rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum rochelle redfield Index du Forum
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Rechercher Membres Groupes Profil 

Consulter sa messagerie privée
Connexion  S’enregistrer
 
 

 
L'amour frappe...

 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions Terminées Zel
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ze Lamélie
Angel RST

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 3 964
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 23:36 (2012)    Sujet du message: L'amour frappe... Répondre en citant


L’amour frappe  ….
 


Laly n’aurait pas dû, lire cette lettre. Elle le savait et pourtant, pourtant elle l’avait ouverte Hélène lui manquait tellement. Et maintenant, maintenant elle devait dire à Nico la terrible vérité et lui montrait la lettre.  Nicolas, comment il allait réagir ? lui qui voulait la retrouver  qu’allait t-il faire maintenant ? 


Elle rentra dans le garage et quand Nicolas la vit il su que quelque chose n’allait pas. 


Laly : J’ai …. J’ai quelque chose à te dire ou plutôt à te faire lire ….. Voilà tu tu as eu une lettre d’Hélène et …. Et elle me manquait  alors je sais que je n’aurais pas du mais mais je l’ai ouverte et …. Et… 


Laly lui donna la lettre. 


Nicolas lu la lettre et sous le choc. Comment, comment étais ce possible ? Comment pouvait-elle l’avoir quitté ? Il allait partir la voir. Laly à coté de lui pleurait, elle aurait aimé le consoler mais elle en était incapable. Nicolas se retourna vers elle. Il savait qu’elle était mal comme lui, elle aimait au moins autant Hélène que lui. Il se rapprocha d’elle et la serra contre lui.  Et sans qu’il ne l’ai prémédité, ils s’embrassèrent. Nicolas arrêta le baiser. 


Nicolas : Non, c’est une bêtise. 


Laly : Oui, tu as raison. 


Nicolas : On devrait rentrer. 


Nicolas et Laly rentrèrent à la maison.


 Depuis ce jour là au garage, Nicolas regardait Laly différemment, il l’avait toujours vu comme juste une amie mais le baiser qu’ils avaient échangé malgré eux l’avait rendu différente à ses yeux. Pour Laly aussi, Nicolas était différent à ses yeux.  Elle aurait aimé prolongé le baiser, il y avait Sébastien bien sûr mais Nicolas était tellement lui, quand elle s’était serré contre lui, elle s’était ressenti plus en sécurité que jamais. Il fallait qu’elle arrête d’avoir ses pensées. Nicolas ne ferait jamais de mal à Sébastien et elle non plus ne voulait pas faire de mal à Sébastien. Mais ces pensées l’assaillaient de plus en plus souvent au point qu’elle en avait du mal à dormir. 


Une nuit, alors qu’elle n’arrivait toujours pas à dormir, elle sortit de son lit en faisant attention de ne pas réveiller Sébastien et descendit à la cuisine prendre un verre d’eau.  Elle trouva Nicolas assit à la table de cuisine en train de pleurer. 


Laly : Nicolas, mais t’inquiète pas tu trouveras à nouveau quelqu’un. Ne pleure plus, je n’aime pas te voir comme ça. 


Nicolas  (en séchant ses larmes) : Laly, mais je ne pleurais pas. 


Laly : Pas à moi, je te connais bien. 


Nicolas : Je ne pleurais pas à cause d’Hélène. 


Laly : Quoi, ben pourquoi alors ? 


Nicolas : à cause de nous. 


Laly : Tu ….. Tu m’aimes ? 


Laly l’embrassa alors, il lui rendit alors son baiser. Un baiser au gout de larmes. 


Nicolas arrêta le baiser : Oui, je t’aime mais je ne peux pas faire ça à Sébastien. 


Laly : Oui, je sais. Mais sache que je t’aime aussi. Depuis ce jour, je n’ai pas arrêté d’y penser, je sais que je suis folle. Je suis pas sur que ça pourrait marcher nous deux, je ne suis pas Hélène. Il vaut mieux oublier ce qu’on ressent. On risquerait de tout perdre pour rien du tout. 


Nicolas : Tu es sur que c’est rien du tout. 


Laly : Je n’en sais rien. Il vaut mieux que je retourne dormir. 


Alors que Laly allait repartir dans sa chambre. Nicolas la retint et l’embrassa. Elle lui rendit ce baiser. Ils eurent beaucoup de mal cette fois-ci à se séparer.  Mais il le devait ce n’était pas possible. 


Les jours qui suivirent, Laly et Nicolas essayaient de s’éviter pour oublier ce qu’il se passait mais il n’y arrivait pas. Un jour alors qu’il savait que Laly était resté à la maison pour l’éviter. Nicolas prétexta une course et partit du garage pour rentrer à la maison. 


Nicolas : Laly !! 


Laly : Nicolas mais qu’est ce que tu fais là ? 


Nicolas : ça dit-il en l’embrassant 


Laly : Mais … on ne peut pas et Sébastien. 


Nicolas : On va partir loin d’ici tous les deux. 


Laly : Tu es certain. 


Nicolas : Oui, j’en suis sûre, j’ai pris deux billets d’avion pour le Canada.
 
Laly : Mais tu es fou. 


Nicolas : Oui, fou de toi. 


Ils s’embrassèrent et allèrent faire leurs bagages. Laly écrit une lettre à Sébastien ou elle expliquait qu’elle n’avait pas voulu ça, que ça lui était arrivé par surprise. Nicolas écrivit une lettre à tous, en espérant qu’ils comprendraient et leur pardonneraient un jour.  


Les autres rentrèrent un peu plus tard, ils cherchaient Laly et Nicolas et ils trouvèrent la lettre de Nicolas à la cuisine sur la table. Quand ils la lirent, ils eurent l’impression de vivre un cauchemar surtout José qui ne comprenait pas comment Nicolas avait pu partir avec cette folle. Comment il avait pu ne rien lui dire de ce qu’il ressentait ? Il se sentait trahi. Sébastien ne comprenait pas, il partit dans leur chambre. Toutes les affaires de Laly avaient disparu, une lettre était posée sur le lit. Une lettre qu’il prit, il l’ouvrit tout en sentant qu’il n’aimerait pas ce qu’il y avait à l’intérieur. 




Sébastien, 
Je m’en veux de t’écrire ces mots qui vont te faire du mal, je le sais mais ce n’est plus possible. J’aime Nicolas et je ne peux pas continuer à vivre à tes cotés en te faisant croire que je t’aime encore. Avec Nicolas, rien n’a été prémédité, on s’est découvert, on a voulu lutter contre nos sentiments mais non ça ne servait plus à rien de lutter, ça ne faisait que les renforcer. Je suis désolé, j’espère que tu comprendras très vite que je n’étais pas faite pour toi et que ton avenir tu devais le vivre avec quelqu’un d’autre. Mais sache que je ne t’oublierais jamais. 
Laly.




Après avoir lu la lettre Sébastien tomba sur le lit, et se mit à pleurer toutes les larmes de son corps, il déchira la lettre. Il cria, elle était parti avec son meilleur ami, il l’avait trahi. Comment, comment pourrait-il faire confiance à présent ? 


Manue , Béné et Linda passèrent la porte de la chambre et sans un mot se mirent à coté de lui. Sébastien sanglotait dans les bras de Béné, Manue a coté de lui, lui tenant la main et Linda derrière lui. Aucun mot, ne pouvait réconforté Sébastien, elles le savaient. José à la porte était en colère contre lui, contre Nicolas, contre Laly. Il avait envie de réconforter Sébastien mais il en était incapable. Il était trop en colère. 


Pendant ce temps là dans un avion pour Montréal. 


Nicolas pensait à la maison qu’il venait de quitter, ses amis. Il regardait la femme à coté de lui, il avait peut-être tort mais il savait qu’il voulait être prés d’elle tout le temps, la prendre dans ses bras, la protéger. Il avait toujours aimé sa sensibilité et sa fragilité malgré son attitude de folle hystérique parfois. Il l’avait toujours trouvé belle aussi mais il l’avait découverte. Peut-être qu’il se trompait et qu’il avait perdu ses amis pour un coup de tête mais il se devait de vivre cette histoire. 


Laly pensait elle aussi à la maison, à ses amis, à Sébastien, à Hélène. Elle n’aurait jamais pensé qu’elle quitterait Sébastien, encore moins pour Nicolas. Pour elle, Nicolas et Hélène c’était le couple, celui qui ne pouvait pas casser, celui qui s’aimerait toujours. Et pourtant, aujourd’hui quand elle voyait les yeux de Nicolas. Quand elle le sentait prés d’elle, tout son corps et son cœur l’empêchait de respirer, de raisonner. Elle l’aimait. 


Arrivés à Montréal, en sortant de l’aéroport, ils furent frappé par la beauté de la ville, ils prirent un taxi pour aller jusqu’à leur hôtel, la ville était superbe, les couleurs, les buildings tout était magnifique. Laly collé à la vitre comme une enfant n’en perdait pas une miette ce qui amusait Nicolas. 


Nicolas : Alors Laly ça te plait ? 


Laly : Oui, c’est magnifique. 


Ils arrivèrent bientôt à l’hôtel, leur chambre avait une vue superbe sur le Saint-Laurent. Laly à la fenêtre était émerveillé par cette vue. Nicolas derrière elle, la serra entre ses bras. 


Laly se retourna : C’est sublime. Merci de m’avoir emmené ici. 


Nicolas : De rien, moi aussi je suis heureux. 


Ils s’embrassèrent longuement, passionnément pour finir par faire l’amour pour la première fois. 


Après cette première nuit, ils visitèrent Montréal et passèrent des moments merveilleux. Ils décidèrent de s’y installer pour de bon, la gentillesse des canadiens et le fait qu’ils savaient que plus personne ne les attendait à Paris, les conforta dans leur choix.  Nicolas trouva un job de DJ dans un bar branché de Montréal et Laly trouva un job de dessinatrice pour enfants. 


Quelques mois plus tard, ils allèrent en vacances à Paris, voir leurs parents respectifs. Ils passèrent par Alfredo’s et virent leurs amis tous heureux, Sébastien serrait Manuela dans ses bras. Ils n’osèrent s’approcher. Mais Sébastien les vit et les apercevant les appela comme si de rien n’était. Sébastien s’approcha d’eux et les remercia sans eux ils n’auraient pas pu trouver le bonheur auprès de Manuela. Les autres les embrassèrent aussi. Ils prirent chacun des nouvelles les uns des autres. Hélène vivait heureuse en Australie.  Toute trace de rancune avait disparu, ils ne leur en voulaient plus. Ils passèrent la soirée tous ensemble. Quelques jours plus tard, Nicolas et Laly repartirent pour Montréal avec la certitude que leurs amis viendraient bientôt les voir. 


FIN.
_________________


merci ma volca


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Nov - 23:36 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Stell
Immortal RST

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8 481
Féminin 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 23:41 (2012)    Sujet du message: L'amour frappe... Répondre en citant

Très mignons  Okay

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:08 (2018)    Sujet du message: L'amour frappe...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet rochelle redfield Index du Forum Zel
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Rochelle Redfield by Aurelle-Sims, © 2013 Aurelle-sims
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com