rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Come back to you
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 511, 12, 13  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Vos créations Rochelle Redfield Fics Tétralogie Fictions Terminées LADY GABY
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 17:54 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

La suite please.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Fév - 17:54 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 18:32 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Bon j'ai un souci lol j'ai une idée de la suite mais j'hésite et je ne crains de ne pas bien le retranscrire
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 13 Fév - 16:27 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Chap 9 :

Johanna rangea les affaires de Christian avec l'aide de la bande. José venait de trouver une boîte de DVD où il était marqué « Séance Christian Rocquier ». Nicolas, lui, avait trouvé une boîte où se trouvait des souvenirs de la fac. Il eut un regard de tristesse en voyant la photo où s'embrassait chacun des couple suivant : Johanna et Christian, José et Bénédicte et Hélène et lui. Il jeta un coup d'oeil à Hélène qui s'affairer au nettoyage avec l'aide Peter, ils se taquinaient et riaient aux éclats.

Hôpital: (bloc opératoire)

Laly allongée, était seule, les larmes n'arrêtant pas de couler. Dans ses bras, un nouveau-né, les yeux désespérément clos, le corps froid. Elle lui a donné la vie et plus rien...

- Mademoiselle Paoleï, nous devons emmener le corps !

La sage femme lui retira son bébé de force. Laly supplia que le lui rende... Elle fut maintenue par deux employées, se mit à crier sa douleur. Après quelques secondes, elle réalisa :

- Je ne sais même si c'est une fille ou un garçon !
- C'était une fille !

Je ne te connaissais pas,
Mais tu me faisais rire aux éclats
Avec les petits coups de souris
Que tu donnais derrière mon nombril


Ses pleurs redoublèrent. Elle fut mise sous calmant et conduite dans sa chambre où Diégo l'attendait avec Jimmy.

Le médecin annonça la terrible vérité à Diégo et Jimmy. Diégo se jeta au cou de sa mère, tandis que Jimmy s'adossa contre le mur et se passa la main au visage...

Même sans te connaître,
Je t’aimais si fort, déjà
J’avais dans tout mon être
Tellement envie de prendre soin de toi



Appartement Christian:

José inséra le DVD dans le lecteur et toutes la bande fixa l'écran, ils eurent un choc en voyant Christian mal rasé, en tenue de détenu et menottes aux poignets.

Image à l'écran :

Christian était assis sur une chaise, visiblement conscient d'être filmé. Une voix de femme se fit entendre :

- Ca va, Christian?
- Je ne suis pas sous mon meilleur profil pour être filmé ! Dit-il en essayant de faire de l'humour.
- Ce n'est pas grave ! Il n'y a que vous et moi dans cette pièce...
- Et des hommes devant la porte au cas où je vous agresserez !
- C'est la procédure !
- Je suis désolé, mais si vous voulez que je fasse confiance, il va falloir m’enlever ces menottes ! (il montre ses poignets)

Un moment de silence où rien ne se passe, puis une femme passe devant la caméra pour ouvrir la porte à un gardien qui, après quelques mots échangés avec la femme, retire les menottes à Christian qui se frotte les poignets. Le gardien s'en va et la femme repasse derrière la caméra, jusqu'à ce que Christian dise :

- Je croyais que j'allais voir un thérapeute, pas que ma jolie thérapeute était une caméra !
- Vous êtes toujours comme ça, Christian ?
- N'empêche qu'en vous asseyant en face de moi, j'aurai un peu plus l'impression d'être un humain et non une bête de foire ! Ce que je vous dis, devra rester entre nous ! (le ton qui employa était dur)

La femme se décide à s'asseoir en face de lui, support, feuille et stylo sur ses genoux. Christian se gratte la tête, mal à l'aise :

- Je suis soumise au secret professionnel, vous pouvez avoir confiance ! (elle lui sourit)
- Mouais... (peu convaincu) Je suis là parce qu'on me l'a demandé, mais je n'aime pas les psy !
- Vous enchainez les bagarres ces derniers temps...

Silence. Il finit par la regarder :

- Que voulez-vous savoir ?
- Qu'aimeriez-vous me dire ?

Il eut un petit rire nerveux :

- Alors je suis le petit con de fils d'un mouton et d'une soumise : mon père est un ancien militaire et ma mère n'ose jamais le contredire !
- Vous voulez dire qu'elle a peur de lui ?
- Non, c'est juste une femme qui a compris qui est son maître !
- Je ne comprends pas !
- Disons que mon père sait se faire respecter et ne supporte pas d'être contredit en public.
- Donc votre mère lui passe tout ? Vous avez des frères et soeurs ?
- Mon père lui voue une fidélité sans faille, il râle, aboie, mais il n'a jamais humilié ma mère avec une autre. Mon frère ainé est l'enfant prodige de la famille, toujours parfait ! Lui, il aime l'école, ne fait jamais de bêtises et quand il en fait ça me retombe dessus... On est très proches !
- C'est plutôt bien, non ?
- Un peu gênant pour moi !
- Pourquoi ?
- Je ne suis pas comme lui et je me sens obligé de me faire connaître ailleurs! J'ai des défauts qui ferait fuir n'importe qui : j'aime les femmes et donc je ne suis pas très fidèle, je suis un macho convaincu, un râleur, un surdoué en colère, un bagarreur...
- Vous ne croyez pas à la fidélité ?
- En amitié, oui, mais... (son visage s'assombrit)
- Mais ?
- Johanna ça ne l'a pas empêché... (dit-il amer)


(Johanna ressentit un pincement au cœur à ce souvenir, ainsi il avait agi par vengeance ? Il ne lui avait pas pardonné sa tromperie avec John. Elle détourna la tête, son cœur lui disait de fuir, mais sa raison lui demandé de rester pour mieux comprendre)

- Qui est Johanna ?
- L'une des femmes qui a compté pour moi... En fait, je le l'ai rencontré à la fac : c'est assez cocasse parce qu'au départ, je n'en avais rien à foutre ! C'est une femme grande, extravertie, jamais à cours d'idée. Elle m'étouffait, mais j'ai fini par aimer être son « cricri d'amour ». Je ne voulais pas lui montrer mon attachement parce qu'en général les filles me quittaient quand elle voyait que j'étais trop intelligent et que je refusais de « bidouiller » leurs devoirs. J'étais persuadé, comme mon père le disait, que quand une femme vous aime, elle vous aime et ne vous trahit pas ! Il s'appelait John Wonder, ingénieur du son, américain comme elle, grand comme elle, beau comme elle... Normal qu'elle ait craqué !
- Vous n'avez pas l'air de vous apprécier physiquement ?
- (Il haussa les épaules)
- Pourquoi ?
- Je ne sais pas...
- Parlez-moi de votre mère, vous n'en parlez pas beaucoup !
- Je n'ai rien à dire ! (d'un ton sec)
- Bon et vos amis ?
- Je n'en ai plus aujourd'hui... Il y avait Nicolas, mon frère et Hélène, ma sœur ! Ils ont toujours été là pour m’empêcher de déraper ou me repêcher. Ils formaient le couple idéal de la bande!

(Hélène détourna le regard dégoutée du temps qu'elle avait perdu pour Nicolas, de l'écran et attrapa la main de Peter)

- Ensuite, il y avait José, un coureur de jupon, j'admirai son style de vie : pas de prise de tête, vit au jour le jour ! D'ailleurs, j'ai fini comme lui voire pire ! Bénédicte (il eut un petit sourire)...

(Les jeunes mariés se sentirent quelque peu malaise à l'évocation de cette période de leur vie. Bénédicte se rendit compte qu'elle n'avait rien dit à José... Elle guetta sa réaction ainsi que celle de Johanna qui, elle, ne semblait nullement surprise d'apprendre que Christian et elle avait eu une aventure)

- On dirait que c'est quelqu'un de particulier ?
- Mon coup de cœur ! Elle sortait avec José ! Je trouvais qu'il avait de la chance d'avoir une fille aussi douce, discrète et rassurante... Tout le contraire de Johanna, en fait ! On a fini par avoir une aventure dans le dos de nos partenaires respectifs... Une aventure brève, mais intense !
- Vous étiez amoureux ?
- Peut-être, je ne sais pas ! C'était une période où Johanna faisait folie sur folie, elle m'épuisait nerveusement et j'étais pas bien, je me remettais notre couple en question... J'avais besoin de calme, de douceur et c'est Bénédicte qui a tenu ce rôle !
- Et José ?
- Moi, je voulais mettre carte sur table, mais Bénédicte n'avait pas l'air décidé ! Je pensais que José n'était pas amoureux vu qu'il continuait d'enchainer ses conquêtes... Mais finalement, la peur de perdre Johanna m'a fait conscience que finalement si elle n'était plus là, mon monde serait en plein apocalypse et bien que Bénédicte était la femme qu'il me fallait ce n'est pas celle que je voulais !

(José sortit furax de la pièce, jetant un regard noir à Bénédicte. Hélène posa une main sur l'épaule de la jeune femme et l'invita du regard à le rejoindre)

- Que s'est-il passé après ?
- J'ai dérapé : je trompais Johanna avec une groupie et une cougard...
- Pourquoi, puisque c'était elle la femme que vous vouliez ?
- Vous savez un homme qui papillonne à droite et à gauche, ça n'a jamais confiance en lui ! Je cherchais à me rassurer en ayant un harem, mais j'avais peur d'être seul ! Dés qu'elle n'était pas là, je doutais d'elle et de moi ! Je me disais que vu qu'elle pouvait avoir n'importe quel mec et qu'elle en draguait, pourquoi je me gênerais ?
- Que s'est passé ensuite ?
- Elle est partie une première fois, je me suis drogué pour oublier, je lui ai écris une chanson, elle est revenue puis elle est repartie parce que sa mère était malade et rebelote : drogues et filles ! Puis j'ai réussi à me stabiliser avec Linda, un mannequin... J'avais toujours rêver de sortir avec un mannequin, de faire des envieux ! (petit sourire triste) Puis Johanna est revenue, foutant en l'air mes certitudes d'aimer Linda ! Et alors qu'on (Johanna et moi) revenait de vacances Linda m'annonça sa grossesse, je suis parti comme un lâche, ne voulant pas affronter Johanna et sa déception, Johanna et sa colère, Johanna et son énième départ par ma faute encore !
- Parlez-moi de Vanessa, la femme tuée lors de l'accident !
- Je l'appelait « mon ange gardien », elle était comme moi, seule et avait peur du jugement des autres ! Elle était brune, mince et en fauteuil roulant, qu'importe ! Moi, je m'en fichais, je voyais une femme un peu naïve, un côté enfantin, mais tellement forte de caractère ! On avait le même âge, on avait la même passion la musique... Le soir de l'accident, je venais de retoucher à la drogue et à l'alcool, j'ai tenu son corps dans mes bras et j'ai su que je l'avais tué ! Car c'est en venant me voir qu'elle a prit le volant et c'est à cause de moi, si l'abruti qui lui ait rentré dedans s'est enfui ! Je l'ai laissé filer ! (en larmes et serrant les poings de colère)
- Christian, pourquoi ne pas dire la vérité à la justice ?
- Parce que je me sens responsable...

Au bas de l'immeuble de chez Christian:

José passait ses nerfs en coupant du bois. Bénédicte arriva derrière, hésita mais se lança :

- N'en veux pas à Christian, s'il te plait !
- Je ne lui en veux pas et je ne t'en veux pas non plus d'avoir eu une aventure avec lui à cette époque-là ! Je t'en veux de ne pas avoir eu le courage de me l'avouer !
- Vingt ans ont passé, je ne me voyais mal te dire le jour de notre mariage : « en fait, j'ai couché avec Cricri d'amour il y a 20 ans, mais ne t'inquiète pas, je veux toujours t'épouser ! »
- Mouais... (admettant) Tu étais amoureuse ?
- Quelle importance ? José, je t'ai épousé ! Christian est un ami, ça s'arrête-là ! Et si je ne t'ai rien dit, c'est que j'étais mal vis à vis de toi et Johanna, le dire signifierait que mon histoire avec lui n'est pas fini or pour moi, c'est le cas ! Et puis, j'ai pas envie de foutre notre histoire en l'air pour quelque chose qui s'est passé il y 20ans !
- Je suis con !
- Mais non, puis si tu n'aurais pas réagi, je serai inquiétée sur tes sentiments pour moi ! Je t'aime !
- Je t'aime aussi ! (il l'embrasse) Tu n'as pas couché avec Nicolas, rassure-moi ? (sur le ton de la plaisanterie)
- (elle lui fit une tape sur la tête et lui tendit la main) Viens !


Hôpital :

Laly se balançait d'avant en arrière dans les bras de Diégo. Jimmy était resté silencieux. Laly n'en pouvant plus de les avoir avec elle, demanda agressive :

- Laissez-moi tranquille!
- Mais... commença Diégo
- (criant) Allez-vous en ! Allez-vous en, S'il vous plait ! (pleurant et implorant)
- On est là, si tu as besoin ! Dit Jimmy, hésitant à la prendre dans ses bras et ne sachant pas quoi faire.

Ils la laissèrent donc seule dans sa chambre, avec sa peine.

Pourquoi les petits pieds de Léa
Ne feront jamais leurs tout premiers pas
Pourquoi ses petits pieds ne grandiront pas


Maison des hôtes :

Jimmy pénétra dans la chambre du bébé que la bande avait aménagé depuis peu. Il s'approcha du berceau. Il se saisit de l'ours en peluche et là, il s'effondra sur les genoux et en sanglot tandis que Jeanne qui était passée récupérer le reste de ses affaires, le prit dans ses bras.


Petit frisson dans l’univers
Comme si la vie changeait d’idée
En un coup de vent de poussières
Le bonheur s’est envolé


Le regard de la jeune femme se perdit dans ses propres souvenirs... La douleur de la perte d'un bébé, elle ne la connaissait que trop...

J’aurais tout donné
Pour que tu grandisses dans mes bras
Le mauvais sort avait pointé
Le malheur, c’était donc ça…



Laly, le visage fatigué, ouvrit une porte d'une chambre d'hôpital, referma derrière elle et alla s'asseoir sur la chaise à côté du lit. Elle regarda le corps allongé et demanda :

- Pourquoi ne te réveilles-tu pas ? Pourquoi ? Pourquoi tu m'as tué ma fille, Christian ?

Elle se revoit sur la moto conduite par Christian, la guêpe et l'accident...

Pourquoi les petits pieds de Léa
Ne feront jamais leurs tout premiers pas
Pourquoi ses petits pieds ne grandiront pas


Elle pleura, l'agrippa , voulut le frapper, mais se laissa tomber sur la chaise, tremblante et hoquetant. Puis elle entendit :

- Je suis désolé, Laly !

Elle releva la tête, croisa les yeux de Christian. Elle le regarda. D'abord surprise et soulagée de le voir enfin réveiller, mais les larmes continuèrent de couler. Il y vit sa peine, elle posa sa tête sur son torse et il lui caressa les cheveux. Il avait mal pour elle, refoula ses propres pleurs :

- Pleure !
- Je l'avais dans mes bras... Je venais de finir de décorer sa chambre... Elle aurait été née avec un handicap, je l'aurai aimé quand même... Qu'est-ce que j'ai fait ?

Couché aux creux de mes mains
Un petit être si léger
Mais tellement, tellement pesant
Dans mon cœur de maman


- Laly, écoute-moi ! Ce n'est pas de ta faute ! C'est la faute à pas de chance !
- Jimmy, à cause de ma grossesse, il n'a pas pu aimé Jeanne !
- Arrête, Laly ! Jeanne n'est de toute façon pas prête et Jimmy aurait fait un papa formidable !
- Tu crois ?

Aucune trace de petits doigts
Ni de bisous soufflés
Par la fenêtre pour ton papa
Quand il partira travailler


Maison des hôtes :

Jeanne continuait de bercer Jimmy, des larmes silencieuses coulant sur ses joues à elle, la ramenant à sa propre perte des enfants qu'elle aurait pu avoir de Nicolas...

Et ça lui brise le cœur
De regarder l’arbre en fleurs
Qu’il avait planté en pensant
Vous voir pousser en même temps


Hôpital : (couloir)

De l'extérieur de la chambre de Christian, Johanna et les autres assistèrent à la scène impuissants... Johanna et José, Bénédicte, Hélène et Nicolas : tous avaient vécu la perte d'un enfant et tous se demandaient pourquoi eux ? Pourquoi...

Pourquoi les petits pieds de Léa
Ne feront jamais leurs tout premiers pas
Pourquoi ses petits pieds ne grandiront pas

Mon Dieu dites-moi pourquoi
Je ne lui aurai chanté qu’une seule fois
«Bonne nuit cher trésor, ferme tes yeux et dors

(chanson Les petits pieds de Léa - Céline DION)

_________________

Merci Zel^^


Dernière édition par LADY GABY le Ven 15 Fév - 12:26 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Aurelle-sims
Admin RST - "Le cerveau en ébullition"

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 791
Localisation: Gironde 33
Féminin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny
Ship: Jojo's, Jean's, Jojoh, Cricrihanna, Pethanna

MessagePosté le: Jeu 14 Fév - 00:14 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

OUAH !!!!!!!!!!!!!!!!! Shocked Shocked Shocked

Ta fiction est trop trop émouvante. Plein d'évènements inatendu ! Je ne m'attendais vraiment pas à ce que Christian se trouve là bas au moment de la prise d'otages !! Ta fiction est vraiment bien imaginée.

Vivement la suite. C'est triste mais j'adore !
_________________


Merci Sister


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Jeu 14 Fév - 23:18 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Très beau chapitre.

La claque que José a eu en apprenant le relation Béné/Crici au temps de la fac.
_________________


Revenir en haut
Barbara
Admin adjointe RST - Meilleure guide TV

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 5 080
Localisation: Beaune (21)
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): ✰ Jean ✰ Jenny ✰ Johanna ✰ Lauren ✰ Marion ✰ Mary ✰
Ship: ♥ Jean's ♥ Joh/Cricri ♥ Joh/Titi ♥ Jojoh ♥ Jojo's ♥ Mary/Chris ♥

MessagePosté le: Ven 15 Fév - 01:11 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

C'est ce qu'on appelle un chapitre époustouflant... Entre la douleur de Laly et les confessions de Christian ! Beaucoup d'émotion en te lisant et avec cette sublime chanson qui illustre si justement ce que Laly est en train de vivre. La psychologie du personnage de Christian est décidément très complexe... D'un côté, j'ai l'impression de le découvrir et d'un autre, je le comprends mieux grâce à cette séance qui nous révèle qui il est vraiment et ce qu'il a enduré. Je ne sais pas si c'est un personnage qui te fascine ou si tu as creusé son côté sombre pour les besoins de ta fiction mais on sent dans ton écriture que tu as aimé l'analyser et tout est d'une parfaite cohérence. Le fait que Christian se réveille alors que Laly est à son chevet totalement effondrée, c'est un moment très fort à la fois beau et d'une intense tristesse. Jeanne et Jimmy sont également très touchants. Un dernier mot : bravo !
_________________


RST un jour RST toujours Yee-hah!


Revenir en haut
Lilou25
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 493
Localisation: paris
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 15 Fév - 02:40 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Just WOUAAAAHHHH!!!!! Que d'émotions!!!! Barbara a très bien décrit ce que je pense également.... J'applaudis et vivement la suite!!!

Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 15 Fév - 11:56 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

merci les filles^^ il est vrai que j'ai beaucoup de plaisir à analyser Christian. Je suis attaché au personnage lol

Dommage qu'il a perdu de son superbe depuis...

En tout cas, vos commentaires me font plaisir
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 16:46 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Chap 10 :


Johanna entra dans la chambre, hésitante. Laly toujours dans les bras de Christian, pleurait à ne plus s'arrêter. Johanna posa enfin une main sur l'épaule de son amie qui sursauta. Instinctivement, Johanna la prit dans ses bras à son tour. Nicolas suivi de José, d'Hélène et de Bénédicte entrèrent à leur tour, ne sachant quoi dire, laissèrent Johanna consoler Laly, tandis qu'ils saluèrent Christian. Ce dernier sourit tristement en jetant un regard à Laly.


Plusieurs minutes passèrent, avant que Laly ne s'excuse et essuya ses larmes et se tourna vers Christian en lui souriant. Tous furent surpris du changement d'attitude de la brésilienne, encore effondrée il y a quelques secondes :


  • Alors, Cricri, ça y est tu es revenu parmi nous ?
  • Comme tu vois !



Johanna regarda Laly, inquiète. Laly poussa Johanna à aller vers Christian :


  • Va l'embrasser, au lieu de rester planter là !
  • Mais..

Johanna trébucha et tomba dans les bras de Christian, elle releva la tête, lui sourit :


  • Hello
  • Hello...
  • Pfff, on vous a connus moins timides ! Leur lança Laly.



La bande ne put s'empêcher de rire à la remarque de leur amie. Cette dernière leur sourit, puis elle s'excusa et quitta la chambre. Tous la regardèrent inquiets, Hélène voulut même la rattraper, mais Nicolas l'en dissuada du regard.


Laly partit dans la salle d’autopsie, ouvrit la porte et demanda à voir à nouveau le corps de sa fille.

"Coucou, tu sais j'aurai tellement voulu te voir grandir... (elle lui prit sa petite main) J'ai tellement mal!" Elle s'effondra en larmes se laissant glisser le long de la table.


Image sur écran et flash back :


  • Pourquoi ce regard sombre ?
  • Je me demande si je suis fait pour être heureux... J'ai perdu Johanna à cause de mes conneries, mis Linda enceinte que j'ai fui et tué Vanessa...
  • Vous devez arrêter de vous attribuer un crime dont vous n'êtes pas l'auteur ! Voilà ce que je vous propose : Vous allez leur écrire à chacune des trois, leur dire ce que vous ressentez...
  • Écrire à une amie morte ?
  • Oui ! Servez-vous en comme d'un exutoire !
  • Hum...

Il retourna en cellule où il pensa à sa conversation avec sa thérapeute, malheureusement pour lui, il n'était pas tranquille : Arnaud, Bob et Xavier, les gars qui avait violé Adeline, le narguait à la moindre occasion. Christian venait de découvrir un nouveau sentiment à leur égard : la vengeance et la haine.


Par chance, un gardien l'interpella : il avait de la visite. Il savait très bien qui c'était. Il entra dans la pièce où on lui retira les menottes. Le jeune homme s'assit en face de son visiteur. Ce dernier posa un paquet cadeau sur la table. Christian bien qu'ému qu'on pense à son anniversaire, fut triste de constater que personne de sa famille n'avait fait ce geste. Il prit sur lui.


  • Pourquoi ?
  • C'est ton anniversaire, non ?
  • Écoutez, j'apprécie votre geste mais je ne peux accepter !



Il se leva.


  • Le juge t'accorde une remise de peine : tu purgeras 5 ans! Et je me charge de ta réinsertion sociale : j'ai appris que tu étais fan de musique, c'est bien ! Je préfère le rock et toi ?



Christian se retourna vers cet homme, ce commissaire, il le considéra quelques secondes et se rassit face à lui.


  • Mon père ne s'est jamais intéressé à moi, pourquoi vous ?
  • Tu me rappelles mon fils...
    Qu'avez-vous dit au juge pour que je purge 5 ans au lieu de 10 ?
  • Que je ne croyais pas à ta culpabilité et que vu qu c'est ta première condanmation et que visiblement ta thérapie se passe bien, il pourrait être un peu plus clément et entre nous, il me doit une faveur!
  • Je partage ma cellule avec les violeurs de ma cousine ! Ces mecs, j'ai envie de les éclater !!!
  • Je te comprends, seulement si tu fais quoi ce soit ta remise en peine saute !
  • Je peux l'ouvrir ? (désignant le paquet)
  • Bien sur !



Christian déballa son paquet, il s'agissait d'un appareil photo, accompagner d'un fascicule de cours par correspondance pour un CAP PHOTOGRAPHE.


  • Je pense que ça te servira à ta sortie ! Et si ça te plait, tu pourras faire le niveau au-dessus!
  • Merci, commissaire!
  • Appelle-moi Daniel ! En fait, j'ai oublié de te dire : bon travail pour la dernière fois ! Le trafic de drogue commandité depuis la prison est tombé ! Fabius et ses larbins auront un séjour en prison prolongé !



Daniel s'en alla et promit de revenir le voir. Christian après quelques semaines de réflexion, écrivit sa première lettre :




Juin 1994
Johanna,

Je sais qu'aucun mots ne pourra excuser ma lâcheté. Je t'aimais tellement que je ne savait comment t'aimer. Lorsque Linda m'appris sa grossesse, j'ai fui car je savais que tu ne l'accepterais jamais. Depuis, ma vie est suspend, mon coeur derrière les barreaux ! Je sais que tu me poursuivras toute ma vie et je ne veux pas t'oublier. Je ne sais pas si un jour, on se retrouvera, mais je sais que c'est toi que je voulais !


J'espère que tu pourras me pardonner,


Pour toi, j'espère devenir un homme meilleur.


Christian

Fin du flash:

Johanna replia la lettre et sourit. 20 ans plus tard, ils étaient enfin réunis. Enfin... Le regardant endormi dans son lit d'hôpital, elle se demanda comment ils allaient faire : sa colonne vertébral était touchée et le médecin parlait de paralysie des membres inférieurs.


Le soir au diné, Peter tenant la main d'Hélène, l'écouta lui raconter le réveil de Christian et la perte du bébé de Laly. Il fixa son téléphone un long moment. Hélène s'en aperçut, elle demanda :


  • Je t'ennuie ?
  • Non du tout ! Je pensais à un spécialiste pouvant aider Christian
  • Parles-lui en ! Comment ça fait que tu connaisses autant de monde ?
  • Pour être honnête avec toi, j'ai très vite compris qu'avoir un carnet d'adresse, ça peut aider, être utile voire intéressant ! Dans mon métier faut savoir, négocier, manipuler et se vendre pour rester sur le marché. C'est triste, mais c'est la réalité !
  • Pourquoi tu es devenu un homme d'affaire ?
  • Pour ma sœur ! Quand on a perdu nos parents, je l'ai vu sombrer ! Je voulais qu'elle ait une vie de princesse, qu'elle ne manque de rien... En fait, ça partait d'un bon sentiment, seulement il m'ait arrivé d'oublier mon côté humain...
  • Tu t'es perdu ça arrive ! Et puis, je suis là maintenant pour te rappeler ton côté humain ! (Elle l'embrassa, il lui sourit)
  • J'appelle le professeur ! Tu vois avec Christian, ce qu'il en pense ?
  • Pourquoi tu ne vas pas le voir, toi, il ne mange pas Cricri !
  • Je sais bien... Puis tu as raison, demain je vais le voir !
  • (elle s'approcha de lui, passa ses mains autour de sa nuque) Ce n'est pas Nicolas, lui, il t'aime bien !
  • (il la regarda dans les yeux, lui remit une mèche de cheveux derrière l'oreille) Merci d'être toi !
  • Merci d'être là pour moi et ceux que j'aime !


Ils s'embrassèrent longuement.


Flash back :


Christian venait de recevoir son bulletin pour le CAP même si il s'y attendait, il ne put s'empêcher d'éprouver une certaine fierté. Depuis qu'il était derrière les barreaux, il avait l'impression d'être en marge de tout. Ce bulletin lui permettait de croire qu'à sa sortie, une nouvelle vie était possible. Christian avait muri, pris des coups aussi, mais il avait trouvé une épaule sur laquelle se reposer en la personne de Daniel. Ce dernier par de simples mots donnaient aux gardiens empêchait Christian de déraper. Toutefois, Christian n'avait désserré les dents concernant les trois violeurs qui ne cessaient de l'humilier, de se vanter de s'être faits sa cousine. Et un jour après avoir assisté à une énième bagarre entre Christian et les trois autres, un des seuls détenus avec lequel il s'entendait, lui dit  :


«T'inquiète mon frère, Allah n'aime pas qu'on salisse les femmes! »

Trois jours passèrent et quand ils les revus après une douche collective, leur comportement semblait fuyards, apeurés et choqués.

Entre temps, il écrivit sa deuxième lettre :


Janvier 1995


Linda,


Je m'en veux de t'avoir fait croire à un avenir possible entre nous. Pourtant au début, je le croyais, mais je crois que j'ai agi comme un gamin qui cherchait juste à épater ses copains. Si tu es d'accord, je tiens participer à l'éducation de notre enfant. Je sais, j'aurai dû me manifester plus tôt, mais je n'ai pas osé. J'ai déjà mis des sous sur un compte pour lui ou elle...


S'il te plait, ne rejette pas mon aide.


Christian


Il mit sa lettre sous enveloppe et n'eut la réponse que trois moi plus tard. Il dut s'asseoir tellement la lettre était glaciale :


IL N'Y A PLUS D'ENFANT !




Ce jour-là, il se défoula dans la salle de sport, pendant 10 heures.


Daniel passa le voir en trombe après avoir eu un étrange SMS de la part de Christian : ma vie est fichue ! Je veux en finir !


Il secoua Christian, lui ordonna de se battre et d'arrêter de pleurnicher, lui dit que si il voulait quelque chose de sa vie, il fallait qu'il se bouge, qu'il ne le lâcherait pas...


Christian s'effondra dans ses bras, se trouvant stupide de pleurer pour un bébé qu'il n'avait pas désiré...




Image sur écran :


  • Comment ça va aujourd'hui ?
  • Mieux ! Je ne sais pas pourquoi j'ai réagi ainsi ?
  • C'est pas rien d'apprendre la perte de son enfant.
  • Peut-être, mais je n'en voulais pas !
  • Peut-être au moment de l'annonce, depuis vous avez évolué, non ?
  • Peut-être...
  • J'ai entendu dire que vous faisiez un CAP PHOTOGRAPHE...
  • Oui, grâce à Daniel ! Je lui dois beaucoup ! C'est comme un père pour moi !
  • Toujours pas de nouvelles de vos parents ?
  • Non... C'est peut-être mieux ainsi !
  • Et votre frère ?
  • Silence radio !
  • Dites-moi Christian depuis que nous nous côtoyons, je vous trouve froid quand je mentionne votre mère et votre frère, pourquoi ?



(Silence)


  • J'ai découvert que ma mère trompait mon père, à la même période où j'allais à la fac... J'étais rentré plus tôt et je les ai vus enlacés nus : son amant et elle sur le canapé de mon père !
  • Et votre frère était au courant ?
  • Oui, il m'a supplié de fermer les yeux, disant que maman était de meilleur humeur depuis qu'elle s'envoyait en l'air !
  • Vous ne vous y attendait vraiment pas ?
  • Mon père a des principes chiants, mais il s'y ait tenu ! Pourquoi elle a fait ça???
  • D’après ce que vous m'avez dit votre père a un caractère dominant, très peu démonstratif, peut-être que votre mère se sentait délaissée ?
  • Tout comme Johanna... N'empêche que quand on est démonstratif ce sont les premières à ne pas le supporter !
  • Il y a peut-être un juste milieu, non ?



Fin d'image sur écran :


Pierre encaissa la révélation. Puis d'un coup, il se tourna vers Liliane et la gifla avec force. Elle en tomba par terre et eut la lèvre fendue.


Il s'en alla furieux, la laissant pleurer sur carrelage.
_________________

Merci Zel^^


Dernière édition par LADY GABY le Mar 19 Fév - 18:09 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Kimmy
Admin adjointe RST - La plume de Belgique

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2011
Messages: 7 655
Localisation: Belgique
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin, Jenny (les 3 J)
Ship: Cricrihanna, Jojo's, Johnico, Etianna

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 17:44 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Superbe chapitre Very Happy

Tu arrives tellement bien à mettre en mots la richesse et la diversité de Christian...toutes ces choses qui m'ont fait apprécier ce personnage complexe et torturé!
_________________



RST un jour...RST toujours... Very Happy


Revenir en haut
laured1510
L'enquêtrice RST

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 1 389
Localisation: Quelque part ou il y a du soleil
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 17:45 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Waouh!!!! Christian a lancé une bombe et son père l'a pris en pleine tête.
Je comprends mieux pourquoi il n'a pas supporté la trahison de Johanna.
_________________


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 21:23 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Chap 11 :


Pierre roula à vive allure, tout se mélangeait dans sa tête. Il était furax, furax contre Liliane, furax contre ses fils, furax contre lui-même. Il grilla des feux rouges...


Flash back :


Liliane était enceinte de Christian, Pierre faisait son maximum pour la soulager...


  • Non, Liliane, le médecin a dit de te reposer !
  • Mais... Ne discute pas !



Il la fit s'asseoir et lui donna un livre en ajoutant :


  • Ne me complique pas les choses, tu sais que je déteste faire le ménage !
  • Ben justement, laisse-moi t'aider !
  • Assis !



Elle s’exécuta tout en faisant la moue. Pierre lui sourit...


  • J'ai pensé au prénom : Christian comme ton père !
  • C'est un bel hommage !



Elle l'embrassa en guise de remerciement.




Fin du flash

Depuis combien de temps le trompait-elle? Ses fils étaient vraiment les siens? Il essuya une larme qu'il effaça de rage. Voilà qu'il pleurait maintenant.
Il continua sa conduite dangereuse...Tandis que son portable sonna... C'était Johanna


Liliane se releva péniblement, se dirigea vers le lavabo où elle tamponna sa lèvre. Il ne l'avait pas raté... Ainsi Christian était au courant ? Son portable sonna... C'était Johanna


Le lendemain, Peter toqua et tomba nez à nez avec Nicolas. Nicolas s'adressant à Christian :


  • Tu as demandé du requin au petit déj' ?
  • Pourquoi ?
  • Il y a Watson devant ta porte ! Crachant presque.
  • Peter, entre !



Devant l'enthousiasme de Christian, Nicolas s'en alla non sans avoir chuchoté à l'attention de Peter :


  • Je trouverai ta faille !



Peter lui sourit ironiquement :


  • Si tu as du temps à perdre !



Peter referma derrière et s'approcha de Christian, il s'assit au bord du lit et commença :


  • Hélène m'a expliqué pour ta paralysie... J'ai un ami qui est professeur-chirurgien qui accepte de te rencontrer pour voir exactement ce qui l'en est ! Je ne cache pas qu'une opération de la colonne vertébrale est risquée qu'en général, peu opèrent, car les patients peuvent devenir totalement dépendants à la moindre erreur!
  • Je suis au courant, ne t'en fais pas !
  • Tu veux vraiment prendre ce risque ?
  • Je ne le fais pas pour moi, mais pour Johanna : je ne suis pas sure qu'elle supporterait d'avoir un infirme !
  • Je crois que tu te trompes... (avouant douloureusement) Ma soeur Eve était tombée amoureuse d'un homme qui s'appelait Mathieu, il y a une dizaine d'années. Suite à un accident d'avion, il s'est retrouvé paralyser, elle l'aimait mais j'étais persuadé qu'elle gâcherait sa vie ! Elle ne s'est pas battu plus que ça pour lui !(silence) Aujourd'hui avec le recul et quelques rencontres, je peux te certifiais que tu es toujours Christian Roquiert, tu ne vaux pas moins qu'un autre, parce que tu es en fauteuil ! Si Johanna t'aime, elle t'accepteras même en fauteuil !
  • J'ai connu une amie, il y a quelques années Vanessa, avant elle, j'ai tellement soucieu de l'image des gens que je pensais qu'avoir un handicap c'était la fin de tout ! Elle aavait une voiture, vivait dans un appart' étudiant, faisait les le ménage seule... Mais elle n'avait pas de vrais amis ni d'amoureux, parce que les gens ne voyait que cela la contrainte d'être en fauteuil... Sa mère s'était persuadée que personne ne pouvait aimer sa fille sincèrement...
  • Écoute, tu réfléchis, mais dis-toi que tout le monde a un défaut ou un handicap et que personne n'est parfait !



Peter posa une main sur son épaule et s'appréta à partir, quand Christian lui plaisantant :


  • Pour un requin, tu es un gentil requin !
  • Les requins ne sont pas méchants si on les attaque pas ! (lui souriant)


Trois semaines passèrent et Christian put sortir, certes en fauteuil roulant, mais il put rentrer chez lui. Peter prépara l'arrivée de Christian chez le professeur et dans le centre de rééducation fonctionnel où il serait pris en charge.


Pierre et Liliane ne s'adressaient la parole, Christian qui se sentait quelque peu responsable, alla trouver son père :


  • Papa ?
  • Ne viens pas pour me parler de ta mère : je ne veux plus rien savoir !
  • Je ne voulais pas que tu l'apprennes comme ça : je sais pas pourquoi j'ai gardé ces films....
  • Vas-tu arrêter oui ??? Tu les as gardé, point ! Tu sais, j'ai 70 ans, mais je ne suis pas en sucre ! Alors ton côté fils compatissant, garde-le pour ta mère !
  • Tu comptes faire quoi ?
  • Divorcer ! L'infidélité et le mensonge, j'ai jamais cautionné !



Au cimetière :


Laly changea les fleurs sur la tombe, il y avait marqué : « mort-né », Jimmy, Diégo et Léa cachèrent leurs émotions, mais tous craquèrent... Laly vint se réfugier chez Jimmy, s'excusa une énième fois, il dit qu'elle n'avait pas à s'excuser, qu'elle n'y était pour rien. Puis demandent à être seule, Laly les regarda s'éloigner... Afin de se recueillir une nouvelle fois sur la tombe de sa fille. A genoux, elle pleura, de sa poche elle sortit une boite de médicaments, qu'elle fixa.


Christian l'observa à distance, après une hésitation la rejoignit. Il galéra un moment à rouler à la des bras sur les cailloux, mais il y arriva :


  • Je sais que tu as mal Laly, mais Diégo a besoin de toi !
  • Je n'ai plus personne, Christian : j'ai 40 ans et je suis toujours célibataire ; je n'ai même pas élever mon fils et tous les hommes me laissent tomber parce que je suis trop chiante et indépendante
  • Ben tant pis pour eux, tu ne vas pas changer pour leur faire plaisir ! Laly, regarde-moi, s'il te plait ! Je sais que tu m'en veux : j'aurai dû être plus vigilant... Je ne sais pas comment te dire que je regrette ! Mais je sais une chose, c'est qu'on a besoin de toi ici, Diégo même si il est préado, il a besoin de toi, parce qu'une mère, on en a qu'une !



Il la fit se tourner vers lui, il lui enleva des mains la boite de cachets et la prit dans ses bras...


Johanna avait préparé par le diner et attendait le retour de Christian. Elle tenait à s'excuser de son comportement...


Flash back :


Johanna n'arrivait pas à se sentir à l'aise avec Christian, depuis qu'il était en fauteuil roulant. Et d'un autre côté, elle n'arrêtait de s’inquiéter pour lui. Bref, la cohabitation, semblait compromise...


Alors qu'il était en train de préparer le repas, elle entra en catastrophe dans la cuisine voulant l'aider... Cetter fois-là, Christian explosa :


  • C'est pas vrai ! Tu vas me materner encore longtemps ?
  • Mais...
  • J'en ai marre, Johanna ! Si tu es pas capable de me faire confiance, casse-toi !
  • Mais...
  • On ne fait plus l'amour, pourtant je te promets (il lui prit la main, la posa sur son entrejambe) Cette partie-là fonctionne très bien !



Johanna retira vivement sa main et baissa les yeux.


Christian exaspéré, quitta la cuisine...


C'est à une Johanna en larmes qu'Hélène ouvrit sa porte :


  • Ben Johanna ?
  • Qu'est-ce qui m'arrive Hélène ? Il a fait des kilomètres pour moi, il a failli mourir à cause de moi et maintenant qu'on est enfin ensemble, je n'arrive pas à faire abstraction de son handicap...



Peter ayant entendu, décida de s'en mêler, même s'il n'avait pas sa place :


  • Johanna ? Je sais que vous ne m'appréciez pas, néanmoins je me permets tout de même de vous dire : que si vous n'êtes pas capable de l'aimer comme il le mérite, une autre le fera !



Johanna tenta de joindre Christian toute l’après-midi. Ce dernier était à Toulouse avec Laly. Pensant qu'il serait chez ses parents, Johanna prit la voiture et se dirigea vers Toulouse. Lorsqu'elle passa devant le cimetière toulousain, elle les vit enlacés. Bien sur, elle savait que Laly ne lui ferait pas ça, mais elle savait aussi que leur relation était en train d'évoluer... Que Laly était seule et malheureuse et que lui, était en colère et en mal d'amour... Et que tout pouvait basculer d'un côté ou de l'autre. Elle descendit de la voiture et les observa. Elle entendit la voix de Christian :


Vanessa,


J'ai mis du temps à venir te voir, pardonne-moi les cimetières, c'est pas mon truc ! Je te présente Laly, une amie à moi On se soutient mutuellement en ce moment. J'ai retrouvé Johanna, mais depuis mon accident, elle ne me regarde plus comme avant, à cause de ce stupide fauteuil et de foutue culpabilité qui est écrit sur son visage...
Je comprends mieux aujourd'hui le sens de ta phrase : c'est quand il y a des changements dans notre vie que l'on se rend compte, quels sont les personnes qui restent !
Depuis que tu n'es plus là, je crois qu’inconsciemment je te cherchais : Eve, Angèle, Fanny, Noémie toutes conquêtes qui sont arrivées à un moment où je me sentais abandonné...


Tu me manques...


Christian prit la main de Laly, ils se sourirent. Laly se tourna vers lui :


  • Johanna a besoin que tu la rassures : c'est une situation qu'elle ne connait pas, il lui faut de temps !
  • On n'a plus le temps Laly : soit elle m'aime et passe au-dessus soit elle ne peut pas et dans cas cas, elle le dit et on arrête tout! c'est pas sorcier ce que je demande !

Fin de flash :


Elle se regarda une dernière fois dans le miroir, quand elle entendit la porte s'ouvrir... Allait-elle récupérer Christian ?


_________________

Merci Zel^^


Dernière édition par LADY GABY le Mer 20 Fév - 10:23 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Lilou25
RST Hyperactif

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 493
Localisation: paris
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 22:47 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Wouahhh Époustouflant!!!! Que d'émotions en te lisant....
J'espère qu'ils arriveront à se démêler de tout ce passé bien encombrant...
Cricri torturé, j'adore!!!
Joh totalement démunie, qui ne sait pas quoi dire ou faire, c'est déroutant! Elle qui sait toujours quoi faire d'habitude! Ça lui donne un côté ultrasensible, déroutant mais touchant...
C'est sur d'être coupé comme ça! Lol!
J'attend la suite avec impatience!!!!!


Revenir en haut
laured1510
L'enquêtrice RST

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2011
Messages: 1 389
Localisation: Quelque part ou il y a du soleil
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 20 Fév - 00:31 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

 Je pense comme Lilou25, je n'avais qu'une envie c'était secouer Johanna et lui dire "Réveilles-toi, il t'aime mais il est mal, alors fait ce que tu sais le mieux faire, aime-le de tout ton coeur, de toute ton ame. Et tu verras qu'il ira de mieux en mieux".

Moi aussi je suis d'accord pour une suite
_________________


RST un jour...RST toujours


Revenir en haut
Séverine
Johanna/Cricri forever RST

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2011
Messages: 5 695
Localisation: Din ch'nord
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
Perso(s) préférée(s): Johanna, Gin
Ship: Johanna et Cricri, Gin et Jean, Johanna et John

MessagePosté le: Mer 20 Fév - 15:36 (2013)    Sujet du message: Come back to you Répondre en citant

Magnifique !

Johanna, ton Cricri a besoin de toi.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:53 (2018)    Sujet du message: Come back to you

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum LADY GABY
Page 4 sur 13 Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 511, 12, 13  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com