rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index rochelle redfield Forum Index
     
rochelle redfield
www.rochelle-redfield.com
 
 FAQ Search Memberlist Usergroups Profile 

<font color=red><b><blink>Vous avez de nouveaux messages</blink></b></font>
Log in  Register
 
 

 
Un seul baiser peut tout changer...

 
Post new topicReply to topic rochelle redfield Forum Index Le saloon Créations sur d'autres séries, sujets ou personnages. Fics Diverses Fictions Terminées Zel
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Ze Lamélie
Angel RST

Offline

Joined: 12 Nov 2012
Posts: 4,006
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

PostPosted: Mon 12 Nov - 22:54 (2012)    Post subject: Un seul baiser peut tout changer... Reply with quote

Adeline se posait des questions sur Christophe elle était dans les bras de Nicolas. Nicolas lui disait qu’elle ne devait pas s’inquiéter que Christophe l’aimait. Elle le regardait et sans que aucun des deux n’est pu prévoir ce qui allait se passer ils s’embrassaient. Très vite ils se détachèrent l’un de l’autre et Nicolas repris sa guitare. 


Quelques minutes après les autres arrivaient et Christophe avec son cadeau pour Adeline. Adeline adorait le cadeau mais ne pouvait s’empêcher de regarder Nicolas et de penser à ce qui s’était passé quelques minutes auparavant. Le reste de la journée se passa bien ils se retrouvèrent tous à diner. Hélène trouvait que Nicolas était bizarre mais elle ne comprenait pas pourquoi. Adeline aussi était bizarre. Adeline demanda à Christophe de la raccompagner, elle était fatiguée. Nicolas voulu aussi rentrer tôt et raccompagna Hélène avant d’aller dormir. 


Une fois dans la chambre, Adeline se demandait comment elle avait pu faire ça comment elle avait pu embrasser le copain de sa meilleure amie. Peut-être qu’elle n’aimait tout simplement pas Christophe autant qu’elle le croyait. Quand Hélène et Laly arrivèrent elle fit mine de dormir. Dés que les filles furent endormies. Elle partit de la chambre il fallait qu’elle change d’air. Elle se retrouva au garage et la il y avait Nicolas qui lui aussi n’arrivait pas à dormir. Lui aussi ne comprenez pas comment il avait pu faire ça à Hélène qu’il aimait plus que tout. 


Adeline : Ah tu es là.


Nicolas : Oui, je suis désolé. 


Elle s’assit sur le canapé à coté de lui.


Adeline : Tu n’as pas à l’être moi aussi je suis responsable de ce baiser. 


Nicolas : Maintenant il faut oublier ce baiser. 


Adeline : Oui tu as raison. 


Nicolas : Pour Hélène et Christophe on doit oublier ce qui s’est passé.


Adeline : Tu crois vraiment qu’on peut l’oublier comme ça. 


Nicolas : Je l’espère. 


Les deux se regardaient intensément. Il devait partir de cet endroit chacun de leur coté maintenant au risque de ne plus pouvoir revenir en arrière et de tout faire sauter mais le pouvait-il seulement. 


A nouveau leurs visages se rapprochèrent mais Nicolas se releva et parti laissant Adeline seule se demandant ce qui se serais passé si il était resté. Aimait-elle Nicolas ? Ou était-ce seulement un moment d’égarement ? Elle ne saurait le dire. Et puis elle pensait à Hélène comment pouvait-elle la trahir ? Maintenant elle devait oublier c’était le seul moyen.


Nicolas était lui en proie au même doute, il avait failli embrasser une nouvelle fois Adeline alors que Christophe était son ami et Hélène celle qu’il aimait. Pourquoi avait-il fait ça un moment d’égarement ? Ou aimait-il plus Adeline qu’il ne voulait se l’avouer ? Toutes ces questions le taraudaient quand il alla se coucher. 


Le lendemain 


L’un et l’autre se réveillèrent fatigués. Nicolas avait rêvé d’Adeline et Adeline avait rêvé de Nicolas. 


Adeline avait du mal à regardé Hélène. Elle espérait qu’elle ne saurait jamais rien. Elle lui en voudrait tellement. 


Nicolas pendant la répétition avait du mal à regardé Christophe. Lui aussi espérait qu’il n’en saurait rien. 


Quand les filles passèrent au garage et qu’Adeline embrassa Christophe. Nicolas sentit comme un pincement au cœur. 


Adeline elle aussi ressenti un pincement au cœur quand Nicolas embrassa Hélène. 


Pour tous les deux ce serait plus dur d’oublier qu’il ne le pensait..
_________________


merci ma volca


Last edited by Ze Lamélie on Mon 12 Nov - 23:04 (2012); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 12 Nov - 22:54 (2012)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Ze Lamélie
Angel RST

Offline

Joined: 12 Nov 2012
Posts: 4,006
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

PostPosted: Mon 12 Nov - 22:54 (2012)    Post subject: Un seul baiser peut tout changer... Reply with quote

Ils avaient réussi à oublier en apparence tout au moins. Ils évitaient soigneusement d’être tous les deux seuls. Des mois avaient passés quand Adeline avait quitté Christophe pour Bruno, Nicolas pensait qu’elle l’avait oublié tellement avec Bruno elle avait l’air de vivre l’amour fou. 


Elle aussi pensait que Nicolas avait tout oublié, il était tellement amoureux d’Hélène et puis là ce matin il y avait cette musique du groupe des garçons, elle avait écris ce texte sur cette chanson. Ce texte, elle l’avais fait en quelques minutes et là devant tout le monde Nicolas l’avait lu avait-il compris ce qu’il signifiait elle ne saurais le dire. 


Nos doigts se sont frôlés, nos mains se sont touchées 
sans que l'on sache vraiment pourquoi.
Et quand tu m'as souri, sans rien dire, j'ai compris
qu'il n'y aurait plus jamais que toi.


Parce que c'est toi, parce que c'est moi,
parce que c'était écrit comme ça.
Parce que, sans toi, j'n'existe pas,
et ce sera toujours comme ça.
Mon amour. 


Mes bras se sont serrés, comme pour mieux te garder, 
te dire que tu étais à moi.
Et mes lèvres ont tremblé quand tu m'as embrassée,
ce soir, pour la première fois. 


Parce que c'est toi, parce que c'est moi,
parce que c'était écrit comme ça.
Parce que, sans toi, j'n'existe pas,
et ce sera toujours comme ça.
Mon amour. 
Parce que c'est toi, parce que c'est moi,
parce que c'était écrit comme ça.
Parce que, sans toi, j'n'existe pas,
et ce sera toujours comme ça.
Mon amour. 


Parce que c'est toi, parce que c'est moi (parce que c'est toi et moi), 
parce que c'était écrit comme ça (na na na na na na na na na na na na).
Parce que sans toi j'n'existe pas (sans toi, j'n'existe pas)
et ce sera toujours comme ça (na na na na na na na na na na na na).


Parce que c'est toi, parce que c'est moi (parce que c'est toi et moi), 
parce que c'était écrit comme ça (na na na na na na na na na na na na).
Parce que sans toi j'n'existe pas (sans toi, j'n'existe pas)
et ce sera toujours comme ça (na na na na na na na na na na na na).


Nicolas après avoir lu le texte et regardait Adeline avait compris elle n’avait pas oublié voilà pourquoi il lui avait fait la surprise de l’appeler sur scène en l’entendant cette chanson et la voyant le regardait il ne pouvait douter que ce texte était pour lui. 


A la fin de la chanson, ils se regardèrent sans rien dire. 


Adeline alla retrouver Bruno et Nicolas, Hélène ils savaient que ce qu’ils ressentaient était impossible ils devaient l’oublier.


Quand Nicolas avait vu les photos, il avait eu mal. Il avait eu peur, peur pour elle. Elle était si fragile et puis Hélène toujours la même l’avait aidé, conseillé et comme toujours elle avait su trouver les mots justes. Et Bruno avait tout compris il l’aimait vraiment. 


Adeline se sentait mal, ses regards posés sur elle dans la cafét. Hélène si adorable qui ne savait pas ses sentiments pour Nicolas. Et Bruno si prévenant avec elle alors qu’elle ne le méritait pas. Non ça en était trop elle ne pouvait pas le supporter. Elle partit de la cafèt en courant. 


Alors que tout le monde était à sa recherche et que Bruno restait au garage. Nicolas qui la cherchait partout se demandait ou elle pouvait bien être. Et puis il se dit que si elle était aussi mal qu’il le pensait, elle serait allé prés du canal comme lui l’aurait fait. 
Il se retrouva prés du canal, il arriva juste à temps pour la voir sauter. Il se précipita dans l’eau il la repêcha et la tira à lui. Il la sortit de l’eau et lui fit du bouche à bouche. 


Nicolas : Allez Adeline, réveille-toi, je t’aime tu le sais. 


Il continuait et elle recracha l’eau enfin. Il la regarda. 


Nicolas : Pourquoi tu as fait ça ma belle ? 


Adeline : Je peux plus, je peux plus faire comme si je ne ressentais rien pour toi. 


Nicolas : Et Bruno il t’aime il t’attend là, il est inquiet pour toi. 


Adeline : Oui je sais, je ne devrais pas et je m’en veux de ce que je ressens pour toi. 


Nicolas : Tu sais il faut oublier. 


Adeline : Je n’y arrive pas 


Nicolas : Moi aussi bon là il faut qu’on y aille. Ils vont tous s’inquiéter. 


Adeline : Ok mais porte-moi dans tes bras je me sens encore pas très bien. 


Nicolas : Ok.


Tout le long du chemin jusqu’au garage alors qu’il la serrait dans ses bras et qu’elle reposait sa tête contre son torse. Il n’avait qu’une envie c’est partir avec elle loin d’ici. Loin d’eux et en même temps il ne pouvait pas laisser Hélène. Il ne pouvait pas. 


Ils étaient au garage, tous les autres étaient là. Il la déposa sur le canapé et puis ils laissèrent Bruno et Adeline seuls. Que se dirent-ils ? il ne le sut jamais. Le lendemain, elle allait bien et c’est tout ce qui comptait..
_________________


merci ma volca


Back to top
Ze Lamélie
Angel RST

Offline

Joined: 12 Nov 2012
Posts: 4,006
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

PostPosted: Mon 12 Nov - 22:57 (2012)    Post subject: Un seul baiser peut tout changer... Reply with quote

Les mois avaient passés, Adeline avait fini par quitter Bruno, ce n’était pas juste pour lui. Elle en aimait un autre. Ils avaient tous emménagés dans une maison. Elle était la seule qui n’était pas en couple. Elle avait du mal à voir Hélène et Nicolas tous les jours ensemble. Mais elle n’en laissait rien paraître. 


Je voudrais que tu me consoles 
Que tu me prennes dans tes bras 
Tu le faisais comme personne 
En trouvant les mots chaque fois 
Je voudrais que tu me consoles 
Afin que je ne sombre pas 
Que tu me parles un peu des hommes 
Pour m'expliquer je n'ai que toi 


Adeline ne pensait qu’à lui. Mais lui pensait-il à elle. Pensait-il à ce qu’elle ressentait


Il suffirait que tu m'apprennes 
Comment ne plus aimer 
Apprendre enfin à me passer de toi 
Que je comprenne 
Puisqu'il faut oublier 
Savoir pourquoi j'ai tant besoin de toi 


Elle ne dort plus. Ce qui inquiète Hélène bien sur son amie à qui elle ne peut en vouloir d’être ce qu’elle est. C’est sans doute pour ça que Nicolas l’aime autant. Et pourtant il lui a dit qu’il l’aimait. Il lui avait dit.


Je voudrais que tu me consoles 
De celui qui m'a fait si mal 
Ou de celui qui m'abandonne 
M'aider à trouver ça banal 
Il faudrait que tu me pardonnes 
D'oublier celui que j'ai aimé 
De l'ami de l'amant ou de l'homme 
Garder celui que j'ai pleuré 


Elle pleure, elle sait que tout ça est impossible. Qu’il ne la choisira jamais. 


Il suffirait que tu m'apprennes 
Comment ne plus aimer 
Apprendre enfin à me passer de toi 
Que je comprenne 
Puisqu'il faut oublier 
Savoir pourquoi j'ai tant besoin de toi


Mais au moins est-il son ami, elle sait qu’elle pourra toujours compter sur lui. 


Même si l'histoire 
Est aujourd'hui finit 
Dis-moi au moins qui me reste l'ami 
Puisse que c'est pour toi 
Que je suis comme ça 
Viens, viens et console-moi de toi 
Console-moi, de toi 
Viens et console moi de toi 
Console-moi 
Viens et console moi de toi


Elle finit par retrouver le sourire. Et puis Hélène doit partir en Australie soigner sa grand-mère. Elle voit la tristesse dans les yeux de Nicolas de laisser partir Hélène. 


Nicolas bien sur est triste de laisser partir Hélène mais pas seulement. Il a peur, peur de ses sentiments pour Adeline, tant qu’Hélène était là. Il les avait enfouis au fond de son cœur. Mais maintenant qu’elle était plus là. 


Un soir alors que les autres couples étaient montés se coucher. Bénédicte et José s’était réconcilié après une nouvelle tromperie de José. Nicolas et Adeline étaient restés seuls. Ils étaient allés en boite pour se changer les idées. En rentrant ils montèrent dans leur chambres et en se disant bonsoir. Leurs lèvres se frôlèrent et ils échangèrent un baiser, un long, très long baiser qu’aucun des deux ne voulait qu’il s’arrête. Et pourtant ils finirent par se séparer. Nicolas regarda Adeline, il avait envie de la serrer dans ses bras, de l’embrasser, de rester avec elle mais il pensait à Hélène en Australie, pouvait-il lui faire ça ? Alors qu’elle était auprès de sa grand-mère malade. Adeline aussi pensait à Hélène elle ne pouvait pas faire ça à son amie pas maintenant. Et pourtant elle regardait Nicolas et plus elle le regardait plus elle avait envie de l’embrasser, de se blottir contre son torse. 


Elle n’en fit rien tout comme lui, ils allèrent dormir chacun dans leur chambre. Chacun eu du mal à trouver le sommeil en pensant que l’autre était tout près. Chacun des deux avait envie de traverser le couloir, retrouver l’autre mais il savait aussi que c’était interdit. 


Plus les jours passés, plus Nicolas et Adeline était proches, les autres semblaient ne se doutaient de rien et puis Linda rentra. Elle fit rentrer Adeline dans son agence de mannequins et Adeline dû partir très vite pour un shooting photo à Acapulco. Nicolas la dernière nuit avant son départ alla dans sa chambre. Il avait besoin de lui parler, de la voir avant qu’elle parte de lui dire ce qu’il ressentait, qu’elle sache avant qu’elle soit à l’autre bout du monde. 


Nicolas frappa à la porte. 


Adeline : Entrez. 


Nicolas : Je voulais te dire Adeline, depuis ce jour là , j’ai jamais oublié notre baiser et pourtant j’ai tout fait pour l’oublier , mais tu es présente dans mes pensées , je sais il y a Hélène oui Hélène , la merveilleuse et la douce Hélène je l’aime mais je t’aime aussi je t’aime vraiment . Si tu savais comme j’étais jaloux de Christophe puis de Bruno quand ils t’embrassaient. Chaque jour qui passe j’ai envie que tu sois prés de moi. Voilà je voulais te dire ça avant que tu partes que à ton retour j’aurais quitté Hélène et on pourra être ensemble enfin. 


Adeline : Si tu savais comme j’ai souhaitais entendre ces mots depuis si longtemps mais es-tu sur de toi ? Ce que tu ressens pour moi n’est –il pas du au fait que Hélène n’est pas là ? Tu vas me le promettre là mais quand Hélène reviendra tu retourneras vers elle. J’en suis sûr et tu me feras souffrir à nouveau. 


Nicolas : Je te promets que non, mes sentiments sont sincères. Je t’aime tu ne dois pas en douter et je vais t’en apporter la preuve et il l’embrassa avec passion. 


Adeline n’eut plus aucun doute il l’aimait vraiment. Elle l’embrassa à son tour et cette nuit là ils ne firent pas l’amour mais s’endormir l’un contre l’autre, serrés dans les bras l’un de l’autre. Ils savaient que quand ils se retrouveraient ils vivraient enfin leur amour..
_________________


merci ma volca


Back to top
Ze Lamélie
Angel RST

Offline

Joined: 12 Nov 2012
Posts: 4,006
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

PostPosted: Mon 12 Nov - 22:58 (2012)    Post subject: Un seul baiser peut tout changer... Reply with quote

Depuis qu’Adeline était partie, Nicolas paraissait déprimé, maussade. Les autres pensaient qu’Hélène lui manquait mais ce n’était pas ça, c’était Adeline qui lui manquait. Mais il avait décidé d’aller en Australie, oui il voulait dire en face à Hélène qu’il la quittait. Il ne pouvait le faire par lettre. Il l’avait aimait énormément et il l’aimait encore même si ne c’était pas de la même façon qu’Adeline. 


Et puis Laly lui donna la lettre que lui avait écrite Hélène, elle l’avait lu, Hélène le quittait. Il était soulagé et en même temps il aurait voulu que son histoire avec Hélène ne finisse pas comme ça il l’avait tellement aimé. Il ne montra rien de ses sentiments aux autres. Maintenant qu’il était libre il attendait avec impatience le retour d’Adeline. Il repensait à son sourire, son visage, sa bouche, ses lèvres. A leur dernière nuit dans les bras l’un de l’autre. Mais il s’en voulait de ne pas éprouver plus de sentiments vis-à-vis d’Hélène. Ils avaient été tellement longtemps ensemble et là tout était fini et il ne ressentait rien, il ne pensait qu’à une chose Adeline il allait enfin être libre avec elle, pouvoir vivre leur amour. Il attendait son retour, une seule chose l’angoissait. Les autres, ses amis comment allait t’il réagir quand il saurait pour Adeline et lui, surtout José et Laly pour eux Hélène et lui s’était tellement une évidence. 


Adeline rentrait enfin elle allait revoir ses amis et plus que tout Nicolas. Elle repensait à leur dernière nuit. Depuis le temps, elle se demandait si Nicolas n’avait pas changé d’avis. Elle l’aimait tellement, elle avait qu’une seule envie, se jetais dans ses bras. Mais elle angoissait, elle ne pouvait pas s’en empêcher, ça faisait si longtemps Nicolas l’aimait t-il vraiment ? L’aimait-il encore ? Avait-il quitté Hélène ? Et s’il l’aimait encore comment réagirais les autres face à leur couple, à leur amour. Est-ce qu’ils comprendraient ? Elle avait tellement peur qu’il lui en veuille, elle savait combien ils aimaient Hélène. Elle avait tellement peur qu’ils pensent qu’elle l’avait trahie. Mais l’amour ne se commande pas, ne se contrôle pas. Elle aimait Nicolas et depuis si longtemps elle avait tellement fait taire ses sentiments. Elle ne pouvait plus les taire aujourd’hui. 


Voilà ça y est elle était devant la maison. Elle allait pousser la porte et retrouver tout le monde. 


Elle rentra dans la maison et là tout le monde arriva et puis elle le vit et là toutes ses angoisses disparurent. Elle savait que tout se passerait bien. Il l’aimait elle le voyait dans ses yeux c’était tout ce qui comptait. 


Quelques minutes après que les filles soient allés s’endormir après avoir papoté une bonne partie de la nuit avec Adeline qui leur avait dit au diner qu’elle préférait qui l’appelle Manuela. Même si ça les avaient surpris, ils étaient d’accord pour l’appeler Manuela. Il frappa à la porte de sa chambre. 


Manuela : Entrez. 


Nicolas : Ad..Manuela, je suis tellement heureux que tu sois là, tu m’as tellement manqué. 


Manuela : Toi aussi, j’avais tellement peur que tu retournes vers Hélène. 


Nicolas en la prenant dans ses bras : Je t’aime n’en doute jamais 


Et il l’embrassa, elle lui rendit son baiser sur enfin de son amour. Ils s’embrassèrent et chacun des deux sentit le désir de l’autre monté en lui. Cette nuit là fut leur première nuit d’amour ensemble. Et pour l’un et l’autre c’était la découverte de l’autre mais aussi la découverte d’une nouvelle passion, d’un nouvel amour, d’un nouveau corps. 


Alors qu’ils étaient tous les deux allongés dans le lit. Manuela se demandait ce qui se passait quand les autres le sauraient. Elle craignait leur réaction. Elle se regarda et regarda l’homme qui la tenait dans ses bras. Elle l’aimait si fort, elle savait que si les autres n’acceptaient pas leur amour, elle ferait tout pour le garder. Nicolas se réveilla et regarda Manuela. Et il vit dans son regard ce à quoi elle pensait. Lui aussi avait peur de la réaction des autres. Et lui aussi ferait tout pour le garder. 


Nicolas : Toi aussi tu te poses des questions quand à la réaction des autres. 


Manuela : Oui, mais je sais que je t’aime et que quoi qu’il arrive on fera fasse ensemble. 


Nicolas : On va leur annoncer quand ? 


Manuela : Bonne question. Si on leur dit aujourd’hui ils risquent de pas comprendre et si on attend trop ils risquent de nous en vouloir de pas leur avoir dit. Et si on leur dit pas et qu’ils le découvrent ils risquent de le prendre encore plus mal. 


Nicolas : Oui tu as raison. Il faut leur annoncer assez vite c’est la meilleure solution je pense en espérons qu’ils comprendront. 


Manuela : S’ils ne comprennent pas ce n’est pas grave, on s’aime c’est le principal. Et elle l’embrassa. 


Ils décidèrent de leur annoncer au diner du soir. Ils devraient encore jouer la comédie pendant une journée entière mais ils ne pouvaient pas leur dire au petit déjeuner. 
La journée passa normalement, le diner arrivait et Manuela et Nicolas se regardait, ils étaient anxieux. Comment allaient-ils leur dire ? 


Manuela et Nicolas était assis côte à côte. Sans se toucher sans se parler, chacun ressentait la tension de l’autre, ils devaient attendre la fin du diner et que tout le monde se retrouve au salon pour leur dire. Plus la fin du diner approchait, plus le stress montait en eux quand à la réaction de leurs amis. 


La fin du diner arriva. Ils s’installèrent tous au salon.
_________________


merci ma volca


Back to top
Ze Lamélie
Angel RST

Offline

Joined: 12 Nov 2012
Posts: 4,006
Féminin
Perso(s) préférée(s): Johanna, Mary, Jenny Malherbe
Ship: Jojo's

PostPosted: Mon 12 Nov - 22:58 (2012)    Post subject: Un seul baiser peut tout changer... Reply with quote

La fin du diner arriva. Ils s’installèrent tous au salon. 


Nicolas : Voilà j’ai quelque chose à vous dire ça va vous surprendre mais j’espère que vous comprendrez voilà Manuela et moi on est amoureux. Et juste je dois vous dire que c’est arrivé comme ça on ne l’a pas cherché on ne voulait même pas se l’avouer. J’espère seulement que vous accepterez cet amour. 


Manuela et Nicolas se regardait avec amour. Il n’y avait aucun doute qu’ils s’aimaient. 
Leurs amis étaient surpris à cette annonce. 


Laly : Quoi j’ai rien entendu de plus absurde de ma vie. Manuela comment peux-tu faire ça à Hélène et toi Nicolas tu me déçois. 


José : Pour une fois je suis d’accord avec Laly, vous me dégoutez et toi Manuela encore plus je pensais qu’Hélène était ton amie. 


José et Laly se levèrent et partirent. Manuela et Nicolas les poursuivirent. 


Nicolas rattrapa José. 


Nicolas : José, écoute-moi. N’en veux pas à Manuela. Elle a toujours pensé à Hélène les sentiments ne se contrôlent pas, on aime ou on n’aime pas. On a des sentiments l’un pour l’autre depuis très longtemps mais on a préféré ne jamais se les avouer avant aujourd’hui. On a tous les deux droits d’être heureux. Et si on est heureux ensemble pourquoi pas ? 


José : Si tu es heureux je veux bien essayer de comprendre. 


Nicolas : Ah merci mon pépère je te retrouve là. 


Manuela pendant ce temps là avait rattrapé Laly.


Laly : Ne me touche pas, tu me dégoutes. Comment tu peux faire ça à Hélène. 
Manuela : Hélène a quitté Nicolas donc je n’ai rien à me reprocher d’une part. Et tu ne sais pas depuis combien de temps je suis amoureuse de Nicolas même quand j’étais avec Bruno ou Christophe. J’aimais Nicolas et tu vois je me suis toujours tue pour Hélène justement. Tu te rappelles de toi et Sébastien par rapport à Linda. C’est pareil pour nous on n’a pas voulu ça c’est arrivé. Les sentiments nos sentiments ne se contrôlent pas. 


Laly : Attends tu est amoureuse de Nicolas depuis aussi longtemps mais comment tu as fais ? tu as du énormément souffrir ? 


Manuela : Oui j’ai souffert mais j’espérais trouver quelqu’un d’autre qui me ferais l’oublier et jamais oh grand jamais je n’aurais voulu qu’il se sépare d’Hélène. Mais c’est arrivé et aujourd’hui j’ai enfin un occasion d’être heureuse. Devrais-je la laisser passer ? 


Laly : Non, Je vais avoir du mal à me faire à votre couple mais vous avez le droit d’être heureux tu as le droit d’être heureuse. 


Et ils rentrèrent tous à la maison. Les autres félicitèrent Manuela et Nicolas. Même si ils étaient surpris, ils voyaient l’amour dans leurs yeux quand ils se regardaient et c’était tout ce qui compter. 


Christophe c’était lui mis à part il avait enfin compris pourquoi elle ne l’avait jamais vraiment aimé ? pourquoi elle l’avait quitté ? Nathalie était là elle le regardait, elle savait qu’il aimait encore Manuela et que de la voir avec Nicolas devait lui faire mal. Elle espérait qu’elle pouvait apaiser sa peine. 


Après cette soirée et cette annonce du temps passa. Manuela et Nicolas étaient heureux et tout le monde se réjouissait de les voir aussi heureux. Même Laly