rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
Une seule erreur peut coûter la vie ...

 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions en cours Fics Tétralogie H&G
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 963
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 23:48 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Une seule erreur peut coûter la vie …  

Nathalie avait le sida, elle venait de l’apprendre à Hélène. Elle avait mal et Hélène avait peur peur comme elle ne l’avait jamais eu pour Nicolas et elle. Elle aurait du lui en vouloir car il ne s’était pas protégé. Mais elle ne pouvait pas ne pas lui pardonner, elle l’aimait trop pour ça. Maintenant elle devait dire à Nicolas la vérité. 


Au garage, elle demanda aux autres de partir qu’ils devaient parler tous les deux. 


Hélène : Nicolas, Nathalie a le Sida elle vient d’avoir le résultat des tests. 


Nicolas sanglotant dans les bras d’Hélène : Non ce n’est pas vrai, ce n’est pas possible. 


Hélène : Attends, on va faire les tests et on verra bien. On ne l’aura peut-être pas. 


Nicolas : Je m’en veux tellement, si tu savais, si je t’ai contaminé je ne m’en remettrais pas. 


Hélène : Dis pas ça, on s’en remettra tous les deux. Les chercheurs cherchent toujours un vaccin et ils en trouveront un j’en suis sure  et puis on peut être porteur sain. T’inquiète pas notre étoile et toujours là. 


Nicolas : Si tu savais comme je t’aime et comme j’ai peur de te perdre. 


Hélène : Tu ne me perdras pas, on affrontera ça ensemble, comme on l’a toujours fait. 


Nicolas : Tu es merveilleuse et je ne te mérite pas. 


Hélène : Tu es l'homme de ma vie peu importe tes erreurs. 


Et ils s’embrassèrent. 


Le lendemain, ils se présentèrent dans un centre de dépistage pour faire les tests.  Ils n’avaient rien dits à leurs amis  ils ne voulaient pas les inquiéter pour l’instant. 


Ils firent leur examen, tous les deux étaient inquiets. Ils auraient leurs résultats quelques jours plus tard le dépistage étant anonyme et gratuit. Leurs analyses porteraient un numéro. 


Quelques jours plus tard.


Hélène et Nicolas allèrent chercher leurs analyses et quand ils ouvrirent leurs enveloppes, la même tristesse se lit alors sur leurs visages. Leurs tests étaient positifs à tous les deux. Ils étaient séropositifs. 


Nicolas s’effondra, non seulement il était contaminé mais il avait contaminé Hélène. Non ce n’était pas possible c’était un cauchemar. Pour une seule nuit, une seule erreur, sa vie, leurs vies avaient basculés. Hélène le prit dans ses bras. Elle essaya de lui dire que tout irait bien, qu’ils avaient une chance de ne  pas déclarer la maladie et de vivre. Mais elle savait que ce qu’elle disait c’était plus pour se convaincre elle-même que pour convaincre Nicolas. 


Maintenant il devait parler aux autres à leurs amis. Comment ils réagiraient face à ce qu’avait fait Nicolas et ce que ça engendrait. Face à la maladie, quelle serait leur réaction ? 
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Nov - 23:48 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 963
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 23:55 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Ils allèrent au garage, tout le monde était là. 


Quand les autres virent leurs têtes ils surent qu’ils se passaient quelque chose de grave. 


José : Qu’est ce qui se passe ? 


Nicolas : On a quelque chose de grave à vous dire. 


José : Qu’est ce qui se passe encore ? 


Nicolas : Voilà j’ai ….  J’ai trompé Hélène ….. avec Nathalie quand elle s’occupait de Linda et je me suis pas protégé et ….. on a le sida tous les deux. 


Nicolas s’effondra à nouveau dans les bras d’Hélène. Les autres étaient sous le choc et mirent du temps à réagirent. 


Dés qu’ils eurent récupérer leurs esprits. 


José : Tu as trompé Hélène comment as –tu pu ? Toi alors que tu me fais la morale et en plus tu ne t’es pas protégé tu me dégoutes. Et toi Hélène tu ne lui en veux même pas, tu lui pardonnes tout. Comment tu peux faire ça alors qu’il t’a contaminé ? 


Hélène : Je ne peux pas, il s’en veut déjà assez à lui-même de m’avoir contaminé. Je ne peux pas le laisser seul face à ça. Je sais qu’il m’a fait du mal mais je l’aime plus que ma propre vie et je sais que si on est tous les deux on arrivera à affronter ça comme on a toujours tout affronté. Réflechis José si tu avais fait la même chose à Béné tu ne voudrais pas qu’elle te pardonne et qu’elle soit là pour affronter tout ça avec toi. 


Rosy : Nicolas tu m’as déçu, je te croyais au dessus de ça  mais si Hélène est d’accord pour te pardonner, je suis d’accord pour te pardonner aussi. 
Bénédicte et Sébastien ainsi qu’Olivier, Adeline et Christophe était d’accord avec Rosy pour aidait Nicolas c’était leur ami, et ils allaient avoir avec Hélène des moments ou ils auraient tous besoin d’eux face à la maladie. 


Laly elle ne disait  rien, elle regardait Nicolas comme si elle le voyait pour la première fois, comment avait-il pu faire ça à sa meilleure amie avec Nathalie en plus. Il la décevait lui qu’elle considérait comme un homme bien venait de  la décevoir comme jamais personne ne l’avais déçu. 


Elle finit enfin par parler : Je suis désolé, Nicolas mais je ne peux pas te pardonner pour ce que tu as fais à Hélène. 


Et Laly partit du garage, Hélène voulu la rattraper mais Adeline l’en empêcha. 


Adeline : Laisse lui le temps, elle a peur pour toi et c’est Nicolas qui est la cause de tout ça. 


Hélène : Oui, tu as raison mais j’ai peur qu’elle fasse une bêtise. 


Adeline : T’inquiète pas, elle a du aller à la chambre. 


Hélène : Oui, tu dois avoir raison. 


José depuis le discours d’Hélène, et le départ de Laly n’avait rien dit. Il était resté là à se demander s’il allait partir ou non. Mais Nicolas était son meilleur ami, son frère , le voir dans cet état lui faisait mal , il ne pouvait pas partir. 


Il alla vers Nicolas qui assis sur le canapé regardait la tête basse le sol du garage tout en pleurant, le releva et le serra dans ses bras. Hélène alla alors vers eux et remercia José. 
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 963
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 23:57 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Ils s’installèrent alors tous pour parler de la maladie qui touchaient Hélène et Nicolas. Ils leur faudrait tous les deux repassaient des tests dans trois mois car ils se pouvaient que les premiers tests les déclarant comme malade soient faux. Et pour l’instant tant que la maladie en elle-même ne se déclarait pas, ils étaient seulement séropositifs. Ils espéraient tous les deux que la maladie ne se déclarerait pas. 


Un peu plus tard, les filles rentrèrent à la chambre


Laly  pleurait sur son lit. Hélène s’assieds à coté d’elle et la serra dans ses bras.


Hélène : Oh ma belle, ne pleure pas, tout ira bien, je suis toujours là …


Laly : Mais j’ai tellement peur pour toi et c’est Nicolas la cause de tout ça. 


Hélène : Il a fait une erreur et il est malade, il est mal c’est ton ami tu ne vas pas le condamnée pour une erreur, il a toujours été là pour toi. 


Laly : Oui mais à cause de lui, je risque de te perdre. 


Hélène : Tu ne me perdras pas, on se battra tous ensemble contre ça. 


Laly serra très fort Hélène dans ses bras et Adeline les serra toutes les deux aussi dans ses bras. Elle avait aussi très peur pour elle. Hélène avait toujours était là pour elle et la perdre c’était perdre une vraie sœur. 


Trois mois plus tard, Hélène et Nicolas avaient refait des analyses. Ils étaient partis chercher les résultats pendant ce temps, la bande les attendait au garage anxieux et stressés.


 José n’arrêtait pas de faire les cent pas. Adeline serrait Bruno très fort. Bruno était arrivé il y a peu dans la bande mais lui aussi était anxieux. Il avait appris à apprécier Hélène et Nicolas qui l’avait accueilli si gentiment alors qu’il prenait la place d’un de leurs amis dans le cœur d’Adeline.  


Christophe était restait malgré tout le mal qu’il avait à voir Adeline avec Bruno. Il voulait être là pour ses amis. Rosy avait quitté Olivier pour essayer de renouer avec son ex pour le bébé mais elle prenait des nouvelles d’Hélène et Nicolas régulièrement et Taxi avait pris la place prés d’Olivier. Elle aussi était très attachée à Hélène et Nicolas qui l’avait accueilli dans la bande si gentiment malgré sa kleptomanie. Béné et José était séparé, elle n’avait pas supporté ses dernières incartades et avait trouvé auprès de Fabrice le frère de Taxi qui était comédien, une relation moins tumultueuse qui lui correspondait. José lui était resté célibataire papillonnant d’une fille à une autre. 


Linda était là aussi, Hélène avait toujours était une vraie amie pour elle et puis elle se sentait aussi un peu responsable de ce qui leur arrivait. Si Hélène n’avait pas été auprès d’elle, Nicolas ne l’aurait pas trompée avec Nathalie elle en était certaine. Laly s’était approché d’elle pour lui dire que ce n’était pas de sa faute, c’était la vie, c’était comme ça. 


En les attendant, tous repensait au moment pensait avec eux, à leur amitié. Laly avait pensait à appelé Johanna car elle savait qu’elle voudrait être là pour ses amis. Mais Hélène lui avait dit d’attendre et elle l’avait écouté. Mais là Laly avait besoin d’elle, elle se sentait désemparée et se disait que Johanna et sa joie de vivre lui manquait. Elle était persuadé que si elle avait été là, elle aurait su quoi faire et quoi dire. Elle se sentait démunie. 


Adeline quand à elle pensait à Christian, son cousin. Ils leur avaient fait du mal mais elle savait au fond de lui qu’ils leur manquaient et qu’elle devrait lui dire pour eux. Elle ne pouvait pas garder ça pour elle. Elle regarda Christophe, il était resté pour eux malgré le mal qu’elle lui avait fait en le quittant. Elle appréciait son calme dans cette situation. Elle espérait qu’il trouverait vite quelqu’un qui l’aimerait autant qu’elle aimait Bruno. 


Laly après avoir consolé Linda s’était blotti dans les bras de Sébastien. Elle avait besoin de le sentir contre elle. Elle avait besoin qu’il la rassure. Mais Sébastien était pas beaucoup plus rassuré, Hélène et Nicolas étaient ses amis et même plus. Avec Nicolas, ils avaient passé tellement de temps ensemble, à jouer ensemble. Il voudrait les voir passé la porte là et leur dire que tous les tests étaient faux. Et que tout ça n’était plus qu’un mauvais souvenir. 


José tourné en rond autour d’eux dans le garage comme un lion en cage. Il tenait tellement à Hélène et Nicolas. Il aurait donné sa vie pour eux. Hélène était tellement importante pour lui. Et Nicolas était son frère. S’ils étaient malades, qu’allaient –ils tous faire, c’était eux le ciment de leur bande. Il avait l’impression que s’ils partaient toute la bande et le groupe s’écroulerait. 


Soudain la porte s’ouvrit …. 
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 21:03 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

NEXT?
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 963
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 23:44 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Soudain la porte s’ouvrit …. 


Hélène et Nicolas entrèrent et à voir leurs visages, ils surent que ce qu’il craignait tous étaient arrivés. Les résultats étaient confirmés. 


C’est Hélène qui parla aux autres, le diagnostic était confirmé pour l’un d’entre eux seulement ….. pour Nicolas. 


Nicolas était soulagé pour Hélène mais savoir qu’il allait être malade et la quitter lui était insupportable. Il s’effondra au milieu de ses amis sur le canapé incapable d’articuler un mot. Ses amis l’entourèrent et lui dirent qu’ils seraient tous là. Il pouvait vivre longtemps encore même en étant malade. Nicolas pensait que la nature l’avait puni pour ce qu’il avait fait à Hélène et bien puni. Hélène était là prés de lui alors qu’il aurait pu l’avoir condamnée. 


Soudain il ne supporta pas de le voir tous à coté de lui, de voir Hélène, de lui imposer tout ça , son erreur , il était en train de lui gâcher la vie , elle devait avoir des enfants , être heureuse , elle avait toute une vie à vivre , il fallait qu’il parte et qu’il supporte ça tout seul. 


Il se leva et dit « Je ne peux pas » puis partit du garage en courant. Les autres mirent un peu de temps à réagir mais partir tous à sa poursuite. 


Ils s’étaient séparés, Hélène et José étaient partis vers le canal, persuadés que Nicolas irait là-bas au bord de la Seine. C’était toujours là-bas qu’il allait quand il allait mal. Ils avaient tous les deux très peur pour lui. Peur qu’il ne fasse une bêtise. 


Arrivés prés du canal, Hélène et José le virent au loin. Ils s’approchèrent, Nicolas était prés à sauter…


Hélène cria : Nicolas ! Nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn. 


Nicolas se retourna au cri de celle qu’il aimait : Laisse-moi ! Je ne te mérite pas. Et Je vais mourir de toute façon, je ne veux pas te faire vivre ça. 


José : Regarde là, regarde là bien, elle est là pour toi, elle t’aime, tu veux encore plus la faire souffrir alors jette-toi dans le canal. Elle souffrira encore plus.  Alors Bats-toi, bats-toi pour elle, elle ne mérite pas que tu sautes. 


Nicolas regarda José, il ne l’avait jamais vu comme ça, et il savait qu’il avait raison, il regarda celle qu’il aimait et qui le regardait les larmes au bord des yeux. Il ne pouvait pas lui faire ça.  Il  serra fort José dans ses bras avant de pleurer. 


José se recula de Nicolas pour laisser à Hélène sa place. Nicolas serra très fort Hélène, il l’aimait tellement plus que sa propre vie. Il ne voulait pas lui imposer cette maladie.


Nicolas : Hélène, je t’aime trop pour t’imposer tout ça. 


Hélène : Tu ne m’imposes rien, je suis prés de toi parce que je t’aime et que je veux être à tes cotés. Je ne te laisserais pas alors n’essaie pas de te débarrassé  de moi tu n’y arriveras pas. 


Nicolas ne savait pas quoi dire pour toute réponse il la serra encore plus fort dans ses bras. Elle était extraordinaire. Il le savait peu de femmes pour ne pas dire aucune serait resté auprès de lui après ce qu’il lui avait fait. Mais elle était resté, quelle force l’y avait poussé, il ne le savait pas mais ce qu’il savait c’est qu’il n’avait jamais eu autant besoin d’elle. Il allait se battre pour elle. 


José entre temps étai parti les laissant seuls. Ils revinrent au garage. Les autres avaient su par José que Nicolas avait été retrouvé. 


Laly : Mais tu n’es pas bien de nous faire des peurs comme ça. On était tous morts d’inquiétude. Ne nous fais plus jamais ça. 


Nicolas (regardant Hélène) : T’inquiète Laly, promis je ne  le ferais plus jamais. 
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 963
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 23:45 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Les jours et les mois passèrent, Nicolas n’avait pour l’instant pas déclaré la maladie, ils avaient presque oublié qu’il était malade. Il vivait normalement. 
Nicolas commença un matin par se sentir patraque, il sentit qu’il n’avait pas récupérer de la veille. Il se dit que ce n’était pas grand-chose mais dans les journées qui suivirent, il était toujours aussi fatigué. Il ne disait rien pour ne pas inquiéter les autres. 


Puis un jour au garage alors qu’il répétait avec les autres, il s’évanouit. Les autres essayèrent de le ranimer mais ils n’y arrivèrent pas. Olivier appela les urgences et les filles alors que José et Christophe essayait de continuer à le ranimer. 


L’ambulance arriva quelques minutes plus tard, et  les ambulanciers transportèrent Nicolas sur une civière. 


Les garçons partirent à l’hôpital, les filles et Hélène arrivèrent quelques minutes plus tard. 


Hélène à la réception : Monsieur Nicolas Vernier a été admis ici il y a quelques minutes, je pourrais avoir de ces nouvelles ? 


La réceptionniste : Vous êtes de sa famille ? 


Hélène : Je suis sa fiancée. 


Le médecin viendra vous voir bientôt. 


Hélène retourna dans la salle d’attente avec les autres. Elle était mal, elle savait que Nicolas avait déclaré la maladie, Elle connaissait les risques mais elle aurait tellement aimé qu’il ….qu’il est un peu plus de temps… Laly la pris dans ses bras. A ce moment-là, Elle se rendit compte combien Johanna manquait, leur manquait, il fallait qu’elle l’appelle. Il fallait qu’elle sache que Nicolas était mal et qu’Hélène avait besoin d’elle pour la soutenir, pour les soutenir. Adeline blottit dans les bras de Bruno tenait la main d’Hélène toujours blotti dans les bras de Laly. Sébastien avait les bras posé sur les épaules de Laly. Il savait que Laly avait besoin de sa force pour aider Hélène. Fabrice tenait aussi Béné  dans ses bras, elle avait peur c’était quelqu’un qui avait toujours été là tout comme Hélène. Elle pensait à Hélène, si Nicolas mourait elle ne survivrait pas.  Béné le savait. Taxi était aussi blotti dans les bras d’Olivier. A coté Linda était à deux doigts de pleurer et Christophe à coté d’elle essayait de la réconforter en lui faisant voir qu’il était là.  José faisait les cent pas. Il ne pensait qu’à Nicolas son frère, il aurait tellement aimé qu’il n’est pas fait ça. Il aurait tellement aimé que tout ça ne soit jamais arrivé. 


Le docteur arriva quelques minutes plus tard 


Le docteur : L’une d’entre vous est la fiancée de Monsieur Vernier. 


Hélène se leva : Oui, moi. 


Le docteur : Suivez-moi, la famille de Monsieur Vernier, est-elle prévenue ? 


Hélène : On attendait d’en savoir plus sur son état. 


Le docteur : Il faudrait prévenir sa famille, Mademoiselle. 


Hélène se retourna : José, tu peux te charger de prévenir les parents de Nicolas s’il te plait. 


José : Bien sûr.


Hélène : Merci, et elle partit avec le docteur dans le bureau de celui-ci. 


Hélène se doutait de ce qu’il allait lui dire, elle aurait voulu y être préparé, elle l’était où croyait l’être mais maintenant non elle ne l’était plus, elle avait les jambes qui avaient du mal à la porter, l’angoisse, la peur était là au plus profond de son être. 


Une fois arrivé dans son bureau, le médecin fit asseoir Hélène. 


Le docteur : Voilà, Nicolas a commencé à déclarer la maladie, on va le mettre sous traitement. Pour l’instant sa vie n’est pas en danger il est que dans le premier stade de la maladie. 


Hélène : Qu’est ce que ça veut dire ? 


Alors que le docteur lui expliquait pendant ce temps dans la salle d’attente. Tous étaient inquiets pour Nicolas. Ils avaient tous très peur pour lui José avait prévenu les parents de Nicolas qu’il était à l’hôpital mais il n’avait pas pu leur dire pourquoi. C’était mieux qu’il l’apprenne de vive voix par Hélène ou Nicolas lui-même s’il était réveillé. 


Laly téléphonait à Johanna, elle savait que ni Hélène ni Nicolas ne voulait la prévenir mais elle avait le droit de savoir et surtout ils avaient besoin d’elle. Tous avaient peur tellement peur, elle saurait leur redonner confiance, Laly en était sur. 


Johanna répondit : Hello !


Laly : Johanna, c’est Laly. 


Johanna : Laly, comment tu vas ? Qu’est ce que ça fait du bien de t’entendre comment vont les autres ? 


Laly des larmes dans la voix : J’ai … Je …. Nicolas a le sida, il a trompé Hélène avec Nathalie, ne s’est pas protégé et elle avait le sida que Thomas Fava lui avait transmis et voilà il a le sida  …. Et …et Hélène lui a pardonné, on lui a tous pardonné et on a tous très très peur pour lui… Viens vite s’il te plait !


Johanna avait du mal à comprendre : Je viens Laly, j’arrive, je prends le prochain avion, je ne peux pas vous laisser. Je veux être là pour Hélène. Je ne sais pas si je pourrais comprendre Nicolas et lui pardonné mais Hélène est ma sœur je veux être là pour elle. 


Laly : Merci ma Johanna, je savais que je pouvais compter sur toi, tu nous manques tellement. 


Johanna : Vous aussi, vous me manquez. A bientôt, embrasse Hélène pour moi. 


Johanna après avoir raccroché pensa à Nicolas, comment avait –il pu faire ça à son Hélène ? comment et surtout comment Hélène avait pu lui pardonné, bien sur c’était Hélène elle comprenait tout et tout le monde. Elle imaginait sans peine comment elle était aujourd’hui si Nicolas était malade. Il était tout pour elle comme … Non , elle ne devait pas y penser seule Hélène et Nicolas comptait. 


Elle prit un billet d’avion et fit ses valises. 
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 27 Nov - 15:34 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

  Okay
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 963
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Mar 27 Nov - 17:45 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Pendant ce temps


Nicolas allait beaucoup mieux pour l’instant et c’était réveillé. Hélène était auprès de lui. Elle essayait de toutes ses forces d’être forte devant lui. Mais il la connaissait trop bien et il savait. Il savait ce qu’elle ressentait. Il ressentait sa peur face à la maladie qui le rongeait. Il aurait voulu lui dire de le laisser seul, de partir. Mais il savait qu’elle ne le ferait pas, elle ne le laisserait pas seule face à ça jamais. 


Elle resta un long moment prés de lui sans parler, sans rien dire. Juste sa main dans la sienne, sentir qu’il était encore là c’était tout ce qui comptait. Lui …. Seulement lui. 


Puis les parents de Nicolas arrivèrent, elle les laissa seuls avec Nicolas … Ils devaient leur dire sans elle. Elle appréhendait leur réaction vis-à-vis de Nicolas bien sur mais aussi vis-à-vis d’elle-même. Même si elle n’était pas fautive. 


Elle alla vers la salle d’attente rejoindre les autres, José se précipita vers elle et la prit dans ses bras. Il avait toujours eu un sentiment profond pour Hélène, très fort et la savoir aussi mal lui faisait mal autant que de savoir pour la maladie de son frère. Il la fit asseoir a coté de Laly qui lui serra la main pour lui montrer qu’elle était là. 


Personne n’eut le courage de demander les nouvelles à Hélène, sachant que ce serait sans doute de mauvaises nouvelles. 


Hélène finit par se dégageait des bras de José et par parler. Il le fallait, ils devaient savoir ce qui arrivait à leur ami pour pouvoir l’aider. 


Hélène : Voilà le médecin m’a dit que Nicolas était rentré dans la première phase de la maladie. 


Tous étaient suspendus aux lèvres d’Hélène pour savoir comment il pourrait aider Nicolas. 


Hélène : Pour l’instant cette première phase est la moins grave de la maladie, le plus grave c’est quand il passera aux phases suivantes. Là il va avoir un traitement qui ne fera que réduire les symptômes de la maladie, pas la maladie. 


José : Et …. Et combien de temps ça prendra avant qu’il …. Avant qu’il passe aux prochaines phases de la maladie ? 


Hélène : Cela dépendra de Nicolas … ça peut-être de un à dix ans, ça dépendra de la constitution de Nicolas, de son système immunitaire  à tenir le plus longtemps possible. 


Tous se regardèrent conscient que leur ami pourrait aussi bien vivre deux ans que dix ans avec cette maladie. 


Les parents de Nicolas revinrent, ils allèrent vers Hélène. Ils la prirent dans leurs bras et la remercièrent d’avoir pardonné à leur fils, de le soutenir. Et ils se tournèrent aussi vers ses amis pour les remercier d’être tous là aussi. 
La nuit était en train de tomber, les parents de Nicolas dirent qu’ils pouvaient tous partir. Nicolas allait mieux pour l’instant, ils pourraient revenir demain. Ils se regardèrent tous, ils n’avaient pas envie de partir mais d’un autre coté ils savaient qu’ils ne pourraient pas rester. 


Hélène demanda à rester, José et Laly voulurent rester avec elle. Mais elle leur dit que ce n’était pas la peine. Hélène retourna donc dans la chambre de Nicolas qui dormait paisiblement et s’installa sur le fauteuil à coté de lit. Elle finit par s’endormir consciente qui lui faudrait des forces pour affronter les jours qui allaient suivre. 


Le lendemain


Dans l’avion qui la ramenait vers ses amis, vers sa sœur de cœur. Johanna se demandait comment elle pourrait l’aider et pardonner à Nicolas de l’avoir fait souffrir, elle devait être là pour elle, pour l’aider parce que Nicolas était malade. Elle se demanderait si elle arriverait à pardonner à Nicolas. Non seulement il l’avait trompé mais il ne s’était pas protégé au mépris de toute prudence, il avait failli lui donner le sida et lui l’avait, comment allait-elle pouvoir lui parler sans être en colère, car il avait mis toute la bande dans la souffrance pour son erreur…. Mais il avait été assez puni avec sa maladie sans doute, il avait le droit à la chance que lui avez accordé Hélène. Il était son ami aussi, il avait été toujours là pour elle et pour …. Non elle ne devait pas penser à lui, sinon elle ne pourrait pas aider Hélène. Et pourtant revenir vers eux c’était aussi revenir vers lui quelque part, vers son passé qu’elle aurait préféré oublier. Les cicatrices qu’ils lui avaient laissées, son histoire était encore présente et pas totalement refermé. Mais elle devait penser avant tout à Hélène, qu’à Hélène …


Arrivés à Paris, Laly était venu là chercher avec Sébastien, les autres étant retourné à l’hôpital auprès d’Hélène et Nicolas. 


Laly et Sébastien n’avait dit à personne qu’ils avaient appelés Johanna et qu’elle revenait. Quand ils arrivèrent, et que Laly et Sébastien furent suivis de Johanna, tous se précipitèrent la prirent dans leurs bras sauf Bruno, Olivier,  Taxi  et Fabrice. Laly et les autres firent les présentations. Elle fut étonné mais contente de voir que la bande c’était agrandi et que tous étaient là pour Hélène et Nicolas ceux qui étaient le ciment de cette tribu. Elle était au bord des larmes mais se ressaisi, elle ne pouvait pas pleurer pas maintenant.  


Laly demanda des nouvelles s’ils avaient vu Hélène et Nicolas. Ils répondirent qu’Hélène n’était pas encore sortie de la chambre de Nicolas. Soudain Hélène apparu à l’entrée de la salle d’attente et … quand elle reconnut Johanna. Elle se précipita vers elle et la prit dans ses bras. Elle était tellement contente de la voir. 


Hélène : Mais ….Mais comment ? 


Johanna : C’est Laly , elle m’a appelé et je suis venu tout de suite, j’étais obligé d’être là pour toi et … pour Nicolas. 


Laly : J’espère que tu ne m’en veux pas, Hélène mais … il fallait qu’elle soit là pour toi. 


Hélène : Ne t’inquiète pas Laly, je ne t’en veux pas. Je suis contente qu’elle soit là et je suis sur que Nicolas sera ravi de savoir que Johanna est là. 
Les retrouvailles de Johanna et Hélène étaient heureuses et rendirent un peu de joie à la bande. 
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 963
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Mar 27 Nov - 17:46 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Les retrouvailles de Johanna et Hélène étaient heureuses et rendirent un peu de joie à la bande. 


Johanna : Et comment va Nicolas ? 


Hélène : Pour l’instant, il dort, je pense qu’il sortira bientôt mais il aura un traitement à suivre. Et … son état peut empirer à tout moment. 


Johanna : T’inquiète pas, il est fort ton Nicolas, il s’en sortira. 


Hélène : J’aimerais tellement te croire. 


Johanna : Mais oui, crois-moi. 


Hélène : Il n’a pas n’importe quelle maladie Johanna, il a le sida… 


Johanna : Oui, je sais … je sais dit-elle la prenant dans ses bras. 


Elle ne pouvait rien dire de plus, elle espérait simplement qu’elle pourrait aider Hélène et que Nicolas vivrait le plus longtemps possible. 


Le médecin arriva quelques minutes plus tard : Votre ami est réveillé, vous pouvez aller le voir mais pas plus d’un à la fois. 
Tout le  monde regarda Hélène et Johanna. 


Hélène se ressaisit : Vas-y, Johanna. Il sera content de te revoir. 


Johanna : Je … Je ne suis pas sûr d’être la bonne personne. 


Hélène : Si, ... tu l’ais, j’en suis sûr. 


Johanna regardait Hélène, elle était sure d’elle et elle ne voulait pas la décevoir, donc elle alla vers la chambre de Nicolas. Nicolas pour qui, elle avait tant de ressentiment et de déception pour ce qu’il avait fait. Mais pouvait elle lui montrait ce qu’elle ressentait, il était malade. Elle devait agir en amie. Elle devait être là pour lui. Elle respira un grand coup et rentra dans sa chambre. Il la regarda, s’attendant s’en doute à voir José ou un autre de la bande. Il fut surpris de la voir. 


Elle s’approcha un peu plus du lit de son ami. Il avait l’air d’aller bien. Mais elle savait que le Sida est une maladie qui ne se voit pas. Une maladie qui s’insinue au fil du temps dans le sang de la personne. 


Nicolas : Je… Je n’arrive pas à croire que c’est toi. 


Johanna : Si, c’est moi, Laly m’a appelé, elle voulait que je sois là pour Hélène … pour toi. 


Nicolas : Elle a bien fait, Hélène a besoin de toi. 


Johanna (durement )  : Elle n’aurait pas eu besoin de moi, si tu n’avais pas fait n’importe quoi. 


Nicolas : Tu m’en veux, je te déçois. Tu sais je me déçois aussi. Maintenant c’est comme ça, je ne peux rien changé à ce que j’ai fait et crois le ou pas je ferais n’importe quoi pour effacer cette erreur de mon passé, pour que tout ne soit jamais arrivé. 


Johanna (plus doucement) : Je te crois, je sais que tu l’aimes et elle t’aime. J’ai hésité à venir mais elle est ma sœur de cœur je me devais de la soutenir. Tu sais, à sa place, je ne t’aurais pas pardonné. 


Nicolas : Je sais, Hélène est la femme la plus extraordinaire du monde et je ne la mérite pas. 


Johanna : Je n’ai pas dit ça, mais je ne comprends pas. Tu étais de loin de tous les garçons de la bande le plus fidèle et le plus amoureux. 


Nicolas : Oui, je sais, j’ai eu un moment de faiblesse, un seul qui m’a valu d’être ici. Pas un jour ne passe sans que je regrette de l’avoir eu. Tu sais, j’ai voulu mettre fin à mes jours pour qu’Hélène ne me voit pas malade, pour éviter de lui faire subir tout ça. Mais avec José, ils m’ont tous les deux arrêtaient avant que je saute. 


Johanna : Ils ont bien fait, c’était de la lâcheté de ta part. Tu dois affronter la maladie, tout ce qui va t’arriver. Tu dois te battre pour elle.


Nicolas : C’est exactement ce que José a dit ce jour-là que je devais me battre pour elle. 


Johanna : Il a raison. Elle se bat pour toi, tu dois te battre avec et pour elle. 


Nicolas : Merci Johanna. 


Johanna : Merci de quoi ? 


Nicolas : De ne pas m’avoir menti. 


Johanna : Je ne voulais pas te dire ce que je t’ai dit, je voulais être votre amie et pas faire de peine à Hélène… 


Nicolas : Oui, mais ta déception a pris le dessus. C’est normal. J’aurais fait sans doute la même chose à ta place. 


Johanna : Je retourne voir Hélène, je t’envoie José qui je n’en doute pas voudra te voir en premier. 


Nicolas : Merci encore Johanna. 


Johanna sorti de la chambre de son ami, avait-elle eu raison de lui parler comme elle l’avait fait, de ne pas faire semblant, de ne pas lui mentir sur sa déception. Elle ne savait pas. Au moins il savait à quoi s’en tenir. Elle se retrouva dans la salle d’attente. Elle alla tout de suite vers Hélène. 
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
LADY GABY
RST Actif

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 1 291
Localisation: alsace
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 11:35 (2012)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ... Répondre en citant

Okay
_________________

Merci Zel^^


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:55 (2018)    Sujet du message: Une seule erreur peut coûter la vie ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Fics Tétralogie H&G
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com