johanna qui lui annonça qu'elle était à Love Island et qu'elle fréquentait quelqu'un. Ne se sentant pas le droit de revenir dans sa vie, alors qu'elle était en couple, il préféra rester garder un contact amical et se rapprocha de Linda jusqu'à l'épouser...


Fin du flash


Johanna encaissa la révélation, donc c'était Linda qui lui avait volé sa place. Elle demanda, en évitant de croiser son regard :


  • Pourquoi vous avez divorcé ?
  • Parce qu'elle est tombée amoureuse d'un autre et parce qu'au fond de moi, je n'étais pas en paix!

Ingrid et Nicolas venaient de faire l'amour, le jeune homme se sentait mieux... enfin jusqu'à ce que l'image d'Hélène avec Peter vienne hanter son esprit. Ingrid, la tête posée sur son torse, remarqua son changement d'attitude et demanda :


  • Tu penses à elle ?
  • Qui ça ?
  • Hélène !
  • Non, mais la savoir avec lui me rend malade !
  • Tu l'aimes ?
  • (silence)



Ingrid se redressa, se rhabilla rapidement, des larmes menaçant couler. Il fallait qu'elle sorte !


  • Ingrid, attends !
  • Tu n'en as pas marre de te servir des femmes pour cacher ton amour à une autre ?



Elle ne lui laissa pas le temps de répondre et s'en alla.


Le lendemain :


Géraldine arriva dans l'entreprise, tout sourire. Peter la salua rapidement, Christian arriva dans les locaux content et étonné d'y trouver Géraldine :


  • Alors c'est toi, mon nouveau producteur ?
  • Ne t'emballes pas, je suis à l'essai ! On y va ?



Géraldine fit écouter les dernières compos qui venait d'arriver à Christian, ce dernier peu inspirer lui répondit :


  • Ce n'est pas pour moi !
  • Tu n'as rien de prêt ?
  • En fait, j'avais demandé à pouvoir collaborer avec un auteur-compositeur...
  • Je vois... On est jamais mieux servi que par soi-même !
  • Je sais bien, mais... Je bloque !
  • Tu aurais dû annuler ta séance, au pire !
  • Je tourne en rond chez moi et Johanna cherche du boulot ! Tu n'as vraiment rien pour moi, Géraldine ?



Elle sembla réfléchir, tapota nerveusement sur la table, fit signe à Christian de ne pas bouger et revint quelques secondes plus tard.


  • J'ai un texte à te proposer, tiens !

Coeur de roc –


Tu ne connais rien de mon histoire
De ces coups bien sentis
De ces fois où même l'espoir
Demeurait un ciel obscurci
Je fume au cigare, je n'ai pas envie d'm'raconter
Je bois le soir, j'ai juste envie d'oublier


(Christian se sentit touché c'était exactement son état d'esprit actuel...)

Tu ne sais rien de mes déboires
De ces cicatrices enfouies
Rien promis, tout fait croire
Me lamenter sur des regrets, non merci
Je gratte ma guitare, je n' vante pas de savoir jouer
Mon encre est noire, j'ai just' besoin d'exterioriser


(Il pensait à Johanna et leurs amis qui ne connaissaient qu'une partie de son histoire. Il faisait en sorte d'être fière devant eux... Mais depuis son accident, il était sur un fil duquel il pouvait tomber et pire le fil pouvait se casser...)

Refrain :
Pourtant des larmes coulent
Mes poings se serrent
Je me disais intouchable... Coeur de pierre
Alors que ma vie s'écroule
Je porte un masque de fer
On n'm' verra pas vulnérable... Coeur de roc


Peter entra à ce moment-là, salua Christian :


  • Tu as trouvé ton bonheur ?
  • Je crois, oui !
  • Bon si vous avez besoin, je suis à coté ! En fait, Garaldine, votre mari a appelé !
  • Ok ! On est entre nous, on pourrait peut-être passer au tutoiement, je me sens vieille !
  • Rappelle-le, avant qu'il n'harcelle mon standardiste !



Peter quitta la pièce. Géraldine soupira. Puis d'un coup, elle passa sa main devant sa bouche paniquée :


  • J'ai oublié d'allumer mon portable ! Tu m'excuses, je le rappelle !
  • Pas de souci !



Xavier dont l'inquiétude et l'énervement ne cessaient de croître, décrocha violemment le télèphone et accueilli sa compagne avec agressivité dans la voix :


  • J'espère que tu as une bonne excuse !
  • Oui, je bosse ! Répondit-elle du tac au tac.
  • Bien sur ! Et tu as pas pensé qu'il pouvait arriver quelque chose à ta fille ?
  • Il s'est passé quelque chose ? Demanda-t-elle affolée.
  • Non, rassure-toi, elle va bien ! Où as-tu rangé ma carte bleue ?
  • Attends, c'est pour ça que tu m'appelles ??? Je ne sais où tu mets tes affaires, moi !
  • Je te signale que depuis que tu bosses, je m'assure que le frigo soit plein et que le ménage soit fait ! Je n'ai même plus le temps pour moi !
  • Pauvre chéri (sarcastique)



Géraldine soupira leur petite guéguerre pourrait durer encore longtemps, si aucun des deux ne capitulait :


  • Il me semble qu'elle est dans le tiroir du bureau...
  • Merci ! Tu veux manger ce soir ?
  • Je sais pas trop... Fais comme tu le sens !
  • Ok ! Ambre te dit bonjour, tu dis « bonjour » à maman ?
  • Bonjour maman...



Peter est dans son bureau, quand son téléphone portable sonne :


  • Allo... Quoi ??? C'est une blague ! (il serre les poings) C'est bon, je m'en occupe ! (Il raccroche violemment).



D'un mouvement de colère, il renversa le contenu de son bureau.


Géraldine passant par là, pousse la porte de son bureau :


  • Monsieur Watson ?
  • Je vais la perdre...



Il s'enfonça dans son siège, se mordant la lèvre. Géraldine le considéra inquiète.

Plus tard, Hélène faisant ses courses rencontre Nicolas. Figée quelques minutes, elle remet son article à sa place, s'apprêtant à quitter les lieux. Passant à côtè de lui, il la retint doucement par le bras :


  • Ne t'en vas pas !






(Coeur de roc est un poème de Gabrielle ARNOULD parut dans l'ouvrage Mise à nue)
_________________

Merci Zel^^


Dernière édition par LADY GABY le Dim 17 Mar - 22:29 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Dim 17 Mar - 22:26 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Toujours aussi bien.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:51 (2018)    Sujet du message: Come back to you

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum LADY GABY
Page 5 sur 13 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 611, 12, 13  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com